SMART 1 - Sonde spatiale propulsée par un moteur ionique (ESA)

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


voici le communiqué de l'ESA

ESA Science & Technology newsletters

N° 31-2006 – Paris, le 3 septembre 2006

SMART-1 achève sa mission en percutant la Lune

Tôt ce matin, un petit éclair a illuminé la surface de la Lune lorsque la sonde SMART-1 de l’Agence spatiale européenne a heurté le sol lunaire, dans une zone baptisée le « Lac de l’Excellence ». Cet impact a été prévu pour mettre un terme à une brillante mission qui a permis non seulement de tester une technologie spatiale innovante, mais aussi d’explorer la Lune de façon approfondie pendant environ un an et demi.

Les scientifiques, ingénieurs et spécialistes des opérations spatiales ayant participé au projet SMART-1 ont assisté à ses derniers moments dans la nuit du samedi 2 au dimanche 3 septembre, depuis le Centre de contrôle de l’ESA (ESOC), situé à Darmstadt (Allemagne). L’ESOC a reçu confirmation de l’impact à 07h42min22s heure de Paris (05h42min22s TU), lorsque la station sol de New Norcia en Australie a brutalement perdu le contact radio avec le satellite. SMART-1 s’est éteint dans le Lac de l’Excellence, au point situé à 34,4° de latitude Sud et 46,2° de longitude Ouest.

L’impact a eu lieu dans une zone sombre, proche de la limite entre la face cachée et la face visible, à un angle rasant d’environ un degré et à une vitesse de 2 kilomètres par seconde. L’heure et le lieu de l’impact étaient calculés de façon à ce qu'il puisse être observé à l’aide de télescopes depuis la Terre, ce qui avait nécessité une série de manœuvres et de corrections d'orbite au cours de l'été 2006, la dernière ayant eu lieu le 1er septembre.

Les observateurs professionnels et amateurs du monde entier (d'Afrique du Sud, des Iles Canaries, d'Amérique du Sud, des Etats-Unis, d’Hawaï et de bien d’autres pays) ont suivi les derniers instants de SMART-1, avant et pendant l’impact, espérant percevoir le faible éclair qu’il produirait et obtenir des informations sur la dynamique de l’impact et le cratère qui en résulterait. La qualité des données et des images collectées par les observatoires au sol (consacrant la fin de la mission SMART-1 et apportant d’éventuelles contributions supplémentaires à la science lunaire) sera évaluée dans les jours qui viennent.

Au cours des 16 derniers mois et jusqu’à ses dernières orbites, SMART-1 a étudié la Lune et recueilli des données sur la morphologie et la composition minéralogique de sa surface, dans la lumière visible, l’infrarouge et le rayonnement X.

« Les innombrables données léguées par SMART-1 seront analysées dans les mois et les années à venir et offriront une contribution précieuse à la science lunaire, à une période où l'exploration de la Lune suscite de nouveau l'intérêt du monde entier » déclare Bernard Foing, Responsable scientifique du projet SMART-1 de l’ESA. « Les mesures réalisées par Smart-1 s’opposent aux théories sur la violence des mécanismes responsables de l’origine et de l’évolution de la Lune », ajoute-t-il. La Lune se serait formée il y a 4 500 millions d’années suite à l’impact d’un astéroïde de la taille de Mars avec la Terre. « SMART-1 a cartographié les cratères de petits et de grands impacts, étudié les processus volcaniques et tectoniques qui ont façonné la Lune, levé le voile sur ses pôles mystérieux et étudié des sites en vue d’une exploration future », conclut-il.

« La décision prise par l’ESA de prolonger d’un an la mission scientifique de SMART-1, qui ne devait à l’origine durer que six mois autour de la Lune, a permis aux responsables des instruments d’utiliser sur une longue période nombre de modes d'observation innovants » ajoute Gerhard Schwehm, Responsable de la mission SMART-1 de l’ESA. Il s’agissait non seulement d’observations du simple nadir (en regardant vers le bas sur une ligne verticale pour les relevés lunaires), mais aussi d’observations ciblées, de pointage figé et d’observations en mode râteau ou « push-broom » (technique utilisée par SMART-1 pour obtenir des images en couleurs). « Les responsables de la préparation de la mission ont dû travailler dur, mais les archives de données lunaires que nous pouvons désormais constituer sont vraiment impressionnantes ».

« SMART-1 constitue également un succès majeur sur le plan technologique », explique Giuseppe Racca, Chef de projet de SMART-1 à l’ESA. Le principal objectif de la mission était de faire un premier essai d’utilisation spatiale d’un moteur ionique (propulsion hélioélectrique) pour les voyages interplanétaires et la capture par le champ gravitationnel d’un autre objet céleste, en s’aidant de manœuvres d’assistance gravitationnelle.

SMART-1 a également testé de nouveaux systèmes de communication destinés aux futures missions dans l’espace lointain, de nouvelles techniques permettant une navigation totalement autonome ainsi que des instruments scientifiques miniaturisés utilisés pour la première fois autour de la Lune. « Quelle satisfaction de voir que la mission a rempli tous les objectifs technologiques pour lesquels elle avait été conçue et qu’elle a en même temps permis d’importantes avancées en science lunaire », conclut G. Racca.

« La conduite opérationnelle de la mission SMART-1 a été particulièrement complexe, mais très gratifiante », déclare Octavio Camino-Ramos, Responsable de la conduite des opérations du satellite SMART-1 à l’ESA. « La longue orbite en spirale de la sonde autour de la Terre, destinée à tester la propulsion hélioélectrique (à faible poussée), son exposition durable aux radiations, les fortes perturbations des champs de gravité du système Terre-Lune et le positionnement sur une orbite lunaire optimisée pour les observations scientifiques nous ont permis d’acquérir de précieuses connaissances sur les techniques de navigation avec une propulsion à faible poussée ainsi que sur des concepts opérationnels novateurs, tels que le système de diffusion des données de télémesure et d’alerte par internet ou l’automatisation accrue des opérations au sol – autant d’apports majeurs pour l’avenir. »

« SMART-1 constitue une belle réussite et un très bon retour sur investissement pour le Programme scientifique de l’ESA, aussi bien sur les plans technologique que scientifique », affirme le Pr. David Southwood, Directeur du Programme scientifique de l’ESA. « Tout le monde semble aujourd’hui vouloir se rendre sur Lune. Les futures missions scientifiques profiteront largement de l’expérience technologique et opérationnelle acquise grâce à cette petite sonde et l’ensemble des données scientifiques collectées par SMART-1 nous aide déjà à mettre à jour nos connaissances sur la Lune. »

Note aux rédactions

Vous trouverez des images et des informations sur l’état d’avancement de la fin de la mission de SMART-1 sur le site :
www.esa.int/smart-1

SMART-1 (Petite mission de recherche sur des technologies de pointe) est la première mission européenne à destination de la Lune. Lancée le 27 septembre 2003 par une Ariane 5 depuis le CSG, port spatial de l’Europe à Kourou, en Guyane française, la sonde a atteint son objectif en novembre 2004 après une longue trajectoire en spirale autour de la Terre.

Pendant son voyage, la sonde a testé avec succès l’ensemble des technologies spatiales novatrices qu’elle avait embarquées. Le programme de démonstration technologique de la mission s’est achevé lorsque SMART-1 a atteint la Lune et a été capturé par son champ gravitationnel à la mi-novembre 2004.

Placé sur une orbite elliptique autour des pôles de la Lune, à une distance variant entre 500 et 3 000 km, SMART-1 a commencé ses observations scientifiques en mars 2005. Il était équipé à cet effet d’une caméra miniaturisée (AMIE), d’un télescope dans le rayonnement X (D-CIXS) destiné à identifier les éléments chimiques clés présents à la surface de la Lune, d’un spectromètre dans l’infrarouge (SIR) servant à dresser une carte des minéraux lunaires ainsi que d’un moniteur solaire dans le rayonnement X (XSM) permettant de compléter les mesures réalisées par le D-CIXS et d’étudier la variabilité solaire.

SMART-1 était un petit satellite automatique de 366 kg mesurant tout juste 1 m3, si l'on ne tient pas compte de ses panneaux solaires de 14 m d'envergure. Il a été fabriqué par la Swedish Space Corporation (Solna, Suède), à la tête d’un consortium rassemblant plus de 20 équipes industrielles européennes.

Patrick
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Patrick R7 a écrit:je suis abonné aux ESA Science & Technology newsletters
http://sci.esa.int/science-e/www/object/index.cfm?fobjectid=31032
Je vais en faire de même, ce sera mieux pour mon coeur.
mic8
mic8
Donateur
Donateur

Messages : 2798
Inscrit le : 08/11/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Suisse

https://www.mic8.ch/satobserver

Revenir en haut Aller en bas


Patrick R7 a écrit:je suis abonné aux ESA Science & Technology newsletters
http://sci.esa.int/science-e/www/object/index.cfm?fobjectid=31032
@mic8 a écrit: Je vais en faire de même, ce sera mieux pour mon coeur.

J'ai donné le lien car il n'est pas évident à trouver sur le site de l'ESA et il donne de meilleurs bulletins que celui du site principal.
Et puis, il faut partager ses infos
avatar
Patrick
Invité


Revenir en haut Aller en bas


merci aussi pour le lien
dominique M.
dominique M.

Messages : 1863
Inscrit le : 15/10/2005
Localisation : val d'oise

Revenir en haut Aller en bas


Patrick R7 a écrit:J'ai donné le lien car il n'est pas évident à trouver sur le site de l'ESA et il donne de meilleurs bulletins que celui du site principal.
Et puis, il faut partager ses infos
Je t'en suis infiniment reconnaissant. :ven:
mic8
mic8
Donateur
Donateur

Messages : 2798
Inscrit le : 08/11/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Suisse

https://www.mic8.ch/satobserver

Revenir en haut Aller en bas


Patrick R7 a écrit:J'ai donné le lien car il n'est pas évident à trouver sur le site de l'ESA et il donne de meilleurs bulletins que celui du site principal.
Et puis, il faut partager ses infos
@mic8 a écrit: Je t'en suis infiniment reconnaissant. :ven:

Ce qu'il y a de plus génial sur ce forum, c'est la bonne humeur ...
Je peux témoigner que ça aide à vivre dans certaine situation

bravo
avatar
Patrick
Invité


Revenir en haut Aller en bas


@mic8 a écrit:Mais quand je lis cela (publié à 9h00 CEST ce matin):

La chute de Smart-1 a pu être suivie en direct par le télescope Canada-France de Hawaï et "a produit un flash plus intense que prévu", a précisé par téléphone de Darmstadt (Allemagne) le responsable scientifique du projet à l'Agence spatiale européenne (Esa), Bernard Foing.

je reste abasourdi qu'aucune image ne soie encore rendue publique !

:evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil:



La preuve voici la photo du flash d'impact(bon c'est pas très évident à voir,mais c'est le document qui compte)... ;)


SMART 1 - Sonde spatiale propulsée par un moteur ionique (ESA) - Page 3 Observationsmart1lnp5.th
astroman
astroman

Messages : 1007
Inscrit le : 25/02/2006
Age : 53 Masculin
Localisation : Région Parisenne

Revenir en haut Aller en bas


Site du CFHT avec animation des clichés précédents:

http://www.cfht.hawaii.edu/News/Smart1/
astroman
astroman

Messages : 1007
Inscrit le : 25/02/2006
Age : 53 Masculin
Localisation : Région Parisenne

Revenir en haut Aller en bas


En attendant les premières infos et photos, félicitons nous deja de cette belle réussite européenne ! ;) A priori tous les modules d'instrumentation, de propulsion et le reste ont marché parfaitement ce qui est également une excellente nouvelle pour la perennité des technologies européennes qui ont été mise en place pour la première fois.

Moins de 60L de carburant pour tout le voyage ... splendide ! :)


Espérons maintenant des résultats "éclatants" qui pourront mobiliser plus en avant les gouvernemants européens au sujet de l'espace ;)
Siddus
Siddus

Messages : 77
Inscrit le : 25/07/2006
Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas


Oui, comme tu dis! Belle victoire signé l'Europe! :)
avatar
Dirk De Winne

Messages : 1385
Inscrit le : 14/08/2006
Age : 38 Masculin
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas


La sonde spatiale Smart 1 a mieux tenu la "route" :cheers: que la voiture du même nom à ses débuts(mais qui s'est ensuite rattrapée) bravo ...Donc si cette sonde a un numéro...c'est qu'il devra y avoir un numéro 2, n'est-ce pas? ;)
Giwa
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11326
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


@giwa a écrit:La sonde spatiale Smart 1 a mieux tenu la "route" :cheers: que la voiture du même nom à ses débuts(mais qui s'est ensuite rattrapée)

Ce n'était pas plutôt la classe "A" ? Sombre histoire où ils avaient pousser la voiture à ses limites pour la faire se retourner alors que la plupart des voitures concurrentes n'auraient pas survécues au même essai.
Les autres constructeurs avaient du mal à accepter que Mercedes se place sur le créneau de la gamme moyenne. Du coup, 100 millions de francs plus loin (à l'époque) la "A" tient mieux la route que les autres ...
avatar
Patrick
Invité


Revenir en haut Aller en bas

SMART 1 - Sonde spatiale propulsée par un moteur ionique (ESA) - Page 3 Empty P'tête bien que oui...

Message Lun 4 Sep 2006 - 11:13


@giwa a écrit:La sonde spatiale Smart 1 a mieux tenu la "route" :cheers: que la voiture du même nom à ses débuts(mais qui s'est ensuite rattrapée)
Patrick R7 a écrit:
Ce n'était pas plutôt la classe "A" ? ...
Bon, pour la classe A, tu dois avoir raison...mais il me semble aussi ,dans les brumes de mes souvenirs que la Smart était aussi concernée...mais ,là,je suis en terrain très glissant,car n'étant pas très passionné par les automobiles,sauf,si elles sont extraterrestres (mon côté fanatique ;) ) mes connaissances sont assez limitées dans ce domaine!
Giwa
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11326
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


@giwa a écrit: Bon, pour la classe A, tu dois avoir raison...mais il me semble aussi, dans les brumes de mes souvenirs, que la Smart était aussi concernée... mais là, je suis en terrain très glissant, car n'étant pas très passionné par les automobiles ...

Pareil (mais nous avons une "A")
;-)
avatar
Patrick
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Patrick R7 a écrit:
@giwa a écrit: Bon, pour la classe A, tu dois avoir raison...mais il me semble aussi, dans les brumes de mes souvenirs, que la Smart était aussi concernée... mais là, je suis en terrain très glissant, car n'étant pas très passionné par les automobiles ...

Pareil (mais nous avons une "A")
;-)

c'est moche les A! ;) :lol!:
avatar
Dirk De Winne

Messages : 1385
Inscrit le : 14/08/2006
Age : 38 Masculin
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas


Patrick R7 a écrit:
@giwa a écrit: Bon, pour la classe A, tu dois avoir raison...mais il me semble aussi, dans les brumes de mes souvenirs, que la Smart était aussi concernée... mais là, je suis en terrain très glissant, car n'étant pas très passionné par les automobiles ...

Pareil (mais nous avons une "A")
;-)

@Dirk De Winne a écrit:c'est moche les A! ;) :lol!:

:D

en fait, de face, elle me fait penser aux engins bipèdes de "La guerre des étoiles" (enfin, la cabine)

SMART 1 - Sonde spatiale propulsée par un moteur ionique (ESA) - Page 3 Moviebgwincepy5
avatar
Patrick
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Quelqu'un a une idée de la magnitude du flash ?
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12326
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 48 Masculin
Localisation : France

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


dominique M.
dominique M.

Messages : 1863
Inscrit le : 15/10/2005
Localisation : val d'oise

Revenir en haut Aller en bas


Franchemen a part le moteur plasmique ca vous a sembler une mission extraordinaire ?
avatar
lot51

Messages : 1256
Inscrit le : 17/10/2005
Age : 49 Masculin
Localisation : Reims (Marne)

Revenir en haut Aller en bas


Pour ma part oui. Parce que pendant ses orbites SMART 1 a detecte la presence de calcium et de magnesium notamment. En sachant qu'il y aurait egalement de l'eau, je suis frappe finalement par le fait que tout ce au'on a pu presenter comme totalement inospitalier ne l'est finalement pas tant que ca. C'est .. Encelade je crois a verifier ou en fait apres avoir presenter une boule inerte glacee il y aurait finalement une grosse activite geothermale et donc la presence d'eau liquide est plausible, sans oubloier encore apres Titan ou meme dans les profondeurs de Mars (ils nous attendent ! :p).

Donc deja mettre en lumiere des elements constitutifs qui sont bien present sur terre, jouant un role comme mineraux dans les mecanismes biologiques, oui je trouve ca genial ;)
Siddus
Siddus

Messages : 77
Inscrit le : 25/07/2006
Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas


@lot51 a écrit:Franchemen a part le moteur plasmique ca vous a sembler une mission extraordinaire ?

Qui était d'ailleurs un moteur russe conçu dans les années 70, récupéré il y a une dizaine d'années...
Bon, il me semble que la mission était quand même un peu originale, par l'étude des pôles.
lambda0
lambda0

Messages : 4692
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 54 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas


@lambda0 a écrit:

Qui était d'ailleurs un moteur russe conçu dans les années 70, récupéré il y a une dizaine d'années...

Les russes ayant laissé de coté l'exploration interplanetaire depuis un bon bail, ils n'ont pas du chercher à utiliser ou améliorer leur technologie.

L'Europe a repris et rendu opérationnel la technologie. Cela ne me parait pas rabaisser la réussite.
Il y a eu aussi la gestion de la trajectoire .. donc acquisition de savoir-faire.
D'autres sondes pour des destinations plus lointaines, devraient bénéficier de ces acquis.

Pour les résultats scientifiques, un peu difficile de jauger. Mais là encore vérification de la technologie des détecteurs.

Donc pour moi SMART 1, un banc d'essai qui pour un prix imbattable augure bien de la suite.

Soit pour des missions européennes conçues en autonomie, soit dans le cas d'une collaboration en ayant des arguments sérieux quand à notre savoir-faire.
montmein69
montmein69

Messages : 18171
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@montmein69 a écrit:
...
L'Europe a repris et rendu opérationnel la technologie. Cela ne me parait pas rabaisser la réussite.
...
Donc pour moi SMART 1, un banc d'essai qui pour un prix imbattable augure bien de la suite.

On est d'accord, cette mission est surtout un banc d'essai.
J'ai aussi relevé ce point sur le moteur parce que j'ai vu écrit plusieurs fois par des journalistes (généralistes!) que c'était une grande innovation de l'ESA, alors que les russes en ont construit des centaines depuis les années 70, pour le contrôle d'attitude de leurs satellites. Et en regardant les caractéristiques, le PPS-1350 de Smart-1 semble être une copie conforme du moteur russe d'origine : même puissance, même Isp, etc.
Si innovation il y a (dans l'absolu), ça doit être assez subtil...
Par contre, les russes ont bien progressé entre temps, aussi bien sur la puissance que l'Isp, et leur sonde vers Phobos devrait aussi utiliser ce type de moteur.
Voir le fil de discussion sur le moteur à effet Hall.

A+
lambda0
lambda0

Messages : 4692
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 54 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas


@lot51 a écrit:Franchemen a part le moteur plasmique ca vous a sembler une mission extraordinaire ?
Je crois que la vrai nouveauté a été de contrôler avec précision la propulsion continue en spirale de l'orbite terrestre jusqu'à l'orbite lunaire. Habituellement ce type de propulsion servait soit à acquérir un Delta V en interplanétaire (Deep Space 1) ou à rehausser et circulariser l'orbite d'un satcom. La navigation est nettement plus compliquée en propulsion continue que lorsque les durées de propulsion sont négligeables face à la durée du voyage.

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
SMART 1 - Sonde spatiale propulsée par un moteur ionique (ESA) - Page 3 1458782828-discovey2001-terre
Henri
Henri
Modérateur
Modérateur

Messages : 4845
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 65 Masculin
Localisation : Strasbourg, France

http://goo.gl/GrrJMb

Revenir en haut Aller en bas


L'une des nouveautés aussi de la sonde c'est de pouvoir se repérer à partir des étoiles. C'est une première étape avant un pilotage entièrement automatique. Si je ne me trompe pas, Mars Reconnaissance Orbiter aussi teste ce système.
Yantar
Yantar

Messages : 2919
Inscrit le : 30/09/2005
Age : 46 Masculin
Localisation : Liège

https://destination-orbite.net

Revenir en haut Aller en bas


@Henri a écrit:
@lot51 a écrit:Franchemen a part le moteur plasmique ca vous a sembler une mission extraordinaire ?
Je crois que la vrai nouveauté a été de contrôler avec précision la propulsion continue en spirale de l'orbite terrestre jusqu'à l'orbite lunaire. Habituellement ce type de propulsion servait soit à acquérir un Delta V en interplanétaire (Deep Space 1) ou à rehausser et circulariser l'orbite d'un satcom. La navigation est nettement plus compliquée en propulsion continue que lorsque les durées de propulsion sont négligeables face à la durée du voyage.
La maîtrise de cette trajectoire propulsée dans un système à plusieurs centres attracteurs (Terre, Lune et Soleil)dont aucun n'était négligeable n'avait rien de facile.
Cela met aussi en évidence qu'à condition de séparer les fonctions ( fret d'un côté et équipage de l'autre) les voyages dans le Système Solaire devienne plus accessibles car pour le fret si on n'y met le temps le voyage devient plus économique en utilisant la propulsion ionique .Et le vaisseau habité qui lui devra se déplacer plus rapidement n'aura plus qu'à transporter que le strict nécessaire pour le voyage ( dans ce cas des propulseurs ioniques à poussée plus grande que les modèles actuels seraient les bienvenus.
Giwa
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11326
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum