Congelé ou nature ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Congelé ou nature ? Empty Congelé ou nature ?

Message Dim 5 Fév 2006 - 22:16


Malgré que je sois citoyen du froid, j'ai des questions sur l'hibernation des astronautes. Si de longue période en apesanteur cause la décalcification des os des astronautes, est-ce que l'hibernation des astronautes en apesanteur les protègent de la décacification.

Est ce que nos animaux qui hiberne souffrent de décacification?
avatar
Alpha

Messages : 729
Inscrit le : 05/01/2006
Age : 63 Masculin
Localisation : Canada

Revenir en haut Aller en bas

Congelé ou nature ? Empty Re: Congelé ou nature ?

Message Dim 5 Fév 2006 - 23:26


Je ne sais pas si des expériences ont été conduites en apesanteur sur des animaux hibernants.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Congelé ou nature ? Empty Re: Congelé ou nature ?

Message Lun 6 Fév 2006 - 9:05


Salut
On avait brièvement évoqué la possibilité de l'hibernation des astronautes pour les longs voyages (je n'ai pas retrouvé le message, mais c'est DominiqueM qui avait répondu).
Statut : pour l'instant, on ne sait pas le faire, et celà semble très spéculatif.

Je ne sais pas ce que celà implique pour la décalcification.

A+
lambda0
lambda0

Messages : 4672
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 54 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas

Congelé ou nature ? Empty Re: Congelé ou nature ?

Message Jeu 9 Fév 2006 - 17:00


@Alpha a écrit:Malgré que je sois citoyen du froid, j'ai des questions sur l'hibernation des astronautes. Si de longue période en apesanteur cause la décalcification des os des astronautes, est-ce que l'hibernation des astronautes en apesanteur les protègent de la décacification.

Est ce que nos animaux qui hiberne souffrent de décacification?

On peut imaginer, par le biais du ralentissement des métabolismes, dont le métabolisme osseux, que l'abaissement de la température corporelle pourrait diminuer le turn over des cellules osseuses et la résorption osseuse( lignée des cellules ostéoclastiques). Cependant l'absence des facteurs mécaniques, principaux éléments du remodelage osseux, ne serait pas compensée et encore moins puisque les astronautes ne pourraient pas - par la force des choses - réaliser d'exercices de contre-mesure.
Par ailleurs, le tissu osseux est sous la dépendance d'un équilibre entre résorption et formation, mais dans ce cas les cellules (lignée ostéoblastique) et les mécanismes de formation osseuse seraient aussi "au ralenti".

De toute façon les techniques d'hibernation dans le sens science fiction ne sont pas prètes d'être maitrisées.
On sait descendre la température corporelle sur des temps brefs (quelques heures) par exemple pour réaliser certaines interventions chirurgicales (chirurgie cardiaque).

Il n'est pas possible de réaliser ce genre de techniques en orbite, même sur des animaux.

Par contre, la question sur une éventuelle décalcification de certains animaux à hibernation est très interressante....et je n'ai aucune idée de la réponse!
dominique M.
dominique M.

Messages : 1863
Inscrit le : 15/10/2005
Localisation : val d'oise

Revenir en haut Aller en bas

Congelé ou nature ? Empty Re: Congelé ou nature ?

Message Sam 11 Nov 2006 - 9:28


Je viens de retrouver cette étude de l'ESA sur l'hibernation :
http://www.esa.int/gsp/ACT/doc/Morpheus.pdf

Voir aussi :
http://www.esa.int/esaCP/SEMQBM0A90E_index_0.html

Et il semble y avoir quelques recherches sur une drogue nommée 'DADLE' qui permettrait d'induire un état d'hibernation chez des souris ou des écureuils.

Mais l'étude de l'ESA pointe bien aussi de sérieux problèmes pour une éventuelle application à l'être humain, relatifs à la microgravité par exemple, où même simplement à la surveillance.
lambda0
lambda0

Messages : 4672
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 54 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas

Congelé ou nature ? Empty Re: Congelé ou nature ?

Message Sam 11 Nov 2006 - 15:24


Peut-être que l'hybernation ou l'hypnose sous médicaments n'empêcheraient pas la décalcification, mais ne peut-on pas au lieu de freiner la décalcification pendant tout le séjour en microgravité la faire régresser vers la fin du voyage par des exercices plus intensives.
Des essais dans ce sens ont-ils été faits à la fin de longs séjours en impesanteur?
Giwa
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11120
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Congelé ou nature ? Empty Re: Congelé ou nature ?

Message Sam 11 Nov 2006 - 15:27


@giwa a écrit:Peut-être que l'hybernation ou l'hypnose sous médicaments n'empêcheraient pas la décalcification, mais ne peut-on pas au lieu de freiner la décalcification pendant tout le séjour en microgravité la faire régresser vers la fin du voyage par des exercices plus intensives.
Des essais dans ce sens ont-ils été faits à la fin de longs séjours en impesanteur?
Giwa
erratum: intensifs et non intensives
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11120
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Congelé ou nature ? Empty Re: Congelé ou nature ?

Message Sam 11 Nov 2006 - 17:43


@giwa a écrit:...mais ne peut-on pas au lieu de freiner la décalcification pendant tout le séjour en microgravité la faire régresser vers la fin du voyage par des exercices plus intensives.
Des essais dans ce sens ont-ils été faits à la fin de longs séjours en impesanteur?
Giwa

compte tenu du délai de récupération de la masse osseuse, cela est difficile à envisager.
Des études sur des cosmonautes après séjours prolongés, ont montré que la récupération osseuse restait incomplète 5 ans après le retour.
On ne sait d'ailleurs pas si la récupération se fait avec une reconstruction osseuse satisfaisante en terme qualitatif. Tu sais que c'est un problème avec les traitements actuels de l'ostéoporose: "refaire" de l'os, oui mais de quelle qualité, structurellement?

Donc, les contre-mesures sont appliquées pendant toute la durée de la mission: exercices physiques contre résistance, nutrition adaptée, mesures médicamenteuses (biphosphonates, PTH, Proteos*...). Tout cela n'empèche pas une perte osseuse d'environ 1% par mois de séjour en µgravité.

Les nouveaux produits dont l'action mixte permet d'inhiber la résorption ostéoclastique tout en stimulant l'ostéoformation ostéoblastique pourraient peut-être améliorer les choses.
dominique M.
dominique M.

Messages : 1863
Inscrit le : 15/10/2005
Localisation : val d'oise

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum