PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 La complexité du système STS.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
SpaceNut




Nombre de messages : 3828
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Re: La complexité du système STS.   Jeu 30 Mar 2006 - 16:05

Patrick R2 a écrit:
Là, c'est toi qui met le Soyouz et la navette en compétition.
;-)
Nous sommes absolument d'accord que ce sont des sytèmes radicalement différents.
Personnellement je n'ai jamais pris parti pour tel ou tel système spatial.
Je constate des faits et la navette a déçu mon attente et Soyouz est là, pour le moment, pour assurer l'accès à la station de façon régulière.

Pour les tuiles je voulais dire que ce n'est pas compatible avec les objectifs fixés (1 vol hebdomadaire). On peut reconnaître les qualités réfractaires en rapport avec la densité du matériau.

Pour les moteurs, j'insiste, il n'y a pas de "percée" technologique. Il s'agit d'un perfectionnement extraordinaire de techniques existantes.

Pour le pilotage, c'est très bien réalisé, mais là encore, pas ce qu'on appelle de "percée technologique"

Les objectifs fixés ont été volontairement sur-évalués pour vendre le projet, même si il semble qu'au tout début, la NASA a finit par y croire !

Quand tu regardes le temps qu'il a fallu pour que ces moteurs soient au point, s'il ne s'agit pas d'une percée technologique je n'y comprend plus rien...

On ne peut pas comparer la navette et soyouz c'est un fait, il y a autant de différence entre eux qu'entre une formule 1 et une Fiat Panda !
Evidemment Soyouz a "sauvé" l'ISS et c'est génial, c'est le plus "rustique" qui gagne ! c'est tellement injuste pour les américains, mais c'est comme ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SpaceNut


avatar

Masculin Nombre de messages : 3828
Age : 52
Localisation : Languedoc-Roussillon
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Re: La complexité du système STS.   Jeu 30 Mar 2006 - 16:17

Patrick R2 a écrit:
Pardonne moi de ne pas être à nouveau d'accord, mais la navette c'est, comme son nom l'indique (STS), un système complet. Les joints des boosters ont été mal conçus et la mousse aussi ; dans les deux cas l'orbiter a été détruit, quand même et la navette n'est pas en mesure d'assurer la sécurité de ses passagers en cas de gros problème extérieur. Ce n'est pas l'idée de la navette qui est mauvaise, mais sa conception, la formule ...

Tu as le droit de ne pas être d'accord avec moi ! C'est même plus marrant ! lol

Tu as raison STS est un système indissociable !

Les joints n'ont pas été mal conçus, ils ont mal été utilisés... Quant à la mousse, il serait intéressant de vérifier l'information que donne Henri sur la modification de sa composition (exclusion du CFC)...
Sur plus de 110 vols, la perte d'un morceau d'isolant n'a causé qu'un accident majeur !
Combien de fois à volé le Concorde avant le dramatique concours de circonstance qui a causé l'unique perte d'un appareil en 25 et quelques années ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrick
Invité




MessageSujet: Re: La complexité du système STS.   Jeu 30 Mar 2006 - 16:19

SpaceNut a écrit:

Les objectifs fixés ont été volontairement sur-évalués pour vendre le projet, même si il semble qu'au tout début, la NASA a finit par y croire !

Quand tu regardes le temps qu'il a fallu pour que ces moteurs soient au point, s'il ne s'agit pas d'une percée technologique je n'y comprend plus rien...

On ne peut pas comparer la navette et soyouz c'est un fait, il y a autant de différence entre eux qu'entre une formule 1 et une Fiat Panda !
Evidemment Soyouz a "sauvé" l'ISS et c'est génial, c'est le plus "rustique" qui gagne ! c'est tellement injuste pour les américains, mais c'est comme ça !

Une F1 a son utilité et une Panda aussi. Je vais admirer la F1 si je m'intéresse aux courses de voitures. Je n'ai jamais dit, au grand jamais, que c'était génial que le Soyouz soit là.

Je dis, simplement, que la navette n'est pas adaptée et que les américains ont mal appréhendé l'engin qu'il fallait. Les russes n'ont rien appréhendé du tout, ils ont fait avec ce qu'il leurs restait : le Soyouz. Mais ils était prêts à faire la même erreur que les américains avec Bourane.

Enfin, ce n'est simplement que mon point de vue
Revenir en haut Aller en bas
SpaceNut


avatar

Masculin Nombre de messages : 3828
Age : 52
Localisation : Languedoc-Roussillon
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Re: La complexité du système STS.   Jeu 30 Mar 2006 - 16:27

Patrick R2 a écrit:
Une F1 a son utilité et une Panda aussi. Je vais admirer la F1 si je m'intéresse aux courses de voitures. Je n'ai jamais dit, au grand jamais, que c'était génial que le Soyouz soit là.

Je dis, simplement, que la navette n'est pas adaptée et que les américains ont mal appréhendé l'engin qu'il fallait. Les russes n'ont rien appréhendé du tout, ils ont fait avec ce qu'il leurs restait : le Soyouz. Mais ils était prêts à faire la même erreur que les américains avec Bourane.

Enfin, ce n'est simplement que mon point de vue

Je ne crache pas sur la Fiat Panda, comme le faisait remarquer dominique M. récemment :"... qui ont été les plus pragmatiques depuis le début de la conquête spatiale ?" Les russes, car depuis Gagarin (oui, enfin, il y a eu l'accident de Soyouz) ils ont eu une présence constante dans l'espace... Les américains ont eu un "break" de deux ans après Apollo 1, de six ans (entre 75 et 81) puis de deux ans après Challenger et à nouveau pratiquement 3 ans après Columbia puis 1an depuis le dernier vol...
Heureusement qu'il y a les Soyouz... Soyouz à sauvé l'ISS, ni plus ni moins... Savoir si cela valait le coup, peut être l'objet d'un autre débat !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lambda0


avatar

Masculin Nombre de messages : 4215
Age : 51
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: La complexité du système STS.   Jeu 30 Mar 2006 - 16:36

Patrick R2 a écrit:
... Mais ils était prêts à faire la même erreur que les américains avec Bourane.

Et nous avec Hermès, non ? Wink

Sinon, pour ce qui est de la percée technologique, il me semble que dans le cas du STS, c'est le principe même de l'"avion orbital" réutilisable qui constituait un saut, plus que les composants pris individuellement.
Le concept de téléphone portable (par exemple) est une percée technologique même si les composants électroniques sont tout à fait standards.
C'est de l'innovation système plutôt que de l'innovation composant.

A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SpaceNut


avatar

Masculin Nombre de messages : 3828
Age : 52
Localisation : Languedoc-Roussillon
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Re: La complexité du système STS.   Jeu 30 Mar 2006 - 17:21

Space Shuttle Main Engine Incredible Facts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrick
Invité




MessageSujet: Re: La complexité du système STS.   Jeu 30 Mar 2006 - 17:30

SpaceNut a écrit:
Je ne crache pas sur la Fiat Panda, comme le faisait remarquer dominique M. récemment ...

Moi non plus mais il y a de petites voitures bien plus sympa'

SpaceNut a écrit:
... qui ont été les plus pragmatiques depuis le début de la conquête spatiale ?

Tu vas rire, mais je ne trouve pas. Peut-être si Korolev n'était pas décédé prématurément, mais ce qui a été vécu n'était que la partie visible de l'iceberg qui n'en était même pas un. Si les russes soviétiques avaient mis tous les moyens qu'ils ont mis dans un programe cohérent au lieu de démarrer n programmes incohérents, ils auraient certainement pu être beaucoup plus présents dans l'espace qu'ils ne le sont aujourd'hui. Mais le système politique ne le permettait pas
Revenir en haut Aller en bas
Patrick
Invité




MessageSujet: Re: La complexité du système STS.   Jeu 30 Mar 2006 - 17:36

lambda0 a écrit:
Patrick R2 a écrit:
... Mais ils était prêts à faire la même erreur que les américains avec Bourane.

Et nous avec Hermès, non ? Wink

Sinon, pour ce qui est de la percée technologique, il me semble que dans le cas du STS, c'est le principe même de l'"avion orbital" réutilisable qui constituait un saut, plus que les composants pris individuellement.
Le concept de téléphone portable (par exemple) est une percée technologique même si les composants électroniques sont tout à fait standards.
C'est de l'innovation système plutôt que de l'innovation composant.

A+

Pour "Hermès" nous avons voulu faire trop grand avec la CU impartie.
Dans tous les cas de figure je prétend qu'il faut choisir ou bien le transport d'équipage OU le transport de matériel et/ou satellites. Pas les deux.

L'étage Centaur a été une percée technologique. Après il n'a s'agit que de perfectionnements.
Le flux intégré ds les moteurs a été une percée technologique.
Le Laser a été une percée technologique

etc ...
Revenir en haut Aller en bas
Patrick
Invité




MessageSujet: Re: La complexité du système STS.   Jeu 30 Mar 2006 - 17:43

SpaceNut a écrit:
Patrick R2 a écrit:
Pardonne moi de ne pas être à nouveau d'accord, mais la navette c'est, comme son nom l'indique (STS), un système complet. Les joints des boosters ont été mal conçus et la mousse aussi ; dans les deux cas l'orbiter a été détruit, quand même et la navette n'est pas en mesure d'assurer la sécurité de ses passagers en cas de gros problème extérieur. Ce n'est pas l'idée de la navette qui est mauvaise, mais sa conception, la formule ...

Tu as le droit de ne pas être d'accord avec moi ! C'est même plus marrant ! lol

Tu as raison STS est un système indissociable !

Les joints n'ont pas été mal conçus, ils ont mal été utilisés... Quant à la mousse, il serait intéressant de vérifier l'information que donne Henri sur la modification de sa composition (exclusion du CFC)...
Sur plus de 110 vols, la perte d'un morceau d'isolant n'a causé qu'un accident majeur !
Combien de fois à volé le Concorde avant le dramatique concours de circonstance qui a causé l'unique perte d'un appareil en 25 et quelques années ?

Et oui, là est le pb : c'est quand l'accident majeur arrive en fin de carrière. On prend alors le recul de ce avec quoi on a joué.

Justement l'histoire de l'aviation est intéresante (surtout durant les années autour de la 2eme guerre mondiale) quand on a fait des dizaines de prototypes. Parmi eux il y a eu de vilains canards qui, malgré toutes les modifications qu'on aurait pu leurs apporter, seraient restés de vilains canards. Et puis il il avaient les avions doués. Ils ont eu besoin de perfectionnement, certes, mais ils étaient fait pour voler et bien voler.


En fait, la navette polyvalente est venus bien trop tôt. Elle ressortira un jour, au bon moment
Revenir en haut Aller en bas
SpaceNut


avatar

Masculin Nombre de messages : 3828
Age : 52
Localisation : Languedoc-Roussillon
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Re: La complexité du système STS.   Jeu 30 Mar 2006 - 17:48

Patrick R2 a écrit:
Tu vas rire, mais je ne trouve pas. Peut-être si Korolev n'était pas décédé prématurément, mais ce qui a été vécu n'était que la partie visible de l'iceberg qui n'en était même pas un. Si les russes soviétiques avaient mis tous les moyens qu'ils ont mis dans un programe cohérent au lieu de démarrer n programmes incohérents, ils auraient certainement pu être beaucoup plus présents dans l'espace qu'ils ne le sont aujourd'hui. Mais le système politique ne le permettait pas

Ce pauvre Korolev qui au nom du réalisme social a été opéré par le ministre de la santé qui n'y connaissait rien à la médecine moderne !
Qu'aurait-il bien pu faire de plus ? La Lune, peut-être, mais pas avant les américains... Mars, sûrement pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrick
Invité




MessageSujet: Re: La complexité du système STS.   Jeu 30 Mar 2006 - 17:50

SpaceNut a écrit:
Patrick R2 a écrit:
Tu vas rire, mais je ne trouve pas. Peut-être si Korolev n'était pas décédé prématurément, mais ce qui a été vécu n'était que la partie visible de l'iceberg qui n'en était même pas un. Si les russes soviétiques avaient mis tous les moyens qu'ils ont mis dans un programe cohérent au lieu de démarrer n programmes incohérents, ils auraient certainement pu être beaucoup plus présents dans l'espace qu'ils ne le sont aujourd'hui. Mais le système politique ne le permettait pas

Ce pauvre Korolev qui au nom du réalisme social a été opéré par le ministre de la santé qui n'y connaissait rien à la médecine moderne !
Qu'aurait-il bien pu faire de plus ? La Lune, peut-être, mais pas avant les américains... Mars, sûrement pas !

L'histoire de la N-1 en aurait été changée. Mars, c'est évident
Revenir en haut Aller en bas
Blink / Pamplemousse


avatar

Masculin Nombre de messages : 1193
Age : 34
Localisation : Nevers (58)
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Re: La complexité du système STS.   Jeu 30 Mar 2006 - 19:05

Patrick R2 a écrit:
SpaceNut a écrit:
Patrick R2 a écrit:
Tu vas rire, mais je ne trouve pas. Peut-être si Korolev n'était pas décédé prématurément, mais ce qui a été vécu n'était que la partie visible de l'iceberg qui n'en était même pas un. Si les russes soviétiques avaient mis tous les moyens qu'ils ont mis dans un programe cohérent au lieu de démarrer n programmes incohérents, ils auraient certainement pu être beaucoup plus présents dans l'espace qu'ils ne le sont aujourd'hui. Mais le système politique ne le permettait pas

Ce pauvre Korolev qui au nom du réalisme social a été opéré par le ministre de la santé qui n'y connaissait rien à la médecine moderne !
Qu'aurait-il bien pu faire de plus ? La Lune, peut-être, mais pas avant les américains... Mars, sûrement pas !

L'histoire de la N-1 en aurait été changée. Mars, c'est évident

Pour Mars, j'ai des doutes. Mais avec la N-1, on aurait peut-être eut droit à un "Super-Soyuz"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Space Opera
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 12243
Age : 45
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: La complexité du système STS.   Ven 31 Mar 2006 - 1:37

L'optique des américains et des russes n'a jamais été la même. La navette, contrairement au Soyouz, n'est pas un moyen d'accès à l'espace, c'est un véritable "lanceur + vaisseau spatial + laboratoire orbital". Le Soyouz n'a pour vocation que d'aller s'unir avec un véhicule en orbite ( 'Soyuz' veut dire 'Union' en russe, un clin d'oeil certain ! ). En gros dans les années 80-90, la navette était l'équivalent du Soyuz + Mir, et les américains n'ont clairement pas fait le bon choix en choisissant de mettre toutes les fonctions dans un seul engin. Pourquoi ?
Parce que la navette n'a jamais été un excellent lanceur (fiabilité moyenne, inférieur à Zemiorka), n'a jamais été un excellent laboratoire orbitale (15 jours dans un volume du 5è de Mir), et n'a jamais été un excellent engin spatial (cf Columbia).
Les russes ont dispersé les tâches dans différentes machines, et si on peut effectivement rire des différences de performances entre un Soyuz et une navette, la comparaison globale des 2 programmes spatiaux habités est fortement en faveur des russes ( pendant 20 ans, ils ont fait plus avec moins d'argent ). Ils avaient: 1 lanceur, 1 véhicule spatiale, et un laboratoire orbitale distincts, 3 fonctions cumulées (entassées) dans la navette.
L'époque ISS a changé la donne, puisque les russes n'ont plus "leur" station... mais malgré tout leur politique spatiale reste payante, à ne pas mettre tous les oeufs dans le même panier comme les américains l'ont fait, ils arrivent encore à tirer leur épingle du jeu.
Est-ce injuste de voir la grande, belle et complexe navette en pleine galère alors qu'on voit le petit Soyouz continuer sa petite vie ? Non!, car les américains ont fait une erreur de jugement, et le Soyouz a gagné dans la bataille Darwinienne des véhicules spatiaux, il a été le plus adapté aux contraintes économiques !
D'ailleurs à quoi ressemblent les véhicules américains du futur ? A une navette encore plus grande, encore plus belle ?
On sait tous que ça ressemble beaucoup plus à un Soyouz qu'à une navette...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Patrick
Invité




MessageSujet: Re: La complexité du système STS.   Ven 31 Mar 2006 - 10:03

Astrogreg a écrit:
L'optique des américains et des russes n'a jamais été la même. La navette, contrairement au Soyouz, n'est pas un moyen d'accès à l'espace, c'est un véritable "lanceur + vaisseau spatial + laboratoire orbital". Le Soyouz n'a pour vocation que d'aller s'unir avec un véhicule en orbite ( 'Soyuz' veut dire 'Union' en russe, un clin d'oeil certain ! ). En gros dans les années 80-90, la navette était l'équivalent du Soyuz + Mir, et les américains n'ont clairement pas fait le bon choix en choisissant de mettre toutes les fonctions dans un seul engin. Pourquoi ?
Parce que la navette n'a jamais été un excellent lanceur (fiabilité moyenne, inférieur à Zemiorka), n'a jamais été un excellent laboratoire orbitale (15 jours dans un volume du 5è de Mir), et n'a jamais été un excellent engin spatial (cf Columbia).
Les russes ont dispersé les tâches dans différentes machines, et si on peut effectivement rire des différences de performances entre un Soyuz et une navette, la comparaison globale des 2 programmes spatiaux habités est fortement en faveur des russes ( pendant 20 ans, ils ont fait plus avec moins d'argent ). Ils avaient: 1 lanceur, 1 véhicule spatiale, et un laboratoire orbitale distincts, 3 fonctions cumulées (entassées) dans la navette.
L'époque ISS a changé la donne, puisque les russes n'ont plus "leur" station... mais malgré tout leur politique spatiale reste payante, à ne pas mettre tous les oeufs dans le même panier comme les américains l'ont fait, ils arrivent encore à tirer leur épingle du jeu.
Est-ce injuste de voir la grande, belle et complexe navette en pleine galère alors qu'on voit le petit Soyouz continuer sa petite vie ? Non!, car les américains ont fait une erreur de jugement, et le Soyouz a gagné dans la bataille Darwinienne des véhicules spatiaux, il a été le plus adapté aux contraintes économiques !
D'ailleurs à quoi ressemblent les véhicules américains du futur ? A une navette encore plus grande, encore plus belle ?
On sait tous que ça ressemble beaucoup plus à un Soyouz qu'à une navette...

Globalement d'accord avec ce point de vue
Revenir en haut Aller en bas
SpaceNut


avatar

Masculin Nombre de messages : 3828
Age : 52
Localisation : Languedoc-Roussillon
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Re: La complexité du système STS.   Ven 31 Mar 2006 - 10:59

L’optique des américains et des russes n’est pas très différente, ce sont plutôt les moyens financiers et technologiques qui l’étaient… la technologie étant bien évidemment intimement liée aux moyens financiers.
La navette n’a jamais été un excellent lanceur… Ah bon ? Taux de fiabilité 99,12% !
La navette n’a jamais été un excellent laboratoire orbital (15 jours dans un volume du 5ème de Mir)… Que peut bien venir faire la comparaison des volumes dans ton jugement de valeur !
Comment peut-on comparer la moisson scientifique sur une station spatiale et la navette spatiale ? Qu’est ce qui te fait dire, concrètement, que la navette n’a pas été un excellent laboratoire orbital ?
La navette n’a jamais été un excellent engin spatial (cf Columbia)… Que fais-tu des 110 et quelques vols précédents ?? Tu as une voiture depuis 25 ans avec laquelle tu n'as eu que deux pannes et tu en déduis que tu as une voiture de merde… soyons sérieux !

Si les véhicules américains du futur « ressemblent » à Soyouz c’est uniquement du à un manque de crédits et surtout parce qu’il y a trop de gens comme toi qui oublient un peu vite tout ce que la navette a apporté et qui se focalisent uniquement sur ses deux échecs… Les américains ont essayé de trouver de nouvelles solutions, d’innover, alors dire que Soyouz à gagné la bataille Darwinienne des véhicules spatiaux car il a été le plus adapté aux contraintes économiques, il n’avait pas trop de mal, vu la rusticité et l’ancienneté du système ! Un boulier coûte moins cher qu'une calculette électronique et pas besoin d'acheter des piles... mais est-ce vraiment comparable ?
Les russes n’ont pas eu trop le choix… S’ils l’avaient eu…
La navette n’est pas un échec, c’est une étape…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrick
Invité




MessageSujet: Re: La complexité du système STS.   Ven 31 Mar 2006 - 11:21

SpaceNut a écrit:
... Les russes n’ont pas eu trop le choix… S’ils l’avaient eu…

Amha, ils ont surtout fait les mauvais choix
Revenir en haut Aller en bas
Space Opera
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 12243
Age : 45
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: La complexité du système STS.   Ven 31 Mar 2006 - 11:53

SpaceNut a écrit:
La navette n’a jamais été un excellent lanceur… Ah bon ? Taux de fiabilité 99,12% !
En tant que taux de fiabilité la navette est très bonne en effet, mais en tant que $/kg sur orbite, elle n'est vraiment pas dans le top des lanceurs.

SpaceNut a écrit:
La navette n’a jamais été un excellent laboratoire orbital (15 jours dans un volume du 5ème de Mir)… Que peut bien venir faire la comparaison des volumes dans ton jugement de valeur !
Ce sont surtout les 15 jours qui comptent, le volume n'est là que pour l'image. Il est évident que dans Mir on a pu faire beaucoup plus que dans la navette.

SpaceNut a écrit:
La navette n’a jamais été un excellent engin spatial (cf Columbia)… Que fais-tu des 110 et quelques vols précédents ??
Je ne me focalise pas sur les accidents, même sans accident je peux garder cette affirmation: la navette est un engin réutilisable, qui demande à être démontée et remontée à chaque fois. Sa phase de décollage est dangereuse car aucune tour d'éjection ne peut sauver l'équipage, et sa phase de rentrée est plus complexe ( et plus dangereuse ) que celle d'un capsule via ses manoeuvre pendant la phase de freinage. Pas besoin de statistiques pour trouver qu'en tant que véhicule spatial pur, la navette est plus dangereuse, même sans ces 2 accidents (inéluctables à tout programme spatial) le système reste moins sur.

SpaceNut a écrit:
Si les véhicules américains du futur « ressemblent » à Soyouz c’est uniquement du à un manque de crédits
Je suis en partie d'accord, ça vient d'une prise de conscience de la non-viabilité économique d'un engin aussi complexe et de l'efficacité technique d'une capsule simple pour la petite portion de mission qu'on lui demande.

SpaceNut a écrit:
y a trop de gens comme toi qui oublient un peu vite tout ce que la navette a apporté
La navette a été un superbe engin, mais n'a pour moi pas plus apporté que les autres programmes. Elle a été très différente, très novatrice (apportant donc des problèmes que personne n'avait pu rencontrer avant), et a à ce niveau là ouvert nos horizons. Scientifiquement et "spatiallement" parlant, elle n'a pas effectué plus qu'un autre programme ne l'aurait fait, à part la maintenance de Hubble.

SpaceNut a écrit:
il a été le plus adapté aux contraintes économiques, il n’avait pas trop de mal, vu la rusticité et l’ancienneté du système !
Exact, c'est la force du Soyouz, autant que ce qui limite son champs d'action au strict minimum.

SpaceNut a écrit:
Un boulier coûte moins cher qu'une calculette électronique et pas besoin d'acheter des piles... mais est-ce vraiment comparable ?
Le boulier et la calculatrice, on peut leur demander la même chose à accomplir. Le Soyouz et le navette sont 2 engins qui ont 2 missions différentes, ils ne servent pas à la même chose, ce n'est pas comparable.

SpaceNut a écrit:
Les russes n’ont pas eu trop le choix… S’ils l’avaient eu…
Soyouz ne leur a "quasiment" jamais fait défaut, du moins ces 30 dernières années. Bourane a été entérée très vite (car confrontée plus vite aux contraintes économiques), et Klipper sera un véhicule spatial pur, il ne servira pas à faire des expériences à bord. Les russes comme les américains ont opté pour le même système aujourd'hui.

SpaceNut a écrit:
La navette n’est pas un échec, c’est une étape…
Effectivement ce n'est pas un échec, loin de là ! On peut cependant noter qu'il n'a pas permis d'être l'engin qu'on espérait de lui au début, le programme Navette n'a pas atteint tous ses objectifs (cout, cadence, etc...), et la plus forte expérience qu'on pourra retenir de la navette c'est de ne pas refaire un engin qui y ressemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Invité
Invité




MessageSujet: Re: La complexité du système STS.   Ven 31 Mar 2006 - 16:08

Du calme les amis !

La navette est un excellent engin, personne ne le nie.
Malheureusement elle a les inconvénient de ses avantages, cet engin a été conçu pour un très large éventail de missions, avec des spécifications difficiles à remplir notamment de la part de l'US Air Force qui l'a abandonnée plus tard ...
Je pense qu'on a voulu trop bien faire, du coup le nombre de contraintes est fort et les coûts sont élevés.
Malheureusement on n'a pas pu atteindre les objectifs de départ (coûts et cadences comme l'a dit Astrogreg).

Peut-être qu'une seule navette de ce type et des "avions orbitaux" plus petits aurait été une meilleure solution ? Et même un avion orbitale lançable en TTSO pour faire plaisir à Henri Wink
Revenir en haut Aller en bas
Patrick
Invité




MessageSujet: Re: La complexité du système STS.   Ven 31 Mar 2006 - 16:14

Steph a écrit:
Du calme les amis !

Personnellement, ça va très bien. C'était un bel échange de points de vue

Wink

C'est normal, nous sommes sur un forum de discussion

Steph a écrit:
... Peut-être qu'une seule navette de ce type et des "avions orbitaux" plus petits aurait été une meilleure solution ? Et même un avion orbitale lançable en TTSO pour faire plaisir à Henri Wink

entièrement d'accord : des navettes plus petites, pour le transport d'équipage, voire des navettes plus grosses, mais automatiques et cargo.
Revenir en haut Aller en bas
Henri
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 4615
Age : 62
Localisation : Strasbourg, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: La complexité du système STS.   Ven 31 Mar 2006 - 17:49

Steph a écrit:
Du calme les amis !

La navette est un excellent engin, personne ne le nie.
Malheureusement elle a les inconvénient de ses avantages, cet engin a été conçu pour un très large éventail de missions, avec des spécifications difficiles à remplir notamment de la part de l'US Air Force qui l'a abandonnée plus tard ...
Je pense qu'on a voulu trop bien faire, du coup le nombre de contraintes est fort et les coûts sont élevés.
Malheureusement on n'a pas pu atteindre les objectifs de départ (coûts et cadences comme l'a dit Astrogreg).

Peut-être qu'une seule navette de ce type et des "avions orbitaux" plus petits aurait été une meilleure solution ? Et même un avion orbitale lançable en TTSO pour faire plaisir à Henri Wink
TSTO ! (Two Stages To Orbit, ou Twin Stages To Orbit) lol!

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goo.gl/GrrJMb
Invité
Invité




MessageSujet: Re: La complexité du système STS.   Ven 31 Mar 2006 - 18:03

Henri a écrit:
Steph a écrit:
Et même un avion orbitale lançable en TTSO pour faire plaisir à Henri Wink
TSTO ! (Two Stages To Orbit, ou Twin Stages To Orbit) lol!
C'est la faute aux lutins de clavier Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
SpaceNut


avatar

Masculin Nombre de messages : 3828
Age : 52
Localisation : Languedoc-Roussillon
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Re: La complexité du système STS.   Ven 31 Mar 2006 - 20:33

Steph a écrit:
Du calme les amis !

On discute, il n'y a aucune animosité ! De temps en temps il faut bien "piquer" un peu pour susciter des réactions !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 4615
Age : 62
Localisation : Strasbourg, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: La complexité du système STS.   Ven 31 Mar 2006 - 23:29

Steph a écrit:
Henri a écrit:
Steph a écrit:
Et même un avion orbitale lançable en TTSO pour faire plaisir à Henri Wink
TSTO ! (Two Stages To Orbit, ou Twin Stages To Orbit) lol!
C'est la faute aux lutins de clavier Evil or Very Mad
Attention, le P n'est pas loin du L...

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goo.gl/GrrJMb
Space Opera
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 12243
Age : 45
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: La complexité du système STS.   Sam 1 Avr 2006 - 1:46

SpaceNut a écrit:
De temps en temps il faut bien "piquer" un peu pour susciter des réactions !!!
Je suis parfaitement d'accord, on connait un petit peu nos différents depuis quelques temps, et il n'y a rien de meilleur que d'argumenter avec quelqu'un qui n'est pas d'accord. Je pense de plus qu'au fond nous sommes globallement d'accord, c'est surtout l'image que nous avons des lanceurs (notre ressenti, notre impression) qui joue à essayer de défendre tel ou tel point de vue.
Tant que le débat reste argumenté et non borné et qu'à aucun moment on commence à rentrer dans une discussion plus personnelle, je trouve celà très constructif, et en défendant mes idées je n'oublie pas au passage de prendre bonne note des siennes.

Comme l'a dit Patrick, nous sommes sur un forum, et nous y effectuons exactement ce que nous sommes sensés y faire : discutailler et confronter des points de vue différents. Je pense que moi-même, outre les milliers de choses que j'apprends ici, j'ai aussi quelques facettes de l'astronautique que je vois un peu autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Patrick
Invité




MessageSujet: Re: La complexité du système STS.   Sam 1 Avr 2006 - 10:22

SpaceNut a écrit:
Steph a écrit:
Du calme les amis !

On discute, il n'y a aucune animosité ! De temps en temps il faut bien "piquer" un peu pour susciter des réactions !!!

et, comme on dit ds les arènes, le picador

C'est nul, mais c'est à cause de la bonne humeur
Revenir en haut Aller en bas
Patrick
Invité




MessageSujet: Re: La complexité du système STS.   Sam 1 Avr 2006 - 10:24

Henri a écrit:
Steph a écrit:
Henri a écrit:
Steph a écrit:
Et même un avion orbitale lançable en TTSO pour faire plaisir à Henri Wink
TSTO ! (Two Stages To Orbit, ou Twin Stages To Orbit) lol!
C'est la faute aux lutins de clavier Evil or Very Mad
Attention, le P n'est pas loin du L...

oui, et que personne ne fasse l'erreur avec mon prénom ...

;-)
Revenir en haut Aller en bas
 
La complexité du système STS.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Historique spatial :: USA-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit