ISS : la station a-t-elle encore un long avenir devant elle ?

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'ISS arrive-t-elle à ses limites, et faut-il la remplacer par une nouvelle station ?

ISS : la station a-t-elle encore un long avenir devant elle ? - Page 3 Barrev1014%ISS : la station a-t-elle encore un long avenir devant elle ? - Page 3 Barrev10 14% 
[ 6 ]
ISS : la station a-t-elle encore un long avenir devant elle ? - Page 3 Barrev1033%ISS : la station a-t-elle encore un long avenir devant elle ? - Page 3 Barrev10 33% 
[ 14 ]
ISS : la station a-t-elle encore un long avenir devant elle ? - Page 3 Barrev1042%ISS : la station a-t-elle encore un long avenir devant elle ? - Page 3 Barrev10 42% 
[ 18 ]
ISS : la station a-t-elle encore un long avenir devant elle ? - Page 3 Barrev1011%ISS : la station a-t-elle encore un long avenir devant elle ? - Page 3 Barrev10 11% 
[ 5 ]
 
Total des votes : 43
 

@Kostya a écrit:
@Giwa a écrit:...
Et si on en est là justement c’est bien …c’est bien à cause de l’absence de nouveau projet clairement défini car si la station est internationale son avenir dépend quant même avant tout des décisions futurs du gouvernement des USA.
C'est justement là où je veux en venir. L'ISS avait un intérêt à long terme lorsqu'elle fut décidée et c'est cette vision que j'ai personnellement "achetée" en étant même prêt à y consacrer ma carrière. Les décisions de ce début d'année lui ont retiré une bonne partie de cet intérêt (tout en se dissimulant derrière des orientations en favorisant le prolongement: le temps de se doter d'une nouvelle vision ?) et si l'on veut lui en retrouver un, ce n'est pas avec des "rafistolages" (et pourquoi pas installer le télescope James Webb dans la Cupolla pendant qu'on y est LOL) qu'on y arrivera mais en reconstruisant un vision à long terme de ce que doit être la présence de l'homme dans l'Espace proche et plus éloigné (Lune, Mars). Cela n'est même plus du ressort des scientifiques qui se prononcent tous dans le même sens (cf le FIL sur l'intervention de Stephen Hawking: https://www.forum-conquete-spatiale.fr/autres-f21/article-sur-stephen-hawking-dans-le-monde-t11210.htm) mais des décideurs politiques qui ont déjà assez saboté ce programme dans le passé (pour ceux qui, comme moi, ont connu Freedom puis Alpha puis enfin l'ISS, le chemin fut long et laborieux surtout vu d'Europe où on se contentait de subir) là rendant du même coup (ou coût ;) ) au moins deux à trois fois trop chère.
Je ne suis pas sûr de mon coup, mais l'ISS n'avait-elle pas aussi au départ, dans son aspect conceptuel, une prévision d'expériences relatives à des voyages lointains ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


LM-5 a écrit:...
Je ne suis pas sûr de mon coup, mais l'ISS n'avait-elle pas aussi au départ, dans son aspect conceptuel, une prévision d'expériences relatives à des voyages lointains ?
Pas vraiment (il a toujours été question de science et d'expériences en orbite) mais dans le discours de Reagan annonçant en 1984 le projet de station Freedom, il était par contre déjà question de promouvoir les initiatives privées d'accès à l'espace et à cette station... Qui a dit qu'on a perdu 25 ans avant de revenir au même point ? :wall:
Kostya
Kostya

Messages : 3807
Inscrit le : 09/07/2009
Masculin
Localisation : Kalouga

https://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5

Revenir en haut Aller en bas


@Kostya a écrit:
LM-5 a écrit:...
Je ne suis pas sûr de mon coup, mais l'ISS n'avait-elle pas aussi au départ, dans son aspect conceptuel, une prévision d'expériences relatives à des voyages lointains ?
Pas vraiment (il a toujours été question de science et d'expériences en orbite) mais dans le discours de Reagan annonçant en 1984 le projet de station Freedom, il était par contre déjà question de promouvoir les initiatives privées d'accès à l'espace et à cette station... Qui a dit qu'on a perdu 25 ans avant de revenir au même point ? :wall:
Ce qui, quelque part, rejoint un peu (beaucoup ?) la question de ce fil. L'envie de partir explorer Mars était déjà forte en 1998, voici 12 ans, lorsque l'ISS a commencé à être assemblée. Forte ambition même avant. Pourquoi, donc, ne pas avoir anticipé ? De gros progrès auraient été faits aujourd'hui, pour la connaissance d'un tel voyage, techniquement et humainement parlant.
Il semble que l'ISS aie été conçue en faisant abstraction, déjà, d'une préparation de voyages lointains, en se concentrant uniquement sur des considérations terrestres.
C'est pour cette raison que j'ai mis "oui" sur mon sondage en lançant ce sujet. Il y aurait dû y avoir une "double orientation" : Terre bien sûr, mais un regard ailleurs également. Il ne me semble pas que c'eût été impossible à réaliser. Car notre ISS, pour préparer une désormais hypothétique mission vers Mars, me paraît bien inadaptée.
Métaphoriquement parlant, si l'on veut aller de Brest à Marseille, on ne prend pas un vélo, on prends une voiture... ou l'avion.
On parle du prolongement de l'ISS jusqu'en 2025. Dans quinze ans de nous ! Même en remplaçant les modules déficients fatalement, bien avant cette date elle sera devenu bien plus qu'obsolète, de plus en plus chère à entretenir et quelque part, inutile.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


@Kostya a écrit: dans le discours de Reagan annonçant en 1984 le projet de station Freedom, il était par contre déjà question de promouvoir les initiatives privées d'accès à l'espace et à cette station... Qui a dit qu'on a perdu 25 ans avant de revenir au même point ? :wall:

Il s'agit cependant de ne pas se tromper sur le sens du terme "initiatives privées d'accès". Actuellement cela signifie que des sociétés privées spatiales prendront en charge l'accès à la station (c'est COTS et CCDev d'ailleurs largement subventionnés par le budget NASA)
A l'époque, le credo, c'était que des sociétés privées industrielles allaient avoir un besoin pressant des possibilités d'un laboratoire dans l'espace, pour mener des recherches innovantes d'abord, puis éventuellement (les grandes découvertes étant toujours un espoir), des techniques de fabrication pérennes dans l'environnement spatial. Bref en LEO (et donc en micro-pesanteur) on allait fabriquer des choses nouvelles, à haute valeur ajoutée, qui seraient soit fabriquées directement dans l'ISS, soit seraient le prélude à des laboratoires/usines spatiales dédiées (dans un avenir plus lointain, mais toujours aussi radieux).

Or il faut bien constater que l'on a fait complétement chou blanc dans ce domaine, les sociétés privées n'ont pas trouvé d'intérêt palpable à cela, et même en assurant le paiement des frais d'accès et de séjour ... personne (hormis quelques labos universitaires) n'est intéressé.
Il ne reste donc comme perspective, que de continuer à valider des protocoles sur la présence humaine dans l'espace (santé sous tous ses aspects), quelques modestes recherches sur la pousse de végétaux, et des expériences plus fondamentales de physique, observation de la Terre etc .... Entendons-nous bien , je ne crache pas dessus, mais ce n'était pas loin de là ce qui était visé au début.

Le but initial ayant vu sa banderole accrocheuse un peu mitée, il faut se contenter du programme en cours et pour les 10 à 15 ans à venir.
C'est pourquoi je me raccroche aux perspectives d'expérimenter un VASIMR, ou d'avoir un gros instrument de physique fondamentale (l'AMS) pour rattraper un peu ce que je n'irai pas jusqu'à appeler un semi-fiasco, mais quand même "une danseuse à entretenir".
On peut espérer trouver d'autres applications ... mais pas sûr que cela soit dans les intentions des agences qui payent d'une part, et d'autre part peu évident que cela soit compatible avec la conception même de la station (conçue et construite comme une base de racks expérimentaux). Mais bon, l'espoir fait vivre.
Et AMHA se consoler en se disant que si pendant les 10 ans à venir, il y a panne, alors il y a des astronautes (compétents, courageux, etc ... je n'en disconviens pas) pour dépanner lors d'EVA spectaculaires, cela me parait un cadeau de consolation payé à prix d'or. D'autant que dire que l'on s'entraine pour réparer un vaisseau spatial me parait peu crédible, une EVA dans l'espace lointain ... c'est un risque terrible pour l'organisme.

Ce qui pourrait redonner une impulsion, c'est une forte élévation des budgets de R&D, pour la propulsion, pour la robotique (utilisables aussi bien pour des missions automatiques que pour des voyages habités), pour le fonctionnement d'usines ISRU, pour le fonctionnement de serres etc ... Cela ne bénéficierait probablement pas à l'ISS (peu adaptée) mais à des stations orbitales ou en navette Terre-Lune plus petites mais ciblées sur des objectifs précis.
Assez peu probable toutefois, vu le contexte qu'on s'oriente vers cela.
montmein69
montmein69

Messages : 18291
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@montmein69 a écrit:...Il s'agit cependant de ne pas se tromper sur le sens du terme "initiatives privées d'accès". Actuellement cela signifie que des sociétés privées spatiales prendront en charge l'accès à la station (c'est COTS et CCDev d'ailleurs largement subventionnés par le budget NASA).
Mais c'est aussi à cela que faisait référence Reagan dans son discours de l'Etat de l'Union du 25 janvier 1984 où il a annoncé le lancement de Freedom:
The market for space transportation could surpass our capacity to develop it. Companies interested in putting payloads into space must have ready access to private sector launch services. The Department of Transportation will help an expendable launch services industry to get off the ground. We'll soon implement a number of executive initiatives, develop proposals to ease regulatory constraints, and, with NASA's help, promote private sector investment in space.
Soit grosso modo: "Le marché du transport spatial pourrait surpasser notre capacité de développement. Les sociétés intéressées pour lancer des charges utiles dans l'Espace doivent avoir immédiatement accès aux services de lancement du secteur privé. Le Ministère des Transports aidera au décollage de services de lancement non-récupérables. Nous mettrons prochainement en place un certain nombre d'initiatives cadres, développerons des propositions destinées à faciliter les contraintes réglementaires, et, avec l'aide de la NASA, promouvrons les investissements du secteur privé dans l'Espace". Ailleurs, il compare même le marché du transport spatial aux clippers transatlantiques sur le marché du transport maritime.

Effectivement, il n'était pas question de concurrencer la Navette (services non-récupérables) qui démarrait à peine (et c'était avant Challenger) mais de la remplacer pour ce qui est du secteur commercial. Aujourd'hui, on cherche à remplacer la navette par le privé y compris en faisant une sorte de délégation de service public d'accès à la station (cela étant, les Etats-Unis ont une longue expérience de ce genre dans le domaine de la défense par exemple où ils ont depuis très longtemps recours pour acheminer des troupes aux compagnies charter telle jadis TowerAir disparue depuis). Par contre, pour la recherche à bord de Freedom, c'est au partenariat international qu'appelait les USA et non à l'ouverture au secteur privé (le rêve de médicaments ou d'alliages rares fabriqués en orbite avaient déjà vécu: trop faible demande et pas assez rare pour valoir le prix d'une fabrication en orbite).

De tout évidence, il y a toujours eu ce clivage entre la Recherche qui restait du ressort de la NASA et le commercial qu'on peut même confier au Département des Transports comme l'a décidé Reagan (il y a aussi eu des lanceurs développés sur crédits DoD). En France, le ministère de la Recherche (dont dépend l'Espace) sponsorise aussi via le CNES des initiatives commerciales telle Protéus ou Alphabus ou bien les services privées associés au GPS et à Galiléo voire aux satellites d'observation et on risque un de ces jours d'avoir, dans ce secteur, une plainte devant l'OMC inverse de celle déposée par Airbus contre Boeing.
Kostya
Kostya

Messages : 3807
Inscrit le : 09/07/2009
Masculin
Localisation : Kalouga

https://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5

Revenir en haut Aller en bas

ISS : la station a-t-elle encore un long avenir devant elle ? - Page 3 Empty Après l'ISS ?

Message Jeu 19 Aoû 2010 - 7:18


Qu'adviendra t-il une fois l'usage de l'ISS révolu ? existe t-il un projet de station orbitale en pour-parler ?

Si cela devait se faire devra t-on permettre à la Chine (exemple) de participer à ce type de projet ?
Doc
Doc

Messages : 1591
Inscrit le : 14/03/2010
Age : 35 Masculin
Localisation : Basse-normandie

Revenir en haut Aller en bas


de toute facon un jour ou l'autre l iss sera dépassé par les technologies.
il faut tout de même penser que l'iss a 12 ans, et la technologie en 12, surtout ces douze dernières années a beaucoup évoluée.

comme la chine prévoit la création d'une station spatiale d'ici environ 7 ans je crois, donc personnellement le autres nations fautes de moyens vont sûrement y vouloir collaborer, mais tout ça sont que pensées de ma part. pas un avis fondé
avatar
APOLLO13

Messages : 17
Inscrit le : 06/08/2010
Age : 26 Masculin
Localisation : genève

Revenir en haut Aller en bas


@APOLLO13 a écrit:de toute facon un jour ou l'autre l iss sera dépassé par les technologies.
il faut tout de même penser que l'iss a 12 ans, et la technologie en 12, surtout ces douze dernières années a beaucoup évoluée.
Encore faudrait-il que d'autres programmes phares permettent aussi aux technologies spatiales d'évoluer au même rythme... Des projets de maintenance évolutive de l'ISS existent (et sont possibles puisque l'ISS est hautement modulaire et évolutive) mais aucun financement. Si l'on souhaite que l'ISS ne soit pas dépassée technologiquement en 2025, il faut effectivement s'en donner les moyens. En attendant, beaucoup de technologies volant en 2010 sur l'ISS n'ont même pas encore été reprises sur les plus en pointes des sondes (voir récemment les infos sur le design de Curiosity: le RAD750 par exemple, n'est qu'un Power PC des années 1990) et je parle même pas des satellites (complètement à la ramasse) donc y'a de la marge...

N'oublions pas que la techno que l'on mets couramment en orbite en 2010 (ATV mis à part puisque, justement, c'est un élément indissociable de l'ISS) a été créée sur Terre 20 ou 30 ans plus tôt (cf le RAD750, version durcie du Power PC des années 90) ! L'image de high-tech du Spatial est principalement basée sur la propulsion qui tire un peu tout cela vers le haut (normal, y'a pas beaucoup d'autres applications pour des turbo-pompes aussi puissantes par exemple) mais pour le reste, il faut du robuste et du bien rustique si on veut que ça tienne les contraintes d'environnement de l'Espace (e.g. Curiosity aura 30 fois moins de RAM qu'un iPhone et une horloge 5 fois plus lente).

@APOLLO13 a écrit:comme la chine prévoit la création d'une station spatiale d'ici environ 7 ans je crois, donc personnellement le autres nations fautes de moyens vont sûrement y vouloir collaborer, mais tout ça sont que pensées de ma part. pas un avis fondé
Alors là, je vois très difficilement les USA ravaler leur fierté nationale et jouer un rôle de suiveur de la Chine mais ce n'est là qu'une pensée personnelle...


Dernière édition par Kostya le Jeu 19 Aoû 2010 - 10:12, édité 3 fois
Kostya
Kostya

Messages : 3807
Inscrit le : 09/07/2009
Masculin
Localisation : Kalouga

https://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5

Revenir en haut Aller en bas


@Doc a écrit:Qu'adviendra t-il une fois l'usage de l'ISS révolu ? existe t-il un projet de station orbitale en pour-parler ?
Si cela devait se faire devra t-on permettre à la Chine (exemple) de participer à ce type de projet ?
En fin de vie, ISS aura presque 30 ans, on l'aura donc largement exploité. Je ne suis pas certain que les agences spatiale chercheront à refaire la meme chose.
Tout dépendra aussi du projet qui suivra, retour sur la lune avec une base ? voyage vers Mars ? etc. Je pense qu'on retrouvera une coalition internationale pour un nouveau grand projet, mais d'exploration cette fois. On aura acquit suffisement d'expérience pour vivre en autarcie, pour mieux gérer un séjour de longue durée dans l'espace, fiabiliser les équipements de survie et prévoir un ainsi un long voyage.

Concernant la Chine je vois mal une intégration de son secteur spatial avec la communauté internationale étant donné son statut encore beaucoup trop militarisé

@APOLLO13 a écrit:de toute facon un jour ou l'autre l iss sera dépassé par les technologies.
il faut tout de même penser que l'iss a 12 ans, et la technologie en 12, surtout ces douze dernières années a beaucoup évoluée.
comme la chine prévoit la création d'une station spatiale d'ici environ 7 ans je crois, donc personnellement le autres nations fautes de moyens vont sûrement y vouloir collaborer, mais tout ça sont que pensées de ma part. pas un avis fondé

Non les autres nations ne vont SURMENT pas collaborer. Cette station sera du gabarit de Saliout, donc très petite et ISS sera encore en service pendant l'exploitation de cette petite station, donc aucun intéret d'y aller. L'emport de matériel sera également très restreint, donc scientifiquement ce sera très limité. Et puis rappelons que la Chine avance très lentement contrairement à ses effets d'annonce qui eux avancent à la vitesse du TGV (station spatiale, marche sur la lune, etc).
Perso je vois mal les USA, la Russie, et l'Europe s'allier à la Chine qui est trop habitiée à décider seule, de façon totalitaire, plutot que de façon "coopération" et "partage".
La Chine a les moyens (pour l'instant) de mener des programmes ambitieux seule et tant que ce sera le cas elle restera seule car l'espace est un moyen pour elle de montrer au monde sa grandeur.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 29552
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 52 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


@Mustard a écrit:...

Concernant la Chine je vois mal une intégration de son secteur spatial avec la communauté internationale étant donné son statut encore beaucoup trop militarisé

@APOLLO13 a écrit:de toute facon un jour ou l'autre l iss sera dépassé par les technologies.
il faut tout de même penser que l'iss a 12 ans, et la technologie en 12, surtout ces douze dernières années a beaucoup évoluée.
comme la chine prévoit la création d'une station spatiale d'ici environ 7 ans je crois, donc personnellement le autres nations fautes de moyens vont sûrement y vouloir collaborer, mais tout ça sont que pensées de ma part. pas un avis fondé

Non les autres nations ne vont SURMENT pas collaborer. Cette station sera du gabarit de Saliout, donc très petite et ISS sera encore en service pendant l'exploitation de cette petite station, donc aucun intéret d'y aller. L'emport de matériel sera également très restreint, donc scientifiquement ce sera très limité. Et puis rappelons que la Chine avance très lentement contrairement à ses effets d'annonce qui eux avancent à la vitesse du TGV (station spatiale, marche sur la lune, etc).
Perso je vois mal les USA, la Russie, et l'Europe s'allier à la Chine qui est trop habitiée à décider seule, de façon totalitaire, plutot que de façon "coopération" et "partage".
La Chine a les moyens (pour l'instant) de mener des programmes ambitieux seule et tant que ce sera le cas elle restera seule car l'espace est un moyen pour elle de montrer au monde sa grandeur.
Exact, c'est plutôt ce genre de scénario qui se dessine. Une fois qu'ils auront prouvé, comme ils le souhaitent, qu'ils jouent aussi dans la cour des grands du spatial, les Chinois seront en bonne position pour négocier des coopérations internationales sur de grands programmes.
Kostya
Kostya

Messages : 3807
Inscrit le : 09/07/2009
Masculin
Localisation : Kalouga

https://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5

Revenir en haut Aller en bas


Peut-être qu'il aura une ISS 2 ?
gagarine61
gagarine61

Messages : 95
Inscrit le : 28/05/2010
Age : 24 Masculin
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas


@Kostya a écrit:Exact, c'est plutôt ce genre de scénario qui se dessine. Une fois qu'ils auront prouvé, comme ils le souhaitent, qu'ils jouent aussi dans la cour des grands du spatial, les Chinois seront en bonne position pour négocier des coopérations internationales sur de grands programmes.

Personnellement je verrai bien la Chine participer à un programme internationale d'exploration humaine de Mars, mais rien de plus. Pour le reste la Chine continuera son programme dans son coin et ne cherchera pas une coopération pour une nouvelle grande station.

Alexandre G. a écrit:Peut-être qu'il aura une ISS 2 ?

Et pourquoi ?
Après près de 30 ans d'ISS, qu'apportera une ISS 2 ? Déja qu'on a des doutes sur l'utilité d'ISS et que son prix a été excessive.
ISS a permis de consolider la coopération internationale entre la Russie, les USA, l'Europe, le Canada et le Japon. ISS a pour premier objectif d'apprendre à vivre dans l'espace (vivre en autarcie, cultiver, fiabiliser le matériel, etc). A partir de 2025 (à moins qu'ISS ne soit prolongée comme le fut MIR) on aura acquis une sacrée expérience. Alors si c'est pour recommencer pour 10, 20, ou 30 ans ça n'aura servi à rien. L'objectif suivant est d'utiliser cette expérience pour avancer dans l'exploration spatiale, et là évidement on commence à parler de Mars, éventuellement de la Lune. Bref on peut dire que la période ISS aura été une pause nécessaire dans l'exploration spatiale avant d'aller plus loin, là où c'est plus difficile et plus dangereux de s'aventurer.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 29552
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 52 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Pour ce qui concerne la Chine, si elle valide ses techniques (RdV spatial, petite station permanente, missions robotiques vers la Lune), il est probable qu'elle fera valoir sa maîtrise pour obtenir son ticket d'entrée dans un programme international (peut-être même l'ISS avant 2025 avec présence d'un taïkonaute, et/ou validation d'amarrage d'une capsule Shenzou de ravitaillement ou habitée.) Il est probable que la situation diplomatique sera cruciale pour que cela puisse être accepté, mais on sait que c'est souvent à géométrie variable l'estimation de la "respectabilité démocratique" d'un Etat et que le business souvent prime sur les autres considérations.

L'intérêt d'une nouvelle station spatiale, serait selon moi ce que les russes envisagent (et probablement les USA ont quelque chose d'équivalent dans leurs cartons), une station/garage d'assemblage d'un vaisseau en orbite. Cela permet d'envoyer des éléments avec des lanceurs classiques, en prenant son temps, de ravitailler au dernier moment, de faire monter aussi l'équipage seulement quand c'est prêt.
Une telle station serait dédiée à cette utilisation avec les cloisonnements sécuritaires requis pour gérer toutes les phases de cette construction/préparation.
Elle pourrait servir aussi de "sas" au retour pour une quarantaine d'équipage, d'échantillons etc .... et pourquoi pas l'amarrage du vaisseau pour remise en état avant une nouvelle mission.
Si on a les moyens ce pourraient être plusieurs petites stations volant en formation, spécialisées, et séparées pour des raisons de sécurité, avec des tugs servant de navette entre elles.
montmein69
montmein69

Messages : 18291
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@montmein69 a écrit:Pour ce qui concerne la Chine, si elle valide ses techniques (RdV spatial, petite station permanente, missions robotiques vers la Lune), il est probable qu'elle fera valoir sa maîtrise pour obtenir son ticket d'entrée dans un programme international (peut-être même l'ISS avant 2025 avec présence d'un taïkonaute, et/ou validation d'amarrage d'une capsule Shenzou de ravitaillement ou habitée.) Il est probable que la situation diplomatique sera cruciale pour que cela puisse être accepté, mais on sait que c'est souvent à géométrie variable l'estimation de la "respectabilité démocratique" d'un Etat et que le business souvent prime sur les autres considérations.

Je ne vois pas pourquoi la Chine dépenserait autant pour montrer de quoi elle est capable dans le but de pouvoir intégrer ISS. Le Canda, le Japon et meme l'Europe n'ont jamais eu à faire leur preuve avant d'intéger cette coopération internationale. Je pense que l'obstacle de l'intégration de la Chine est purement politique. L'inde aura assurément plus de chance d'intégrer un programme internationale.
Je reste persuadé que la Chine restera seule, avec ses projets, car son régime mettra toujours en avant son savoir faire, son autonomie au service de la grandeur du pays et de leur propagande.

L'intérêt d'une nouvelle station spatiale, serait selon moi ce que les russes envisagent (et probablement les USA ont quelque chose d'équivalent dans leurs cartons), une station/garage d'assemblage d'un vaisseau en orbite. Cela permet d'envoyer des éléments avec des lanceurs classiques, en prenant son temps, de ravitailler au dernier moment, de faire monter aussi l'équipage seulement quand c'est prêt.
Une telle station serait dédiée à cette utilisation avec les cloisonnements sécuritaires requis pour gérer toutes les phases de cette construction/préparation.
Elle pourrait servir aussi de "sas" au retour pour une quarantaine d'équipage, d'échantillons etc .... et pourquoi pas l'amarrage du vaisseau pour remise en état avant une nouvelle mission.
Si on a les moyens ce pourraient être plusieurs petites stations volant en formation, spécialisées, et séparées pour des raisons de sécurité, avec des tugs servant de navette entre elles.

Je suis d'accord, une future station sera plus probablement une plateforme d'assemblage finale, "un chantier spatial", pour la construction de vaisseaux d'exploration du systeme solaire, et de réception lors d'un retour de mission.
Je doute fortement qu'on refasse une nouvelle ISS pour refaire durant 30 ans la meme chose. ISS a surtout servi à apprendre à travailler, assembler, construire et vivre dans l'espace. La suite logique sera d'exploiter ces connaissances, pas de les recommencer.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 29552
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 52 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


@Mustard a écrit:
Je pense que l'obstacle de l'intégration de la Chine est purement politique. L'inde aura assurément plus de chance d'intégrer un programme internationale.
Je reste persuadé que la Chine restera seule, avec ses projets, car son régime mettra toujours en avant son savoir faire, son autonomie au service de la grandeur du pays et de leur propagande.

Je suis d'accord avec la première partie, et ce n'est pas AMHA contradictoire avec le souhait de la Chine de lever ce veto et d'intégrer le concert des puissances spatiales.
Du point de vue (disons occidental) sa propre maîtrise (si elle continue à progresser) montrerait que cela n'a pas grand sens de la maintenir à l'écart (notamment si malgré les clauses ITAR, elle se débrouille pour disposer de toutes les compétences technologiques).
Le calcul serait : vaut-il mieux la laisser à l'écart en ne sachant pas trop ce qu'elle va faire, ou lui donner ne serait-ce qu'un strapontin et la faire s'engager sur un accord de coopération internationale * ?
Pas de gros risque sur l'ISS qui a son "aura" de plate-forme scientifique internationale. On peut déjà voir, si cela se passe bien au niveau du respect des engagements.
Et cela ouvrirait la possibilité de coopération sur des projets comme des vols habités interplanétaires (dont je reste persuadé qu'aucune agence spatiale n'a les reins assez solides pour se lancer seule), la Chine n'est pas un acteur économique - donc un partenaire potentiel - négligeable.
Mais je n'ai bien sûr aucun indice sur une telle éventualité (ni faisabilité) d'ouverture à la Chine.

* Rappelons que l'ouverture de l'ISS à la Russie c'était pour éviter la dispersion de ses cerveaux et leur utilisation par des puissances non contrôlées suite à l'effondrement de l'URSS
montmein69
montmein69

Messages : 18291
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

ISS : la station a-t-elle encore un long avenir devant elle ? - Page 3 Empty De l'intéret de la concurence.

Message Jeu 19 Aoû 2010 - 20:38


Bonjour,
Pour ma part, je pense que le fait que la chine fasse cavalier seul est bénéfique pour le spatial occidental.
Les réussites passées et futures de la Chine écorchent nos fiertés nationales et aiguillonnent les décideurs qui ont tendances à s'encrouter.
C'est peut-être malheureux à dire mais le seul moyen de relancer la conquête de l'espace c'est la compétition.
xapon
xapon

Messages : 111
Inscrit le : 25/11/2008
Age : 55 Masculin
Localisation : Jargeau

Revenir en haut Aller en bas


@Mustard a écrit:
@Kostya a écrit:Exact, c'est plutôt ce genre de scénario qui se dessine. Une fois qu'ils auront prouvé, comme ils le souhaitent, qu'ils jouent aussi dans la cour des grands du spatial, les Chinois seront en bonne position pour négocier des coopérations internationales sur de grands programmes.

Personnellement je verrai bien la Chine participer à un programme internationale d'exploration humaine de Mars, mais rien de plus. Pour le reste la Chine continuera son programme dans son coin et ne cherchera pas une coopération pour une nouvelle grande station.

Ce qui suppose que la Chine a envie d'aller sur Mars, ce qui est une vision plutôt occidentale, voire américaine. Entre parenthèses, citez moi un pays d'Europe qui veuille aller sur Mars?

Et pourquoi ?
Après près de 30 ans d'ISS, qu'apportera une ISS 2 ? Déja qu'on a des doutes sur l'utilité d'ISS et que son prix a été excessive.
ISS a permis de consolider la coopération internationale entre la Russie, les USA, l'Europe, le Canada et le Japon. ISS a pour premier objectif d'apprendre à vivre dans l'espace (vivre en autarcie, cultiver, fiabiliser le matériel, etc). A partir de 2025 (à moins qu'ISS ne soit prolongée comme le fut MIR) on aura acquis une sacrée expérience. Alors si c'est pour recommencer pour 10, 20, ou 30 ans ça n'aura servi à rien. L'objectif suivant est d'utiliser cette expérience pour avancer dans l'exploration spatiale, et là évidement on commence à parler de Mars, éventuellement de la Lune. Bref on peut dire que la période ISS aura été une pause nécessaire dans l'exploration spatiale avant d'aller plus loin, là où c'est plus difficile et plus dangereux de s'aventurer.

Quel optimisme! Je suis d'accord pour la coopération internationale, encore qu'elle ait été initiée pour des raisons avant tout politiques, suite à l'effondrement de l'URSS. Le reste, on savait faire, et l'ISS n'a rien apporté de plus. La station Mir est restée 15 ans dans l'espace, et certains cosmonautes y ont séjourné plus longtemps qu'il n'a été fait dans l'ISS; L'ISS n'a jamais été considérée comme une étape vers la Lune ou Mars. C'est un programme politique, comme Apollo le fut à son époque. On pourrait retourner sur la Lune aujourd'hui, et on aurait pu le faire il y a 20 ans. Que l'ISS ait existé ou pas, la décision de se rendre sur la Lune ou Mars tiendra certainement plus à des considérations politiques intérieures ou internationales, et non pas au fait de l'expérience acquise sur l'ISS.

Cordialement

Lunarjojo
Lunarjojo
Donateur
Donateur

Messages : 3014
Inscrit le : 03/01/2008
Age : 67 Masculin
Localisation : Epinal

Revenir en haut Aller en bas


Je suis assez septique sur la vision que vous donnez de la Chine.

La Chine reste une dictature, mais une dictature ou l'on peu "rigoler" et "contre dire" le pouvoir autour d'une biere. Dans les limites du raisonnable.... bien evidement!
Aussi de nombreux étudiants chinois desirent rester travailler en Europe pour la qualité de vie, la paye mais aussi des programmes internationaux comme l'ISS. Ils aspirent à la reconnaissance de leur pays par ses exploits mais aussi son engagement avec d'autre partenaire.

Les dirigeants chinois peuvent donc tirer un certain interet à la coopération: "regardez on nous traite d'égale à égale". De plus la Chine a encore besoin des commandes occidentales, elle doit donc montrer une certaine mesure, par example pour évider une "peur des chinois" qui entrainerai un boycott des consomateurs.
Aussi faire un programme en cooperation est une bonne facon de former des ingenieurs, car si le programme spatiale avance a petit pas cela peu êre due a un manque de matiere grise!


L'avenir de la coopération spatiale n'est donc pas encore joué!

Outan
Outan
Outan

Messages : 1066
Inscrit le : 30/08/2007
Age : 38 Masculin
Localisation : Allemagne

Revenir en haut Aller en bas


@Outan a écrit:...
Aussi faire un programme en cooperation est une bonne facon de former des ingenieurs, car si le programme spatiale avance a petit pas cela peu êre due a un manque de matiere grise!
Il s'agit là d'une information qui commence à dater: entre 2007 et aujourd'hui, le nombre d'ingénieurs formés en Chine a triplé mettant la Chine au premier rang pour le nombre absolu de diplômés. Toutefois, il est évident qu'en proportion de leur population (et donc des besoins), cela reste encore largement insuffisant.

@Outan a écrit:
L'avenir de la coopération spatiale n'est donc pas encore joué!
...
La collaboration se fera (et ce fait déjà: cf. Airbus China) très certainement avant dans d'autres domaines moins sensibles pour la souveraineté nationale de l'empire du milieu... et des autres.
Kostya
Kostya

Messages : 3807
Inscrit le : 09/07/2009
Masculin
Localisation : Kalouga

https://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5

Revenir en haut Aller en bas


En supposant (à vos boules de cristal !) que l'ISS perdure jusqu'à 2025 .. avec ou sans ouverture à d'autres nations (Inde, Chine, Brésil etc ...), à partir de quelle date peut-on estimer qu'une des agences spatiales majeures (NASA, Roskosmos) devrait-elle mettre sur le tapis un nouveau projet de station (dont les buts, la pertinence seront à préciser et à démontrer) et lancer appel à collaboration ?
Le but étant une mise en oeuvre de façon coordonnée de moyens pour construire la station, puis réaliser (avec équipage permanent ou par des missions de durée limitée ciblées sur les objectifs) les travaux permettant une exploration spatiale conjointe ?
montmein69
montmein69

Messages : 18291
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Ne trouvez-vous pas que ce sujet est le même que :
https://www.forum-conquete-spatiale.fr/iss-f30/iss-la-station-a-t-elle-encore-un-long-avenir-devant-elle-t11202.htm
Une fusion me paraîtrait utile, puisqu'on y parle de la même chose ici. De plus, sur le mien il y a un sondage...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


-> fusion des deux sujets
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Steph a écrit:-> fusion des deux sujets
Merci pour ton intervention suite à ma question Steph ;)
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Elle est très bien comme elle est.
Même si l'accident des radiateur nous montre qu'elle commence à vieillir, elle a encore de longues années devant elle car en plus sans la Navette, on a plus trop de transporteur Américain, donc...
Rémi-astronome
Rémi-astronome

Messages : 639
Inscrit le : 05/05/2010
Age : 24 Masculin
Localisation : Quimper, 29 000

Revenir en haut Aller en bas


il n'y a pas eut d'accident sur les radiateur!! Non
avatar
Sidjay

Messages : 17121
Inscrit le : 05/04/2009
Age : 40 Masculin
Localisation : R.P

Revenir en haut Aller en bas


@Sidjay a écrit:il n'y a pas eut d'accident sur les radiateur!! Non

Pardon, panne sur un système de refroidissement.
Rémi-astronome
Rémi-astronome

Messages : 639
Inscrit le : 05/05/2010
Age : 24 Masculin
Localisation : Quimper, 29 000

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum