PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 Ennuis en perpective pour Elon Musk avec l'autorité boursière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
katalpa




Nombre de messages : 1077
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: Ennuis en perpective pour Elon Musk avec l'autorité boursière   Mer 3 Oct 2018 - 16:51

après avoir perdu 20 millions de dollars, Musk ne doit pas avoir tellement le moral.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jacquesabeasis.cabanova.com
Atlantis


avatar

Masculin Nombre de messages : 939
Age : 49
Localisation : Ourém-Portugal
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: Ennuis en perpective pour Elon Musk avec l'autorité boursière   Mer 3 Oct 2018 - 16:54

Mustard a écrit:

Un sujet interessant sur la situation de Tesla
https://www.contrepoints.org/2018/09/08/324472-tesla-la-deconfiture-attendue-delon-musk
Il y a tellement d'erreurs (volontaires ou non) dans cet article qu'il serait trop long de toutes les commenter.

Comme toi, j'espère vraiment que les impositions de la SEC sur le contrôle des communications d'Elon Musk, lui empêcheront de péter les plombs en direct ou de provoquer analystes et journalistes (bien qu'ils mériteraient vraiment que le SEC les obligent à retourner sur les bancs de l'université pour réapprendre le journalisme, et des exemples flagrants ont été vus hier à l'annonce des résultats de production de ce troisième trimestre où les titres des grands sites online économiques titraient sur le fait que Tesla avait manqué ses objectifs, parfois même en affichant des chiffres de productions et livraisons faux. À croire que tout cela avait déjà été écrit par avance pour faire du Tesla "bashing" ou générer du "clickbait", car les articles, eux, reprenaient les vrais chiffres, il a fallu quelques heures pour que les titres soient corrigés!).

Quand à la situation de Tesla, sa dette de 8 milliards, ou plus, court jusqu'en 2040 (!).
Les prochaines échéances sont celle de ce mois de Novembre avec une dette de 230 millions, qui devrait être payée en cash (Tesla ayant entre 1,8 et 2,2 Md $ en cash).
Puis celle de Mars 2019 avec une dette convertible de 920 millions que Tesla peut payer en cash ou en actions. Si les actions sont supérieures à 360 $ l'action à cette date, Tesla devrait convertir cette dette en actions (même si cela diluera un peu le titre). C'est pourquoi, je vous invite à suivre les news sur Tesla aux alentours de Mars de l'année prochaine. En effet, si le cours est supérieur à 360 $, il est sur que les shorts enverrons, de façon anonyme, une tonne d' infos défavorables, histoire d'empêcher Tesla de convertir cette dette en action et l'obligeant à user de son cash ou de lever de l'argent d'une autre façon), mais elle peut aussi diminuer cette conversion jusqu'à 250 $ l'action, en augmentant les délais de recouvrement de celle-ci.
Ensuite viendra l'échéance de Novembre 2019 avec une dette, convertible elle aussi, de 560 millions.
La dernière échéance avant 2025, sera celle de Février 2021, avec une dette convertible à 360 $ l'action aussi, de 1,4 Md $.

Entre temps, Tesla peut aussi aller chercher sur des lignes de crédit déjà ouvertes, l'une à laquelle il lui reste 540 millions à aller chercher, et l'autre avec des réserves de 760 millions, toutes deux avec des conditions d'origines assez favorables.

Pour le CapEx, Tesla peut encore emmètre plus d'actions, pour lever les fonds pour l'usine des Modèles Y et des Semi, avec une dilution du titre à la clé.

Maintenant, il reste la question du cash flow, qui devrait être tout juste positif au Q3 (avec peut-être l'aide de 200 millions au titre des crédits EV) et prés de 300 millions positifs au Q4, sans l'aide de ces titres. Il faut toujours garder à l'esprit que, pour son fonctionnement courrant, Tesla a besoin en permanence d'une réserve de cash de près de 400 millions.

Alors oui, une banqueroute de Tesla est toujours possible, mais au fil des mois, elle devient de moins en moins probable, du moins à court terme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mustard
Admin
Admin

avatar

Masculin Nombre de messages : 26594
Age : 49
Localisation : Rouen/Normandie
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Re: Ennuis en perpective pour Elon Musk avec l'autorité boursière   Mer 3 Oct 2018 - 19:49

Atlantis a écrit:
Mustard a écrit:

Un sujet interessant sur la situation de Tesla
https://www.contrepoints.org/2018/09/08/324472-tesla-la-deconfiture-attendue-delon-musk
Il y a tellement d'erreurs (volontaires ou non) dans cet article qu'il serait trop long de toutes les commenter.

Comme toi, j'espère vraiment que les impositions de la SEC sur le contrôle des communications d'Elon Musk, lui empêcheront de péter les plombs en direct ou de provoquer analystes et journalistes (bien qu'ils mériteraient vraiment que le SEC les obligent à retourner sur les bancs de l'université pour réapprendre le journalisme, et des exemples flagrants ont été vus hier à l'annonce des résultats de production de ce troisième trimestre où les titres des grands sites online économiques titraient sur le fait que Tesla avait manqué ses objectifs, parfois même en affichant des chiffres de productions et livraisons faux. À croire que tout cela avait déjà été écrit par avance pour faire du Tesla "bashing" ou générer du "clickbait", car les articles, eux, reprenaient les vrais chiffres, il a fallu quelques heures pour que les titres soient corrigés!).

Quand à la situation de Tesla, sa dette de 8 milliards, ou plus, court jusqu'en 2040 (!).
Les prochaines échéances sont celle de ce mois de Novembre avec une dette de 230 millions, qui devrait être payée en cash (Tesla ayant entre 1,8 et 2,2 Md $ en cash).
Puis celle de Mars 2019 avec une dette convertible de 920 millions que Tesla peut payer en cash ou en actions. Si les actions sont supérieures à 360 $ l'action à cette date, Tesla devrait convertir cette dette en actions (même si cela diluera un peu le titre). C'est pourquoi, je vous invite à suivre les news sur Tesla aux alentours de Mars de l'année prochaine. En effet, si le cours est supérieur à 360 $, il est sur que les shorts enverrons, de façon anonyme, une tonne d' infos défavorables, histoire d'empêcher Tesla de convertir cette dette en action et l'obligeant à user de son cash ou de lever de l'argent d'une autre façon), mais elle peut aussi diminuer cette conversion jusqu'à 250 $ l'action, en augmentant les délais de recouvrement de celle-ci.
Ensuite viendra l'échéance de Novembre 2019 avec une dette, convertible elle aussi, de 560 millions.
La dernière échéance avant 2025, sera celle de Février 2021, avec une dette convertible à 360 $ l'action aussi, de 1,4 Md $.

Entre temps, Tesla peut aussi aller chercher sur des lignes de crédit déjà ouvertes, l'une à laquelle il lui reste 540 millions à aller chercher, et l'autre avec des réserves de 760 millions, toutes deux avec des conditions d'origines assez favorables.

Pour le CapEx, Tesla peut encore emmètre plus d'actions, pour lever les fonds pour l'usine des Modèles Y et des Semi, avec une dilution du titre à la clé.

Maintenant, il reste la question du cash flow, qui devrait être tout juste positif au Q3 (avec peut-être l'aide de 200 millions au titre des crédits EV) et prés de 300 millions positifs au Q4, sans l'aide de ces titres. Il faut toujours garder à l'esprit que, pour son fonctionnement courrant, Tesla a besoin en permanence d'une réserve de cash de près de 400 millions.

Alors oui, une banqueroute de Tesla est toujours possible, mais au fil des mois, elle devient de moins en moins probable, du moins à court terme.

En gros tu m'expliques que les grands économistes de Wall Street (qui ne sont pas du tout optimistes) ne savent pas cela et qu'ils se trompent dans leur analyse ?
Mon avis de non expert c'est que Tesla arrive à tenir sa dette grace à l'arrivée fréquente d'investisseurs, sauf que paintenant ils ne se bousculent pas au portillon. On ne me fera pas croire que 8Md$ de dette c'est qu'un détail; surtout quand les pertes se suivent de trimestre en trimestre depuis des années.
Certes Tesla a réussi à améliorer sa production qui revient à des chiffres plus conforme à ce qu'ils voulaient mais attention sortir du véhicule ne veut pas dire gagner de l'argent, il a clairement été dit que Tesla perdait de l'argent sur chaque voiture perdue, il faut donc faire un gros travail pour réduire les couts, or là j'ai l'impression que Tesla a dépensé beaucoup pour sortir de la voiture à tout prix. Je serait donc surpris que Tesla gagne encore de l'argent ce trimestre, au mieux ce sera aucune perte mais aucun gain.
N'oublions pas que si Tesla peine à fournir la demande de sa model 3, ça se limite pour le moment aux marché US, qu'en sera-t-il quand ils attaqueront les marchés international. A noter aussi que pour le moment j'ai lu que Tesla se limitait à produire les model 3 les plus chères (plus de 60K$ grace aux options) pour maximiser les bénéfices, ce qui explique que certains attendent toujours leur model 3 à 35.000$ depuis 2 ans ou ont annulé leurs commandes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr En ligne
Atlantis


avatar

Masculin Nombre de messages : 939
Age : 49
Localisation : Ourém-Portugal
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: Ennuis en perpective pour Elon Musk avec l'autorité boursière   Jeu 4 Oct 2018 - 0:08

Non, pas du tout. Les économistes, ou plus précisément, les analystes des différentes institutions financières (banques, fonds d'investissements, fonds de pensions, etc...) savent tout cela. Néanmoins il sont là, par définition, pour défendre les intérêts des particuliers, des entreprises et des institutions qui ont déposé des fonds dans ces différentes institutions financières dont ils font partit et donc ils doivent être le plus prudent possible, histoire de ne pas être accusés plus tard de ne pas avoir avertit leurs clients des risques de leurs investissements. Ainsi, il ont tout intérêt à forcer le trait.

De plus, d'un autre coté, ces mêmes institutions financières gèrent les ressources et investissements des plus grandes entreprises mondiales, c'est à dire parmi ceux-ci, des milliers de milliards de dollars en actifs que le succès de Tesla peut mettre en péril, dans le moyen terme, voire même sur le court terme.
Non pas que Tesla puissent se substituer à ces entreprises géantes mais son succès pourrait servir de catalyseur pour que des pans entiers de l'industrie et de l'économie mondiale se transforme à un rythme plus rapide que ne le peuvent absorber une grande partie de ces industries, pour la plupart centenaires, qui on plutôt l'habitude de changements de filières qui se feraient en une cinquantaine d'année ou plus, et non pas en une ou deux décennies. La dernière chose dont ont besoin ces entreprises à l'inertie proportionnelle à leur poids et à leur âge, c'est d'un moment "Iphone", "Digital Photo" ou "Ford Model T". Aussi, tout ce qui pourra ralentir, voire mettre en difficulté Tesla, (c'est à dire un manque de financement) est bon à prendre. Donc, faire peur aux éventuels investisseurs qui voudraient tenter leurs chances avec un nouvel "Apple", ou un nouveau "Ford" du XXI siècle, fait aussi partit des prérogatives (non officielles) de ces analystes.

Si tu relie mes dernières phrases, tu verra que j'entrevois un troisième trimestre tout juste positif, cependant en comptant avec l'aide des crédits EV (qui seraient de l'ordre de entre 100 et 300 millions, suivant les estimations). Je n'ai pas de baguette magique pour prédire cela, mais je suis un curieux invétéré, et de mes recherches, il s'avère qu'Elon Musk lui même, avait prévu un retour à la ligne de flottaison des comptes de l'entreprise avec une livraison moyenne de 5000 TM3 par semaine. Or, celle-ci s'est établi à seulement quelques 4300 TM3 livrées par semaine pour ce trimestre. La seule chose qui pourrait réconcilier ces chiffres est le fait que, comme tu la très bien souligné, la TM3 se vend à un prix moyen de 60.000 $, c'est à dire beaucoup plus que les 42.000 $ qu'Elon Musk avait prédit (mais en comptabilisant aussi les ventes de la version moins chère à 35.000 $). Donc j'avoue que, dans le doute, je m'en tiens à un résultat pré-sentit négatif, seulement équilibré par la ventes des fameux crédits EV.
Par contre, pour le quatrième trimestre, ont devrait avoir un cash flow positif sans même l'aide de ces crédits.

Pour le reste, il est vrai que pour se développer, Tesla va devoir bientôt lever des fonds pour l'usine de la Modèle Y et pour démarrer la production des Semis (les retards de la TM3 ont déjà eu pour conséquence le report du début de production de ce dernier pour 2020 au mieux, au lieu de 2019, comme annoncé très récemment), et que sa dette étant importante et à cause des retards successifs de la monter en puissance de la production de la TM3, les obligations que pourraient émettre Tesla sont déjà arriver au seuil des 7,5%, dut aux notations négatives de la dette par Moody's et autres institutions de cotations, donc un seuil qui rend difficile l'émission de nouvelles obligations. Ainsi, Tesla devra plutôt compter sur l’émission de nouvelles actions, quitte à diluer le titre temporairement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierz
Donateur
Donateur

avatar

Nombre de messages : 2483
Age : 42
Localisation : Grenoble-Chambéry
Date d'inscription : 12/03/2008

MessageSujet: Re: Ennuis en perpective pour Elon Musk avec l'autorité boursière   Jeu 4 Oct 2018 - 8:34

Mustard a écrit:
il a clairement été dit que Tesla perdait de l'argent sur chaque voiture perdue vendue

C'est faux. Diviser la perte d'une entreprise par le nombre de véhicules vendus ne veut pas dire que tu perds de l'argent à chaque voiture vendue.

Si tu investis 1000 $ dans une chaîne de production, que tu construis 100 voitures, chacune te coûte 10 $ et te rapporte 15 $. Résultat de l'année, tu as dépensé 2000 $, gagné 1500 $, bilan = -500 $. Oh la la, ils perdent 5 $ à chaque voiture vendue ! Sauf que l'investissement de 1000 $, l'année suivante, il est payé, et là ô miracle on gagne 5 $ par voiture vendue. C'est tout à fait normal d'avoir des investissements qu'on rentabilise dans le temps.

C'est malhonnête de la part de la presse de répandre cette rumeur. Quand on entend ta phrase, on se dit "oh ben plus ils vendent de véhicules, plus ils perdent", ce qui est faux à 100%.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Outan


avatar

Masculin Nombre de messages : 801
Age : 35
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Ennuis en perpective pour Elon Musk avec l'autorité boursière   Jeu 25 Oct 2018 - 21:47

Je ne savais plus trop dans lequel des nombreux sujets sur Musk poster mais TESLA vient de poster des profits conséquents 312M$, une marge brut  >20% et une cadence de production moyenne de 4300Modèles 3 par semaine.

L'action a bondi en bourse et le future s'éclaircit pour TESLA!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ennuis en perpective pour Elon Musk avec l'autorité boursière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: USA :: SpaceX-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Sciences et Savoirs | Sciences