Kepler - Mission du télescope spatial

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


@Atlantis a écrit:Ansi, ils se doivent d'enthousismé le public (liser: contribuable), créant ansi un intérêt qui ira influencer le vote des budjets alloués par leurs élus. Vite dit, on pourrait appeler cela du "marketing", mais c'est une question de survie de ces projets face à un budjet limité et à la concurence de tant d'autres manips que les scientifiques proposent realiser.

Un argument comme un autre. La répétition d'annonces sérieuses sur lesquelles on "brode" allègrement est tellement à répétition, que je me demande si les sénateurs sont vraiment dupes de la technique ?
Par contre c'est largement relayé par les médias mondiaux .... et dans le grand public, on peut avoir un amalgame entre la fiction du moment (Avatar par exemple) et ce qui pourrait exister sur de telles exo-planètes.
Et cela ne permet pas AMHA à la science de sortir grandie. Je ne parle pas des résultats qui peuvent être démentis par d'autres équipes plus tard , mais des affirmations dont on sait qu'on est incapable (et pour encore longtemps) d'avoir la possibilité de trouver des éléments de preuve ... c'est un peu désolant.


montmein69

Messages : 18725
Inscrit le : 01/10/2005

Revenir en haut Aller en bas


Kepler découvre une nouvelle possible candidate à une exo-planète propice aux conditions d'habitabilité (confirmée par le suivi de 3 transits).
Elle orbite en bonne place de la zone habitable de son étoile qui est un peu plus petite que le Soleil, et boucle sa révolution en 290 jours.
C'est également la plus petite super-terre(?..pas de précisons concernant la nature de sa surface)découverte avec un rayon qui serait d'environ 2.4 fois celui de la Terre.
http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/kepler-22-b-une-exoplanete-peut-etre-habitable_35075/
Bon voilà une bonne candidate à suivre lorsque nous disposerons d'outils permettant d'analyser la composition des atmosphères des exoplanètes. Elle pourait être couverte d'eau ou complétement aride ou....mieux, le concept de zone habitable étant très relatif...(Vénus, Mars,...)
Kepler - Mission du télescope spatial - Page 4 RTEmagicP_Kepler22_b_NASA_Ames_JPL_Caltech_txdam26149_5fd85a
Antares101
Antares101

Messages : 692
Inscrit le : 02/06/2008
Age : 36 Masculin
Localisation : Liège

Revenir en haut Aller en bas


Pas mal, je dis franchement pas mal. Si il y a suffisament d'eau alors...

Je remarque aussi qu'on est de plus en plus au point depuis 1995 pour trouver des petites planètes. On reste pour le moment toujours au dessus de la taille de la Terre, mais un jour on trouvera probablement des planètes encore plus petites... Vraiment formidable.

Bon, et bien maintenant il ne reste plus qu'à faire les valises ! :lolnasa:
Vadrouille
Vadrouille

Messages : 1750
Inscrit le : 04/10/2007
Age : 26 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


Bien sûr une découverte de grande valeur, puisque le recoupement des données a permis de confirmer l'existence de cette "earth-like" planète située dans la zone dite "habitable" (les autres restent des candidates).
Les artistes anticipent un tantinet en dessinant Kepler 22b avec une couverture nuageuse et un bleu océan sur la surface Kepler - Mission du télescope spatial - Page 4 Cadeau
Il faudra d'abord tenter d'analyser son atmosphère, ce qui est déjà un challenge à 600 A-L.
montmein69
montmein69

Messages : 18725
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@montmein69 a écrit:
Il faudra d'abord tenter d'analyser son atmosphère, ce qui est déjà un challenge à 600 A-L.

C'est bien là le futur challenge ! Comment faire la spectrogramme de l'atmosphère d'une exoplanète à une telle distance en éliminant celui de son étoile hôte.?
Cela pourrait être la première tâche à accomplir par les futurs hyper télescopes - dont les astronomes rêvent- avant même de chercher à distinguer leur forme et des détails plus fins.
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11697
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Draguignan

Revenir en haut Aller en bas


La Nasa vient de prolonger la mission de Kepler jusqu'à 2016Kepler - Mission du télescope spatial - Page 4 Bounce . Cela promet de renforcer la moisson de planètes (voire de découvrir les premières exolunes autour de planètes géantes) et donner du temps pour trouver une ou plusieurs jumelles de notre bonne vielle Terre (du moins en ce qui concerne sa taile et sa distance à son étoile, car pour le reste il faudra attendre des telescopes capables d'analyser la composition de l'atmosphère).
Atlantis
Atlantis

Messages : 1029
Inscrit le : 30/12/2008
Age : 53 Masculin
Localisation : Ourém-Portugal

Revenir en haut Aller en bas


Le prolongement pourrait tourner court car Kepler doit faire face à deux pannes :
- perte d'une "reaction wheel" (gyroscope ?) permettant le pointage précis. Il peut fonctionner avec les trois restantes ... mais pas avec moins
- des problèmes de "bruit " sur la Kepler's 95-megapixel digital camera nécessitant un calibrage de chaque pixel d'image pour conserver la précision des données.

http://spaceflightnow.com/news/n1210/16kepler/#.UH_KDFH6lt0

La mission peut donc continuer mais sur le fil du rasoir.
montmein69
montmein69

Messages : 18725
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


On nous annonce aujourd'hui dans la revue Nature, la découverte de Kepler 37b, proche de mercure, de la taille de la lune.

http://lci.tf1.fr/science/nouvelles-technologies/une-toute-petite-exoplanete-decouverte-par-le-satellite-kepler-7839742.html
avatar
jacobmarley

Messages : 417
Inscrit le : 12/09/2012
Age : 30 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


Similaire à Mercure, mais située à 210 AL.
C'est la 114 ème planète confirmée, découverte par KEPLER.
Fabien
Fabien

Messages : 6221
Inscrit le : 23/09/2005
Age : 43 Masculin
Localisation : Paris (75)

Revenir en haut Aller en bas


La Nasa pourrait anoncé de nouvelles découvertes lors d'un "press briefing" prévue pour jeudi prochain.
En attendant, la roue de reaction nº4 continue à montrer des signes inquiétants de friction malgré le repos forcé du dernier mois de Janvier: La Nasa travail sur le fil du rasoir et le telescope peut se retrouvé inutilisable sans prévenir si celle-ci lache.http://www.nasa.gov/mission_pages/kepler/news/keplerm-20130329.html
Atlantis
Atlantis

Messages : 1029
Inscrit le : 30/12/2008
Age : 53 Masculin
Localisation : Ourém-Portugal

Revenir en haut Aller en bas


@Atlantis a écrit:La Nasa pourrait anoncé de nouvelles découvertes lors d'un "press briefing" prévue pour jeudi prochain.
En attendant, la roue de reaction nº4 continue à montrer des signes inquiétants de friction malgré le repos forcé du dernier mois de Janvier: La Nasa travail sur le fil du rasoir et le telescope peut se retrouvé inutilisable sans prévenir si celle-ci lache.http://www.nasa.gov/mission_pages/kepler/news/keplerm-20130329.html

ça serait vraiment une très mauvaise nouvelle si cela devait arrivé.

edit : Le ''press-briefing'' dont parle Atlantis dans le message précédent sera retransmis sur NASA TV ce jeudi 18 avril 2013 à 20h (heure française).

http://www.nasa.gov/home/hqnews/2013/apr/HQ_M13-062_Kepler_Briefing.html
avatar
jacobmarley

Messages : 417
Inscrit le : 12/09/2012
Age : 30 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


On a quasiment pris l'habitude de voir les missions de ces engins se prolonger jusqu'à deux ou trois fois la durée nominale qui était fixée au moment du lancement.
Du coup si une panne survient et qu'on n'a pas trouvé de moyens astucieux de compenser et de conserver l'engin en capacité de continuer à travailler .... on est super-déçu :wall:
La roue n°4 semble HS ..... si une autre des trois restantes rendait l'âme .... ce serait probablement la fin de la mission. On n'a pas les moyens ni robotiques, ni de mission habité à court terme pour aller jouer les réparateurs. Les missions de service vers Hubble (avaient aussi pu créer des illusions sur ces possibilités de réparer dans l'espace), car ce n'étaient en fait que des missions exceptionnelles qui ne se reproduiront probablement pas pour les autres engins placés sur des orbites lointaines.
Kepler - Mission du télescope spatial - Page 4 Orbite10

Une consolation si toutefois Kepler ne survivait pas aux pannes : il y a de quoi dépouiller les données pour les chercheurs, et les découvertes confirmées ou non donnent du boulot aux telescopes au sol ainsi qu'au successeur le JWST qui saura où pointer son miroir.
montmein69
montmein69

Messages : 18725
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Autre article récent sur la situation du télescope :

http://www.spacenews.com/article/civil-space/34692kepler-space-telescope-reaction-wheel-remains-a-concern#.UW5rrsojN5Y

La perte de la roue n°4 serait quasi fatale car la roue n°2 est déjà HS

The elevated friction in wheel No. 4 is of particular concern because another reaction wheel on the spacecraft, No. 2, failed last July. Normal spacecraft operations require three working reaction wheels.

Les études pour travailler en mode "hybride" en utilisant seulement deux roues et les moteurs d'attitude ont été effectuées, mais correspondront à une perte significative de précision assez rédhibitoire sur la qualité des données recueillies.

In the event wheel No. 4 does fail, engineers are studying alternative ways to operate the spacecraft. Sobeck said one option is a “hybrid” mode using the remaining two reaction wheels and the spacecraft’s thrusters. This mode, though, would not have the same degree of pointing accuracy as using reaction wheels alone, degrading the data the spacecraft can collect. “Perhaps we could do some of the kinds of things we’re doing now with less photometric stability, but I think it would be very difficult,” he said.
montmein69
montmein69

Messages : 18725
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Combien a couté Kepler ?

Lorsque l'on a un outil qui permet autant de découverte et qui tombe en panne, ne serait-il pas plus rentable d'en refabriquer un à l'identique (zéro frais d'ingéneurie, juste de la fabrication) et de l'envoyer en remplacement ?
avatar
MrFrame

Messages : 623
Inscrit le : 11/10/2011
Age : 48 Masculin
Localisation : Mulhouse

Revenir en haut Aller en bas


@MrFrame a écrit:Combien a couté Kepler ?

Lorsque l'on a un outil qui permet autant de découverte et qui tombe en panne, ne serait-il pas plus rentable d'en refabriquer un à l'identique (zéro frais d'ingéneurie, juste de la fabrication) et de l'envoyer en remplacement ?

Je ne pense pas qu'ils vont prendre la peine d'en fabriquer un autre similaire car il y a le JWST qui est en marche. Celui-ci coûte très cher et sera plus performant encore que Kepler même si il est à l'initiative de nombreuses découvertes en matière d'exoplanètes.
avatar
jacobmarley

Messages : 417
Inscrit le : 12/09/2012
Age : 30 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


@jacobmarley a écrit:
@MrFrame a écrit:Combien a couté Kepler ?
Lorsque l'on a un outil qui permet autant de découverte et qui tombe en panne, ne serait-il pas plus rentable d'en refabriquer un à l'identique (zéro frais d'ingéneurie, juste de la fabrication) et de l'envoyer en remplacement ?
Je ne pense pas qu'ils vont prendre la peine d'en fabriquer un autre similaire car il y a le JWST qui est en marche. Celui-ci coûte très cher et sera plus performant encore que Kepler même si il est à l'initiative de nombreuses découvertes en matière d'exoplanètes.
JWST n'est pas destiné à remplacer Kepler. Coté américain, il faudra attendre TESS ( Transiting Exoplanet Survey Satellite ).
Toutefois, le JWST saura observer avec plus de détails les découvertes prometteuses dans ce domaine, mais en partageant son temps d'observation avec d'autres programmes de recherches ( formation stellaires, galaxies etc... )

Dommage pour Kepler s'il ne peut reprendre ses travaux, notamment permettre d'affiner les résultats existants.

Vonfeld
Vonfeld
Vonfeld

Messages : 2599
Inscrit le : 07/03/2007
Age : 55 Masculin
Localisation : Achern ( Allemagne )

Revenir en haut Aller en bas


Le remplacement par un telescope à l'identique ne se pose jamais. L'Europe pourrait avoir la démarche de remplacer Herschel (dont l'Hélium de refroidissement s'est épuisé) par un "jumeau" et ne le fera pas.*
Car la conception, la fabrication, la mission d'un télescope spatial s'étend au bas mot sur 10 ans. Pendant ce temps les techniques évoluent. Il y a toujours une nouvelle génération pour remplacer.

Le seul telescope qui a été une exception, c'est Hubble qui a été l'objet de plusieurs mises à niveau par des missions de maintenance. Mais c'était du temps de la navette ... une époque à présent révolue. D'autant que le positionnement des télescopes loin de l'orbite terrestre (qu'utilisait Hubble) devient quasi inaccessible.

* pour remplacer Herschel ... bien que le financement complet ne soit pas acquis (mais pour comprendre la logique):
"Even so, it’s not clear which satellite will form the real replacement for Herschel," Professor Eales concluded. "The Space Infrared Telescope for Cosmology and Astrophysics (SPICA) is currently in development, and this would be the obvious candidate
SPICA

SPICA is a proposed Japanese infrared space observatory. It will be the successor to Herschel and, since it will have a large cooled primary, it will provide a massive boost in sensitivity compared to Herschel. I am part of a team putting together a proposal for a Spectrometer instrument for SPICA, base din part on our work with the SPIRE instrument for Herschel. SPICA has now been selected as a new mission for the European Space Agency and development for it, negotiations with our Japanese colleagues, and work on the European SPICA instrument called SAFARI, are now moving to the next stage.
montmein69
montmein69

Messages : 18725
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Le satellite Kepler vient de découvrir un système planétaire constitué de cinq planètes dont deux dans la zone habitable.

Il s'agit de Kepler 62. Les cinq planètes tournent autour de l'étoile nommé Kepler 62a dont deux planètes sont dans la zone habitable : kepler 62e et kepler 62f.

Plus d'informations avec cet article : http://www.cieletespace.fr/node/10324


Dernière édition par jacobmarley le Lun 22 Avr 2013 - 19:53, édité 1 fois
avatar
jacobmarley

Messages : 417
Inscrit le : 12/09/2012
Age : 30 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


Kepler - Mission du télescope spatial - Page 4 77810
Lune
Lune

Messages : 2329
Inscrit le : 18/08/2008
Féminin
Localisation : Loire atlantique

http://surlalune.e-monsite.com

Revenir en haut Aller en bas


Oups

http://www.cidehom.com/science_at_nasa.php?_a_id=393
Lune
Lune

Messages : 2329
Inscrit le : 18/08/2008
Féminin
Localisation : Loire atlantique

http://surlalune.e-monsite.com

Revenir en haut Aller en bas


Je vous propose d'apprecier l'infographie suivante avec les differentes planètes découvertes par Kepler dans le contexte de leurs systèmes planétaires respectifs, en respectant les échelles entre chacuns d'eux et le temps de révolutions (relativemment) de chaque planète autour de son étoile, avec notre propre système solaire tout au bout (ou au fond si l'on peut dire) à la même échelle. Génial!
http://www.nytimes.com/interactive/science/space/keplers-tally-of-planets.html?ref=space&_r=1&
Atlantis
Atlantis

Messages : 1029
Inscrit le : 30/12/2008
Age : 53 Masculin
Localisation : Ourém-Portugal

Revenir en haut Aller en bas


Encore de mauvaises nouvelles pour Kepler. Cette fois c'est fin :(


ACCUEIL > ESPACE > LE TÉLESCOPE DE DÉTECTION DES EXO-PLANÈTES EST HORS SERVICE
Le télescope de détection des exoplanètes est hors service

Créé le 16-05-2013 à 17h07 - Mis à jour à 19h02Par Rédacteur
Sciences et Avenir
Il semble que ce soit la fin pour la mission Kepler. Le télescope spatial chargé de repérer les planètes propices à la vie a suspendu ses activités en raison d'une panne sur son système de positionnement.

Le système permettant de diriger le télescope est tombé en panne, marquant un brutal coup d'arrêt à sa mission de détection des exoplanètes. NASA


FIN. Lundi 14 mai 2013, lors d’une tentative de contact de vérification, les ingénieurs de la Nasa se sont rendu compte que le télescope spatial Kepler était hors service en raison d’un problème avec son système de positionnement. Lors d’une conférence de presse, la Nasa a déclaré mercredi 15 mai que jusqu’ici, toutes les tentatives pour reprendre le contrôle du télescope spatial avaient échoué. Indiquant que la mission Kepler de détection des exoplanètes était donc suspendue indéfiniment.

suite:
Spoiler:


« Une fois que ce type d’instruments tombent en panne, c’est très difficile à faire repartir », Roger Ferlet, chercheur à l'institut d'astrophysique de Paris



Interrogé par Sciences et Avenir, Roger Ferlet, responsable du groupe de recherche sur les exoplanètes à l’institut d’astrophysique de Paris (IAP) explique que le problème se situe au niveau de « ce qu’on appelle des roues à réaction. Ce sont elles qui permettent d’orienter le satellite de telle façon à pouvoir pointer avec précision le télescope dans la direction voulue. Au départ, Kepler possède quatre de ces roues et on en a besoin d’au moins trois pour le guider. » Or Kepler a déjà perdu l’année dernière l’usage d’une de ces roues aussi appelées gyroscopes. Sceptique sur les chances de résoudre ce problème, le scientifique précise qu’ « une fois que ce type d’instruments tombent en panne, c’est très difficile à faire repartir. Et on ne peut évidemment envoyer personne sur place. » Il ne faut donc pas compter sur une sortie spatiale pour le réparer !

INGÉNIEURS. Si tous les autres instruments fonctionnent, notamment les capacités optiques du télescope, Kepler s’est mis en mode « safe » afin d’utiliser un minimum d’énergie tout en donnant du temps aux ingénieurs pour trouver une solution. Roger Ferlet explique que « les chances de repartir sont assez minces, mais les ingénieurs sont très forts et peuvent toujours trouver des solutions. J’ai souvenir du satellite FUSE qui avait connu le même problème (en mai 2008) et leur solution avait été d’utiliser le champ magnétique de la Terre sur une barre métallique présente dans le satellite pour agir sur celui-ci. Ainsi, on arrivait à pointer le télescope dans certaines directions. Pas partout, mais ça marchait. »



La mission de Kepler était de rechercher des planètes sœurs de la Terre qui pourraient abriter la vie dans notre galaxie





Lancé en 2009 par la Nasa, Kepler avait pour mission de rechercher des planètes sœurs de la Terre qui pourraient abriter la vie dans notre galaxie. Le chercheur explique que le télescope scrutait « 150 000 étoiles en permanence dans les constellations de la Lyre et du Cygne pendant une longue période pour en faire la photométrie de façon très précise. Repérant ainsi les planètes quand celles-ci passent devant leur étoile. » Les astronomes détectent des exoplanètes en mesurant la diminution d'intensité lumineuse de l'étoile quand des planètes passent devant. Opération qui demande de parfaitement maîtriser l’orientation du télescope.

DONNÉES. Pour le chercheur cette panne « ne change pas grand-chose pour nous au sol. Car on a encore énormément de données à analyser. » En effet, la Nasa parle de quatre années de travail pour étudier les 2 740 planètes postulant au titre d’exoplanètes confirmées. À ce jour il n’y en a que 132 effectivement confirmées.

Roger Ferlet explique que « confirmer les planètes, ça veut dire qu’il faut les ré-observer avec des télescopes au sol qui font de la spectroscopie. Cette méthode de détection est beaucoup plus difficile à mettre en œuvre. Surtout que les étoiles qui sont suivies sont plutôt faibles et que ça prend donc beaucoup de temps. Et les meilleurs télescopes du monde dans ce domaine sont en Europe et notamment en France à l’observatoire de Haute-Provence. » C’est d’ailleurs ce dernier qui, en avril dernier, avait découvert les deux exoplanètes les plus prometteuses pour les exobiologistes à la recherche de vie extra-terrestre : Kepler 62-e et Kepler 62-f.

Si la collecte des données semble donc toucher à sa fin, Bill Borucki, responsable scientifique de la mission Kepler à la Nasa a insisté sur le compte Twitter de l'agence : « Les meilleures découvertes de Kepler sont encore à venir, cette mission n’est pas terminée ! »

Hugo Jalinière, Sciences et Avenir, 16/05/13



http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/espace/20130516.OBS9463/le-telescope-de-detection-des-exo-planetes-est-hors-service.html
yoann
yoann

Messages : 5732
Inscrit le : 31/01/2007
Age : 36 Masculin
Localisation : indre et loire

Revenir en haut Aller en bas


La malédiction des roues Goodrich a encore frappé ! Elles connaissent exactement le même problème sur la constellation Globalstar-2, mais là on a pu trouver une solution en utilisant les magnétocoupleurs. Ces mêmes roues sont également embarquées sur Dawn, j'espère qu'elles tiendront le coup jusqu'à ce qu'il arrive vers Ceres.

Bon, la mission Kepler a dépassé sa durée de vie initialement prévue, mais c'est tout de même dommage, elle aurait pu durer plusieurs années encore...
Proteus
Proteus

Messages : 54
Inscrit le : 01/09/2006

Revenir en haut Aller en bas


Et il doit y avoir matière à de nouvelles découvertes dans les données qui n'ont pas encore été exploitées.

Guère de chances que les ingénieurs réussissent à le faire fonctionner en mode dégradé, je suppose ?
montmein69
montmein69

Messages : 18725
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@montmein69 a écrit:Guère de chances que les ingénieurs réussissent à le faire fonctionner en mode dégradé, je suppose ?

Je ne vois pas l'ombre d'une possibilité, malheureusement.
Mais effectivement, il faudra encore plusieurs années pour exploiter les données déjà récoltées.
Proteus
Proteus

Messages : 54
Inscrit le : 01/09/2006

Revenir en haut Aller en bas


Dans cet article, http://www.aviationweek.com/Article.aspx?id=/article-xml/awx_05_15_2013_p0-579498.xml, les choses ne semblent pas être aussi noir qu'elles paraissent notemment dans ce paragraphe:
"Sobeck said there remains a chance the wheel can be restarted by
applying more torque, or trying to run it backward. Similar efforts may
be made with the other failed wheel, he said. Controllers also may be
able to operate the spacecraft in a less-accurate mode, using its
onboard fuel to counteract the effects of solar wind on its solar
arrays. There is enough fuel on board for several months of operation
using the thrusters alone to maintain attitude, and the less-accurate
approach could keep the spacecraft arrays pointed at the Sun for
“years,” Sobeck said."

Par contre, il n'est pas expliqué quels sont les résultats que l'on peut espérer obtenir en mode "less-accurate".
Du moins, avec la quantité phénoménale de données récoltées, il reste encore des années d'analyse, non seulement dans le domaine de la recherche d'exoplanètes, mais aussi dans le domaine de l'astroseismologie, essentiel pour comprendre le fonctionnemnt des differents types d'étoiles et leur variation au cours de la vie de ces étoiles avec, in fine, son impact sur l'habitabilité des planètes qui les entourent.
Atlantis
Atlantis

Messages : 1029
Inscrit le : 30/12/2008
Age : 53 Masculin
Localisation : Ourém-Portugal

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum