PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Partagez | 
 

 [ESA]Solar Orbiter - La sonde européenne - 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wakka
Admin
Admin



Masculin Nombre de messages : 10705
Age : 56
Localisation : Orvault 44
Date d'inscription : 10/07/2008

MessageSujet: [ESA]Solar Orbiter - La sonde européenne - 2017   Mer 19 Mar 2014 - 12:37

En 2017, la sonde européenne Solar Orbiter sera expédiée vers une orbite proche du Soleil par un lanceur Atlas 5 fourni par la Nasa.

L'agence spatiale américaine a officiellement sélectionné la version Atlas 5/411 (coiffe de 4 m et un seul accélérateur solide) pour cette tâche dans le cadre de sa contribution à la première mission de taille moyenne du programme « Cosmic Vision » de l'ESA.

Le lanceur sera fourni à la Nasa par United Launch Alliance (ULA).

La sonde de 1800 kg, construite par Airbus Defence & Space UK dans le cadre d'un contrat de 300 M€ attribué en 2012, décollera de Cape Canaveral en juillet 2017 et effectuera plusieurs manœuvres gravitationnelles avec la Terre et Vénus avant de rejoindre une orbite eliptique parcourue en 168 jours et s'approchant jusqu'à 42 millions de km du Soleil (0,28 unité astronomique), soit les 9/10e du périhélie de Mercure.

Doté d'un bouclier thermique pour se protéger de températures de plus de 700°C, le Solar Orbiter emportera une charge utile scientifique comportant dix instruments (dont le télescope Metis réalisé par Thales Alenia Space) pour étudier l'héliosphère et les mécanismes physiques à l'origine du vent solaire. Outre le lancement, la Nasa fournira deux de ces instruments ainsi qu'un capteur.

Solar Orbiter s’approchera davantage du Soleil qu’aucune autre mission n’a pu le faire auparavant et nous promet un voyage aux sources du vent solaire en allant visiter des régions jamais explorées par une sonde, à l’intérieur de l’orbite de Mercure. En s’approchant si près, la sonde verra l’atmosphère du Soleil avec une résolution spatiale jamais atteinte de 70 kilomètres par pixel. Pour les astronomes, cela revient à ouvrir une fenêtre sur l’intérieur de la couronne du Soleil, source du vent solaire, qui baigne l'ensemble du Système solaire et dont l'interaction avec notre planète gouverne la météorologie de l'espace.



http://www.air-cosmos.com/2014/03/19/21064-la-nasa-choisit-un-atlas-5-pour-lancer-le-solar-orbiter-de-l-esa
http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/astronautique-sonde-solar-orbiter-astrium-partira-plus-pres-soleil-38424/

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://developpement-orion.over-blog.com/ En ligne
Gasgano




Masculin Nombre de messages : 1392
Age : 62
Localisation : 91 & 44
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: [ESA]Solar Orbiter - La sonde européenne - 2017   Mer 19 Mar 2014 - 15:47

wakka a écrit:
En 2017, la sonde européenne Solar Orbiter sera expédiée vers une orbite proche du Soleil par un lanceur Atlas 5 fourni par la Nasa.
L'agence spatiale américaine a officiellement sélectionné la version Atlas 5/411 (coiffe de 4 m et un seul accélérateur solide) pour cette tâche dans le cadre de sa contribution à la première mission de taille moyenne du programme « Cosmic Vision » de l'ESA.
Le lanceur sera fourni à la Nasa par United Launch Alliance (ULA).
La sonde de 1800 kg, construite par Airbus Defence & Space UK dans le cadre d'un contrat de 300 M€ attribué en 2012, décollera de Cape Canaveral en juillet 2017 et effectuera plusieurs manœuvres gravitationnelles avec la Terre et Vénus avant de rejoindre une orbite eliptique parcourue en 168 jours et s'approchant jusqu'à 42 millions de km du Soleil (0,28 unité astronomique), soit les 9/10e du périhélie de Mercure.
Doté d'un bouclier thermique pour se protéger de températures de plus de 700°C, le Solar Orbiter emportera une charge utile scientifique comportant dix instruments (dont le télescope Metis réalisé par Thales Alenia Space) pour étudier l'héliosphère et les mécanismes physiques à l'origine du vent solaire. Outre le lancement, la Nasa fournira deux de ces instruments ainsi qu'un capteur.
Solar Orbiter s’approchera davantage du Soleil qu’aucune autre mission n’a pu le faire auparavant et nous promet un voyage aux sources du vent solaire en allant visiter des régions jamais explorées par une sonde, à l’intérieur de l’orbite de Mercure. En s’approchant si près, la sonde verra l’atmosphère du Soleil avec une résolution spatiale jamais atteinte de 70 kilomètres par pixel. Pour les astronomes, cela revient à ouvrir une fenêtre sur l’intérieur de la couronne du Soleil, source du vent solaire, qui baigne l'ensemble du Système solaire et dont l'interaction avec notre planète gouverne la météorologie de l'espace.

http://www.air-cosmos.com/2014/03/19/21064-la-nasa-choisit-un-atlas-5-pour-lancer-le-solar-orbiter-de-l-esa
http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/astronautique-sonde-solar-orbiter-astrium-partira-plus-pres-soleil-38424/

"Solar Orbiter s’approchera davantage du Soleil qu’aucune autre mission n’a pu le faire auparavant"  Suspect 

C'est affirmation me semble quelque peu prématurée voire usurpée, vu que, selon le planning le plus pessimiste de la NASA, Solar Probe Plus qui doit être lancée au plus tard fin 2018 (mominal: fin juillet), passera dès son premier périhélie (environ 3 mois après le lancement) à moins de 0,2 UA du Soleil. Et beaucoup, beaucoup moins par la suite ...

http://solarprobe.jhuapl.edu/index.php
http://solarprobe.jhuapl.edu/common/content/SolarProbePlusFactSheet.pdf
http://solarprobe.jhuapl.edu/mission/docs/2015-2018missions.pdf
Baseline Mission Trajectory avec 7 survols de Vénus (idem pour un lancement fin juillet 2018) :
http://solarprobe.jhuapl.edu/mission/docs/SolarProbeME.pdf (voir pages 19 & 20)

Selon le tableau de Futura-Sciences :
http://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/builds/images/rte/RTEmagicC_38424_solarOrbiter_mission2017_esa_txdam29474_9dd4e4.jpg
Solar Orbiter ne parviendra à son périhélie minimum de 0,284 UA qu'en 2020 !

A noter également que la sonde germano-américaine Helios-2 était passée à 0,29 UA ... dès avril 1976 !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jacobmarley




Masculin Nombre de messages : 400
Age : 25
Localisation : France
Date d'inscription : 12/09/2012

MessageSujet: Re: [ESA]Solar Orbiter - La sonde européenne - 2017   Lun 9 Juin 2014 - 22:59

Le bouclier thermique a passé les tests avec succès pour supporter le flux solaire.

Le bouclier a été soumis a un soleil artificiel pendant deux semaines tout cela à l'aide de 19 lampes au xénon de 25 kW qu'ils ont concentrée à l'aide d'une série de miroirs. Le bouclier est composée de plusieurs couches de titanes qui est recouverte d'une matière noire composée de poudre d'os carbonisés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [ESA]Solar Orbiter - La sonde européenne - 2017   Lun 30 Mar 2015 - 21:54

Un point sur les avancées du développement de Solar Orbiter chez Airbus DS par Futura-Sciences :
http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/solar-orbiter-solar-orbiter-sonde-proximite-soleil-concue-airbus-ds-57645
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [ESA]Solar Orbiter - La sonde européenne - 2017   Ven 17 Avr 2015 - 21:56

Après BepiColombo (report de 2016 à 2017), c'est Solar Orbiter qui voit sa date de lancement décalée de juillet 2017 à octobre 2018 !
http://sci.esa.int/solar-orbiter/55772-solar-orbiter-launch-moved-to-2018

Un peu comme BepiColombo, les raisons sont le besoin de s'assurer que tous les objectifs scientifiques de la mission seront atteints, avec tous les composants de systèmes testés de façon adéquate avant le lancement. Je suppose qu'il s'agit d'une jolie façon de dire que tout le monde est un peu à la bourre. Very Happy


Les retards de BepiColombo et Solar Orbiter sont plutôt visibles car ce sont des sondes et généralement leurs fenêtres de lancement ne sont pas des plus simples, mais les retards semblent universels, quel que soit le domaine d'application. Les projets d'exploration du Système solaire de l'ESA auraient tous du mal à tenir leurs délais, les calendriers seraient-ils trop ambitieux dès le départ ?

Le modèle thermique et mécanique de SO à l'IAGB (Munich) :
Revenir en haut Aller en bas
montmein69




Masculin Nombre de messages : 13621
Age : 65
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: [ESA]Solar Orbiter - La sonde européenne - 2017   Ven 17 Avr 2015 - 22:10

Mars SurfaceWanderer a écrit:
Les projets d'exploration du Système solaire de l'ESA auraient tous du mal à tenir leurs délais, les calendriers seraient-ils trop ambitieux dès le départ ?

Comme tu le soulignes, les retards sont plutôt la règle.
Mais si la mission ensuite se déroule bien et rapporte les données scientifiques espérées, AMHA, c'est un moindre mal.
Les équipes qui développent des instrumentations nouvelles ont peut-être tout simplement besoin de plus de temps pour solutionner les problèmes techniques rencontrés et s'assurer que les instruments sont précis et fiables.
Citation :
"The decision to postpone the launch was taken in order to ensure that all of the spacecraft’s scientific goals will be achieved, with all the system’s components adequately tested prior to sending the spacecraft to the launch site,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[ESA]Solar Orbiter - La sonde européenne - 2017
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: Europe-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit