Planning des lancements
Derniers sujets
» SpaceX au bord de la faillite ?
par Anovel Hier à 22:02

» [USA] Northrop Grumman
par montmein69 Hier à 21:20

» Atlas V 551 (STP-3) - CCSFS - 5.12.2021
par montmein69 Hier à 21:15

» Starship (B4 + S20) - 1er vol orbital - BC (Starbase) - T1 2022
par montmein69 Hier à 21:06

» Falcon 9 (IXPE) - KSC - 9.12.2021
par Wakka Hier à 20:44

» Programme "Commercial LEO Destination" (CLD) - Stations orbitales privées
par montmein69 Hier à 20:41

» [série TV] Raised by wolves
par Wakka Hier à 20:38

» Starbase (site de Boca Chica au Texas)
par ndiver Hier à 17:11

» Après le démonstrateur Callisto, Thémis
par Giwa Hier à 11:55

» [ISS] Expédition 66
par Fabien Hier à 10:51

» [LCRD] Démonstration relais de communication laser
par Fabien Hier à 10:50

» Vaisseau Dragon (SpaceX) - actualités et développement
par montmein69 Hier à 10:43

» [SpaceX] Pad 39A : aménagements pour le Starship
par Thierz Hier à 8:42

» Soyouz-ST VS26 (Galileo 27–28) - CSG - 4.12.2021
par bean_kenobi Hier à 1:38

» Neutron, le nouveau lanceur de Rocket Lab
par Giwa Ven 3 Déc 2021 - 23:45

» [SpaceX] Avenir, perspectives et opinions
par jassifun Ven 3 Déc 2021 - 18:59

» [Northrop Grumman, Dynetics] Station privée (Projet CLD)
par Choros Ven 3 Déc 2021 - 18:42

» Soyouz-2.1a (Soyouz MS-20) - Baï - 8.12.2021
par jassifun Ven 3 Déc 2021 - 15:56

» SWOT - Mission d’océanographie et d’hydrologie - 2022
par Wakka Ven 3 Déc 2021 - 15:48

» ExoMars - 2022 - Préparation de la mission (Rosalind Franklin)
par Fabien Ven 3 Déc 2021 - 15:22

» Préparation du JWST - 22.12.2021
par primus Ven 3 Déc 2021 - 14:49

» Falcon 9 (Crew Dragon USCV-4) - KSC - 15.4.2022
par vp Ven 3 Déc 2021 - 12:59

» Falcon 9 (Starlink v1.5 L2) - CCSFS - 3.12.2021
par Choros Ven 3 Déc 2021 - 12:29

» Ariane 5 VA256 (JWST) - CSG - 22.12.2021
par Papy Domi Ven 3 Déc 2021 - 11:32

» [Rocket Lab] Electron n°23 "A Data With Destiny" (Blacksky 14–15) - OnS - 7.12.2021
par Wakka Ven 3 Déc 2021 - 9:57

» Le spatial dans la presse
par Papy Domi Jeu 2 Déc 2021 - 22:03

» Simulateur de sol lunaire à Brisbane
par phenix Jeu 2 Déc 2021 - 22:01

» [NASA] - Partenariat public-privé - Stations spatiales post-ISS
par J-B Jeu 2 Déc 2021 - 21:31

» Le secteur spatial chinois
par Bladerunner2020 Jeu 2 Déc 2021 - 20:52

» [Blue Origin] NS-19 (3e vol habité) - 9.12.2021
par jassifun Jeu 2 Déc 2021 - 17:01

Lancement du module russe Pritchal

Le 24 novembre à 13h06 UTC une fusée Soyouz 2.1b doit lancer à destination de la Station spatiale internationale le module Pritchal à l’aide d’un vaisseau Progress M, dénommé pour ce lancement M-UM pour «Uzlovoï Modoul», la dénomination technique de Pritchal.

Initialement, ce module sphérique de quatre tonnes et équipé de six pièces d’amarrage devait être intégré à l'ISS en 2012, mais le lancement a été reporté à plusieurs reprises en raison des retards de l’installation du module Nauka.

Arrivé à Baïkonour en août 2021 avec son Progress en provenance d’Energia à Koroliov, près de Moscou, il a subi toute une batterie de tests avant d’être transféré en septembre dans une chambre à vide afin de vérifier son étanchéité. Début octobre, il subissait les derniers tests de ses systèmes automatiques embarqués avant d’être connecté au Progress où des spécialistes ont commencé à mettre sous tension les systèmes, puis les deux éléments ont été placés dans une chambre anéchoïque où les tests du système radio Kurs-NA ont débuté le 20 octobre.
Mi-novembre, les opérations de ravitaillement étant terminées, l’ensemble a pu être intégré à l'adaptateur de lanceur puis installé sous la coiffe de la Soyouz.

On peut cependant s'étonner de l'utilité de ce module Pritchal, puisqu'il ne pourra pas servir de zone de stockage vu sa position entre le module Nauka et un vaisseau qui lui sera amarré. Il ne permettra non plus aucune EVA car il ne peut être dépressurisé, et ne pourra pas augmenter le nombre de ports d'amarrage Soyouz/Progress puisque ses pièces d’amarrage radiales ne sont pas compatibles avec ce type de vaisseaux. Sa justification semble reposer sur le fait qu'il soit déjà construit et sa Soyouz déjà payée.

24.11.2021 : Succès du lancement et de la mise en orbite du Progress M-UM avec le module Pritchal.
26.11.2021 : Contact et capture du Progress avec Pritchal confirmés à 15h19 UTC.

Retour de Thomas Pesquet

Après un lancement le 23 avril 2021, l'équipage de la capsule habitée Crew-Dragon USCV-2 a amerri dans l'Océan Atlantique, au large de la Floride, le 9 novembre à 03h33 UTC, avant d'être rejoint par les équipes de récupération en mer de SpaceX, le retour ayant été plusieurs fois retardé à cause des reports de la mission USCV-3 qui doit prendre le relais sur l'ISS.
Les astronautes américains Robert Kimbrough et Megan Mc Arthur, ainsi que le Japonais Akihiko Hoshide et le Français Thomas Pesquet auront passé 199 jours dans l'espace lors de cette mission, soit 6 mois et 15 jours.

Le Français Thomas Pesquet qui a effectué là sa seconde mission a réalisé 4 EVA afin d'installer des nouveaux panneaux solaires sur la Station. Outre les opérations classiques d'entretien à bord, il aura aussi accompli plus de 230 expériences scientifiques dont celle sur des cellules souches du cerveau afin d'étudier leur vieillissement accéléré et celle sur le comportement de l'organisme monocellulaire Blob.
Avec ses deux précédentes EVA réalisées lors de sa première mission, il totalise 6 EVA pour 40h en extérieur. Il totalise également 395 jours passés dans l'espace, battant ainsi le précédent record national détenu par Jean-Pierre Haigneré de 209 jours cumulés.

On relèvera que le français a été le premier commandant de l'ISS dès le 4 octobre dernier, même si cela n'a duré qu'un mois et si ce titre est plus symbolique que réel.
Il est aussi à noter que Thomas Pesquet ne revolera plus à bord de l'ISS, le règlement de l'ESA ne permettant pas de réaliser plus de 2 missions à bord de la Station spatiale internationale. Il reste cependant "suffisamment jeune", 43 ans, pour espérer participer au programme lunaire américain Artemis auquel l'ESA participe et qui doit débuter l'an prochain avec le premier vol du SLS qui enverra une capsule Orion en orbite lunaire.


Mission habitée Crew-3 Endurance
Le forum de la conquête spatiale - Portail 12203

Le 31 octobre 2021, à 06h21 UTC, depuis la pas de tir LC39A du centre spatial Kennedy en Floride, SpaceX procèdera au lancement d'une Falcon 9 (B1067.2, seconde utilisation) qui doit placer sur orbite la capsule habitée Crew Dragon de la mission Crew-3 (USCV-3). Le vaisseau emportera 4 personnes à destination d'ISS pour un amarrage le lendemain à 04h01 UTC, sur le port PMA-3/IDA-3 du module américain Harmony.
Il s'agira d'une nouvelle capsule, C210, qui a été baptisé "Endurance", en l'honneur d'un navire d'exploration américain du début du 20ème siècle. A noter que SpaceX a procédé à une modification pour corriger le problème des toilettes survenu lors de la mission touristique Inspiration-4.

L'équipage Expédition 66/67 est constitué du commandant Raja Chari (USA), 44 ans, qui réalise son premier vol spatial. il fait parti de la sélection 2020 du programme Artemis.
Le pilote sera Tom Marshburn (USA), 61 ans, qui réalisera son 3ème vol. A son actif, il a un vol sur la navette spatiale (STS 27) et un second sur Soyouz TMA-07M (Expédition 34/35 sur l'ISS lors de laquelle il réalise une EVA).
La spécialiste de mission sera Kayla Barron (USA), 34 ans, qui réalise sa première mission. C'est une ancienne sous-marinière de la Navy. Elle a également été recrutée en 2020 par la NASA pour le programme Artemis.
Le quatrième occupant est un Européen, Matthias Maurer (All), 51 ans. Il est l'unique sélectionné lors du groupe de 2015, et a donc intégré à cette époque le corps des astronautes européens qui compte actuellement 7 professionnels. Sa mission, dénommée "Cosmic kiss", fera de lui le 12ème allemand à partir dans l'espace.

L'équipage de Crew-3 prendra donc la place de Crew-2 qui doit revenir sur Terre entre le 4 et le 8 novembre avec le Français Thomas Pesquet. La mission devrait durer environ 180 jours, pour un retour mi-avril 2022 dans l'Océan Atlantique, près de la Floride.

30.10.2021 : Le lancement est reporté au 3 novembre à 05h10 UTC suite aux mauvaises conditions météorologiques sur la Floride.
2.11.2021 : Nouveau report de lancement au 7 novembre suite à un problème médical mineur sur un des astronautes.
6.11.2021 : Le lancement de Crew-3 ne se fera pas avant le 11 novembre.
11.11.2021 : Succès du lancement à 02h03 UTC.

Deuxième lancement de l’année pour Ariane 5

Avec le vol VA255, Arianespace prévoit de procéder le 23 octobre entre 01h01 et 03h30 UTC au lancement de deux satellites de télécommunications, SES 17 pour l’opérateur luxembourgeois SES et Syracuse 4A pour la Direction générale de l'armement (DGA) française.
Pour son deuxième lancement de l’année 2021, le lanceur lourd européen Ariane 5 ECA, construit par ArianeGroup, devra mettre en orbite, depuis l'ensemble de lancement ELA 3 du Centre spatial guyanais, des satellites tous deux construits par Thales Alenia Space (TAS).

Depuis sa position orbitale géostationnaire à 67° Est , SES 17 avec ses quelque 200 répéteurs devra couvrir le continent américain dans son ensemble, la région Atlantique et les Caraïbes. SES-17 (6 400 kg) est un satellite de télécommunications à très haut débit, conçu pour offrir aux clients de SES une connectivité permanente, ultra-rapide et flexible sur terre, en mer ou dans les airs.

Syracuse 4A, dénommé aussi Comsat NG 1, devra assurer depuis l'orbite géostationnaire des communications avec les unités militaires françaises déployées sur différents théâtres d'opération. D'une masse d'environ 3 500 kg, sa charge utile comprend des répéteurs fonctionnant en bande X, en bande K ainsi qu'un système anti-brouillage. Les satellites Syracuse-4 doivent en effet offrir une résistance inégalée aux méthodes de brouillage les plus extrêmes, grâce à des équipements de pointe, notamment une antenne anti-brouillage active et un processeur numérique embarqué.
Le contrat Syracuse-4, signé en décembre 2015, porte sur la construction et le lancement de deux satellites de communications pour les forces armées françaises, en remplacement des satellites Syracuse 3A et 3B, lancés respectivement en 2005 et 2006.

Le lancement suivant d'Ariane 5 sera celui du très attendu Télescope Spatial JWST, prévu pour le 18 décembre 2021. Puis ne restera ensuite que cinq autres lancements avant la mise en retraite vers 2023/2024, concluant plus de 28 ans de carrière commencée en 1996. Ariane 6 commencera à prendre la relève dès le troisième trimestre 2022 depuis le nouveau pas de tir ELA4.

22.10.2021 : En raison de contrôles supplémentaires sur les équipements de soutien-sol, le vol VA255 est reporté. Une nouvelle date de lancement sera confirmée ultérieurement.
23.10.2021 : Le lancement est annoncé pour le 24 octobre dans la même fenêtre de tir.
24.10.2021 : Succès du lancement et de la mise en orbite des deux satellites.

Retrouvez le sujet de discussion ICI
Revoir le lancement ICI

Prochain événement

+ jours

+HH:MM:SS

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 19 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 17 Invités :: 3 Moteurs de recherche

J-B, ndiver

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 446 le Mar 6 Fév 2018 - 22:02
Aidez le Forum

37 dons reçus en 2018
14 dons reçus en 2019
18 dons reçus en 2020
11 dons reçus en 2021
Statistiques
Nous avons 4482 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est expert

Nos membres ont posté un total de 498182 messages dans 20690 sujets
Liens
Nos liens favoris vers les sites web et chaînes Youtube :

Dédicaces
Les dédicaces des personnages de la conquête spatiale pour le forum :