PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Partagez | 
 

 Projet du télescope Sentinel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lune




Féminin Nombre de messages : 2278
Localisation : Loire atlantique
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Projet du télescope Sentinel   Sam 25 Aoû 2012 - 18:13

D'après un article lu, projet d'un télescope spatial pour surveiller les astéroïdes géocroiseurs. Financement sur fonds privés par la fondation B612.

http://b612foundation.org/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://surlalune.e-monsite.com
lionel




Masculin Nombre de messages : 2150
Age : 30
Localisation : Herault
Date d'inscription : 11/11/2009

MessageSujet: Re: Projet du télescope Sentinel   Sam 25 Aoû 2012 - 22:00

Intéressant.

Ca permet de voir des geocroiseurs non visible depuis la terre ?
Ca coûterait combien ? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tchou




Masculin Nombre de messages : 94
Age : 35
Localisation : france-haute savoie
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Projet du télescope Sentinel   Sam 25 Aoû 2012 - 23:15

ce genre de programme devrai être financer avec des fond mondiaux .

je sait bien que c'est techniquement difficile , mais c'est de l’intérêt de tous les pays .

mais comme toi lionel je suis curieux de connaitre le prix :P

autre chose, je me demande l’utilité de surveiller les géocroiseurs.

à l'heure actuel , sauf erreur de ma part ont ne dispose de aucun moyen de détruire ou dévier une tel astéroïde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antares101




Masculin Nombre de messages : 672
Age : 31
Localisation : Liège
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: Projet du télescope Sentinel   Sam 25 Aoû 2012 - 23:45

Avant de tenter de les écarter, le but premier de ce projet est de cartographier, de recenser les géocroiseurs potentiels afin tout d'abord de les lister (amor, aten,...) (horizon 2017/2018). Connais ton ennemi quoi..il faut d'abord les identifier pour pouvoir anticiper longtemps à l'avance.
Le projet est conçus particulièrement pour les objets de moins de 1km de diamètre qui sont mal connus mais qui peuvent engendrés des dégâts assez considérables.
On lance généralement à la volée un délai de minimum 10-15 entre la détection d'un objet et son impact pour élaborer une "mission de sauvetage" non garantie de n'importe quelle nature...
Il existe des ébauches de scénarios pour les dévier si on dispose de plusieurs années :
http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronautique/d/comment-se-proteger-dun-asteroide-les-experts-y-reflechissent_25797/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argonaute




Masculin Nombre de messages : 198
Age : 39
Localisation : Dans ma Nef extraglactique...
Date d'inscription : 16/01/2013

MessageSujet: Re: Projet du télescope Sentinel   Sam 19 Jan 2013 - 3:35

tchou a écrit:
ce genre de programme devrai être financer avec des fond mondiaux .

je sait bien que c'est techniquement difficile , mais c'est de l’intérêt de tous les pays .

mais comme toi lionel je suis curieux de connaitre le prix :P

autre chose, je me demande l’utilité de surveiller les géocroiseurs.

à l'heure actuel , sauf erreur de ma part ont ne dispose de aucun moyen de détruire ou dévier une tel astéroïde.


Si il existe des moyens qui en théorie le peuvent, mais simplement que la science spatiale en a assez de voir tout cela fantasmé dans des productions hollywoodienne bon marché de répétition d'Armmagedon ...

Par exemple, on dit souvent que c'est un fantasme que de croire qu'une arme nucléaire pourrait dévier un géocroiseur de taille moyenne ou grande taille, en réalité si : une arme nucléaire en est parfaitement capable, si on l'adapte a cet usage et qu'on a un minimum d'imagination sur "comment faire"

Mais dans les faits : oui vaut mieux dire que "non" dans l'ensemble elles ne peuvent le faire, car c'est exaspérant combien le cinéma le simplifie au point d'inculquer de potentielles idées reçues au public ... Et puis surtout : elles ne seraient utiles réellement que pour un projet rondement mené a l'avance ou on connait la menace, et qu'on peut prendre son temps ... Pas pour l'urgence ou la : faut clairement cesser de rêver

Pour dévier un géocroiseur lourd avec une arme nucléaire : on pourrait très bien le faire, avec une arme mégatonique a double charge désynchronisée explosant a quelques centièmes de secondes de décalage voir dixième de seconde ... Mais ce serait un type d'arme nucléaire assez proche des bombes a neutron lourde

(il existait plusieurs version de bombe a neutron : les légères de moins de 1 kilotonne capables de préserver une structure mais tablant uniquement sur le rayonnement létal des neutrons rapides sur un diamètre de max 3,6 km, et les bombes a neutrons lourdes mégatonique dont les effets thermiques et mécaniques sont assez similaires aux autres puissantes bombe H mais pour d'autres usages : comme par exemple tenter de tuer beaucoup de satellites mal protégés contre les rayonnements sur telle orbite, ou d'autres encore spécialisée dans une EMP de haute altitude pour mettre a genou un ennemi sans le détruire mécaniquement parlant ... Et la panoplie de possibilité ne s'arrêtant surement pas la ...)

On pourrait sur la base d'une première charge a neutron de plusieurs mégatonnes de puissance, et disposant d'un tampon de matière dense autour du dispositif, pour a la détonation, former un plasma le + dense possible ou pendant plusieurs dixièmes de seconde : il est comme une atmosphère pressurisé très épaisse dans l'espace pourtant vide ... Atmosphère pressurisée sur laquelle on va pouvoir s'appuyer sur ce court laps de temps, il suffira alors de faire exploser a un endroit pré-calculé pour une optimisation d'effets et donc d'appuis que cela provoquera sur le géocroiseur via ce plasma dense qui va venir en contact avec les parois du bolide géant ... Déja ne serait ce que ce plasma dense la : va exercer un appui dessus pour le dévier un peu, mais surement insuffisant en termes d'échelle de mouvement qu'on voudrait transferer a cette énorme masse

Il suffit d'une 2 ème charge très puissante (peut être encore + puissante que la première dont le role est de former un plasma le + dense possible qui va avoir une durée de vie très courte de pressurisation recherchée du milieu) qui elle n'aura pas besoin d'avoir un tampon a plasma comme la première, mais dont le role sera d'être la + puissante possible en termes de mouvement mécanique via son onde de choc (une arme mégatonniques encore une fois donc) synchronisée de sorte qu'elle explose pile au moment ou le plasma dense de la première explosion se déploie :

Une onde de choc de la 2 ème explosion va alors pouvoir exercer un énorme appuis sur les parois en se servant de la pression du plasma

Fin de l'histoire : le mouvement transmis par le 2 ème onde de choc via le plasma de la première en contact avec le bolide va fortement dévier la masse en question en lui transférant une grande quantité de mouvement désirée dans la direction désirée pour obtenir une déviation du bolide suffisante pour la sécurisation de la planète dans X années car le bolide était sur une orbite dont la trajectoire était connue pour entrer en collision avec nous ...

Il faut ceci dit que ce soit réglé comme une horloge d'extrême précision : la 2 ème charge ne dispose que de quelques dixièmes de seconde ou le plasma est suffisamment dense et épais pour transmettre une grosse quantité de mouvement a ces milliards de tonnes de géocroiseur, normalement cette méthode fonctionnera quelque soit sa nature : même non solidaire (un amas de rochers non collés-soudés)

Mais c'est uniquement ce mode de fonctionnement qui marche, se contenter de faire péter une bombe H en surface n'y fera quasi rien, il s'agit donc bien de se service d'un plasma dense capable de servir d'appui suffisant pour transmettre beaucoup de mouvement, et ce plasma dense : seule une arme mégatonnique (peut être 20 Mt, avec un gros tampon de plomb ou je ne sais quoi, de plusieurs dizaine de tonnes qui l'enrobe : il faut que ça forme un plasma très épais, très lourd, très dense ... La charge a 20 Mt numéro 1 n'est la que pour l'évaporer instantément, la 2 ème s'appuyer dessus)

Il est possible de dévier un gros géocroiseur ... Pour moi cette méthode ne peut que fonctionner, ceci dit : il faut pouvoir réussir a créer une arme ou la 2 ème charge va rester en état de fonctionner alors qu'elle baigne dans le plasma de la première : c'est un défi technologique mais pas irréalisable

Tout comme on sait qu'on peut aussi utiliser une méthode douce de déviation via une masse amenée sur place, qui va simplement dévier très lentement par gravité simple ... Mais ce type de méthode est si lente que l'urgence a 5 ans avant impact par exemple ne la rendrait pas forcément utile et objective ... La méthode que je propose pour ce genre de délai est peut être + adaptée : tout dépend aussi du délai dont on dispose



Le vrai problème dans tout cela, n'étant plus la méthode : mais d'être au jus des nombreux qui nous sont totalement inconnus et qu'on ne sait même pas si un est déja sur une trajectoire de mort pour nous et dans combien de temps ... Un projet de télescope sur une orbite vénusienne en opposition a Vénus est donc bienvenu : car c'est justement ici qu'ils se cachent ceux que l'on ne peut voir :

Ce projet de téléscope, est vital et devrait être déposé a l'ONU en expliquant sa nécessité de financement mondial, pour le reste un petit milliard d'euros devrait suffir pour le construire avec le top du top question taille de miroir, et caméra CCD IR les + fines possibles ...

Ceci dit a ce type de télecope : il serait intéressant d'y monter un puissant radar/radio-télescope en parallèle, sur la même orbite, position (ou sur le même engin ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7467
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Projet du télescope Sentinel   Sam 19 Jan 2013 - 8:13

Effectivement c'est logique: si on veut se dévier des astéroïdes, il faut d'abord se donner les moyens les plus complets de les détecter à "temps " ... en sachant que ce "temps " se compte en années.

Ce télescope Sentinel serait disposé sur une orbite au voisinage de celle de Vénus . Dans ce cas, sa période de révolution serait proche de celle de Vénus et non de celle de la Terre et pourrait-il alors rester en permanence dans les régions opposées à celles de la Terre par rapport au Soleil ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astro-notes
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 8504
Age : 74
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Projet du télescope Sentinel   Sam 19 Jan 2013 - 10:06

Dans le scénario d'Argonaute, des deux coups thermonuléaires synchronisés et très proches spatialement et temporellement, et quoiqu'en fin de post il y fasse allusion, je rappelle qu'il a déjà été déployé des armes opérationnelles de ce principe, c'étaient les MRV de Multiple Reentry Vehicle comme sur le Polaris A3 (?) entre autre. Trois charges atomiques étaient larguées vers le même objectif avec pour rôle de réduire la CEP (Cercle d'Erreur Probable) afin d'assurer, dans ce cas, la précision sur l'objectif. Mais rapidement Américain, Russes, et même Français ont abandonné ce procédés a cause de l'influence d'une explosion sur les mécanismes des deux autres au point de douter de leur efficacité. Le système a été rangé aux oubliettes et remplacé par le système MIRV bien connu encore aujourd'hui. Pour en revenir au sujet, le double coup atomique n'est peut-être possible que si on trouvait une protection de la seconde charge face aux effets de la première. Je rappelle que dans les ABM de première génération on usait de ce stratagème : approche en milieu de course de la charge attaquante et détonnation thermonucléaire proche pour neutraliser soit l'électronique de déverrouillage du détonnateur et initiateur à neutrons, soit provoquer l'explosion de la charge par brutale irradiation (neutrons).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
Mustard
Admin
Admin



Masculin Nombre de messages : 22830
Age : 47
Localisation : Rouen/Normandie
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Re: Projet du télescope Sentinel   Sam 19 Jan 2013 - 10:26

tchou a écrit:
ce genre de programme devrai être financer avec des fond mondiaux .
je sait bien que c'est techniquement difficile , mais c'est de l’intérêt de tous les pays .
...
autre chose, je me demande l’utilité de surveiller les géocroiseurs.
à l'heure actuel , sauf erreur de ma part on ne dispose de aucun moyen de détruire ou dévier une tel astéroïde.


Il y a une belle contradiction dans ton message. Effectivement, nous n'avons actuelement aucun moyen pour détruire ou dévier sérieusement un géocroiseur. Sachant cela quel serait l'interet pour tous les pays d'investir dans un tel projet.
Est ce si important de savoir 1 mois, 1 an, 5 ans à l'avance que la fin du monde approche ?

Perso, je pense que le jour où on aura trouvé un moyen efficace de déviation, on pourra effectivement mettre un tel systeme de surveillance en place. En attendant je trouve cela inutile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Space Opera
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 10764
Age : 43
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Projet du télescope Sentinel   Sam 19 Jan 2013 - 12:05

Il existe de nombreux moyens autre qu'une explosion pour dévier un astéroide. La bombe n'est envisagée qu'en cas de recours ultime, s'il est détecté très tard.
Si on a plusieurs années devant nous, d'autres méthodes ont des taux de réussite bien plus élevés qu'une bombe car elles requièrent un delta-V infime: impacteur, changement d'albédo, moteur ionique, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7467
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Projet du télescope Sentinel   Sam 19 Jan 2013 - 12:19

Space Opera a écrit:
Il existe de nombreux moyens autre qu'une explosion pour dévier un astéroide. La bombe n'est envisagée qu'en cas de recours ultime, s'il est détecté très tard.
Si on a plusieurs années devant nous, d'autres méthodes ont des taux de réussite bien plus élevés qu'une bombe car elles requièrent un delta-V infime: impacteur, changement d'albédo, moteur ionique, etc...
A ce sujet je remets en mémoire un sujet lancé par Mustard qui avait donné lieu à débat:

http://www.forum-conquete-spatiale.fr/t9670p60-la-russie-veut-devier-un-asteroide

Comme détecter et suivre les trajectoires des géocroiseurs sont des techniques distinctes de celles qui consistent à le dévier ou à le détruire , ne pourrait-on pas ouvrir un sujet fourre-tout pour les secondes de manière à les centraliser et les retrouver plus facilement pour nos débats futurs - (car ces sujets ne sont pas près de s'éteindre en attendant l'arrivée du géocroiseur ultime affraid ) - pour ne pas interférer avec ce sujet qui s'occupe d'une méthode de détection et non de déviation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunarjojo




Masculin Nombre de messages : 1986
Age : 63
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Projet du télescope Sentinel   Sam 19 Jan 2013 - 14:44

Concernant ce problème d'une collision avec un astéroïde, je vous signale ce livre de Jean Pierre Luminet, que beaucoup d'entre vous doivent connaitre. C'est un livre de vulgarisation, mais de bonne facture. Il fait un point complet des conséquences d'une chute d'astéroïde, ainsi que des moyens prévus pour l'enpêcher.

"Astéroïdes: la Terre en danger"- JP Luminet - Cherche midi Editeurs - 2012

[img][/img]

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tchou




Masculin Nombre de messages : 94
Age : 35
Localisation : france-haute savoie
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Projet du télescope Sentinel   Sam 19 Jan 2013 - 21:45

Argonaute a écrit:
tchou a écrit:
ce genre de programme devrai être financer avec des fond mondiaux .

je sait bien que c'est techniquement difficile , mais c'est de l’intérêt de tous les pays .

mais comme toi lionel je suis curieux de connaitre le prix :P

autre chose, je me demande l’utilité de surveiller les géocroiseurs.

à l'heure actuel , sauf erreur de ma part ont ne dispose de aucun moyen de détruire ou dévier une tel astéroïde.


Si il existe des moyens qui en théorie le peuvent, mais simplement que la science spatiale en a assez de voir tout cela fantasmé dans des productions hollywoodienne bon marché de répétition d'Armmagedon ...

Par exemple, on dit souvent que c'est un fantasme que de croire qu'une arme nucléaire pourrait dévier un géocroiseur de taille moyenne ou grande taille, en réalité si : une arme nucléaire en est parfaitement capable, si on l'adapte a cet usage et qu'on a un minimum d'imagination sur "comment faire"

Mais dans les faits : oui vaut mieux dire que "non" dans l'ensemble elles ne peuvent le faire, car c'est exaspérant combien le cinéma le simplifie au point d'inculquer de potentielles idées reçues au public ... Et puis surtout : elles ne seraient utiles réellement que pour un projet rondement mené a l'avance ou on connait la menace, et qu'on peut prendre son temps ... Pas pour l'urgence ou la : faut clairement cesser de rêver

Pour dévier un géocroiseur lourd avec une arme nucléaire : on pourrait très bien le faire, avec une arme mégatonique a double charge désynchronisée explosant a quelques centièmes de secondes de décalage voir dixième de seconde ... Mais ce serait un type d'arme nucléaire assez proche des bombes a neutron lourde

(il existait plusieurs version de bombe a neutron : les légères de moins de 1 kilotonne capables de préserver une structure mais tablant uniquement sur le rayonnement létal des neutrons rapides sur un diamètre de max 3,6 km, et les bombes a neutrons lourdes mégatonique dont les effets thermiques et mécaniques sont assez similaires aux autres puissantes bombe H mais pour d'autres usages : comme par exemple tenter de tuer beaucoup de satellites mal protégés contre les rayonnements sur telle orbite, ou d'autres encore spécialisée dans une EMP de haute altitude pour mettre a genou un ennemi sans le détruire mécaniquement parlant ... Et la panoplie de possibilité ne s'arrêtant surement pas la ...)

On pourrait sur la base d'une première charge a neutron de plusieurs mégatonnes de puissance, et disposant d'un tampon de matière dense autour du dispositif, pour a la détonation, former un plasma le + dense possible ou pendant plusieurs dixièmes de seconde : il est comme une atmosphère pressurisé très épaisse dans l'espace pourtant vide ... Atmosphère pressurisée sur laquelle on va pouvoir s'appuyer sur ce court laps de temps, il suffira alors de faire exploser a un endroit pré-calculé pour une optimisation d'effets et donc d'appuis que cela provoquera sur le géocroiseur via ce plasma dense qui va venir en contact avec les parois du bolide géant ... Déja ne serait ce que ce plasma dense la : va exercer un appui dessus pour le dévier un peu, mais surement insuffisant en termes d'échelle de mouvement qu'on voudrait transferer a cette énorme masse

Il suffit d'une 2 ème charge très puissante (peut être encore + puissante que la première dont le role est de former un plasma le + dense possible qui va avoir une durée de vie très courte de pressurisation recherchée du milieu) qui elle n'aura pas besoin d'avoir un tampon a plasma comme la première, mais dont le role sera d'être la + puissante possible en termes de mouvement mécanique via son onde de choc (une arme mégatonniques encore une fois donc) synchronisée de sorte qu'elle explose pile au moment ou le plasma dense de la première explosion se déploie :

Une onde de choc de la 2 ème explosion va alors pouvoir exercer un énorme appuis sur les parois en se servant de la pression du plasma

Fin de l'histoire : le mouvement transmis par le 2 ème onde de choc via le plasma de la première en contact avec le bolide va fortement dévier la masse en question en lui transférant une grande quantité de mouvement désirée dans la direction désirée pour obtenir une déviation du bolide suffisante pour la sécurisation de la planète dans X années car le bolide était sur une orbite dont la trajectoire était connue pour entrer en collision avec nous ...

Il faut ceci dit que ce soit réglé comme une horloge d'extrême précision : la 2 ème charge ne dispose que de quelques dixièmes de seconde ou le plasma est suffisamment dense et épais pour transmettre une grosse quantité de mouvement a ces milliards de tonnes de géocroiseur, normalement cette méthode fonctionnera quelque soit sa nature : même non solidaire (un amas de rochers non collés-soudés)

Mais c'est uniquement ce mode de fonctionnement qui marche, se contenter de faire péter une bombe H en surface n'y fera quasi rien, il s'agit donc bien de se service d'un plasma dense capable de servir d'appui suffisant pour transmettre beaucoup de mouvement, et ce plasma dense : seule une arme mégatonnique (peut être 20 Mt, avec un gros tampon de plomb ou je ne sais quoi, de plusieurs dizaine de tonnes qui l'enrobe : il faut que ça forme un plasma très épais, très lourd, très dense ... La charge a 20 Mt numéro 1 n'est la que pour l'évaporer instantément, la 2 ème s'appuyer dessus)

Il est possible de dévier un gros géocroiseur ... Pour moi cette méthode ne peut que fonctionner, ceci dit : il faut pouvoir réussir a créer une arme ou la 2 ème charge va rester en état de fonctionner alors qu'elle baigne dans le plasma de la première : c'est un défi technologique mais pas irréalisable

Tout comme on sait qu'on peut aussi utiliser une méthode douce de déviation via une masse amenée sur place, qui va simplement dévier très lentement par gravité simple ... Mais ce type de méthode est si lente que l'urgence a 5 ans avant impact par exemple ne la rendrait pas forcément utile et objective ... La méthode que je propose pour ce genre de délai est peut être + adaptée : tout dépend aussi du délai dont on dispose



Le vrai problème dans tout cela, n'étant plus la méthode : mais d'être au jus des nombreux qui nous sont totalement inconnus et qu'on ne sait même pas si un est déja sur une trajectoire de mort pour nous et dans combien de temps ... Un projet de télescope sur une orbite vénusienne en opposition a Vénus est donc bienvenu : car c'est justement ici qu'ils se cachent ceux que l'on ne peut voir :

Ce projet de téléscope, est vital et devrait être déposé a l'ONU en expliquant sa nécessité de financement mondial, pour le reste un petit milliard d'euros devrait suffir pour le construire avec le top du top question taille de miroir, et caméra CCD IR les + fines possibles ...

Ceci dit a ce type de télecope : il serait intéressant d'y monter un puissant radar/radio-télescope en parallèle, sur la même orbite, position (ou sur le même engin ...)

ha tu une idée de la masse de ces 2 bombes ?

je sait pas ça me semble plutôt lourd .

un tel système serai il satélisable à l'heure actuelle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7467
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Projet du télescope Sentinel   Sam 19 Jan 2013 - 22:05

Donc à la lecture de ce document joint le télescope reviendrait à 500 millions de dollars et une fusée de SpaceX pourrait être utilisée
http://www.floridatoday.com/article/20121222/SPACE/312220018/Private-venture-wants-keep-its-wary-eye-out-asteroids?gcheck=1
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
St Just




Masculin Nombre de messages : 26
Age : 51
Localisation : 30100
Date d'inscription : 15/12/2012

MessageSujet: Re: Projet du télescope Sentinel   Dim 20 Jan 2013 - 0:45

5,2 mégatonnes/tonne de bombe!

wikipédia:
La puissance explosive de l'arme nucléaire est la quantité d'énergie libérée lorsqu'une arme nucléaire explose, exprimée habituellement en masse équivalente de trinitrotoluène (TNT), soit en kilotonnes (milliers de tonnes de TNT) ou mégatonnes (millions de tonnes de TNT), mais aussi parfois en térajoules (1 kilotonne de TNT = 4,184 TJ). Comme la quantité précise de l'énergie libérée par le TNT est et a été sujet à des incertitudes de mesure, surtout à l'aube de l'ère nucléaire, la convention couramment admise est qu'un kilotonne de TNT est défini comme équivalent à 1012 calories, ce qui est à peu près égal à l'énergie dégagée par l'explosion de 1 000 tonnes de TNT.

Le ratio puissance/poids est la quantité d'énergie divisée par la masse de l'arme. Le ratio puissance/poids théorique maximum des armes de fusion (armes thermonucléaires) est de 6 mégatonnes de TNT par tonne de bombe (25 TJ/kg). Des ratios de 5,2 mégatonnes/tonne et plus ont été atteints pour de grosses armes construites pour être utilisés comme une tête nucléaire unique au début des années 19601. Depuis, les ogives plus petites, nécessaire pour augmenter les dégâts produits (dommages produits/masse totale des bombes) via des systèmes de lancement multitêtes, a entraîné une baisse du rendement puissance/poids des ogives modernes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akwa




Masculin Nombre de messages : 920
Age : 36
Localisation : Rambouillet
Date d'inscription : 24/08/2010

MessageSujet: Re: Projet du télescope Sentinel   Dim 20 Jan 2013 - 0:46

Argonaute a écrit:

[...]
Pour dévier un géocroiseur lourd avec une arme nucléaire : on pourrait très bien le faire, avec une arme mégatonique a double charge désynchronisée explosant a quelques centièmes de secondes de décalage voir dixième de seconde ... Mais ce serait un type d'arme nucléaire assez proche des bombes a neutron lourde
[...]
Il est possible de dévier un gros géocroiseur ... Pour moi cette méthode ne peut que fonctionner, ceci dit : il faut pouvoir réussir a créer une arme ou la 2 ème charge va rester en état de fonctionner alors qu'elle baigne dans le plasma de la première : c'est un défi technologique mais pas irréalisable
[...]

Sources ?
Ça me parait totalement loufoque cette théorie des deux bombes. Ne serait-ce que parce que si la seconde arme doit avoir un effet (par rayonnement ?) sur le plasma de la première bombe, c'est qu'elle se situe à proximité. Or, à proximité, elle sera irrémédiablement détruite par le rayonnement de la première.
Par ailleurs, si la première volatilise un tampon en plasma, celui-ci va s'étendre dans toutes les direction, surtout vers le vide : la seconde arme ne peut qu'échauffer davantage ce gaz, et je doute que ce gaz soit en mesure de pousser sérieusement un astéroïde.

Il me semble "infiniment plus simple" d'enfoncer une arme thermonucléaire à quelques centaines de mètres sous la surface (de l'ordre de 500m pour une arme de 10 MT je dirais) : l'explosion repousserait alors une grande quantité de matière vers l'espace, avec un effet de poussée très important.

Si on regarde l'essai Sedan américain, une bombe de 100 kT placée à 200m sous terre, a soulevé 11 millions de tonnes de roches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/flyakwa
St Just




Masculin Nombre de messages : 26
Age : 51
Localisation : 30100
Date d'inscription : 15/12/2012

MessageSujet: Re: Projet du télescope Sentinel   Dim 20 Jan 2013 - 0:59

Pour 10MT il faut mettre 2 tonnes de bombes nucleaire en haut d'une fusée.... Evil or Very Mad

Ensuite il faut rajouter la deuxieme bombe qui doit suivre dans la demi seconde... + 2Tonnes chaud

Disons que c'est possible, vu que la vie de l'humanité en dépend.

Ensuite il faut rajouter la motorisation et le combustible chimique,

Heu, Rolling Eyes Il faut m'aider les gars, la vie de l'humanité en dépend.... veneration


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunarjojo




Masculin Nombre de messages : 1986
Age : 63
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Projet du télescope Sentinel   Dim 20 Jan 2013 - 12:50

Akwa a écrit:
Il me semble "infiniment plus simple" d'enfoncer une arme thermonucléaire à quelques centaines de mètres sous la surface (de l'ordre de 500m pour une arme de 10 MT je dirais) : l'explosion repousserait alors une grande quantité de matière vers l'espace, avec un effet de poussée très important.

Impossible: Bruce Willis est occupé par un prochain film clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7467
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Projet du télescope Sentinel   Dim 20 Jan 2013 - 14:20

Giwa a écrit:
Effectivement c'est logique: si on veut se dévier des astéroïdes, il faut d'abord se donner les moyens les plus complets de les détecter à "temps " ... en sachant que ce "temps " se compte en années.

Ce télescope Sentinel serait disposé sur une orbite au voisinage de celle de Vénus . Dans ce cas, sa période de révolution serait proche de celle de Vénus et non de celle de la Terre et pourrait-il alors rester en permanence dans les régions opposées à celles de la Terre par rapport au Soleil ?

Je reviens au sujet proprement - qui n'est pas là pour savoir comment dévier ou détruire un astéroïde menaçant : ceci est pour une étape ultérieure si nécessaire - mais qui s'occupe de savoir comment mettre en place un moyen de détection et de suivi des astéroïdes potentiellement dangereux ... et je me pose toujours la même question:
Comment ce télescope pourrait -il toujours rester dans cette configuration la plus favorable pour son utilité en surveillant les directions non accessibles directement de la Terre ? Car je comprends mal comment il puisse rester toujours de l'autre côté du Soleil par rapport à la Terre : J'illustre cela par une image modifiée de celle du premier post.

Entendons nous bien, ma critique se veut positive - car personnellement je suis favorable à ce projet - , mais je me demande si un seul télescope Sentinel suffira pour couvrir tout le champ de l'Espace à tout moment ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spacedreamer




Masculin Nombre de messages : 281
Age : 46
Localisation : 49,3N-4,03E
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Projet du télescope Sentinel   Dim 20 Jan 2013 - 17:07

Je pense que l'intérêt de ce programme dépendra d'avantage de sa durée que d'une situation en opposition avec la Terre (qu'il n'aura qu'une partie du temps comme tu le montres sur ton graphique) ; sinon, il faudrait le placer sur la même orbite que la Terre mais en opposition par rapport au soleil. Les avantages que je suppose à un positionnement sur la même orbite que Vénus mais en opposition avec cette planète me semblent être les suivants :

  • une "année" plus courte que sur Terre : balayage intégral du système solaire en 224 jours (la même chose que pour Vénus) ;
  • conditions moins rudes qu'une orbite plus proche du soleil (en opposition avec Mercure, le blindage anti-radiation doit être costaud) ;
  • pas de perturbation de la planète Vénus ;
  • position plus interne que la Terre par rapport au soleil permettant de détecter d'un seul coup d’œil des objets croisant aussi bien au-delà qu'en-deçà de l'orbite terrestre ;
  • communications régulières avec la Terre (même visibilité que Vénus mais avec 112 jours de décalage sur la visibilité de l'étoile du Berger) qui seraient impossibles ou très difficiles s'il était en opposition permanente avec notre planète.
Je crois avoir compris que le but de cette mission est d'établir une cartographie la plus complète possible des astéroïdes géocroiseurs et de leurs orbites autour du soleil, pas de détecter un objet qu'on rencontrerait seulement 6 mois après quand la Terre se retrouverait à la position du Sentinel. En d'autres terme, il vise à faire de la cartographie, pas de l'alerte avancée, même si cette cartographie a un but préventif.

Voilà ce que j'ai cru comprendre de la "logique" de cette mission mais peut-être me fourvoies-je est-ce que je me fourvoies... Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7467
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Projet du télescope Sentinel   Dim 20 Jan 2013 - 18:44

spacedreamer a écrit:
Je pense que l'intérêt de ce programme dépendra d'avantage de sa durée que d'une situation en opposition avec la Terre (qu'il n'aura qu'une partie du temps comme tu le montres sur ton graphique) ; sinon, il faudrait le placer sur la même orbite que la Terre mais en opposition par rapport au soleil. Les avantages que je suppose à un positionnement sur la même orbite que Vénus mais en opposition avec cette planète me semblent être les suivants :

  • une "année" plus courte que sur Terre : balayage intégral du système solaire en 224 jours (la même chose que pour Vénus) ;
  • conditions moins rudes qu'une orbite plus proche du soleil (en opposition avec Mercure, le blindage anti-radiation doit être costaud) ;
  • pas de perturbation de la planète Vénus ;
  • position plus interne que la Terre par rapport au soleil permettant de détecter d'un seul coup d’œil des objets croisant aussi bien au-delà qu'en-deçà de l'orbite terrestre ;
  • communications régulières avec la Terre (même visibilité que Vénus mais avec 112 jours de décalage sur la visibilité de l'étoile du Berger) qui seraient impossibles ou très difficiles s'il était en opposition permanente avec notre planète.
Je crois avoir compris que le but de cette mission est d'établir une cartographie la plus complète possible des astéroïdes géocroiseurs et de leurs orbites autour du soleil, pas de détecter un objet qu'on rencontrerait seulement 6 mois après quand la Terre se retrouverait à la position du Sentinel. En d'autres terme, il vise à faire de la cartographie, pas de l'alerte avancée, même si cette cartographie a un but préventif.

Voilà ce que j'ai cru comprendre de la "logique" de cette mission mais peut-être me fourvoies-je est-ce que je me fourvoies... Non ?

En tout cas, cela me parait être les bonnes réponses à mes interrogations. :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
space reveur




Masculin Nombre de messages : 492
Age : 30
Localisation : la lune
Date d'inscription : 05/12/2008

MessageSujet: Re: Projet du télescope Sentinel   Lun 21 Jan 2013 - 2:54

Mustard a écrit:


Perso, je pense que le jour où on aura trouvé un moyen efficace de déviation, on pourra effectivement mettre un tel systeme de surveillance en place. En attendant je trouve cela inutile.

Si on regarde juste en terme d'optimisation de planning , il vaut mieux commencer a mettre en place le système de détection en même temps trouver un moyen de déviation.
Si on imagine a 5 ans le temps de conception d'un système de déviation et 3 ans la mise en place de détection. Selon ton modèle ça donne un système opérationnel au bout de 8 ans (5+3) , mais de 5 ans si on commence les deux en même temps.
Ensuite si on détecte qu'un astéroide a de très fortes chances de nous percuter , ça va motiver les ingénieurs pour trouver un plan de déviation. clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lionel




Masculin Nombre de messages : 2150
Age : 30
Localisation : Herault
Date d'inscription : 11/11/2009

MessageSujet: Re: Projet du télescope Sentinel   Lun 21 Jan 2013 - 8:34

space reveur a écrit:
Mustard a écrit:


Perso, je pense que le jour où on aura trouvé un moyen efficace de déviation, on pourra effectivement mettre un tel systeme de surveillance en place. En attendant je trouve cela inutile.


Ensuite si on détecte qu'un astéroide a de très fortes chances de nous percuter , ça va motiver les ingénieurs pour trouver un plan de déviation. clown

Voilà c'est surtout ça;
Si on détecte un caillou qui pourrait anéantir la terre on peut mettre en place un moyen de déviation en 6 mois seulement. C'est juste pas la priorité en ce moment c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
space reveur




Masculin Nombre de messages : 492
Age : 30
Localisation : la lune
Date d'inscription : 05/12/2008

MessageSujet: Re: Projet du télescope Sentinel   Mer 23 Jan 2013 - 21:03

lionel a écrit:

Voilà c'est surtout ça;
Si on détecte un caillou qui pourrait anéantir la terre on peut mettre en place un moyen de déviation en 6 mois seulement. C'est juste pas la priorité en ce moment c'est tout.

6 mois c'est optimiste quand même. Même si on arrive a développer en 6 mois , si par exemple on utilise une déviation par gravitation , il faut aussi voir sur quelle durée doit s'effectuer la déviation.

Ensuite pour pouvoir le détecter ce caillou ou même dire que c'est pas une priorité pour le moment il faudrait déjà avoir ce système de détection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spacedreamer




Masculin Nombre de messages : 281
Age : 46
Localisation : 49,3N-4,03E
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Projet du télescope Sentinel   Jeu 24 Jan 2013 - 19:51

6 mois pour concevoir, fabriquer et mettre en œuvre un moyen de dérivation, ça me parait en effet très (trop) court. C'est bien pour ça que la mission Sentinel me parait -du moins sur la papier- intéressante : mieux connaître les astéroïdes du système solaire interne permet de se donner du temps pour :

  1. mieux évaluer le risque réel que survienne une telle collision ;
  2. savoir quels astéroïdes sont à l'origine de ce risque ;
  3. concevoir et développer le système d'évitement le plus adapté compte tenu de la nature de l'astéroïde et du temps dont on dispose (on n'utilisera pas les mêmes techniques selon qu'on dispose de 150 ans ou de 18 mois avant la collision probable).


Mustard a écrit:
Perso, je pense que le jour où on aura trouvé un moyen
efficace de déviation, on pourra effectivement mettre un tel systeme de
surveillance en place. En attendant je trouve cela inutile.
Je vois les choses dans l'autre sens : on ne pourra trouver un moyen efficace de
déviation que quand on connaîtra la nature et la trajectoire des astéroïdes dangereux. La question de l'utilité est, à mon avis, ailleurs et relève du problème statistique : quelle proportion des astéroïdes dangereux connait-on ?

  • si on pense connaître 95 % des astéroïdes de plus de 150 m susceptibles d'entrer en collision avec la Terre au cours des 200 prochaines années, alors effectivement, l'intérêt d'une mission comme Sentinel est faible : doit-on faire cet effort pour connaître les collisions possibles dans un demi-millénaire ou pour détecter les 5% qui nous échappé jusqu'à présent ?
  • si on pense qu'il y a 30 % de chance qu'un objet d'1 km existe sur une trajectoire de collision à 100 ans sans que nous ne le connaissions déjà, je serais prêt à donner mes pièces jaunes à la fondation B612 (et je me demanderais pourquoi les états ne participent pas à un tel projet).
Entre les 2, ben... c'est affaire d'appréciation personnelle et d'estimation du rapport coût/bénéfice. Dans cette estimation du risque, je vois 3 paramètres majeurs :

  • la taille du bolide à prendre en compte : doit-on se préoccuper des corps de 100 m de diamètres ? A cette taille, un impact n'est pas pas apocalyptique mais pour peu qu'il tombe à proximité d'une zone d'urbanisation dense, les dégâts ne seront pas négligeables. Autrement dit, il n'est pas facile de définir ce qu'est un "astéroïde dangereux" ;
  • l'éloignement dans le temps du risque : un objet qui nous tombera dessus dans un millénaire, on a le temps d'y réfléchir ;
  • la part d'incertitude acceptable : le risque zéro n'existe pas et plus on veut avoir un inventaire exhaustif, plus il est difficile de l'obtenir. Veut-on connaitre 75 % des astéroïdes dangereux ? 90 % ? 99 % ?


Oui, je sais, il y a beaucoup de questions dans mon message. Mais c'est parce que l'utilité et l'intérêt à accorder à des projets comme Sentinel dépend beaucoup des réponse que chacun y apporte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7467
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Projet du télescope Sentinel   Ven 15 Fév 2013 - 23:23

Cette pluie de météorites qui vient de se produire en Russie est une piqure de rappel pour le projet Sentinel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Projet du télescope Sentinel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: USA-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit