Galaxy 15, hors de contrôle, pose un problème aux autres satellites

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Le satellite d'Intelsat Galaxy 15 (conçu par Orbital), placé en orbite géostationnaire en 2005, ne répond plus aux commandes de son centre de contrôle.
Chose inhabituelle, hormis le problème cité plus haut, le satellite est complètement opérationnel et ses transpondeurs sont toujours actifs.

Galaxy 15 a quitté son slot positionné à 133° de latitude Ouest, et commence à se rapprocher de AMC-11 positionné à 131°. Il pourrait alors interférer avec celui-ci en réémettant les données qui lui sont destinées.

Dernière carte à jouer pour Orbital et Intelsat, le 3 mai ils tenteront d'éteindre le satellite en envoyant une commande via signal de très forte puissance. Galaxy 15 rejoindraient alors la flotte de "zombiesats", inactifs avant d'avoir pu évacuer l'orbite, et qui errent en orbite géostationnaire. Ils existent deux points d'équilibre (105° Ouest, et 75° Est) dans lesquels ceux-ci tendent à se regrouper.

http://www.spacenews.com/satellite_telecom/100430-galaxy15-still-adrift-poses-threat.html
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Aïe...
Quel lanceur l'avait satellisé, Steph ? :|
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Visiblement, une Ariane-5 (V168), le 13 octobre 2005 :

http://www.spacelaunchreport.com/log2005.html

PS : Sorry pour Steph ... :oops:
Gasgano
Gasgano

Messages : 1588
Inscrit le : 07/03/2007
Age : 67 Masculin
Localisation : 91 & 44

Revenir en haut Aller en bas


@Gasgano a écrit:Visiblement, une Ariane-5 (V168), le 13 octobre 2005 :

http://www.spacelaunchreport.com/log2005.html

PS : Sorry pour Steph ... :oops:
Merci Gasgano ;)
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Steph a écrit: Il pourrait alors interférer avec celui-ci en réémettant les données qui lui sont destinées.


Je ne suis pas certain de bien comprendre le problème: en gros faut-il croire que les fréquences de reémissions sont les mêmes? Et donc que les deux émissions des satellites vont se mélanger? Mais dans ce cas pourquoi ne pas couper les émissions à la source? Donc je ne comprends pas... Qui m'explique?
patchfree
patchfree
Donateur
Donateur

Messages : 6138
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 66 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas


@patchfree a écrit:
Steph a écrit: Il pourrait alors interférer avec celui-ci en réémettant les données qui lui sont destinées.


Je ne suis pas certain de bien comprendre le problème: en gros faut-il croire que les fréquences de reémissions sont les mêmes? Et donc que les deux émissions des satellites vont se mélanger? Mais dans ce cas pourquoi ne pas couper les émissions à la source? Donc je ne comprends pas... Qui m'explique?

En effet sur les satellites de Télécommunications les bandes de fréquences des canaux charges utiles peuvent être les mêmes d'un satellite à l'autre.
Donc dès lors que Galaxy 15 passera devant AMC-11 il pourrait capter un signal d'une antenne uplink et le re-transmettre au sol (en bon satellite deTélécom qu'il est). Ce cas de figure est tout à fait possible ... et dans ce cas si c'est pendant un match de baseball çà brouillera un max !
gonogo
gonogo

Messages : 57
Inscrit le : 25/04/2010
Age : 62 Masculin
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas


Steph a écrit:Le satellite d'Intelsat Galaxy 15 (conçu par Orbital), placé en orbite géostationnaire en 2005, ne répond plus aux commandes de son centre de contrôle.
Chose inhabituelle, hormis le problème cité plus haut, le satellite est complètement opérationnel et ses transpondeurs sont toujours actifs.

Galaxy 15 a quitté son slot positionné à 133° de latitude Ouest, et commence à se rapprocher de AMC-11 positionné à 131°. Il pourrait alors interférer avec celui-ci en réémettant les données qui lui sont destinées.

Dernière carte à jouer pour Orbital et Intelsat, le 3 mai ils tenteront d'éteindre le satellite en envoyant une commande via signal de très forte puissance. Galaxy 15 rejoindraient alors la flotte de "zombiesats", inactifs avant d'avoir pu évacuer l'orbite, et qui errent en orbite géostationnaire. Ils existent deux points d'équilibre (105° Ouest, et 75° Est) dans lesquels ceux-ci tendent à se regrouper.

Cause indiquée : "Solar Storm" qui auraient endommagés le système de command control .
Steph as-tu trouvé d'autres post sur ce sujet ?

http://www.spacenews.com/satellite_telecom/orbital-blames-galaxy-failure-solar-storm-discloses-further-taurus-delay.html
gonogo
gonogo

Messages : 57
Inscrit le : 25/04/2010
Age : 62 Masculin
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas


Gonogo a répondu avant moi :)
Je n'ai pas d'info autre que celle que tu cites sur la cause de la défaillance.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


En tous cas ce phénomène se pratique de temps à autre dans les satellites radio amateurs et si je ne l'ai jamais personnellement utilisé,
cela se fait lorsque deux satellites sont en vue l'un de l'autre, une émission venue du sol peut entrer dans un transpondeur d'un sat, en
sortir sur une fréquence d'entrée de l'autre satellite, et ressortir de son transpondeur vers la Terre ; (Les TDRSS le font aussi).
Dans ce cas il arrive avec des satellites en LEO de réaliser des contacts à des distances supérieures à celle de la visibilité radio éléctrique
du satellite.

Certes dans le cas que vous citez, ce n'est qu'une singularité de ce que je raconte. Mais c'est bien possible. Le seul moyen est d'arriver
à stopper le transpondeur du satellite, si c'est encore possible. Si non, stopper l'autre pendant le temps de passage de l'épave active.
Pour les satellites en GEO, c'est la première fois que j'entends parler d'un tel propblème.

Collision ? tellement peu de chance, on est tranquille de ce point de vue.
Astro-notes
Astro-notes

Messages : 14466
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 79 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Ne peut-on dans un tel cas se servir de cette "communication entre les deux satellites" pour se servir du "bon" et transmettre des ordres au "défaillant" ?
montmein69
montmein69

Messages : 18611
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@montmein69 a écrit:Ne peut-on dans un tel cas se servir de cette "communication entre les deux satellites" pour se servir du "bon" et transmettre des ordres au "défaillant" ?

Il n'y a pas de communication entre les 2 satellites, c'est le signal tranmis du sol (antenne de diffusion télé par exemple) qui est reçu par les 2 satellites et donc retransmis par les 2 satellites dans la même bande de fréquence . En conséquence ce qui est reçu au sol sera brouillé. La partie charge utile du satellite ne fait que retransmettre le signal reçu après amplification et translation de fréquence.
Par contre Galaxy 15 ne sait plus recevoir des ordres de pilotages transmis par le sol : ils ont envoyé plus de 150 000 télécommandes sans succès. Un "orage solaire" aurait certainement endommagé les équipements traitant la réception des ordres de pilotages. Normalement il devrait d'ici quelques temps perdre son controle d'attitude et se mettre dans une situation de replis et ses répéteurs devront certainement s'éteindre automatiquement ....
A suivre
gonogo
gonogo

Messages : 57
Inscrit le : 25/04/2010
Age : 62 Masculin
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas


http://www.spacenews.com/satellite_telecom/100504-shutdown-attempt-intelsat-craft-unsuccessful.html

Les tentatives ont échoué pour la transmission de donnée et dans une déclaration le 4 mai, Intelsat a dit qu'il étudie d'autres façons d'arrêter Galaxy 15.
Doc
Doc

Messages : 1591
Inscrit le : 14/03/2010
Age : 35 Masculin
Localisation : Basse-normandie

Revenir en haut Aller en bas


Le titre n'est pas de moi.
Les interférences électromagnétiques emmerdent tout le monde!

Yvan Dutil, le 5 mai 2010, 12h43

Il n'y a pas que les astronomes qui sont embêtés par les interférences électromagnétiques. Cela cause aussi bien des maux de tête aux chercheurs en télédétection.
En effet, un groupe de chercheurs avaient cru bien faire en utilisant la bande à 21 cm (bande L) pour leur observation du cycle de l'eau sur Terre. Cette bande est utilisée en radio-astronomie pour étudier l'hydrogène neutre. C'est pourquoi elle a été la première bande radio à être réservée pour des utilisations passives par l'union internationale des télécommunication (ITU).
Mais, voilà cette bande radio théoriquement protégée est contaminée par des émetteurs radio qui utilisent illégalement cette bande ou sont tout simplement mal conçus. Si c'est un emmerdement pour les astronomes, ces derniers peuvent tout de même gérer les interférences au cas par cas par des actions locales. Cette approche n'est cependant pas possible pour les scientifique de la mission SMOS de l'Agence spatiale européenne. En effet, ils observent l'ensemble de la surface émergée du globe. Ils détectent donc toutes les sources d'interférence où qu'elles soient. C'est ainsi que certains régions du globe sont carrément inobservables. Cela est particulièrement embêtant quand l'objectif de la mission est d'étudier le cycle global de l'eau.
Par exemple, un puissant émetteur radio situé en Espagne polluait toute l'Afrqiue de l'Ouest. Heureusement, les autorités espagnoles ont été averties et ont fermé l'émetteur ce qui permet maintenant d'observer cette région critique du point de vue des ressources en eau. Malgré ce succès, il reste encore bien des émetteurs à éteindre et les pays ne sont pas tous aussi coopératif.
Pour en savoir plus sur ce sujet, je vous invite à allez visiter le blog de SMOS.
Fan de Ducrocq
Fan de Ducrocq

Messages : 3282
Inscrit le : 11/12/2009
Age : 70 Masculin
Localisation : Lorient - Morbihan - Bretagne - France - Europe

Revenir en haut Aller en bas


Fan de Ducrocq, cet article n'a qu'un vague rapport avec ce sujet.
Attention aux articles que vous sélectionnez SVP.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Cette panne sans précédent, car tous les composants du satellite ne sont pas tombés en panne, a poussé Intelsat à se rapprocher d’autres opérateurs et constructeurs de satellites pour entendre leur avis sur la question
http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronautique/d/une-eruption-solaire-rend-un-satellite-incontrolable_23669/#xtor=RSS-19
avatar
tatiana13

Messages : 6125
Inscrit le : 25/06/2009
Age : 71 Féminin
Localisation : galaxie

Revenir en haut Aller en bas


Intéressant article sur le site de la BBC. Comme expliqué plus haut, le satellite Galaxy 15 se rapproche du satellite AMC-11. L'article explique que pour minimiser les risques d'interférence, ce dernier va se décaler progressivement vers l'Est. Le satellite SES-1 va ensuite servir de relais temporaire en arrivant par l'Ouest, AMC-11 pourra alors retrouver son slot une fois Galaxy 15 sorti de la zone.

Galaxy 15, hors de contrôle, pose un problème aux autres satellites Galaxy595x280

http://www.bbc.co.uk/blogs/thereporters/jonathanamos/2010/05/zombie-sat-and-the-clever-orbital-dance.shtml
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


A la dérive, un satellite "zombie" sème la pagaille en orbite (TV)

MOSCOU, 25 mai - RIA Novosti
Les satellites de télécommunications SES-1 et AMC-11 effectueront des manœuvres en orbite pour éviter d'entrer en collision avec le satellite "zombie" Galaxy-15 qui a cessé de communiquer avec la Terre après la tempête solaire du 5 avril, a annoncé mardi la chaîne BBC.
Le satellite appartenant au groupe Intelsat dérive sur l'orbite géostationnaire vers l'est. Ses équipements de télécommunication sont toujours opérationnels et risquent de brouiller les émissions du satellite voisin, AMC-11.
La société SES World Skies a l'intention de corriger la position de son satellite AMC-11 qui laissera alors passer Galaxy-15. Le SES-1 remplira certaines fonctions d'AMC-11 pendant la manœuvre.
"Nos satellites effectuent assez souvent de petites manœuvres, mais jamais aussi complexes et pour une telle occasion. Autant que je sache, personne ne l'a jamais fait. Nous devons permettre aux Américains de continuer à regarder la télévision, ils aiment ça et c'est important", a déclaré le directeur technique de SES World Skies Alan Young.
Intelsat affirme poursuivre ses tentatives de reprendre le contrôle de Galaxy 15. Selon Intelsat, le satellite accidenté ne devrait pas entrer en collision avec d'autres engins spatiaux.
Fan de Ducrocq
Fan de Ducrocq

Messages : 3282
Inscrit le : 11/12/2009
Age : 70 Masculin
Localisation : Lorient - Morbihan - Bretagne - France - Europe

Revenir en haut Aller en bas


a-ton de récentes nouvelles?
avatar
tatiana13

Messages : 6125
Inscrit le : 25/06/2009
Age : 71 Féminin
Localisation : galaxie

Revenir en haut Aller en bas


Cette panne sans précédent, car tous les composants du satellite ne sont pas tombés en panne, a poussé Intelsat à se rapprocher d’autres opérateurs et constructeurs de satellites pour entendre leur avis sur la question

Un peu étonnant comme commentaire: il n'y a aucune raison que tous les composants tombent en panne. A priori ce sont les plus faibles qui dégagent les premiers en dose. En général les MOSFET dans les alims n'aiment pas trop, mais on les blinde pour éviter ce genre de désagrément. De toute façon on tient compte des cycles solaires pour le calcul des doses reçues. Qui plus est il ne devait pas être le seul dans le secteur et donc d'autres satellites auraient dû aussi dégager si la dose avait réellement était exceptionnelle.
Vu de loin, ça ressemble fort à un problème sur un lot de composants, ce qui pourrait expliquer pourquoi les voies nominale et redondante ont déclaré forfait (c'est au moins redondé au niveau de la chaîne TM/TC).
Il serait intéressant de savoir si il y a encore de la TM ? Par ailleurs on ne sait pas selon l'article si la panne est au niveau des récepteurs TC ou des calculateurs. Si quelqu'un le sait?

Bons Vols
DeepThroat
DeepThroat

Messages : 469
Inscrit le : 22/06/2007
Age : 60 Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


@DeepThroat a écrit:
Cette panne sans précédent, car tous les composants du satellite ne sont pas tombés en panne, a poussé Intelsat à se rapprocher d’autres opérateurs et constructeurs de satellites pour entendre leur avis sur la question

Un peu étonnant comme commentaire: il n'y a aucune raison que tous les composants tombent en panne. A priori ce sont les plus faibles qui dégagent les premiers en dose. En général les MOSFET dans les alims n'aiment pas trop, mais on les blinde pour éviter ce genre de désagrément. De toute façon on tient compte des cycles solaires pour le calcul des doses reçues. Qui plus est il ne devait pas être le seul dans le secteur et donc d'autres satellites auraient dû aussi dégager si la dose avait réellement était exceptionnelle.
Vu de loin, ça ressemble fort à un problème sur un lot de composants, ce qui pourrait expliquer pourquoi les voies nominale et redondante ont déclaré forfait (c'est au moins redondé au niveau de la chaîne TM/TC).
Il serait intéressant de savoir si il y a encore de la TM ? Par ailleurs on ne sait pas selon l'article si la panne est au niveau des récepteurs TC ou des calculateurs. Si quelqu'un le sait?

Bons Vols

Je n'y connais rien mais pourquoi utilise-t-on un même lot de composants sur les voies normales ET redondantes. Ca paraît contraire au principe de précaution...
patchfree
patchfree
Donateur
Donateur

Messages : 6138
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 66 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas


Je n'y connais rien mais pourquoi utilise-t-on un même lot de composants sur les voies normales ET redondantes. Ca paraît contraire au principe de précaution...

Parce que les composants coutent chers et que l'on qualifie des lots dont le nombre de composants est très supérieur au besoin. Un lot est donc reputé fiable si qualifié. Si on pousse le raisonnement à l'extrême il faudrait utiliser des composants issus de waffers différents, assemblés sur des chaînes distinctes par des opérateurs indépendants. A fond du raisonnement on devrait aussi utiliser des équipements différents issus de deux équipementiers pour les voies nominale et redondante. A l'extrème on devrait même se payer deux satellites par deux constructeurs différents.... :eeks:

Trop cher mon fils :D

Bons Vols
DeepThroat
DeepThroat

Messages : 469
Inscrit le : 22/06/2007
Age : 60 Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


ok, sur le plan économique Deep Throat avec ton raisonnement

mais quid de la gestion des obsolescences ou de la rupture d'approvisionement?
avatar
tatiana13

Messages : 6125
Inscrit le : 25/06/2009
Age : 71 Féminin
Localisation : galaxie

Revenir en haut Aller en bas


mais quid de la gestion des obsolescences ou de la rupture d'approvisionement?

Je ne suis pas certain de bien voir le lien entre ces deux points et la diversification des sources pour améliorer la fiabilité et éviter les pannes communes.
Ceci étant, pour les deux points cités, on commence par chercher un équivalent, ou quelque chose qui puisse remplacer, si on est vraiment dans les choux
on peut modifier le design pour éviter d'utiliser le composant en question, enfin, si la situation est totalement cata on va se tourner vers du composant militaire
ou même carrément grand public et essayer de qualifier 'artisanalement' un lot. Par exemple sur des mémoires de masse où le marché ne justifie pas que
l'on développe un composant spécifique on qualifie des composants standards, on designe avec des codes correcteurs en béton et si besoin on implante des
anti latch up (plus facile à dire qu'à faire). Enfin, Lourdes n'étant pas très loin, un petit pèlerinage de temps en temps ne peut pas nuire! :D

Bons Vols
DeepThroat
DeepThroat

Messages : 469
Inscrit le : 22/06/2007
Age : 60 Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


@DeepThroat a écrit:
mais quid de la gestion des obsolescences ou de la rupture d'approvisionement?

Je ne suis pas certain de bien voir le lien entre ces deux points et la diversification des sources pour améliorer la fiabilité et éviter les pannes communes.
Ceci étant, pour les deux points cités, on commence par chercher un équivalent, ou quelque chose qui puisse remplacer, si on est vraiment dans les choux
on peut modifier le design pour éviter d'utiliser le composant en question, enfin, si la situation est totalement cata on va se tourner vers du composant militaire
ou même carrément grand public et essayer de qualifier 'artisanalement' un lot. Par exemple sur des mémoires de masse où le marché ne justifie pas que
l'on développe un composant spécifique on qualifie des composants standards, on designe avec des codes correcteurs en béton et si besoin on implante des
anti latch up (plus facile à dire qu'à faire). Enfin, Lourdes n'étant pas très loin, un petit pèlerinage de temps en temps ne peut pas nuire! :D

Bons Vols

Je rappelle que ce quoi fait allusion Deep Throat se fait par tri. C'est à dire que l'on fait le même composant coulé et imprimé par la même machine,
mais la dispersion des atomes sur une surface fait que certains composants issus de la même fonte n'ont pas les même performances. Par exemple pour un
transistor, tel sera apte à la seule basse fréquence, tel autre sur le même substrat sera apte aux hautes fréquences, tel autre enfin donnera de la vitesse de
commutation et ici de la bande passante. C'est sur ce tri dans un même lot que se fait la sélection, c'est valable aussi sur des composant intégrés, etc.

Superbe technologie, étonnante science physique, subtilité intellectuelle, et toujours aussi peu de temps pour les humains...
Astro-notes
Astro-notes

Messages : 14466
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 79 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Je rappelle que ce quoi fait allusion Deep Throat se fait par tri. C'est à dire que l'on fait le même composant coulé et imprimé par la même machine,
mais la dispersion des atomes sur une surface fait que certains composants issus de la même fonte n'ont pas les même performances. Par exemple pour un
transistor, tel sera apte à la seule basse fréquence, tel autre sur le même substrat sera apte aux hautes fréquences, tel autre enfin donnera de la vitesse de
commutation et ici de la bande passante

L'assertion précédente est vraie mais ce n'est pas la seule façon de faire, ni la seule différence. Effectivement l'inhomogénéité des waffers conduit à obtenir des composants dont les performances varient. En gros on obtient des dispersions à peu près gaussiennes qui font qu'une petite proportion de composants sera tout à fait hors spec, genre je consomme comme une vache et je rame, un gros paquet sera dans les clous, et les reste sera top: je consomme moins que les autres et je fonce. Les fabricants de processeurs ne font pas autre chose pour fournir des processeurs fonctionnant à diverses fréquences. La distribution obtenue explique en partie le prix, pas seulement d'ailleurs....Je ne parle pas des problèmes inhérents à d'éventuelles particules ayant trainé sur les masques....
Pour du spatial ou du militaire on peut utiliser en plus des waffers dopés différemment, typiquement des SOIC et des epitaxies particulières. En plus on peut designer les composants élémentaires (les transistors en fait) avec des librairies dites spatiales et des structures ad'hoc (des caissons d'isolement par exemple). Chaque concepteur ayant se libraire magique....ou supposée telle.
Au final, les vrais composants durcis ont souvent des perfs moindres que les composants grand public de par une finesse de gravure moins bonne (faut du temps pour qualifier les librairies), une densité d'implantation un peu plus faible (faut bien loger les structures annexes) et des temps de commutations moins bons pour l'ensemble des raisons précédentes.
L'ensemble des points précédents explique que les fondeurs spatiaux ne soient pas légion surtout au regard du marché. 8-)

Bons Vols
DeepThroat
DeepThroat

Messages : 469
Inscrit le : 22/06/2007
Age : 60 Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum