PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Planning des lancements

Derniers sujets
» L'ancien président du CNES balance
par Mustard Aujourd'hui à 15:39

» Ariane 5 ECA VA245 (BepiColombo) - 20.10.2018
par SciNews Aujourd'hui à 13:18

» Un cosmonaute des Emirats sur Soyouz
par vp Aujourd'hui à 13:08

» Soyouz-FG (Soyouz MS-10) - 11.10.2018 [Echec]
par josé Aujourd'hui à 13:00

» Vols suborbitaux
par Astro-notes Aujourd'hui à 11:23

» Émission radio A toi les étoiles
par Lechat78 Aujourd'hui à 10:58

» Europe spatiale et vol habité
par Argonaute Aujourd'hui à 8:46

» [Mars] Rover Mars 2020 (Curiosity 2) - 17.07.2020
par Wakka Aujourd'hui à 7:08

» Nouvelles de la mission OSIRIS-REx (Bennu)
par Wakka Aujourd'hui à 6:43

» Les futurs équipages vers l'ISS
par nikolai39 Hier à 23:01

» Columbia STS-58 (1993)
par David L. Hier à 22:23

» [Russie] S7 space (lanceur Zenit)
par nikolai39 Hier à 22:08

» Luxembourg Space Agency (LSA)
par stromgade Hier à 22:07

» Nouvelles du lanceur Soyouz-5 (projet Feniks)
par nikolai39 Hier à 22:01

» Petits noms des fusées Pegasus
par David L. Hier à 21:12

» Nouvelles de la constellation Iridium
par David L. Hier à 20:41

» Falcon 9 block 5 (Es'hail-2) - 14.11.2018 (NET)
par montmein69 Hier à 20:08

» Falcon 9 block 5 (Iridium Next 8) - 30.12.2018
par David L. Hier à 19:49

» [Série] The First - 2018
par phenix Hier à 19:11

» [Film] First man - Biopic sur Neil Armstrong (17/10/18)
par Apolloman Hier à 18:44

» Expérience de pensée immobile
par Argyre Hier à 17:40

» [Livres en anglais] 50ème anniversaire Apollo 11
par Spaceman Hier à 17:35

» Atlas V 551 (AEHF-4) - 17.10.2018
par Syl35 Hier à 14:18

» Falcon Heavy (STP-2) - fin 2018
par montmein69 Hier à 13:53

» 33333 !
par Astro-notes Hier à 10:50

» Le site "Les badges du cosmos" renouvelé par des vidéos
par Wakka Hier à 10:41

» [ISS] Expédition 57
par phenix Hier à 8:13

» Fred Haise à Lucerne le 12 octobre 2018
par Taurus-Littrow Mer 17 Oct 2018 - 23:18

» Préparation de la mission BepiColombo (Mercure)
par Surt Mer 17 Oct 2018 - 22:05

» Soyouz-2 (14F145) - 25.10.2018
par nikolai39 Mer 17 Oct 2018 - 21:30

Bepicolombo à la découverte de Mercure

C’est le 20 octobre à 01h45 UTC qu’une fusée Ariane 5 ECA doit lancer de la ZL3 du centre spatial guyanais la sonde Bepicolombo en direction de la planète Mercure.
Après 4 ans d’études et 11 années de réalisation, Bepicolombo est enfin prête pour son voyage de 7 ans. Elle est constituée de 4 éléments : 2 orbiteurs (MPO et MMO), un bouclier solaire (MOSIF) et un module de propulsion (MTM).

Le bouclier MOSIF (Magnetospheric Orbiter Sunshield and Interface Structure) protège MMO du soleil et joue le rôle d'interface entre MMO et MPO. Le module de transfert vers Mercure MTM (Mercury Transfer Module) est chargé de la propulsion de l'ensemble depuis la Terre jusqu'à l'orbite de Mercure.

L’orbiteur MPO (Mercury Planetary Orbiter) d’une masse de 1140 kg pour une charge utile de 85 kg est une plateforme alimentée par panneaux solaires et recouvert de couches d’isolants thermiques (sa surface sera portée à des températures supérieures à 400°C). Il comporte 11 instruments dédiés à l'étude de la surface et de l'intérieur de la planète (géologie, volcanisme, tectonique, composition etc.) ainsi que de son exosphère.

MMO (Mercury Magnetospheric Orbiter) est un satellite de 275 kg développé par l'agence spatiale japonaise JAXA. Le 8 juin dernier, l’agence spatiale japonaise dévoilait le nouveau nom de MMO : Mio, désignant une voie d’eau navigable en référence au chemin parcouru par le projet. Grace à ses 5 instruments scientifiques dont la masse et la puissance totale allouée sont respectivement de 40 kg et 53 Watts, Mio étudiera principalement l’atmosphère et de la magnétosphère de Mercure.

Si tout se déroule comme espéré, la mission devrait durer 2 ans, de la mise en orbite autour de Mercure fin 2025 à une fin de mission nominale prévue au printemps 2026 et une fin de mission étendue en 2027.


Lancement du vaisseau Soyouz MS-10

Le lanceur Soyouz FG doit décoller le 11 octobre 2018 à 08h40 UTC du pas de tir 1/5 de Baïkonour au Kazakhstan, il emportera le vaisseau habité Soyouz MS-10 à destination d'ISS. L'équipage sera constitué de seulement 2 membres, le cosmonaute russe Alekseï Ovtchinine et de l'astronaute américain Nick Hague. Ils constitueront les Expeditions 57/58.
Soyouz MS-10 doit réaliser un rendez-vous rapide en quatre orbites (la procédure en deux orbites n'étant pas encore qualifiée pour les vols habités) et s'amarrera au module Poïsk à 14h44 UTC, soit 6 heures et 4 minutes après son lancement.

Ce sera le deuxième vol pour Ovtchinine, qui avait déjà passé six mois sur la station en 2016. Il devrait réaliser lors de cette mission sa première sortie dans l'Espace, dont l'un des objectifs sera d'inspecter la brèche sur le vaisseau Soyouz MS-09. Il sera également le commandant d'ISS lors de l'Expédition 58. Nick Hague réalisera en revanche son premier vol. Ancien pilote de chasse, il avait été sélectionné par la NASA en 2013, et sera d'ailleurs le premier de sa promotion à voler dans l'Espace.
Durant leur séjour de 6 mois ils réaliseront en plus des tâches de maintenances de la station plus de 250 expériences et démonstrations non réalisables sur Terre. Ils devraient également être encore à bord pour recevoir les vaisseaux inhabités Dragon Crew et CST-100 qui effectueront des essais d'amarrage automatiques.

Ovtchinine et Hague rentreront sur Terre le 15 avril 2019 en compagnie du premier cosmonaute des Émirats Arabes Unis, qui aura décollé entre temps sur Soyouz MS-12 pour un vol de courte durée sur l'ISS.

11.10.2018 : Échec du lancement. A 08h42'17" UTC un incident s'est produit sur l'un des boosters du 1er étage lors de la séparation, secouant fortement l'équipage. Le lanceur a donc coupé la propulsion par sécurité empêchant une mise en orbite. La tour de sauvetage ayant déjà été éjectée la capsule n'a pu l'utiliser. Après une fin de vol balistique la capsule a permis aux 2 astronautes d'atterrir à 400 km du pas de tir. L'équipage a été récupéré en bonne santé.

Retrouvez le sujet de discussion ICI
Voir la vidéo du lancement ICI

Retour du Soyouz MS-08

Le Soyouz MS-08, lancé le 21 mars 2018 à 17h44 UTC, a atterri dans les plaines du Kazakhstan le 4 octobre à 11h45 UTC. Le vaisseau avait quitté la Station Spatiale Internationale à 7h57 UTC, soit 3h48 avant l'atterrissage.
La capsule a ramené l'équipage composé du cosmonaute russe Oleg Artemyev et des astronautes américains Andrew Feustel et Richard Arnold qui composaient l’expédition 55/56 de la station spatiale internationale. Ils auront passé 197 jours dans l'espace au cours de cette mission.

Oleg Artemyev a participé à 2 missions de longue durée (Expéditions 39/40 et 55/56) et s’est vu décerné en février 2016 le titre de Héros de la fédération de Russie. Il est étonnant de constater que le cumul de ses missions totalise 365 jours dans l’espace. Il a réalisé un total de 3 sorties extravéhiculaires, dont 2 lors de l'expédition 39/40.

Andrew Feustel a volé sur 2 missions de navette spatiale : STS-125 en 2009 pour la dernière mission de maintenance du télescope Hubble et STS-134 en 2011 qui transportait l'ExPRESS Logistics Carrier et le spectromètre magnétique Alpha vers l’ISS. Ce fut d’ailleurs la dernière mission d’Endeavour. Son cumul dans l’espace est maintenant de 125 jours avec 9 sorties extravéhiculaires (3 lors de chaque mission).

Richard Arnold n’a volé quant à lui que sur STS-119 en 2009 afin d’amener la poutre S6 de l’ISS ainsi que ses panneaux solaires. Il cumule 110 jours dans l’espace avec 4 sorties extravéhiculaires à son actif : 2 sur la mission STS et 2 lors de l’expédition 55/56.

Ils laissent derrière eux les 3 membres d'équipage de Soyouz MS-09 restés à bord d'ISS. Ils seront cependant rapidement rejoint le 11 octobre prochain, avec le lancement de Soyouz MS-10 qui ne sera composé que de 2 membres, le commandant russe Aleksey Ovchinin et l’ingénieur de vol américain Tyler Hague dont ce sera le premier vol.


Hayabusa2 à la rencontre de l’astéroïde Ryugu

Lancée le 3 décembre 2014, la sonde japonaise Hayabusa 2 (609Kg) a rejoint le 27 juin 2018 l'astéroïde Ryugu actuellement situé à 300 millions de km de la Terre. Ryugu est un astéroïde de type C susceptible de contenir des matériaux organiques. Son diamètre est de 875m pour une rotation de 7h38.

Le 22 septembre dernier, les 2 mini Rover 1A et 1B d'une masse de 1.1Kg chacun qui constituaient Minerva-II1 ont été largués. Leur mission était principalement de fournir des images du sol avec une capacité de déplacement par saut.

Le 3 octobre prochain, ce sera au tour de la sonde franco-allemande MASCOT (Mobile Asteroid Surface SCOuT) de faire une descente sur l'astre errant. D'une masse de 10Kg elle mettra 10 minutes en chute libre à une vitesse de 10cm/sec pour faire les 60m qui la sépareront du sol. L'atterrissage est prévu à 01h59 UTC. Vue la faible gravité il y aura de nombreux rebonds et on estime qu'il faudra un maximum de 2h pour stabiliser la sonde. Il n'en faudra pas plus car sa batterie interne ne permet que 15h maximum d'autonomie pour réaliser sa mission. Bien qu'on imaginait un sol sableux à l'origine il s'avère que Ryugu est plutôt caillouteux. Une fois immobilisée, un système de masse décentrée qui tourne autour d’un axe la fera basculer dans la position désirée.

MASCOT emporte 4 instruments scientifiques, une caméra (CAM), un magnétomètre (MASMAG), un radiomètre (MARA) et un microscope infrarouge (MicrOmega). L'objectif sera d'effectuer une analyse minéralogique in situ du sol de l'astéroïde pour mettre en évidence d'éventuels minéraux hydratés et carbonés.

La DLR est le maître d'œuvre du projet MASCOT, le CNES étant partenaire en charge des instruments scientifiques, des antennes et de la batterie.

En 2019 ce sera au tour du rover Minerva-II2 de 2.5Kg de faire un atterrissage sur l'astre. Puis Hayabusa effectuera 2 prélèvements au sol. Le premier grâce à un marqueur largué à une altitude de 100m qui lui permettra de se repérer par la réflexion d’un flash émis par la sonde, avant de réaliser un bref contact avec le sol et la collecte d’un premier échantillon. Le deuxième, grâce à un impacteur doté d’une charge explosive qui le projettera au loin tout en creusant un cratère dans lequel la sonde viendra y récolter le second échantillon.

Le retour vers la Terre de ces échantillons se fera en décembre 2019 pour un atterrissage sur Terre prévu en décembre 2020.

03/10/2018 : Succès de largage de Mascot à 01h57 UTC et de son atterrissage sur Ryugu à 02h17 UTC.

Retrouvez le sujet de discussion ICI
Voir le direct du largage de Mascot ICI


VA 243, le 100ème lancement d’Ariane 5

22 ans après son premier lancement le 4 juin 1996, Ariane 5 va réaliser son 100ème lancement, le 25 septembre 2018, dans une fenêtre de tir allant de 21h53 à 22h38 UTC, depuis l'ensemble de lancement 3 (ELA 3) du Centre Spatial Guyanais. Les deux passagers de ce vol sont Horizons-3e et Azerspace 2/Intelsat 38.

Ce vol VA 243 était à l'origine programmé pour le mois de mai de cette année mais une anomalie technique survenue sur GSAT-11 a obligé l'ISRO (l'Agence spatiale indienne) à le renvoyer au Centre satellitaire de Bangalore (ISAC) afin de procéder à de plus amples vérifications. En conséquence, GSAT-11 a été remplacé par Horizons-3e et le vol décalé en septembre.

Horizons 3e, d'une masse de 6441 kg, est un satellite de communications à haut débit détenu conjointement par Intelsat et SKY Perfect JSAT et construit sur une plate-forme de type BSS-702MP par Boeing. Il comporte une charge utile en bande C et en bande Ku qui fournira entre 25 et 30 Gb/s de bande passante pour les clients fixes et mobiles. Stationné en orbite GEO a 169 ° Est, il remplacera Intelsat 805.
Azerspace 2 (ou Intelsat 38), d'une masse de 3500 kg, est un satellite de communication pour l'Azerbaïdjan construit en étroite collaboration avec Intelsat et Azercosmos. Il devra assurer la continuité de service du satellite Intelsat 12 actuellement stationné en GEO à 45 ° Est, position que rejoindra également Azerspace 2. Il offrira une capacité, une couverture et des offres de service améliorées pour la région en matière de services de diffusion directe, gouvernementaux et réseau actuellement pris en charge par Azerspace-1.
Ces 2 satellites vont permettre à Ariane 5 de dépasser pour la première fois les 10 tonnes de charge utile, le précédent record étant de 9969 kg en juin 2017.

Après ce lancement il restera 17 vols à Ariane 5 avant son remplacement par Ariane 6 prévu pour 2020. Ce qui devrait porter le nombre total de lancements à 117, dépassant tout juste les 116 vols d'Ariane 4.
Fort de ses 84 succès consécutifs, de ses 207 satellites lancés, Ariane 5 c'est aussi 5 versions différentes (5G, 5G+, 5GS, 5ES, 5ECA) et parmi ses grandes missions on notera XMM-Newton, Smart1, Rosetta/Philae, Herschel, Planck, 3 vols Gallileo, les 5 ATV ... et on regrettera l'abandon d'Hermes.

Depuis le début de l’année 2018, 3 Ariane 5, 1 Vega et 1 Soyouz ST ont été lancées depuis le CSG ce qui ne permettra sans doute pas d'atteindre les objectifs de 14 lancements pour l'année, prévus par Stéphane Israël, PDG d'Arianespace. 4ème lancement de l'année pour une Ariane 5, le prochain vol devrait intervenir le 18 octobre avec à bord la sonde BepiColombo à destination de Mercure.

26.09.2018 : Succès du lancement de la 100 ème Ariane 5 et de la mise en orbite des 2 satellites.



Lancement de "Kounotori" 7

MHI (Mitsubishi Heavy Industries) va lancer le 10 septembre 2018 à 22h32 UTC pour la JAXA, l'agence spatiale japonaise, le ravitailleur automatique HTV "Kounotori" 7 à l'aide du lanceur H-IIB depuis le centre spatial de Tanegashima, situé au sud du Japon.
Le 14 septembre le vaisseau sera capturé par le bras Canadarm2 de l'ISS vers 11h40, puis fixé au port d'amarrage nadir du module américain Harmony dans les 4 heures suivantes.

D'un poids total de 16500 kg, le cargo japonais emporte 6000 kg de charge utile dont 3900 kg en partie pressurisée PLC (Pressurized Logistics Carrier) et 1900 kg en partie non pressurisée ULC (Unpressurized Logistics Carrier).
La première sera constituée de 6 racks d'expériences, de l'instrument scientifique Loop Heat Pipe Radiator (LHPR) ainsi que de nourriture et fournitures pour l'équipage.
La seconde emportera 6 nouvelles batteries Li-ion (ORUs) en remplacement d'anciennes Ni-H2 qui stockent l'énergie recueillie par les panneaux solaires afin de la restituer durant la nuit. Cette opération nécessitera 2 EVA, prévues les 20 et 26 septembre, avec notamment l'astronaute Alexander Gerst (ESA/All).

Après 2 mois, le module japonais sera rempli des déchets de l'ISS puis largué pour être détruit dans les couches denses de l'atmosphère. Cependant, avant cette ultime manœuvre une petite capsule d'essai de rentrée atmosphérique HSRC (Htv Small Re-entry Capsule) sera larguée. De forme conique, elle a un diamètre de 84cm sur une hauteur de 66cm, pour une masse à vide de 180Kg. Durant sa rentrée elle aura la capacité de contrôler son attitude à l'aide de jet d'azote. Récupérée en mer par bateau, elle permettra à l'avenir de recueillir jusqu'à 20 kg d'échantillons scientifiques.

Il ne restera ensuite que deux autres HTV au programme (HTV-8 et 9), à lancer en 2019. Une nouvelle version, HTV-X, sera lancée en 2021 par le futur lanceur H-III

22.09.2018 : Après de multiples reports, succès du lancement du HTV-7 japonais le 22 septembre 2018 à 17h52 UTC. La capture par ISS est prévu le 27 septembre entre 12h et 16h UTC.
27.09.2018 : Contact et capture réalisés avec succès à 11h34 UTC, 25 minutes avant l'heure prévue.


Liens

Les sites d'actualité :

Techno-Science, l'actualité technologique et scientifique
Flashespace.com, en direct du ciel et de l'espace
Futura-Sciences, au coeur de la science


Les sites créés par nos membres :

Kosmonavtika, le site francophone de la cosmonautique russe, par Nikolai
De la Terre à la Lune, le programme Apollo, un fantastique voyage ..., par Apolloman
Destination Orbite, par Yantar
Pioneer_astro, par Pioneer6014
Blog sur le suivi du développement de la capsule Orion, par Wakka
L'homme sur Mars, par Argyre
La liste des satellites lancés depuis 1957, par Astro-notes
Archéovidéos, par Nyos
Cosmopif
Bourane, Energia, et les navettes soviétiques, par Buran
Space Models, par Lunokhod2
Capcom Espace, l'encyclopédie de l'espace, par Capcom

Espace-Passion, par Tezio
ISS 360°, par Visite360Pro
Kosmosnews, l'actualité spatiale russe, par Patchfree


Quelques agences spatiales du monde :
L'ESA, l'agence spatiale européenne
La NASA, l'agence spatiale américaine
Roscosmos, l'agence spatiale russe
La JAXA, l'agence spatiale japonaise
Le Cnes, l'agence spatiale française
SpaceX
ISRO, l'agence spatiale indienne
CNSA, l'agence spatiale chinoise


Les « lives », l'espace en direct :
NASA TV, l'ISS et les lancements de la NASA en direct (UStream NASA-TV HD)
Vidéos et webcams en direct du Kennedy Space Center

Les lancements d'Arianespace en direct
Spaceflight Now, l'actualité du spatial en direct


Pour plus de liens, rendez vous dans la rubrique "l'astronautique sur le web" du forum.

Prochain évènement
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 13 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 12 Invités :: 2 Moteurs de recherche

spacecowboy

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 446 le Mar 6 Fév 2018 - 22:02
Aidez le Forum par un don

Petites annonces

Statistiques
Nous avons 3904 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est OrionResident

Nos membres ont posté un total de 411914 messages dans 18059 sujets
Bien utiliser le forum



Dédicaces
Les dédicaces des personnages de la conquête spatiale pour le forum
Partenaires


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit