Les lancements commerciaux face aux réalités économiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Voici un petit article intéressant publié sur le site d'International Launch Service par son président Frank McKenna.

Il explique que les opérateurs satellites s'efforcent d'obtenir un retour sur investissements. Investissements qui se fait dans le renouvellement de la flotte des satellites ainsi que les équipements au sol tant chez l'opérateur que chez le particulier.

Il exlique également que les
Services de lancement sont souvent considérés comme une marchandise, fournies par les gouvernements et souvent pris pour acquis que ces services seront disponibles à des prix ne génèrant pas un retour adéquat pour le fournisseur.
et que
Sans un retour adéquat sur investissement (chaîne de production des lanceurs, installations au sol, ...), l'industrie de services de lancement commercial n'attirera pas de capital et le talent pour survivre ou mieux encore pour prospérer.

Il estime que les services de lancement Atlas, Delta et Sea-Launch ont engagés de plus de 5,5 milliards de dollars en pertes. Et selon lui, Sea-Launch perdrait environ 65 millions de dollars.

Ici c'est un petit résumé de la première partie. Voici l'article au complet mais en anglais

http://www.ilslaunch.com/news-072009
Yantar
Yantar

Messages : 2904
Inscrit le : 30/09/2005
Age : 45 Masculin
Localisation : Liège

https://destination-orbite.net

Revenir en haut Aller en bas


Donc j'en déduis que les lancements devraient être facturés plus chers, c'est-à-dire à un prix évitant des pertes d'exploitation.

J'en déduis aussi que les fournisseurs de lancement, dans la période actuelle, font encore du dumping car les plus forts résisteront, les autres disparaîtront, permettant ensuite de relever les tarifs afin qu'il y ait au moins équilibre voire bénéfices.

Si j'étais les russes (McKenna est à leur service, ILS est pratiquement entièrement russe désormais sauf son staff dirigeant et commercial) je poursuivrais cette politique de dumping encore un peu. Et si j'étais les russes (côté gouvernement en tout cas) je m'arrangerais pour racheter Sea-Launch qui est stratégique avec sa capacité de lancement à l'équateur. Sea-Launch n'est pas au mieux financièrement mais je suis pas certain qu'il soit plus mal que les autres, donc si c'est l'occasion de récupérer les infrastructure de sea-launch ce serait malin pour la phase suivante des lancements de la prochaine décennie...
patchfree
patchfree

Messages : 6137
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 65 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum