Falcon 9 (Dragon 2 Demo-1) - KSC - 02.03.2019

Page 5 sur 32 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 18 ... 32  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas



Wakka
Admin
Admin

Messages : 22356
Inscrit le : 10/07/2008

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


@David L. a écrit:
@MicrobeSpace a écrit:

Tu l'as eue où cette photo Wakka ?

Un petit effort de relecture...  8-)

@Wakka a écrit:
@MicrobeSpace a écrit:Tu la ou cette photo Wakka ?

Ici...

https://twitter.com/StephenClark1/status/1070720623712845824

Merci. désoler pour les fautes d'orthographe.
MicrobeSpace
MicrobeSpace

Messages : 35
Inscrit le : 14/08/2014
Age : 27 Masculin
Localisation : oise

Revenir en haut Aller en bas


Je n'arrive plus a retrouver l'article dans lequel j'ai lu que le problème de parachute entraînant les glissements de DM-1 ne serait en fait pas un problème technique mais juste un problème de certification d'un fournisseur (fournisseur qui aurait été imposé par la NASA à SpaceX et Boeing).

De plus, il y a des problèmes de planning au niveau de l'ISS qui sont également susceptibles d'occasionner des reports de lancement.

MrFrame

Messages : 473
Inscrit le : 11/10/2011
Age : 46 Masculin
Localisation : Mulhouse

Revenir en haut Aller en bas


Selon l'Aerospace Safety Advisory Panel, le problème des parachutes est lié à la conception et au design des parachutes, ces problèmes ont été remarqués lors des retours de la capsule Dragon 1. Étant donné que le même système doit être utilisé pour les deux capsules, l'ASAP ne savait pas , en Octobre dernier, si la résolution du problème impliquait une simple modification du système ou sa reconception.

https://oiir.hq.nasa.gov/asap/documents/ASAP_Fourth_Quarterly_2018_Public_Meeting_Minutes_TAGGED.pdf
Petite Crevette
Petite Crevette

Messages : 257
Inscrit le : 04/10/2016
Age : 51 Masculin
Localisation : on the surface of the red planet

Revenir en haut Aller en bas


Ce document est vraiment super intéressant, merci Petite Crevette.

_________________
Documents en édition libre pour le FCS (Google Drive) :
Thierz
Thierz
Admin
Admin

Messages : 6459
Inscrit le : 12/03/2008
Age : 43 Autre / Ne pas divulguer
Localisation : Grenoble-Chambéry

Revenir en haut Aller en bas


Date du report au 17 janvier confirmée par la NASA sur leur blog :
https://blogs.nasa.gov/commercialcrew/2018/12/07/new-target-date-for-spacex-demo-1/

Avec quand même un gros bémol : "We are not driven by dates, but by data."...

Ralt

Messages : 76
Inscrit le : 26/03/2018
Age : 59 Masculin
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas


Si tout est "nickel-chrome" .... la date indiquée sera tenue.
S'il y a encore des choses pas encore tout à fait résolues ... il faudra re-travailler et résoudre les derniers "détails". Et savoir cultiver la patience.
Ce n'est pas une course contre la montre même si des retards accumulés peuvent poser des problèmes sérieux pour l'acheminement des équipages vers l'ISS. Et si la NASA (par la bouche de  Kathy Lueders, manager of NASA’s Commercial Crew Program) dit ""We are not driven by dates, but by data." c'est de la sagesse.

Après Demo 1 avec une capsule vide ... on va mettre des vies en jeu pour le vol test suivant Demo 2. Mais le second vol test ne décollera pas s'il y avait encore des choses à améliorer en fonction des "datas" du vol Demo 1. Et il faudra là encore savoir raison garder  et donner le temps de procéder aux ajustements.*. et ce, jusqu'au feu vert pour les vols suivants.
Au danger inhérent à tout vol spatial .... il n'est pas utile de rajouter une prise de risque par impatience ego-centrée mâtinée d'appétence à jouer à la course à l'échalote avec Boeing (et vice-versa)
La NASA fait son boulot - ni plus, ni moins - en exigeant les certifications .... il faut dire qu'elle a payé dans son histoire le coût humain des approximations .... (joints de segments de booster .... mousse isolante sur le réservoir de la navette ...) ont été payées cash par les équipages.

* et même exigence pour Boeing, son Starliner et la version spécifique d'Atlas 5 N-2-2
montmein69
montmein69

Messages : 17626
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


L'Augure
L'Augure

Messages : 394
Inscrit le : 16/11/2018
Age : 20 Masculin
Localisation : Seine et marne

Revenir en haut Aller en bas


Comme le dit le document que donne Petite Crevette ci-dessus, tous les éléments critiques pour le vol habité doivent répondre aux critères de certification dès le vol démo 1. Pas question de lancer Démo 1 en mode "bon pour les parachutes on verra plus tard, on a le temps avant le vrai vol". Les deux gros items qui restent à certifier formellement sont les parachutes et les COPV, dont l'incident avec AMOS-6 n'a pas été complètement élucidé. Ce sont quand même de gros morceaux, à ~1 mois du lancement, j'ai du mal à croire que janvier puisse être tenu...

_________________
Documents en édition libre pour le FCS (Google Drive) :
Thierz
Thierz
Admin
Admin

Messages : 6459
Inscrit le : 12/03/2008
Age : 43 Autre / Ne pas divulguer
Localisation : Grenoble-Chambéry

Revenir en haut Aller en bas


Bonjour,

Est ce qu'un membre du forum aurait trouvé un document décrivant de manière détaillée les caractéristiques de Dragon 2 (par exemple superficie des panneaux solaires et énergie produite, masse exacte, volume pressurisé disponible exact, etc....) Je n'ai rien trouvé sur le net et ce n'est pas faute d'avoir fouillé. Je cherche des docs émanant de sources sérieuses (cela exclue les échanges sur les forums nasaspaceflight,etc...)

Merci d'avance !


Dernière édition par Pline le Mar 11 Déc 2018 - 17:51, édité 1 fois (Raison : typo)

Pline

Messages : 955
Inscrit le : 06/05/2009
Age : 65 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas


@Pline a écrit:Bonjour,

Est ce qu'un membre du forum aurait trouvé un document décrivant de manière détaillée les caractéristiques de Dragon 2 (par exemple superficie des panneaux solaires et énergie produite, masse exacte, volume pressurisé disponible exact, etc....) Je n'ai rien trouvé sur le net et ce n'est pas faute d'avoir fouillé. Je cherche des docs émanant de sources sérieuses (cela exclue les échanges sur les forums nasaspaceflight,etc...)

Merci d'avance !
Tu peux essayer ce lien :

https://www.spacex.com/dragon

Anovel

Messages : 1544
Inscrit le : 03/10/2017
Age : 62 Masculin
Localisation : 62 Le Portel

Revenir en haut Aller en bas


@Anovel a écrit:Tu peux essayer ce lien :

https://www.spacex.com/dragon
Non il s'agit de dragon 1 pas dragon 2
L'Augure
L'Augure

Messages : 394
Inscrit le : 16/11/2018
Age : 20 Masculin
Localisation : Seine et marne

Revenir en haut Aller en bas


En fin de compte je trouve quand même qu'ils auraient pu lui donner un autre nom que Dragon 2 ou Crew Dragon, car il n'a pas grand chose à voir extérieurement avec le ravitailleur Dragon.
Vadrouille
Vadrouille

Messages : 1716
Inscrit le : 04/10/2007
Age : 25 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


@Thierz a écrit:Comme le dit le document que donne Petite Crevette ci-dessus, tous les éléments critiques pour le vol habité doivent répondre aux critères de certification dès le vol démo 1. Pas question de lancer Démo 1 en mode "bon pour les parachutes on verra plus tard, on a le temps avant le vrai vol". Les deux gros items qui restent à certifier formellement sont les parachutes et les COPV, dont l'incident avec AMOS-6 n'a pas été complètement élucidé. Ce sont quand même de gros morceaux, à ~1 mois du lancement, j'ai du mal à croire que janvier puisse être tenu...

Nous sommes un certain nombre sur le FCS à aller dans ce sens. Le vol habité c'est un (gros) cran de sécurité au dessus de ce qu'on peut faire (ou même se permettre) avec un simple lancement de matériel.
Cela semblait assez largement acquis par tous ceux qui s'intéressent au spatial en général, surtout après les accidents survenus aux navettes. Et on avait pu se féliciter récemment que le gros pépin survenu lors du lancement de Soyouz MS 10 s'était conclus avec un équipage indemne.

Certains qualifient les exigences de certifications des différents items concernant le vol Demo 1 du couple Demo 1/ Crew Dragon de "paperasserie de la NASA" (sur  un certain Fil qui fit des étincelles pour cause d'élancements atrabilaires aigus). C'est plutôt navrant.
montmein69
montmein69

Messages : 17626
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@montmein69 a écrit:
@Thierz a écrit:Comme le dit le document que donne Petite Crevette ci-dessus, tous les éléments critiques pour le vol habité doivent répondre aux critères de certification dès le vol démo 1. Pas question de lancer Démo 1 en mode "bon pour les parachutes on verra plus tard, on a le temps avant le vrai vol". Les deux gros items qui restent à certifier formellement sont les parachutes et les COPV, dont l'incident avec AMOS-6 n'a pas été complètement élucidé. Ce sont quand même de gros morceaux, à ~1 mois du lancement, j'ai du mal à croire que janvier puisse être tenu...

Nous sommes un certain nombre sur le FCS à aller dans ce sens. Le vol habité c'est un (gros) cran de sécurité au dessus de ce qu'on peut faire (ou même se permettre) avec un simple lancement de matériel.
Cela semblait assez largement acquis par tous ceux qui s'intéressent au spatial en général, surtout après les accidents survenus aux navettes. Et on avait pu se féliciter récemment que le gros pépin survenu lors du lancement de Soyouz MS 10 s'était conclus avec un équipage indemne.

Certains qualifient les exigences de certifications des différents items concernant le vol Demo 1 du couple Demo 1/ Crew Dragon de "paperasserie de la NASA" (sur  un certain Fil qui fit des étincelles pour cause d'élancements atrabilaires aigus). C'est plutôt navrant.

Je suis d'accord avec une petite précision toutefois : quand j'entends le DG de l'ESA dire qu'il refuse par principe d'envoyer des hommes sur Mars tant que c'est dangereux (je caricature) je pense que c'est excessif.

Musk dit que oui Mars, quoiqu'on fasse, aura sa part de (gros) risques pour la vie des astronautes. Et honnêtement, si on décide qu'il faut 0,1 % de chances d'accident mortel pour décider de missions habitées, on peut tirer un trait sur les missions habitées vers la lune ou Mars.

Pour moi, c'est l'avis des astronautes qui compte d'abord : s'ils ont confiance dans le fait qu'on a fait tout le nécessaire raisonnable pour leur sécurité et qu'ils acceptent le risque, alors on doit comme société accepter que ce risque soit pris pour aller de l'avant dans la conquête spatiale.

ReusableFan

Messages : 1379
Inscrit le : 15/07/2017
Age : 38 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


Je trouve toujours bizarre le terme de " risque de mourir " c'est pour moi pas un risque mais une certitude du jour de notre conception !
Nous mourrons tous un jour ! 
Après chacun est libre de mettre sa vie en jeu comme il lui plait.
Le risque d'une mort prématurée à bord d'un engin spatial est surement moins important que celui de se faire renverser par un chauffard ou pour ceux qui fument de contracter un cancer du poumon.
Les premiers qui iront à bord des dragons prendront un risque mais pas plus grand que les pilotes d'essais des avions qu'ils soient de ligne ou militaire.
Je mettrais personnellement plus facilement ma vie entre les mains de ceux qui travaillent pour le privé que d'un machin d'état ou beaucoup se cachent derrière les spécifications du matériel.
Une compagnie privé dépend de ses clients pour vivre donc va minimiser les risques juste pour pas avoir de mauvaises publicité.

Anovel

Messages : 1544
Inscrit le : 03/10/2017
Age : 62 Masculin
Localisation : 62 Le Portel

Revenir en haut Aller en bas


@Anovel a écrit:
Je mettrais personnellement plus facilement ma vie entre les mains de ceux qui travaillent pour le privé que d'un machin d'état ou beaucoup se cachent derrière les spécifications du matériel.
Une compagnie privé dépend de ses clients pour vivre donc va minimiser les risques juste pour pas avoir de mauvaises publicité.

Il y a beaucoup de compagnies privées qui ont escroqué leurs clients, comme par exemple dans la finance, privilégiant le profit à court terme, peu importe si cela conduisait à la faillite à moyen terme. L'industrie pharmaceutique, avec le mediator, est un autre contre-exemple d'absence de considération pour les risques que l'on fait courir aux "clients"...

Et dans le public, ceux qui y travaillent peuvent être aussi consciencieux que dans le privé.


Dernière édition par David L. le Jeu 13 Déc 2018 - 15:55, édité 1 fois

_________________
Le désespoir est une forme supérieure de la critique. (Léo Ferré)
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 19818
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 46 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


@Anovel a écrit:Une compagnie privé dépend de ses clients pour vivre donc va minimiser les risques juste pour pas avoir de mauvaises publicité.
Heu ... c'est pareil pour le public non ?

Une compagnie public dépend des électeurs pour vivre donc va minimiser les risques juste pour être réélu la prochaine fois.
vp
vp

Messages : 2812
Inscrit le : 21/09/2005
Age : 46 Masculin
Localisation : RP

Revenir en haut Aller en bas


Petite photo prise dans le Hangar 39A cet après midi.
https://twitter.com/EmreKelly/status/1075066770124365824

reco

Messages : 51
Inscrit le : 11/12/2017
Age : 25 Masculin
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas


@Anovel a écrit:
Une compagnie privé dépend de ses clients pour vivre donc va minimiser les risques juste pour pas avoir de mauvaises publicité.

Une compagnie privée maximise ses profits.
Hadéen
Hadéen
Donateur
Donateur

Messages : 2349
Inscrit le : 03/09/2016
Age : 20 Masculin
Localisation : Terra

Revenir en haut Aller en bas


@Hadéen a écrit:
@Anovel a écrit:
Une compagnie privé dépend de ses clients pour vivre donc va minimiser les risques juste pour pas avoir de mauvaises publicité.

Une compagnie privée maximise ses profits.

Tant qu'à enchaîner les poncifs :
* une compagnie privée a pour intérêt de préserver le capital qui lui appartient, notamment en ne perdant pas la confiance de ses clients,
* une organisation publique peut profiter de son monopole pour imposer à ses clients qui n'ont pas le choix les conséquences de sa mauvaise gestion.

Peut-être peut-on tirer des avantages, sélection :
* privé : les mauvaises pratiques, ou les pratiques obsolètes, sont progressivement remplacées,
* public : le monopole public diminue les interfaces contractuelles et permet une vision à plus long terme.

On peut imaginer combiner les avantages :
* public : une politique publique volontariste concentrée sur les réalisations concrètes de défis techniques,
* privé : une entreprise privée réduisant la sous-traitance et ré-investissant massivement sur des projets concrets.

On peut aussi combiner les désavantages :
* privé de connivence avec le public : une compagnie privée qui profite d'un monopole pour maximiser sa rente,
* état actionnaire prédateur : qui siphonne les excédents d'une entreprise publique qu'il possède pour alimenter un système social clientéliste, obérant les investissements de l'entreprise publique.

On doit pouvoir assez facilement trouver des exemples de ces différents cas, n'est-ce pas ?

Rien n'est simple. Pour avoir expérimenté les deux systèmes, je me garderais bien d'affirmer la supériorité de l'un par rapport à l'autre. Le fait est que dans nos cas, une entreprise privée américaine, majoritairement possédée par un individu, est parvenue à investir massivement en R&D et à réaliser en pratique des innovations notoires et enthousiasmantes tout en capturant la majorité du marché, tandis qu'un conglomérat semi-public européen, donc en principe un peu plus protégé, propose une évolution que l'on ne peut pas affirmer révolutionnaire, et a perdu des parts significatives de part de marché.

Chacun a le droit de privilégier l'enthousiasme et supporter la sur-communication certes parfois un peu pénible du New Space, ou le plan plan nettement plus prudent et conservatif, et parfois tout à fait barbant du Old Space. C'est un choix. Mais je ne crois pas que ce choix soit lié à des découpages publics ou privés. Sans doute en Europe sommes-nous culturellement trop plan-plan conservatifs pour faire émerger du SpaceX. Ce qui est parfois très barbant pour ceux qui souhaiteraient pouvoir vibrer d'un peu plus d'enthousiasme pour le Vieux Continent.
Eloi
Eloi

Messages : 245
Inscrit le : 26/08/2012
Age : 36 Masculin
Localisation : Région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


Je crois que c'est la première fois qu'on peut voir Dragon 2 avec ses panneaux solaires. 

https://twitter.com/nextspaceflight/status/1075144854924115968

reco

Messages : 51
Inscrit le : 11/12/2017
Age : 25 Masculin
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas


plutôt sexy
L'Augure
L'Augure

Messages : 394
Inscrit le : 16/11/2018
Age : 20 Masculin
Localisation : Seine et marne

Revenir en haut Aller en bas


Je valide aussi ahah ! elle est plutôt pas mal cette capsule maintenant il faut qu'elle vole !

reco

Messages : 51
Inscrit le : 11/12/2017
Age : 25 Masculin
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas


Le vice-président américain a visité les locaux de SpaceX à Cap Canaveral.
https://twitter.com/VP/status/1075108943125458944

_________________
Le désespoir est une forme supérieure de la critique. (Léo Ferré)
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 19818
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 46 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 32 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 18 ... 32  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum