Recréer une pesanteur artificielle dans un vaisseau spatial

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Je me trompe peut être, mais n'y a t-il pas eu une mission Gemini où un câble a été tendu entre la capsule et un contre poids pour créer une gravité artificielle?

Merlin

Messages : 342
Inscrit le : 14/07/2009

Revenir en haut Aller en bas


exact: Gemini 11 (Conrad - Gordon), cable de 30 m tendu entre la capsule et Agena 11 et manoeuvres pour essayer de créer une rotation de l'ensemble et une gravité artificielle .... de mémoire: échec , il n'ont jamais réussi à "tendre " le cable
dominique M.
dominique M.

Messages : 1863
Inscrit le : 15/10/2005
Localisation : val d'oise

Revenir en haut Aller en bas


@Henri a écrit: Cette valeur de 1/3 de g me semble tout à fait raisonnable, et le concept pourrait même permettre de se faire une idée sur les conséquences à long terme sur la masse osseuse d'une gravité partielle ...

De mémoire, 1/3 de g est surtout la valeur de la pesanteur martienne. Donc pour avoir un équipage rapidement opérationnel sur Mars, ça paraît très recommandé (il n'y aura pas d'équipe médicale pour les accueillir là bas après leur long voyage).


Pour ce qui est des manoeuvres, il me semble que l'idée consiste principalement à n'utiliser la gravité artificielle que pendant de longues périodes de transfert interplanétaire sans manoeuvres. les principales manoeuvres d'accélération/ décélération sont effectuées hors rotation, et on peut fractionner les petites manoeuvres de corrections de trajectoire pour les répartir sur un tour.
avatar
Laurent J

Messages : 184
Inscrit le : 18/11/2009
Age : 45 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas


Steph a écrit:La solution Zubrin évoquée plus haut semble être l'approche la plus pratique.
Elle évite l'écueil du vaisseau entier en rotation (et les problème d'effet de Coriolis, ou de gradient de gravité), ou d'une partie du vaisseau en rotation (et les problèmes de couple généré sur la partie non tournante).

Le plus pratique, c'est la petite centrifugeuse intégrée à l'intérieur du vaisseau. On fait tourner les astronautes sur un rayon court et ils ne font pas autre chose pendant cet exercice. C'est simple, léger, totalement découplé des manoeuvres du vaisseau, peut-être un peu embêtant pour les astronautes, mais question pratique, ça me semble tout de même imbattable.
Le problème néanmoins, c'est que ça n'a jamais été testé. Donc on ne sait pas combien de temps il faut pratiquer par jour pour éliminer complètement les effets de la microgravité (ou pour les atténuer de façon acceptable).
Au niveau de la force de Coriolis, je ne crois pas que ce soit un problème si on adopte une position adéquate. En fait, cela revient sans doute à faire du tourniquet pendant plusieurs dizaines de minutes par jour. Pour les enfants, cela ne pose pas trop de problèmes ... :D

A+,
Argyre
Argyre
Argyre

Messages : 3386
Inscrit le : 31/01/2006
Age : 54 Masculin
Localisation : sud-ouest

Revenir en haut Aller en bas


il y avais pas un couple de vélos qui faisait a peut près la même chose (en n'utilisant pas d'énergie puisque c'était le spationaute qui pédalais). le problème c'est que le projet a été abandonné.
avatar
Meewan

Messages : 162
Inscrit le : 11/11/2009
Age : 30 Masculin
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas


@Argyre a écrit:C'est simple, léger, totalement découplé des manoeuvres du vaisseau
Quand on voit la taille de l'engin, qui est tout de même volumineux, il est un peu rapide de dire que c'est simple, léger et totalement découplé de l'ISS. Il faut un roulement qui ne doit pas tomber en panne vu la vitesse de rotation importante, et je pense surtout que les vibrations sont potentiellement rédhibitoires pour pouvoir faire des expériences en µgravité dans le reste de la station. Quand on sait qu'un astronaute qui fait du vélo fait déjà trembler la station dans des limites de tolérance pour certaines expériences embarquées, un énorme machin pareil qui tourne sur lui-même me semble peu concevable. En plus, dès qu'un astronaute se retrouve plaqué sur sa paroi, la répartition de masse n'est plus uniforme dans le module et là ça doit se mettre à vibrer méchamment.
Déjà qu'un bon paquet d'expériences ne peuvent pas monter dans la station parce que la vie à bord crée trop de perturbations de tout ordre (surtout en physique fondamentale), rajouter un tonneau asymétrique en masse de quelques tonnes qui tourne sur lui-même, ça semble tout bonnement impossible.
Ce n'est peut-être pas pour rien que ce bidon japonnais se retrouve aujourd'hui dans un parking.
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12326
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 47 Masculin
Localisation : France

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


@Space Opera a écrit:
@Argyre a écrit:C'est simple, léger, totalement découplé des manoeuvres du vaisseau
Quand on voit la taille de l'engin, qui est tout de même volumineux, il est un peu rapide de dire que c'est simple, léger et totalement découplé de l'ISS. Il faut un roulement qui ne doit pas tomber en panne vu la vitesse de rotation importante, et je pense surtout que les vibrations sont potentiellement rédhibitoires pour pouvoir faire des expériences en µgravité dans le reste de la station. Quand on sait qu'un astronaute qui fait du vélo fait déjà trembler la station dans des limites de tolérance pour certaines expériences embarquées, un énorme machin pareil qui tourne sur lui-même me semble peu concevable. En plus, dès qu'un astronaute se retrouve plaqué sur sa paroi, la répartition de masse n'est plus uniforme dans le module et là ça doit se mettre à vibrer méchamment.
Déjà qu'un bon paquet d'expériences ne peuvent pas monter dans la station parce que la vie à bord crée trop de perturbations de tout ordre (surtout en physique fondamentale), rajouter un tonneau asymétrique en masse de quelques tonnes qui tourne sur lui-même, ça semble tout bonnement impossible.
Ce n'est peut-être pas pour rien que ce bidon japonnais se retrouve aujourd'hui dans un parking.
Je pense qu'on parle d'une mission interplanétaire, donc pas d'une station scientifique, et encore moins de l'ISS actuelle, donc ça ne posera pas de problème.

Ce système d'entraînement sportif qui resoumettrait le spationaute à la gravité me paraît aussi le plus réalisable à court terme.

Pour ce qui est de l'ISS si vraiment on en voulait un (pour le tester disons), il faudra le mettre dans l'ATV, celui-ci se détacherait de la station et s'y rattacherait à la fin de l'exercice ;) (Ah, si tout pouvait être si simple....)
Skyboy
Skyboy

Messages : 2117
Inscrit le : 05/10/2006
Age : 40 Masculin
Localisation : 46°48'N-71°23'O

https://www.forum-conquete-spatiale.fr/presentation-des-membres-

Revenir en haut Aller en bas


et les consommables pour larguer et réarrimer l' ATV tu les trouves ou ? de plus l'ATV n'est pas habitable(et déjà très cher)
enfin je crois que l'ATV est trop petit pour ce genre de dispositif.(sans parler des rapports entre la masse de l'ATV et la masse du dispositif)
avatar
Meewan

Messages : 162
Inscrit le : 11/11/2009
Age : 30 Masculin
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas


@Space Opera a écrit:Déjà qu'un bon paquet d'expériences ne peuvent pas monter dans la station parce que la vie à bord crée trop de perturbations de tout ordre (surtout en physique fondamentale), rajouter un tonneau asymétrique en masse de quelques tonnes qui tourne sur lui-même, ça semble tout bonnement impossible.

Quand je disais que l'ISS n'est pas faite pour préparer l'exploration spatiale ... tu l'illustres parfaitement !

Cela étant dit, rien n'interdit d'arrêter prochainement toutes les expériences de microgravité et de commencer à se préparer pour l'exploration spatiale, non ?
Et au fait, si ça dépasse 1 tonne, c'est qu'on n'est franchement pas doué. A priori, je dirais qu'on doit pouvoir faire un petit tourniquet pour 300 kg.
Néanmoins, hélas, 3 fois hélas, le problème n'est pas la masse de l'objet, ni même son volume pour le transport (on doit bien pouvoir faire un kit), mais son volume une fois déployé. AMHA, pour que ça marche bien, il faudrait avoir au moins 2 mètres de rayon au minimum, voire 3. Est-ce qu'on peut déployer dans l'ISS un tel truc ? Je crains que non.

Non, vraiment, l'ISS, c'est pas fait pour aller vers Mars.

A+,
Argyre
Argyre
Argyre

Messages : 3386
Inscrit le : 31/01/2006
Age : 54 Masculin
Localisation : sud-ouest

Revenir en haut Aller en bas


Quand je vous dis que CAPCOMESPACE est une encyclopédie.
L'expérience de pesanteur artificielle a été reproduite lors de Gemini 11.

L'opération "pesanteur artificielle" peut alors commencer. Comme les deux vaisseaux sont relié par un câble de 30 m, il suffit de le tendre pour créer une micro gravité dans la cabine. Facile à réaliser en théorie, la manoeuvre prend du temps la haut dans l'espace. Le câble s'accroche à une poignée de l'Agena et il faut de longue minutes pour le retendre. D'un tour toutes les 90 minutes, la rotation du train spatial est accéléré avec un tour toutes les 9 minutes, créant une pesanteur de 1-6000 eme de g. Accélérant de nouveau, la rotation passe à 55°-minute, mais le mouvement désordonné de l'ensemble oblige l'arrêt de l'opération.
Fan de Ducrocq
Fan de Ducrocq

Messages : 3282
Inscrit le : 11/12/2009
Age : 69 Masculin
Localisation : Lorient - Morbihan - Bretagne - France - Europe

Revenir en haut Aller en bas


Creating Artificial Gravity on the Space Station

Plusieurs chercheurs du MIT ont été intrigués par un élément dans la proposition d'Obama aujourd'hui au Centre spatial Kennedy en Floride: les opérations d'extension de la Station spatiale internationale (ISS) depuis son départ à la retraite prévus en 2016.
Conformément à la proposition d'Obama, le maintien de l'ISS opérationnelle permettrait à la NASA et aux agences spatiales des autres nations de déployer des installations de recherches nouvelles, comme une centrifugeuse, qui simule les effets de la gravité.Doter la station spatiale avec une centrifugeuse donnerait aux scientifiques une occasion précieuse pour vérifier si l'appareil peut compenser certains des effets secondaires négatifs de l'apesanteur, selon Justin Kaderka, un étudiant diplômé dans le département du MIT de l'aéronautique et d'astronautique, qui a étudié l'efficacité de la gravité artificielle...
Fan de Ducrocq
Fan de Ducrocq

Messages : 3282
Inscrit le : 11/12/2009
Age : 69 Masculin
Localisation : Lorient - Morbihan - Bretagne - France - Europe

Revenir en haut Aller en bas


Nous avons bien eu une idée pour recréer la gravité dans une station spatial mais elle ne demeure qu'une simple théorie.

1. La station doit être positionné en géostationnaire, le plancher ( du moins ce que nous considérons être le plancher ) pointant vers la terre.
2. Le plancher doit être charger statiquement en positif et le plafond en négatif, ou vice versa, ( à tester :?: ) histoire de permettre la circulation normale du courant
3. Plus la charge augmente, plus la gravité est grande jusqu'à concurance de 1G
4. Le tout pourrais même devenir une forme de pile nécessaire aux instruments....

L"énergie statique permettrais de créer une masse énergétique qui étendrais la gravité terrestre à la station... Rêverie ou ? c'es probablement improbable hein !

À noter que cette gravité artificielle pourrait être étendu en augmentant la valeur du courant statique proportionnellement à la distance et au nombre de G voulu et être interchangé d'une planète à l'autre selon son réseau d'influence gravitationnelle. Il pourrais même être quetion de basé le tout sur le réseau gravitationnel de notre étoile, le Soleil...
Jean-Robert
Jean-Robert

Messages : 411
Inscrit le : 31/03/2007
Age : 60 Masculin
Localisation : Québec,Canada

Revenir en haut Aller en bas


@Jean-Robert a écrit:1. La station doit être positionné en géostationnaire, le plancher ( du moins ce que nous considérons être le plancher ) pointant vers la terre.
2. Le plancher doit être charger statiquement en positif et le plafond en négatif, ou vice versa, ( à tester :?: ) histoire de permettre la circulation normale du courant
3. Plus la charge augmente, plus la gravité est grande jusqu'à concurance de 1G
4. Le tout pourrais même devenir une forme de pile nécessaire aux instruments....

L"énergie statique permettrais de créer une masse énergétique qui étendrais la gravité terrestre à la station... Rêverie ou ? c'es probablement improbable hein !

À noter que cette gravité artificielle pourrait être étendu en augmentant la valeur du courant statique proportionnellement à la distance et au nombre de G voulu et être interchangé d'une planète à l'autre selon son réseau d'influence gravitationnelle. Il pourrais même être quetion de basé le tout sur le réseau gravitationnel de notre étoile, le Soleil...
:suspect: :suspect:
Désolé de paraitre légèrement abrupte, mais c'est n'importe quoi, on ne "génère" pas la gravité de cette manière.
A l'avenir, s'il te plait, abstiens toi de poster ce genre de théories "originales" (pour rester poli) qui n'ont aucun fondement scientifique.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Désolé si cela vous parrait loufoque et incongrue. :oops:

Mais malgré le peu de vraisemblance et de rigeur scientifique que cette théorie démontre, nous travaillons belle et bien sur une chambre Van de Graff.... Enfin je me contenterais alors de faire ces énoncés sur mon site.

Désolé pour le dérangement

...c'est pas un peu ça la recherche, soit d'expérimenter n'importe quoi même l'absurde soit dit sans arogance hein ... :up8:


Dernière édition par Jean-Robert le Lun 3 Mai 2010 - 15:33, édité 1 fois
Jean-Robert
Jean-Robert

Messages : 411
Inscrit le : 31/03/2007
Age : 60 Masculin
Localisation : Québec,Canada

Revenir en haut Aller en bas


@Fan de Ducrocq a écrit:Creating Artificial Gravity on the Space Station

Plusieurs chercheurs du MIT ont été intrigués par un élément dans la proposition d'Obama aujourd'hui au Centre spatial Kennedy en Floride: les opérations d'extension de la Station spatiale internationale (ISS) depuis son départ à la retraite prévus en 2016.
Conformément à la proposition d'Obama, le maintien de l'ISS opérationnelle permettrait à la NASA et aux agences spatiales des autres nations de déployer des installations de recherches nouvelles, comme une centrifugeuse, qui simule les effets de la gravité.Doter la station spatiale avec une centrifugeuse donnerait aux scientifiques une occasion précieuse pour vérifier si l'appareil peut compenser certains des effets secondaires négatifs de l'apesanteur, selon Justin Kaderka, un étudiant diplômé dans le département du MIT de l'aéronautique et d'astronautique, qui a étudié l'efficacité de la gravité artificielle...

Aaaaaaahhhhh !!!
Voilà une proposition très intéressante. On n'y est pas encore, mais enfin, je note l'idée, ça fait longtemps que je "plaide" pour le test de cette technologie, ici même sur ce forum (voir aussi le concept 2-4-2).

A ce propos, dans le dernier ciel et espace, il y a un CD de l'ESA où on montre des tests en centrifugeuse pour des personnes subissant un allongement prolongé sur un lit (à Toulouse) et il est indiqué que cette technologie pourrait être exploitée pour contrecarrer les effets de la microgravité.

A+,
Argyre
Argyre
Argyre

Messages : 3386
Inscrit le : 31/01/2006
Age : 54 Masculin
Localisation : sud-ouest

Revenir en haut Aller en bas


ah oui bonne nouvelle
mais qui va envoyer ça la haut :???:

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 23613
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum