Pour continuer d'avoir une présence américaine dans l'espace

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Je fais le boulot de Ripley:

http://www.spaceref.com/news/viewpr.rss/html?pid=30099

Un membre du congrès critique d'avance le fait qu'Obama veuille abandonner les belles ambitions de la NASA.

Citation:
"The President's U-turn on this issue is both bizarre and misguided. I will continue to work with my House colleagues from both parties and from across the country to keep America first in space. This issue is far from over."

Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12329
Inscrit le : 27/11/2005

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


@Ripley a écrit:On dirait que le ton monte... 8-)

http://www.spaceref.com/news/viewpr.rss/html?pid=30099
Oui, normal que les élus de Floride montent au créneau: il y a des enjeux considérables en terme d'emploi et d'activité économique pour toute la "space coast" (et plus globalement pour tous les industriels américains concernés).
C'est quelque chose qui va certainement peser dans les futurs décisions d'Obama, mais pour conduire à quelle décision, mystère ...
CosmoS
CosmoS

Messages : 1072
Inscrit le : 13/11/2005
Age : 52 Masculin
Localisation : 31

Revenir en haut Aller en bas


Raoul a dit:
"Si les américains abandonnent l'homme dans l'espace, je parie qu'aucune autre nation ne va vouloir prendre la relais. La Chine? Au rythme où ça avance, il n'y a rien à craindre. Jusqu'à présent, d'autres nations ont suivi, dépensé, investi dans l'espace parce qu'il y avait déjà une nation présente sur le chantier. Si cette nation laisse tomber, les autres vont suivre et ce sera une spirale comme une chute en vrille."

Très juste Raoul, et c'est d'autant plus vrai que les autres nations ont des budgets spatiaux beaucoup plus modestes.
Spirit
Spirit

Messages : 315
Inscrit le : 24/01/2010
Age : 73 Masculin
Localisation : Strasbourg

Revenir en haut Aller en bas


@Raoul a écrit:

Si les américains abandonnent l'homme dans l'espace, je parie qu'aucune autre nation ne va vouloir prendre la relais. La Chine? Au rythme où ça avance, il n'y a rien à craindre.

Jusqu'à présent, d'autres nations ont suivi, dépensé, investi dans l'espace parce qu'il y avait déjà une nation présente sur le chantier. Si cette nation laisse tomber, les autres vont suivre et ce sera une spirale comme une chute en vrille.

Bonne analyse... Il faut reconnaitre que hormis "les premières" de l'époque soviétique ce fut (et c'est) les américains qui sont les leaders dans le domaine!
Et comme partout, il y en a un "qui tire les autres vers le sommet"...

_________________
Paul Cultrera/Apolloman
Webmaster du site http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
consacré au programme Apollo.
Modérateur du forum de la conquète spatiale https://www.forum-conquete-spatiale.fr/portal.htm
Journaliste collaborateur d'Espace et Exploration le magazine de l'aventure spatiale
http://www.espace-exploration.com/

Le savoir est un trésor à partager avec tout le monde...
Knowledge is a treasure to share with everyone .
Apolloman
Apolloman
Modérateur
Modérateur

Messages : 11562
Inscrit le : 20/04/2006
Age : 44 Masculin
Localisation : Lédignan (30 Gard) France

http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/

Revenir en haut Aller en bas


@Raoul a écrit:
Si les américains abandonnent l'homme dans l'espace, je parie qu'aucune autre nation ne va vouloir prendre la relais. La Chine? Au rythme où ça avance, il n'y a rien à craindre.

Jusqu'à présent, d'autres nations ont suivi, dépensé, investi dans l'espace parce qu'il y avait déjà une nation présente sur le chantier. Si cette nation laisse tomber, les autres vont suivre et ce sera une spirale comme une chute en vrille.

Il faut une motivation quelque part! Où est-elle?

J'ai un peu de mal à suivre cette vision catastrophiste.
D'abord parce que (mais peut-être me trompe-je) tu sembles amalgamer une pause dans les vols habités lointains (en fait ils continueront en LEO, ce qui finalement n'est guère différent de ce qui se fait depuis la fin du programme Apollo) avec un possible abandon de toute politique spatiale un tant soit peu ambitieuse ... jusqu'à même pousser le bouchon à l'extrême en évoquant la "chute en vrille". :pale:

D'autre part parce qu'il y a une motivation universelle, celle de la soif de comprendre le monde qui nous entoure. Evidemment ce genre de pulsion concerne le cortex et pas le cerveau reptilien de sapiens sapiens ... mais ce cortex motive pas mal de choix et d'orientations pas toutes liées à la guerre, à la concurrence, au leadership, à l'envie d'aplatir les concurrents. :sage:

Envoyer des telescopes spatiaux pour mieux comprendre le cosmos qui nous entoure, explorer les planétes et satellites de notre système solaire, découvrir et de mieux en mieux percevoir/analyser les planètes extra-solaires et notamment les extra-terres ... il y a de quoi s'occuper, progresser, innover dans le domaine spatial et même j'ose le dire s'enthousiasmer.. bravo
montmein69
montmein69

Messages : 17577
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


esuser moi si je trouve que envoyer l'homme dans l'espace est netement plus passionnant que de se contenter d'observer des etoiles.....
moi je suis un citoyen lambda qui ne comprend absolument pas pourquoi on abandonnerai comme ca la presence humaine dans l'espace, ceci etant finalement juste un question de sous....
yoann
yoann

Messages : 5679
Inscrit le : 31/01/2007
Age : 35 Masculin
Localisation : indre et loire

Revenir en haut Aller en bas


@Apolloman a écrit:



Il faut reconnaitre que hormis "les premières" de l'époque soviétique ce fut (et c'est) les américains qui sont les leaders dans le domaine!
Et comme partout, il y en a un "qui tire les autres vers le sommet"...

Utile mise au point. Super

L'avance écrasante de la NASA par rapport aux autres agences rend difficile une future colaboration internationale, même si elle semble nécessaire, aussi bien d'un point de vue comptable que scientifique.

Ripley

Messages : 1999
Inscrit le : 07/09/2006
Age : 65 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas


@Raoul a écrit:Nous ne sommes pas dans une période de conflit entre nations. Il n'y a donc pas d'impératif à aller plus loin, plus vite que l'autre.

Si entre grandes puissances, le conflit n'est plus directement militaire, il est toujours présent. Il n'y a pas d'impératif pour les Américains d'aller plus loin ou plus vite qu'un autre simplement parce qu'il savent qu'ils sont loin devant. Si le premier satellite avait été américain, jamais nous ne serions allé sur la Lune. Si cette situation change, ou si elle donne l'impression de changer, les crédits (s'ils en restent, car il y a une certaine crise...) seront de retour.

@Space Opera a écrit:Je fais le boulot de Ripley:

http://www.spaceref.com/news/viewpr.rss/html?pid=30099

Un membre du congrès critique d'avance le fait qu'Obama veuille abandonner les belles ambitions de la NASA.

Citation:
"The President's U-turn on this issue is both bizarre and misguided. I will continue to work with my House colleagues from both parties and from across the country to keep America first in space. This issue is far from over."

Je sais que j'interviens souvent sur le sujet, mais dans le cas ou une petite phrase est citée, ne peux t-on pas la présenter traduite?

@Apolloman a écrit:
Bonne analyse... Il faut reconnaitre que hormis "les premières" de l'époque soviétique ce fut (et c'est) les américains qui sont les leaders dans le domaine!
Et comme partout, il y en a un "qui tire les autres vers le sommet"...

Il y a eu des pays qui ont été le phare à une époque donnée, et qui ensuite ont laissé leur place à d'autres. Que les américains tirent actuellement la charrue spatiale ne veux pas dire qu'ils la tireront éternellement.

Cordialement
Lunarjojo
Lunarjojo
Donateur
Donateur

Messages : 2843
Inscrit le : 03/01/2008
Age : 67 Masculin
Localisation : Epinal

Revenir en haut Aller en bas


@Ripley a écrit:
L'avance écrasante de la NASA par rapport aux autres agences rend difficile une future colaboration internationale, même si elle semble nécessaire, aussi bien d'un point de vue comptable que scientifique.

Que la NASA soit la première des agences spatiales ... nul ne revient là-dessus.
Qu'elle conserve un certain leadership dans certains domaines .... avec une expérience un savoir-faire que d'autres n'ont pas, c'est encore vrai.

Mais utiliser de tels superlatifs .... :roll:
A voir la panade dans laquelle ils sont actuellement : fin de l'ère navette, pas de lanceur de remplacement, les sociétés du COTS encore bien loin d'avoir fait leurs preuves ... je resterai plus mesuré. Dans le domaine des vols commerciaux ... la part des lancements américains et la faillite de Sea Launch ne sont pas non plus un indice de santé resplendissante.

Les collaborations pour les missions ExoMars et les missions joviennes ESA/NASA montrent que petit à petit d'autres agences hissent leur niveau pour devenir des "interlocuteurs crédiibles"
l'ATV européen et l'HTV japonais avec leurs lanceurs dédiés, en sont d'autres exemples.
Cela dit tu as raison de dire que même si cela paraîtrait "nécessaire , aussi bien d'un point de vue comptable que scientifique" rien ne permet de pronostiquer qu'on s'orientera dans cette voie pour l'avenir du vol habité lointain. Mais alors j'ai bien peur que l'éclipse dure longtemps :arrow:
montmein69
montmein69

Messages : 17577
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum