PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Planning des lancements

Derniers sujets
» Les nouvelles du lanceur Ariane 6
par DeepThroat Aujourd'hui à 22:35

» National Space Council
par aRes Aujourd'hui à 22:34

» [Chaine Youtube] Techniques Spatiales
par Tezio Aujourd'hui à 21:33

» [ISS] Expédition 54
par nikolai39 Aujourd'hui à 21:26

» [SpaceX] Falcon 9 block V
par jmontaut Aujourd'hui à 21:25

» Le spatial à la TV
par Hayabusa2015 Aujourd'hui à 21:03

» Falcon-9 (PAZ + MicroSat-2a & 2b) - 21.2.2018
par David L. Aujourd'hui à 20:07

» Développement du Space Launch System
par Pumpkin Star Aujourd'hui à 19:08

» Satellites d'alerte anti-missiles américains
par David L. Aujourd'hui à 17:55

» Nouveau lanceur ?
par ReusableFan Aujourd'hui à 16:51

» Nouvelles de la sonde MRO (Mars Reconnaissance Orbiter)
par Wakka Aujourd'hui à 16:09

» [Jeux vidéos] KSP - Kerbal Space Program
par Dakitess Aujourd'hui à 13:19

» Ariane et les savants Allemands
par Astro-notes Aujourd'hui à 12:34

» Comment coloniser Mars à partir de ses ressources ?
par Astro-notes Aujourd'hui à 12:29

» Falcon Heavy (Tesla roadster) Demo flight - 06.02.2018
par Astro-notes Aujourd'hui à 10:29

» Observation de la Terre depuis l'espace
par David L. Aujourd'hui à 6:17

» Nouvelles du téléscope WFIRST - 2025
par Arès F Hier à 19:24

» Cap Canaveral - LC-13 & LZ-1
par David L. Hier à 17:28

» [Blog] Developpement de la capsule ORION de la NASA.
par Wakka Hier à 16:38

» Budget NASA 2019
par Lunarjojo Hier à 16:34

» Soyouz-ST-B VS18 (O3b) - 06.03.2018
par David L. Hier à 14:09

» Tournage d'un film sur le sauvetage de Saliout-7
par mic8 Hier à 9:28

» Nouvelles de la société Planet
par David L. Hier à 1:52

» Soyouz-2.1a (Progress MS-08) - 13.02.2018
par David L. Hier à 0:25

» Nouvelles de la mission JUNO
par David L. Sam 17 Fév 2018 - 23:44

» Nouvelles d'Aerojet-Rocketdyne
par David L. Sam 17 Fév 2018 - 23:22

» Soyouz-2.1v / Volga (Cosmos 252x) - fin mars 2018
par David L. Sam 17 Fév 2018 - 21:36

» Nouvelles de Bigelow Aerospace
par Anovel Sam 17 Fév 2018 - 21:18

» [SpaceX] Constellation de satellites
par montmein69 Sam 17 Fév 2018 - 20:19

» Opportunity et l'exploration du cratère Endeavour
par David L. Sam 17 Fév 2018 - 18:49

Lancement Progress MS-08

Roskosmos s'apprête à lancer le 11 février 2018 à 08h58 UTC le ravitailleur automatique Progress MS-08 avec une Soyouz 2.1a depuis le pas de tir 1/5 de Baïkonour, au Kazakhstan.

Ce lancement inaugurera un profil de vol en 3 heures soit seulement 2 orbites avant le rendez-vous avec la station spatiale internationale. Le premier vol qui devait être réalisé de cette manière était le vol précédent Progress MS-07 en octobre 2017, mais suite à une anomalie au lancement qui provoqua un report de 2 jours, cela ne fut plus possible avec la nouvelle fenêtre de tir. C'est donc sur ce vol que la technique de rendez-vous ultra-rapide devra faire ses preuves avant qu'elle ne soit appliquée aux vols habités à l'avenir.
Progress MS-08 doit s'amarrer sur le port d'accueil arrière du module Zvezda et délivrer 2450 kg de fret et de fournitures, dont 705 kg de propergol, 50 kg d'oxygène et d'air, 420 kg d'eau.

Le cargo Progress est similaire au vaisseau Soyouz. Mais à la place du module de descente du Soyouz, le Progress dispose d'un module contenant des réservoirs de propergol qu'il transfert dans le système de propulsion de la Station spatiale à travers des connecteurs de fluide situés dans l'anneau d'amarrage. Le Progress est aussi utilisé pour ré-hausser de quelques kilomètres l'orbite de la Station grâce à ses propres propulseurs, cependant aucune ré-hausse n'est prévue pour cette mission.
A noter que le transfert du matériel de ravitaillement ainsi que celui de l'eau doit se faire manuellement, à la différence de l'air ou de l'oxygène qui sont directement libérés dans l'atmosphère partagée de la Station spatiale et du cargo.

A l'issue de sa mission, le Progress se désamarrera d'ISS vers fin août 2018 rempli de déchets et se désintégrera dans l'atmosphère terrestre quelques heures plus tard.

11.02.2018 : Lancement repoussé au 13 février suite à l'arrêt prématuré des moteurs à la dernière seconde, avec un profil de rendez-vous en 2 jours.
13.02.2018 : Succès du lancement à 08h13 UTC et de la mise en orbite du Progress. L'amarrage à la station spatiale est prévu jeudi à 10h43 UTC.
15.02.2018 : Contact et capture confirmés à 10h39 UTC avec quelques minutes de retard sur l'heure prévue.


Premier lancement de la Falcon Heavy de SpaceX

Après la Falcon 1 en 2006, puis la Falcon 9 en 2010, SpaceX s'apprête à lancer sa toute nouvelle fusée, la très attendue Falcon Heavy. C'est un lanceur lourd haut de 70 mètres, d'une masse au sol de 1421 tonnes et délivrant près de 23 000 kN de poussée au décollage, ce qui le place comme le plus gros lanceur actuellement en service avec une capacité de 63,8 tonnes en orbite basse (LEO) ou 26,7 tonnes en orbite de transfert géostationnaire (GTO).

SpaceX n'a eu de cesse de repousser ce premier vol, initialement prévu en 2013, au fil de l'expérience acquise sur la Falcon 9. Car la base de la Falcon Heavy n'est ni plus ni moins que l'assemblage de 3 premiers étages de Falcon 9 v1.2 mis côte à côte, les deux éléments latéraux servant de propulseurs d'appoint et le corps central étant seul surmonté du second étage.
Comme pour la Falcon 9, les 3 premiers étages qui constituent la base de la Falcon Heavy seront réutilisables. L'élément central reviendra sur une barge en mer tandis que les deux propulseurs latéraux se poseront quasi simultanément au cap Canaveral, en LZ1. Mais la récupération des 3 éléments de base du lanceur a un impact sur la charge utile : celle-ci descendrait pour un lancement en GTO à environ 10 tonnes en cas de récupération des 2 propulseurs d’appoint et à environ 7 tonnes en cas de récupération des propulseurs et du corps central.

La Falcon Heavy est donc constituée de 27 moteurs Merlin 1D à sa base. Seule la N1 soviétique dans les années 69-72 avait fait plus avec 30 moteurs mais aucune de ses 4 tentatives de lancement n'avait réussi à cause de vibrations trop importantes. Il ne serait donc pas à exclure que la Falcon Heavy ait à faire face au même problème. Il est à noter qu'en juillet 2017, Elon Musk avait écrit sur son compte Twitter douter du succès complet de ce premier vol du fait d'un développement finalement beaucoup plus complexe que prévu.

Après des essais « à sec » et une mise à feu statique réussie le 24 janvier 2018 sur le pas de tir LC-39A du centre spatial Kennedy en Floride, c’est le 6 février dans une fenêtre de lancement s'étendant de 18h30 à 21h00 UTC que SpaceX doit procéder au baptême de son lanceur lourd Falcon Heavy.
Pour un vol inaugural, la charge utile est généralement une maquette ou du lest pour simuler un satellite. Exceptionnellement, Elon Musk, PDG de SpaceX, a voulu y placer l'une de ses voitures personnelles, un Roadster Tesla. Pour l'anecdote la voiture a été programmée pour jouer la musique « Space Oddity » de David Bowie une fois en orbite. Le bolide sera envoyé sur une trajectoire de libération devant le mettre sur orbite autour du soleil.

En cas de succès pour ce vol de démonstration, 2 autres lancements de la FH sont prévus en 2018. Le premier pour le client Arabsat, le deuxième pour le ministère de la défense américaine (DoD). Quant au troisième, initialement prévu en fin d'année avec une capsule Dragon habitée, il est improbable qu'il puisse avoir lieu avant 2019.

06.02.2018 : Succès du lancement de la Falcon Heavy et du retour en LZ1 et LZ2 des 2 cores latéraux. Par contre, la perte du signal sur la barge ne permet pas à l'heure actuelle de confirmer l’atterrissage du core central.

07.02.2018 : SpaceX a annoncé lors de sa conférence post-lancement que par manque de carburant, un seul moteur sur trois du core central s'est allumé, le faisant toucher l'eau à 100 mètres de la barge à environ 480 km/h et le détruisant.


Premier tir de l’année pour Ariane 5

Arianespace doit lancer le 25 janvier à 22h20 UTC, depuis le pas de tir ELA-3 du Centre Spatial Guyanais, deux satellites de télécommunications avec une Ariane 5 ECA, dans le cadre de la mission VA241.

En position haute dans la coiffe se trouve SES-14, 53ème satellite de l'opérateur européen SES. D'une masse de 4423 kg, il a été construit par Airbus Defence & Space à partir de la plate-forme Eurostar E3000 EOR et est donc équipé d'une propulsion entièrement électrique. Le satellite de communication émettra sur 2 bandes, large (C) et étroite (Ku). La première couvrira la zone Amérique latine et la seconde sera dédiée aux transports aérien et maritime. Outre sa mission principale de télécommunications, SES-14 emporte un instrument de la NASA : un spectrographe qui observera le limbe de la Terre pour étudier l'influence du Soleil, de la magnétosphère et de la basse atmosphère sur la haute atmosphère de notre planète.

En position basse dans la coiffe, Al Yah 3 sera lancé pour le compte de l'opérateur Yahsat des Émirats Arabes Unis. D'une masse de 3795 kg, il est construit par Orbital-ATK à partir de la plate-forme GEOStar-3. Il emporte une charge utile diffusant dans la bande Ka qui couvrira la zone Moyen-Orient et une partie de l'Afrique, l'Europe, l'Asie centrale et du Sud-Ouest

Ce tir sera le premier de l'année pour Arianespace, qui a annoncé un programme record, pour l'opérateur européen, de 14 lancements, comprenant 7 Ariane 5, 4 Soyouz et 3 Vega. Parmi les charges utiles les plus marquantes, on notera la sonde BepiColombo qui sera lancée à destination de Mercure, le dernier lot de 4 satellites Galileo confiés à Ariane 5 ES, le début du déploiement de la constellation OneWeb et le satellite CHEOPS pour l'étude des exoplanètes.

26.01.2018 : Une anomalie lors du lancement n'a pas permis d'injecter les 2 satellites sur la bonne orbite, l'investigation pour en connaitre les raisons est en cours. Cependant le premier satellite SES-14 arrivera malgré tout à atteindre son orbite visée par son propre moteur électrique mais au bout d'un mois, pour le second satellite Al Yah 3 il arrivera également à se repositionner mais avec une incidence sur sa durée de vie.

Revoir le lancement ICI

Décès de l’astronaute John Young

L'année 2018 commence comme l'an passé, par une triste nouvelle. Le célèbre astronaute John Young, pionnier de la conquête spatiale, est décédé à l'age de 87 ans.
John Watts Young est né en 1930 à San Francisco en Californie. Après un diplôme d'ingénieur aéronautique, il intègre la marine et devient pilote de chasse en 1953, puis pilote d'essai.
En plein démarrage du programme spatial américain, John Young postule à la NASA et devient astronaute du 2ème groupe. Ses qualités seront vite remarquées puisqu'il réalisera le premier vol de la capsule Gemini avec Gus Grissom le 23 mars 1965. Suivra une autre mission, Gemini 10, avec Michael Collins en 1966 où il effectua 2 rendez-vous orbitaux.

Lancé dans le programme lunaire il fut le pilote du module de commande d'Apollo 10 en 1969 où il tourna en orbite lunaire, mission qui précéda celle de Neil Armstrong. Il lui fallu attendre Apollo 16 pour poser le pied sur la lune en compagnie de Charles Duke le 21 avril 1972 et piloter le fameux Lunar Rover Vehicle - LRV. Il est donc l'un des 12 célèbres hommes à avoir marché sur la lune.

Toujours fidèle à la NASA, il devient ensuite responsable du bureau des astronautes et travaille étroitement aux essais de la navette spatiale et fut logiquement nommé commandant de la première mission Columbia STS-1 le 12 avril 1981 avec Robert Crippen. Sa dernière mission se fit de nouveau sur Columbia lors de STS-9, avec le premier Spacelab (construit par l'Europe) dans la soute et 6 membres d'équipage à bord.
Même après sa retraite il avait continué à assister les astronautes et la NASA afin d'améliorer la sécurité en vol.
Cumulant 6 missions à bord des vaisseaux spatiaux Gemini, Apollo et de la navette spatiale, ayant marché sur la lune, il reste l'un des astronautes ayant le plus beau palmarès de la conquête spatiale.

Sur les 12 "moonwalkers", il n'en reste plus que 5 en vie, Buzz Aldrin, Alan Bean, David Scott, Charles Duke et Harrison Schmitt.

Retrouvez le sujet de discussion ICI

Vœux 2018

Toute l'équipe administrateurs et modérateurs du Forum de la Conquête Spatiale vous souhaite ses meilleurs voeux pour 2018 à tous les membres et lecteurs du forum ainsi qu'à tous les passionnés et professionnels du secteur spatial.

Nous remercions tous les participants aux formidables débats passionnants que nous avons eus l'an passé et nous espérons que le partage et la passion soient toujours notre moteur sur FCS. Plus que jamais le forum est là pour vous permettre d'échanger vos avis, échanger des informations, en apprendre encore plus sur l'astronautique et continuer à vivre avec passion l'actualité spatiale qui promet d'être très intéressante cette année.

L'aventure spatiale, vivons là ensemble sur le forum.

L’année spatiale 2018

L’année 2018 sera à n’en pas douter aussi riche et passionnante que 2017.

Après de multiples reports SpaceX devrait enfin lancer sa Falcon Heavy en début d'année, suivie de son vaisseau spatial Dragon V2 pour un premier vol inhabité prévu au second semestre suivi d'un vol habité. De son côté Boeing avec sa capsule CST-100 Starliner réalisera un vol test inhabité en août puis habité en novembre 2018. Cependant ces deux vols habités pourraient officieusement glisser en 2019. La NASA continuera le développement de sa propre capsule Orion qui ne volera pas avant décembre 2019 ainsi que de son lanceur lourd SLS.
L'Europe travaillera toujours de son côté sur le développement d'Ariane 6 qui devrait être en service dès 2020.
Quant à la Russie, elle devrait lancer son nouveau laboratoire scientifique Nauka à destination de l'ISS, maintes fois repoussé depuis 2012.
Côté chinois le laboratoire spatial Tiangong-1, hors de contrôle, devrait rentrer dans l'atmosphère en mars ou avril tandis que le premier tir de CZ-5B permettra un test du vaisseau habité de nouvelle génération.
En Europe, c'est enfin en 2018 que se finalisera le déploiement de la constellation Galileo totalisant 26 satellites en orbite et rendant son système de navigation totalement opérationnel. A noter qu'un seul astronaute européen doit rejoindre l’ISS cette année, l'Allemand Alexander Gerst en mai prochain.

L'exploration interplanétaire se poursuivra avec le lancement de la sonde martienne Insight en mai puis un atterrissage en novembre, l'envol de l’observatoire solaire spatial Parker Solar Probe en août, suivi en octobre par le lancement de la sonde européenne BepiColombo vers Mercure. L’Inde lancera deux fusées vers la Lune, une pour la sonde Chandrayaan-2 et l'autre pour les rovers du Google X-prize. Déjà en transit depuis 2016, la sonde OSIRIS-REx se placera en orbite autour de l'astéroïde Bénou en août afin de débuter son étude et se préparer à un retour d'échantillons en septembre 2023. Un peu avant, en juillet, la sonde Japonaise Hayabusa-2 arrivera autour de l'astéroïde Ryugu pour l'étudier avec un retour d’échantillons prévu pour 2020

Et pour finir l'année 2018, Virgin Galactic prévoit le démarrage de ses vols touristiques avec le SpaceShipTwo.

Incontestablement les trois temps forts pour 2018 seront les lancements de la Falcon Heavy et des deux nouvelles capsules habités américaines Dragon V2 et CST-100 Starliner. L'Amérique reprendra alors son indépendance d'accès à l'espace, 7 ans après l'arrêt des navettes spatiales en 2011.

Liens

Les sites d'actualité :

Techno-Science, l'actualité technologique et scientifique
Flashespace.com, en direct du ciel et de l'espace
Futura-Sciences, au coeur de la science


Les sites créés par nos membres :

Kosmonavtika, le site francophone de la cosmonautique russe, par Nikolai
De la Terre à la Lune, le programme Apollo, un fantastique voyage ..., par Apolloman
Destination Orbite, par Yantar
Pioneer_astro, par Pioneer6014
Blog sur le suivi du développement de la capsule Orion, par Wakka
L'homme sur Mars, par Argyre
La liste des satellites lancés depuis 1957, par Astro-notes
Archéovidéos, par Nyos
Cosmopif
Bourane, Energia, et les navettes soviétiques, par Buran
Space Models, par Lunokhod2
Capcom Espace, l'encyclopédie de l'espace, par Capcom

Espace-Passion, par Tezio
ISS 360°, par Visite360Pro
Kosmosnews, l'actualité spatiale russe, par Patchfree


Quelques agences spatiales du monde :
L'ESA, l'agence spatiale européenne
La NASA, l'agence spatiale américaine
Roscosmos, l'agence spatiale russe
La JAXA, l'agence spatiale japonaise
Le Cnes, l'agence spatiale française
SpaceX
ISRO, l'agence spatiale indienne
CNSA, l'agence spatiale chinoise


Les « lives », l'espace en direct :
NASA TV, l'ISS et les lancements de la NASA en direct (UStream NASA-TV HD)
Vidéos et webcams en direct du Kennedy Space Center

Les lancements d'Arianespace en direct
Spaceflight Now, l'actualité du spatial en direct


Pour plus de liens, rendez vous dans la rubrique "l'astronautique sur le web" du forum.

Prochain évènement
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 34 utilisateurs en ligne :: 4 Enregistrés, 0 Invisible et 30 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Anovel, Giwa, philippe26, Syl35

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 446 le Mar 6 Fév 2018 - 22:02
Petites annonces

Statistiques
Nous avons 3779 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est GaëtanAerospace

Nos membres ont posté un total de 393375 messages dans 17571 sujets
Bien utiliser le forum



Dédicaces
Les dédicaces des personnages de la conquête spatiale pour le forum
 
Partenaires


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit