Apollo 11 / Neil Armstrong s'exprime

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Apollo 11 / Neil Armstrong s'exprime Empty Apollo 11 / Neil Armstrong s'exprime

Message Jeu 9 Déc 2010 - 16:56


Suite à un article de Robert Krulwich sur son blog NPR (National Public Radio) aux USA, parlant de la très faible distance parcourue par Neil Armstrong et Buzz Aldrin lors de leur très courte EVA, le chroniqueur a eu la surprise de recevoir un email de Neil Armstrong répondant à ses interrogations ... :drunken:

L'évènement est en soi suffisament rare pour être signalé ... ;)


Article ICI

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


spacemen1969 a écrit:
L'évènement est en soi suffisament rare pour être signalé ... ;)

Tout à fait
Apolloman
Apolloman
Donateur
Donateur

Messages : 11665
Inscrit le : 20/04/2006
Age : 47 Masculin
Localisation : Lédignan (30 Gard) France

http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/

Revenir en haut Aller en bas


Très intéressant !
Et Neil Amstrong ne manque pas d'humour par cette réponse à ceux qui disent que cela ne sert plus à rien de retourner sur la Lune ...puisque l'on y a déjà été ! :)
L'original pour ne pas massacrer ce texte :

During my testimony in May I said, "Some question why Americans should return to the Moon. "After all," they say "we have already been there." I find that mystifying. It would be as if 16th century monarchs proclaimed that "we need not go to the New World, we have already been there." Or as if President Thomas Jefferson announced in 1803 that Americans "need not go west of the Mississippi, the Lewis and Clark Expedition has already been there." Americans have visited and examined 6 locations on Luna, varying in size from a suburban lot to a small township. That leaves more than 14 million square miles yet to explore.
avatar
Giwa

Messages : 12085
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 79 Masculin
Localisation : Draguignan

Revenir en haut Aller en bas


allez une petite traduction que j'ai essayé de faire au plus près:

Cher Monsieur Krulwich

J'ai été ravi de lire votre colonne du 7 Décembre sur le voyage d’ Apollo 11 sur la surface lunaire. Les cartes de la NASA ne représentent pas avec précision l'emplacement des voies utilisées pour compléter la myriade de tâches qui nous ont été assignés. Et, bien que je n'ai pas vérifié, je crois que la comparaison avec la taille des terrains de sport est assez exact.

Vous avez demandé: "Qui sait?"

La réponse à cette question est la suivante: À peu près tous ceux qui avaient un intérêt dans l'apprentissage de la réponse. Le plan pour les travaux sur la surface lunaire a été largement diffusé et nous avons même fait une répétition générale pour la presse au Johnson Space Center..

Il est vrai que nous avons été prudents dans notre planification. Il y avait de nombreuses incertitudes dans nos systèmes du module lunaire et notre fonction de la pression et sac à dos qui correspondent aux prédictions d'ingénierie dans l'environnement lunaire hostile. Nous étions dans un vide presque parfait avec la température bien au-dessus de 200 degrés Fahrenheit à la gravité locale seulement un sixième celle de la Terre. Cette combinaison ne peut être reproduite ici, sur Terre, mais nous avons essayé de notre mieux pour tester nos équipements pour ces conditions. Par exemple, en raison de la climatisation normale qui est insuffisante pour les conditions lunaires, nous étions obligés d'utiliser l'eau froide pour refroidir l'intérieur de nos combinaisons. Nous ne disposons pas de données pour nous dire combien de temps le petit réservoir d'eau dans nos sacs à dos suffirait. Les responsables de la NASA avaient limité notre surface de travail de temps à 2 et 3 / 4 heures à cette exploration pour nous assurer que nous ne serions pas près de l'hyperthermie. Après notre retour à la repressurisation et au module lunaire, nous avons été en mesure de vidanger et de mesurer l'eau qui restaient dans les sacs à dos pour confirmer les prévisions.

Il y avait une grande incertitude sur la façon dont nous serions capables de marcher dans notre scaphandre pressurisé encombrant. Mon collègue a démontré une variété de techniques a la vue de la caméra de télévision que j'avais installé dans une position prédéterminée pour être à l'endroit optimal pour la couverture de toutes les activités. Les planificateurs de contrôle en amont ont voulu que nous restions dans le champ de la caméra afin qu'ils puissent apprendre de nos résultats de la façon dont ils pourraient mieux planifier les futures missions. Franchement, je reconnais que j’ai sciemment et délibérément quitté la zone de travail prévue de la couverture télévisuelle à examiner et à photographier les parois du cratère intérieur pour affleurements possible ou d'autres informations utiles. Je sentais que le gain potentiel en valait le risque.

Il est vrai que nous aurions aimé rester plus longtemps sur la surface et voyager plus loin du module lunaire et de la caméra de télévision. Mais nous avons eu un certain nombre d'expériences à installer, les échantillons à documenter et recueillir, et des photos à prendre. Le temps disponibles a été entièrement utilisé et nous avons travaillé avec diligence pour terminer nos tâches assignées. Le Lunar Laser Ranging Retroreflector que nous avons installé est encore en usage aujourd'hui dans une variété d'expériences scientifiques.

Plus tard, des vols Apollo ont pu faire plus et aller plus loin afin de couvrir les grandes surfaces, en particulier lorsque le véhicule Lunar Rover est devenu disponible en 1971. Mais dans MERVEILLES KRULWICH, vous notez un point important, que j’ ai souligné à la Chambre des sciences et des technologies . Au cours de mon témoignage je l'ai dit, «Certains se demandent pourquoi les Américains devraient retourner sur la Lune." Après tout, disent-ils "nous avons déjà été là-bas." Je trouve que cela est de la mystification. Ce serait comme si les monarques du 16ème siècle auraient proclamés que "nous ne devons pas aller vers le Nouveau Monde, nous avons déjà été là-bas." Ou comme si le président Thomas Jefferson aurait annoncé en 1803 que les Américains «pas besoin d'aller à l'ouest du Mississippi, l'expédition Lewis et Clark a déjà été là-bas." Les Américains ont visité et examiné 6 emplacements sur Luna, dont la taille varie d'un lot de banlieue à une petite ville. Ce qui laisse plus de 14 millions de miles carrés encore à explorer.

J'ai essayé de donner un petit aperçu de votre question "Qui sait?"

J'espère qu'il sera utile

Sincèrement
Neil Armstrong
Commandant
Apollo11

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 28447
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 62 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


dommage que cela n'arrive pas plus souvent ..... (qu'il s'exprime comme cela spontanément et .... que l'on aille sur la lune ;) ;) ;) )
dominique M.
dominique M.

Messages : 1863
Inscrit le : 15/10/2005
Localisation : val d'oise

Revenir en haut Aller en bas


Spaceman1969,

Merci, pour nous avoir déniché cet article très intéressant.
C'est le moins qu'on puisse dire ! ;)
Amitiés,

Thierry.
--------------------------------------------------
Cher wakka,

Un immense merci pour cette traduction ! ;)
Ce texte est extrêmement passionnant à lire ! (mais trop court LOL )
Amitiés,

Thierry.

🎅 Bonnes fêtes de fin d'année à tous ! 🎅
avatar
Thierry Manil

Messages : 37
Inscrit le : 10/10/2010
Age : 62 Masculin
Localisation : Philippeville, Belgique

Revenir en haut Aller en bas


wakka a écrit: .... Franchement, je reconnais que j’ai sciemment et délibérément quitté la zone de travail prévue de la couverture télévisuelle à examiner et à photographier les parois du cratère intérieur pour affleurements possible ou d'autres informations utiles. Je sentais que le gain potentiel en valait le risque.....

J'ai essayé de donner un petit aperçu de votre question "Qui sait?"

J'espère qu'il sera utile

Sincèrement
Neil Armstrong
Commandant
Apollo11

merci à spacemen1969 pour cet article et à wakka pour sa traduction

Ici également une explication supplémentaire sur la raison d'envoyer des hommes quand la maturité des technologies spatiales le permet pour leur "audace" d'aventurier

avatar
tatiana13

Messages : 6121
Inscrit le : 25/06/2009
Age : 73 Féminin
Localisation : galaxie

Revenir en haut Aller en bas


;)

Neil Armstrong a dit :

"Au cours de mon témoignage je l'ai dit, «Certains se demandent pourquoi les Américains devraient retourner sur la Lune." Après tout, disent-ils "nous avons déjà été là-bas." Je trouve que cela est de la mystification. Ce serait comme si les monarques du 16ème siècle auraient proclamés que "nous ne devons pas aller vers le Nouveau Monde, nous avons déjà été là-bas." Ou comme si le président Thomas Jefferson aurait annoncé en 1803 que les Américains «pas besoin d'aller à l'ouest du Mississippi, l'expédition Lewis et Clark a déjà été là-bas." Les Américains ont visité et examiné 6 emplacements sur Luna, dont la taille varie d'un lot de banlieue à une petite ville. Ce qui laisse plus de 14 millions de miles carrés encore à explorer."

Oui... Ces 14 millions de miles carrés sont tellement importants à visiter, explorer, conquérir, que Apollo 18, 19 et 20 ont été annulés, et que, effectivement, depuis près d'un demi siècle, personne n'a remis les pieds sur la Lune. Si cela avait été tellement crucial, on aurait pas développé la navette, l'ISS, et Monsieur Obama n'aurait pas stoppé Constellation. C'est normal que Neil Armstrong défende son travail et son histoire, mais il n'est peut-être pas la personne la mieux habilitée à discuter de l'intérêt d'aller, de retourner, de s'installer, sur la Lune...

;)

S

SB
SB

Messages : 417
Inscrit le : 14/05/2010
Age : 64 Masculin
Localisation : Hauts de Seine

Revenir en haut Aller en bas


SB a écrit: ;)

...... Ces 14 millions de miles carrés sont tellement importants à visiter, explorer, conquérir, que Apollo 18, 19 et 20 ont été annulés, et que, effectivement, depuis près d'un demi siècle, personne n'a remis les pieds sur la Lune. Si cela avait été tellement crucial, on aurait pas développé la navette, l'ISS, et Monsieur Obama n'aurait pas stoppé Constellation. C'est normal que Neil Armstrong défende son travail et son histoire, mais il n'est peut-être pas la personne la mieux habilitée à discuter de l'intérêt d'aller, de retourner, de s'installer, sur la Lune...


Magellan n'était sans doute pas fondé à parler de son tour du monde, Einstein de sa théorie de la relativité, Hillary de ce qui se passait dans les 100 derniers mètres de l'ascencion de l'Everest, Marco Polo de l'Empire du Milieu ... en effet, en effet ...

Armstrong n'est finalement qu'un simple pilote d'essai, je ne comprends vraiment pas pourquoi on lui demande son avis sur l'exploration de la lune ....
dominique M.
dominique M.

Messages : 1863
Inscrit le : 15/10/2005
Localisation : val d'oise

Revenir en haut Aller en bas


dominique M. a écrit:
SB a écrit: ;)

...... Ces 14 millions de miles carrés sont tellement importants à visiter, explorer, conquérir, que Apollo 18, 19 et 20 ont été annulés, et que, effectivement, depuis près d'un demi siècle, personne n'a remis les pieds sur la Lune. Si cela avait été tellement crucial, on aurait pas développé la navette, l'ISS, et Monsieur Obama n'aurait pas stoppé Constellation. C'est normal que Neil Armstrong défende son travail et son histoire, mais il n'est peut-être pas la personne la mieux habilitée à discuter de l'intérêt d'aller, de retourner, de s'installer, sur la Lune...


Magellan n'était sans doute pas fondé à parler de son tour du monde, Einstein de sa théorie de la relativité, Hillary de ce qui se passait dans les 100 derniers mètres de l'ascencion de l'Everest, Marco Polo de l'Empire du Milieu ... en effet, en effet ...

Armstrong n'est finalement qu'un simple pilote d'essai, je ne comprends vraiment pas pourquoi on lui demande son avis sur l'exploration de la lune ....

bravo bravo J'adore!!! bravo bravo
primus
primus

Messages : 1735
Inscrit le : 10/11/2006
Age : 54 Masculin
Localisation : Terre

Revenir en haut Aller en bas


:D

Oui... Et sur le fond de ma remarque ?

Sur l'annulation des Apollos 18, 19, 20, sur l'évident désintérêt pour la Lune depuis 50 ans, des remarques ???????????????????????????????????

S
SB
SB

Messages : 417
Inscrit le : 14/05/2010
Age : 64 Masculin
Localisation : Hauts de Seine

Revenir en haut Aller en bas


SB a écrit: :D

Oui... Et sur le fond de ma remarque ?

Sur l'annulation des Apollos 18, 19, 20, sur l'évident désintérêt pour la Lune depuis 50 ans, des remarques ???????????????????????????????????

S

Il ne faut pas oublier dans ton équation : la guerre du Vietnam, les problemes sociaux, etc.
Apolloman
Apolloman
Donateur
Donateur

Messages : 11665
Inscrit le : 20/04/2006
Age : 47 Masculin
Localisation : Lédignan (30 Gard) France

http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/

Revenir en haut Aller en bas


SB a écrit: :D

Oui... Et sur le fond de ma remarque ?

Sur l'annulation des Apollos 18, 19, 20, sur l'évident désintérêt pour la Lune depuis 50 ans, des remarques ???????????????????????????????????

S
Je crois surtout que l'annulation d'Apollo XVIII, XIX et XX indique un manque d'intérêt de Nixon pour le projet Apollo (ça n'était pas le sien) et indique que le contexte budgétaire était foncièrement différent entre le lancement du programme en 1961 et la fin de la première phase, vers 1968-1969. La programme navette indique bien que l'ambition n'était plus de découvrir de nouveau lieu, mais de découvrir un nouveau coût pour l'exploration spatiale.
Skyboy
Skyboy

Messages : 2133
Inscrit le : 05/10/2006
Age : 42 Masculin
Localisation : 46°48'N-71°23'O

https://www.forum-conquete-spatiale.fr/presentation-des-membres-

Revenir en haut Aller en bas


Merci Spaceman1969 pour ce très intéressant et rare article ;) .
WILL
WILL

Messages : 397
Inscrit le : 10/03/2008
Age : 51 Masculin
Localisation : YVELINES

Revenir en haut Aller en bas


:)

Bien sûr, Mais Obama ne semble pas non plus faire montre d'un intérêt "stratégique" pour les fantastiques ressources lunaires...

C'est pourquoi comparer la Lune au Nouveau Monde n'a aucun sens...

Je viens d'interviewer Roger-Maurice Bonnet, ancien patron de la science à l'ESA, qui à mon avis a autant d'autorité que Neil Armstrong pour réfléchir à la conquête spatiale, pour lui, l'intérêt du retour sur la Lune, c'est... le tourisme.

S
SB
SB

Messages : 417
Inscrit le : 14/05/2010
Age : 64 Masculin
Localisation : Hauts de Seine

Revenir en haut Aller en bas


SB a écrit:C'est normal que Neil Armstrong défende son travail et son histoire, mais il n'est peut-être pas la personne la mieux habilitée à discuter de l'intérêt d'aller, de retourner, de s'installer, sur la Lune...
Par contre une personne ayant montré une certaine animosité voire hostilité à l'encontre du spatial habité est habilitée, elle.
Exocet
Exocet

Messages : 623
Inscrit le : 03/12/2010
Age : 50 Masculin
Localisation : Fra/De/FL/TX

Revenir en haut Aller en bas


:?:

Roger-Maurice Bonnet n'a jamais fait montre d'hostilité envers la conquête spatiale ! Il en a été l'un des plus puissants moteurs !

Il pense que la Lune n'a aucun intérêt particulier, que son véritable avenir, c'est le tourisme, il remarque qu'aucun des fantasmes d'hier (extraction de l'hélium 3, observatoire sur la face cachée, etc) ne tient la route.

Quant à moi, je me suis contenté de faire remarquer que si la Lune avait tellement d'intérêt (puisque la question même semble surprendre Armstrong...) on aurait pas annulé la fin d'Apollo, on aurait pas annulé Constellation, on ne serait pas entrain de réflèchir à envoyer des missions vers les astéroïdes et Mars. C'est tout.

Armstrong est un homme fantastique, il est entré par la grande porte de l'histoire, comme Sir Edmund Hillary lorsqu'il a gravi l'Everest, mais il n'était que le dernier maillon de la fantastique aventure Apollo, le comparer à Einstein n'a aucun sens.

S
SB
SB

Messages : 417
Inscrit le : 14/05/2010
Age : 64 Masculin
Localisation : Hauts de Seine

Revenir en haut Aller en bas


SB a écrit: ...
Il pense que la Lune n'a aucun intérêt particulier, que son véritable avenir, c'est le tourisme, il remarque qu'aucun des fantasmes d'hier (extraction de l'hélium 3, observatoire sur la face cachée, etc) ne tient la route.
Quant à moi, je me suis contenté de faire remarquer que si la Lune avait tellement d'intérêt (puisque la question même semble surprendre Armstrong...) on aurait pas annulé la fin d'Apollo, on aurait pas annulé Constellation, on ne serait pas entrain de réflèchir à envoyer des missions vers les astéroïdes et Mars. C'est tout.
...
S
Ce n'est pas mon avis et j'estime, au contraire, qu'installer, par exemple, une base semi-permanente sur un des pôles lunaires avec une demi-douzaine d'explorateurs ayant un bon rayon d'action et d'importantes possibilités de forage et d'analyse in situ, serait d'un grand intérêt scientifique (et certainement pas touristique) surtout aux vues des derniers résultats très encourageants suite à l'impact de LCROSS dans le cratère Cabeus et vu par LRO.
Dire le contraire serait, si je puis dire, aussi stupide que de penser maintenant qu'installer une base en Antarctique, n'a aucun intérêt !
C'est tout pour le moment ! ;)
...
Gasgano
Gasgano

Messages : 1636
Inscrit le : 07/03/2007
Age : 68 Masculin
Localisation : 91 & 44

Revenir en haut Aller en bas


:)

Bien sûr, on peut imaginer installer une base lunaire, pourquoi pas, effectivement, on mène des études passionnantes en Antarctique.

D'ailleurs ton exemple est intéressant, le décalage avec le message de Neil Armstrong est saisissant :

"Je trouve que cela est de la mystification. Ce serait comme si les monarques du 16ème siècle auraient proclamés que "nous ne devons pas aller vers le Nouveau Monde, nous avons déjà été là-bas." Ou comme si le président Thomas Jefferson aurait annoncé en 1803 que les Américains «pas besoin d'aller à l'ouest du Mississippi, l'expédition Lewis et Clark a déjà été là-bas."

Il compare la Lune à un enjeu aussi stratégique que la conquête du Nouveau Monde, c'est en cela que l'on peut, avec l'infini respect que l'on doit à cette immense icône de la conquête spatiale, bien sûr, penser qu'il se trompe, d'aucune manière la Lune n'est un enjeu stratégique, il n'y a rien sur la Lune qui amènera l'équivalent de la population américaine sur la Lune, rien sur la Lune qui ne bouleversera l'histoire comme la naissance de l'Amérique moderne a bouleversé l'histoire.

En tout cas, c'est ce que démontre le statut de la Lune depuis 50 ans, voir mes exemples plus haut.

S
SB
SB

Messages : 417
Inscrit le : 14/05/2010
Age : 64 Masculin
Localisation : Hauts de Seine

Revenir en haut Aller en bas


Gasgano a écrit:
SB a écrit: ...
Il pense que la Lune n'a aucun intérêt particulier, que son véritable avenir, c'est le tourisme, il remarque qu'aucun des fantasmes d'hier (extraction de l'hélium 3, observatoire sur la face cachée, etc) ne tient la route.
Quant à moi, je me suis contenté de faire remarquer que si la Lune avait tellement d'intérêt (puisque la question même semble surprendre Armstrong...) on aurait pas annulé la fin d'Apollo, on aurait pas annulé Constellation, on ne serait pas entrain de réflèchir à envoyer des missions vers les astéroïdes et Mars. C'est tout.
...
S
Ce n'est pas mon avis et j'estime, au contraire, qu'installer, par exemple, une base semi-permanente sur un des pôles lunaires avec une demi-douzaine d'explorateurs ayant un bon rayon d'action et d'importantes possibilités de forage et d'analyse in situ, serait d'un grand intérêt scientifique (et certainement pas touristique) surtout aux vues des derniers résultats très encourageants suite à l'impact de LCROSS dans le cratère Cabeus et vu par LRO.
Dire le contraire serait, si je puis dire, aussi stupide que de penser maintenant qu'installer une base en Antarctique, n'a aucun intérêt !
C'est tout pour le moment ! ;)
...
Tu connais la chanson j'ai révé !! un kg d'hélium 3 couterait une fortune en terme d'extraction et reste une douce utopie et ce pour des dizaines d'années. Quand on voit que les USA sont incapables de se doter d'un lanceur lourd et s'en remettre au soyouz pour lancer leurs astronautes , on est bien loin du compte et que le reve restera longtemps un reve , malheureusement 8-)
Martien31
Martien31

Messages : 728
Inscrit le : 11/10/2010
Age : 64 Masculin
Localisation : ALBI

Revenir en haut Aller en bas


SB a écrit: ;)


Oui... Ces 14 millions de miles carrés sont tellement importants à visiter, explorer, conquérir, que Apollo 18, 19 et 20 ont été annulés, et que, effectivement, depuis près d'un demi siècle, personne n'a remis les pieds sur la Lune. Si cela avait été tellement crucial, on aurait pas développé la navette, l'ISS, et Monsieur Obama n'aurait pas stoppé Constellation. C'est normal que Neil Armstrong défende son travail et son histoire, mais il n'est peut-être pas la personne la mieux habilitée à discuter de l'intérêt d'aller, de retourner, de s'installer, sur la Lune...
;)

S


Donnes nous donc la meilleure personne la mieux habilitée à discuter de cela ;)
Je trouve intéressant d'avoir l'avis d'une des 12 personnes qui a été sur la Lune. Peut-être pas un ''décideur habilité'', mais lui au moins il y a été.

Et j'espère que cette meilleure personne habilitée saura défendre son point de vue, puisque apparement tout dépend d'elle...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


SB a écrit:En tout cas, c'est ce que démontre le statut de la Lune depuis 50 ans, voir mes exemples plus haut.
Diantre ! 50 ans déjà qu'on a marché sur la Lune, que le temps passe vite...
:megalol:

Sans rancune, Serge ! ;)

[Edit le 24/12 à 19h46]
Pif
Pif

Messages : 2142
Inscrit le : 03/04/2008
Age : 53 Masculin
Localisation : 48°53'N - 2°30'E

http://www.cosmopif.com

Revenir en haut Aller en bas


Pif a écrit:
SB a écrit:En tout cas, c'est ce que démontre le statut de la Lune depuis 50 ans, voir mes exemples plus haut.
Il y a 50 ans, déjà, que le temps passe vite...
:megalol:

oui, et il y a 2 millions d'années, la belle Lucy arpentait les terres africaines et ses frères laissaient quelques empreintes de pas à Laetoli .... elle était loin de se douter en levant la tête ... marcher, aller plus loin ... et puis homo sapiens sapiens .... Neil et les autres ... finalement heureusement qu'ils n'avaient pas de robots les Afarensis et autres homo quelque chose ... auraient été capables de les envoyer conquérir le monde à notre place ....

sur ce: joyeux Noël quand même!
dominique M.
dominique M.

Messages : 1863
Inscrit le : 15/10/2005
Localisation : val d'oise

Revenir en haut Aller en bas


SB a écrit:

Il compare la Lune à un enjeu aussi stratégique que la conquête du Nouveau Monde, c'est en cela que l'on peut, avec l'infini respect que l'on doit à cette immense icône de la conquête spatiale, bien sûr, penser qu'il se trompe, d'aucune manière la Lune n'est un enjeu stratégique, il n'y a rien sur la Lune qui amènera l'équivalent de la population américaine sur la Lune, rien sur la Lune qui ne bouleversera l'histoire comme la naissance de l'Amérique moderne a bouleversé l'histoire.

Bonjour,

C'est toi qui te trompes. La Lune, Mars, en fait la conquête spatiale en général est un enjeu stratégique très important. Le problème, c'est que cela concerne le long terme et que cela coûte cher, c'est la seule raison de l'arrêt des missions Apollo et de la lenteur de la conquête actuelle. On peut discuter des ressources minières de la Lune ou des autres astres du système solaire (il existe de nombreux astéroïdes intéressants qui seraient très facilement accessibles si on avait une base de lancement sur la Lune, c'est donc déjà un argument économique de long terme), mais ce n'est pas là l'essentiel. C'est comme si on disait que la conquête de l'Amérique a été un succès car elle nous a permis de découvrir du pétrole dans le golfe du Mexique. Le gain économique est négligeable devant le gain civilisationnel. Les richesses de la conquête américaine, ce sont avant tout les peuples Américains et ce qu'ils ont apporté aux sciences, à la culture, à l'histoire. Bien que je n'aime pas les indicateurs trop réducteurs, il suffit pour s'en convaincre de comptabiliser le nombre d'articles scientifiques et de brevets américains.
Si la conquête spatiale aboutit un jour à des colonies permanentes sur la Lune, Mars et au-delà, ce sera la même chose, les richesses seront avant tout leurs populations et leurs oeuvres scientifiques et culturelles. En ce sens, je suis donc exactement du même avis que Neil Armstrong. Comment peux-tu penser que cela ne bouleversera pas l'histoire de l'humanité ?

Cordialement,
Argyre
Argyre
Argyre

Messages : 3396
Inscrit le : 31/01/2006
Age : 56 Masculin
Localisation : sud-ouest

Revenir en haut Aller en bas


:)

Argyre :

"Comment peux-tu penser que cela ne bouleversera pas l'histoire de l'humanité ?"

Simplement parce que je ne suis pas du même avis.
:)

A mon avis, cela n'adviendra pas, ni à court, ni à moyen, ni probablement à long terme. Roger-Maurice Bonnet (par exemple, parce que je viens de le rencontrer, mais il n'est évidemment pas le seul, comme la plupart des membres du FCS pensent avec raison que je n'ai aucune autorité pour parler de l'espace, je prends comme exemple l'ancien patron de la science à l'ESA et l'ancien Président du Cospar, peu suspect d'hostilité envers la conquête spatiale...) pense que cette colonisation de l'espace n'interviendra jamais, pas, en tout cas, dans les dizaines de milliers d'années qui viennent.

Pour prendre un exemple, pas plus que l'Antarctique, Mars n'a d'intérêt. On installe en Antarctique quelques centaines de personnes qui font de la science, et c'est tout. Ca ne vient à personne l'idée de coloniser l'Antarctique. Si un jour on décide de chercher du pétrole, on y installera quelques derrick et on automatisera au maximum le tout, mais on ne fondera pas San Francisco ou Brasilia en Antarctique.

Pour revenir à ma première intervention qui a déplu (la légitimité de Armstrong a parler de la Lune) pour moi, il en a à peu près autant que le pilote d'essai de l'Airbus A 380 ou A 350...
Il connait merveilleusement l'avion, son environnement, il aide même à sa mise au point, mais le considérer comme un spécialiste d'Airbus ou de l'aviation commerciale...


Dernière édition par SB le Sam 25 Déc 2010 - 18:52, édité 1 fois
SB
SB

Messages : 417
Inscrit le : 14/05/2010
Age : 64 Masculin
Localisation : Hauts de Seine

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum