Pour ou Contre la propulsion nucléaire thermique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


J'ai lu (partiellement) ce que la NERVA avait fait, et sa m'a beaucoup intéressé. Si quelqu'un en sait un peu plus je serai ravi qu'il partage ses informations.
Jonath
Jonath

Messages : 252
Inscrit le : 25/04/2008
Age : 29 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas


@Jonath a écrit:J'ai lu (partiellement) ce que la NERVA avait fait, et sa m'a beaucoup intéressé. Si quelqu'un en sait un peu plus je serai ravi qu'il partage ses informations.
J'ai compilé une bonne palanquée de documents concernant l'utilisation des réactions de fission, de fusion et d'annihilation matière-antimatière appliquées à la propulsion spatiale que tu trouveras .

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Pour ou Contre la propulsion nucléaire thermique 1458782828-discovey2001-terre
Henri
Henri
Modérateur
Modérateur

Messages : 4868
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 65 Masculin
Localisation : Strasbourg, France

http://goo.gl/GrrJMb

Revenir en haut Aller en bas


Ca mériterait presque un sondage sur le forum
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 29866
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 52 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Pour moi, le risque écologique est trop grand lors du décollage... J'espère que la recherche trouvera rapidement d'autres moyens de propulsions !
Nolho
Nolho

Messages : 834
Inscrit le : 05/10/2007
Age : 43 Masculin
Localisation : NOGENT SUR MARNE

http://www.forum-maquettes-spatiales.com

Revenir en haut Aller en bas


@nolho a écrit:Pour moi, le risque écologique est trop grand lors du décollage... J'espère que la recherche trouvera rapidement d'autres moyens de propulsions !
En fait, il y a deux types de propulsions utilisant le nucléaire (et tout ce qui s'y rapporte) :
  • celles reposant sur des réactions "continues" genre Nerva ou ses dérivés possibles (on peut y trouver des réalisations du programme Rover, des prospectives du type GCNR, ou des réacteurs classiques ou avancés alimentant des dispositifs de propulsion électrique). Certains ne peuvent fonctionner que dans l'espace pour des accélérations assez faibles.
  • celles reposants sur des modes de fonctionnement impulsionnels (Orion -rien à voir avec son homonyme actuel- et ses dérivés qui utilisent des explosions nucléaires voire thermonucléaires de différentes importances selon les "ergols", techniques ou échelles envisagées)
La première catégorie nécessite un démarrage à une altitude d'au moins 900 km s'il s'agit de réactions de fissions (à la limite en orbite basse s'il s'agit de fusion) afin d’éviter en cas de pépin une rentrée atmosphérique d’un étage "chaud" dans des délais assez brefs.
La deuxième catégorie ne peut pas être utilisée à moins de 200_000 km d'altitude si l'on ne veut pas détruire une bonne partie de nos satellites (moins haut si petites charges).
Quand à d’autres dispositifs de propulsions, il y a à la rigueur l’électrique à alimentation solaire –au prix de quelques progrès à réaliser dans le domaine de la masse surfacique des panneaux- à condition de ne pas dépasser l’orbite de Mars, sinon pour le reste et pour l’instant ça relève de la science-fiction…

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Pour ou Contre la propulsion nucléaire thermique 1458782828-discovey2001-terre
Henri
Henri
Modérateur
Modérateur

Messages : 4868
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 65 Masculin
Localisation : Strasbourg, France

http://goo.gl/GrrJMb

Revenir en haut Aller en bas


Merci à toi pour ces très interessantes précisions.
Nolho
Nolho

Messages : 834
Inscrit le : 05/10/2007
Age : 43 Masculin
Localisation : NOGENT SUR MARNE

http://www.forum-maquettes-spatiales.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum