PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 Snecma fait décoller Ariane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
grysor


grysor

Masculin Nombre de messages : 3088
Age : 46
Localisation : bretagne rennes
Date d'inscription : 09/06/2006

Snecma fait décoller Ariane Empty
MessageSujet: Snecma fait décoller Ariane   Snecma fait décoller Ariane EmptyVen 27 Fév 2009 - 13:49

AERONAUTIQUE. Trente-cinq nouveaux lancements d'Ariane 5 viennent d'être décidés. Une bonne nouvelle pour Snecma à Vernon en charge des moteurs.
Chez Snecma à Vernon (1 100 salariés), la commande de 35 groupes de propulsion pour autant de futurs lancements d'Ariane 5 est forcément une bonne nouvelle. « C'est du travail en direct pour 600 personnes sur le site, pendant cinq ans, sachant que nous conduisons par ailleurs d'autres activités liées aux motorisations, commente le directeur, Jacques Serre. Ainsi, en marge de ces nouveaux lancements, nous développons à Vernon le futur moteur de l'étage supérieur de la fusée, Vinci, amené à remplacer l'actuel moteur HM7b ».
Pour l'heure, Snecma doit fournir à son donneur d'ordre les moteurs HM7b et Vulcain 2, avec donc un échelonnement sur cinq ans. « Cinq à six moteurs par an, c'est un bon rythme pour l'entreprise, sachant la technicité de ces moteurs, leur niveau de qualité et de fiabilité, poursuit Jacques Serre. Nous venons d'ailleurs de fêter le 29e lancement réussi d'affilée, le 12 février dernier. A la clef, la mise sur orbite de satellites de communication ».
A plusieurs millions d'euros l'unité, les moteurs assemblés à Vernon sont particulièrement chouchoutés par les ingénieurs et techniciens. Dans les ateliers, tous les collaborateurs sont équipés comme s'ils entraient dans un laboratoire pharmaceutique : blouse blanche, surchaussures et charlotte de rigueur.
Et si elles ne sont pas chirurgicales, les opérations de montage requièrent néanmoins une grande habileté et un savoir-faire à toute épreuve, a fortiori quand on « opère » en salle blanche et qu'aucune poussière ou corps étranger n'a droit de cité. Pas question en effet de risquer une fuite d'hydrogène qui pourrait devenir catastrophique.
« Mais ce qui fait la force de nos moteurs, et rejaillit sur nos collaborateurs, c'est aussi la capacité à maîtriser le carburant, insiste le directeur. En l'occurrence, on parle d'ergols, substances utilisées pour alimenter un moteur-fusée et lui fournir son énergie propulsive. Nous utilisons de l'oxygène et de l'hydrogène liquides qui nous permettent d'obtenir la meilleure performance au décollage ».
Parce qu'il s'agit bien de soulever 780 tonnes au décollage. La fusée contient alors 670 tonnes d'airgols et de poudre contenue dans les boosters latéraux, mis en œuvre à Kourou pour des raisons de sécurité. Au bout de deux minutes, Ariane est débarrassée de ses boosters, le moteur Vulcain 2 fonctionne encore dix minutes avant de retomber et de se désintégrer. Ariane poursuit son vol avec HM7b pour mettre en orbite des satellites totalisant 9 tonnes environ.
Cette capacité d'emport de satellites pourrait d'ailleurs grimper à 12 tonnes. « En développant Vinci, le remplaçant d'HM7b, nous offrirons une poussée plus élevée. Et ce moteur présente des capacités de réallumage pour des mises en orbites différentes, nécessitant moins de carburant. Tout cela, c'est du travail pour 150 à 200 personnes en développement. Nous avons déjà fait des essais sur ce moteur. »
Avec le projet Laplace, Vernon poussera plus loin l'amélioration de la robustesse des moteurs, en relation avec la Région et le pôle de compétitivité Mov'éo. Avec l'agence spatiale européenne, c'est aussi un travail pour rendre les moteurs plus puissants et performants qui est conduit, avec des technologies nouvelles.
Face aux Russes aujourd'hui, premiers concurrents du lanceur Ariane et d'ailleurs moins chers, Ariane déroule ses succès : le 29e lancement sans échec alors que les Russes viennent d'en connaître trois en trois ans, des échéances respectées et des niveaux de qualité inégalés.
Marc BRAUN
http://www.paris-normandie.fr/index.php/cms/13/article/112085/Snecma_fait_decoller_Ariane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
montmein69


montmein69

Masculin Nombre de messages : 16656
Age : 68
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

Snecma fait décoller Ariane Empty
MessageSujet: Re: Snecma fait décoller Ariane   Snecma fait décoller Ariane EmptyVen 27 Fév 2009 - 23:52

Je ne sais pas si cela concerne directement les segments fabriqués par la SNECMA, mais sait-on si l'Ariane 5 ES pour lancer l'ATV 2 Johannes Kepler est en commande ?
LA propulsion du 1er étage est comparable à la version ECA ... mais le 2ème étage est la version réallumable EPS et la structure est renforcée pour supporter la masse de l'ATV ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Snecma fait décoller Ariane
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Technique :: Propulsions et lanceurs-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit