Vers la fin de l'occupation permanente de l'ISS ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


C'est en tout cas une option, parmi d'autres, qui est discutée, a indiqué V Davydov le second de Roscosmos.

31.08.2011 / 16:51 Roskosmos does not exclude the non-continuously manned stations


Roskosmos does not preclude non-permanently inhabited space station in favor of long-term stations visited, told reporters the agency deputy Vitaly Davydov, RIA Novosti reported.
"Perhaps in the future will not have a continuous presence of astronauts in Earth orbit. We do not exclude the possibility of returning to the ideology Dosov, we had to space stations, which now provide a continuous human presence. Maybe by DOSam, visited the stations will need to return "- Davydov said.
"Now this question is open, and those working groups that we have, work including on this issue "- added the deputy head of Roskosmos.

[NK]

[Admin Mustard: une phrase ou deux en plus pour résumer en français ça aurait été bien]
patchfree
patchfree

Messages : 6137
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 66 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas


Est-ce qu'on ne serait pas en train de revenir à des concepts comme celui du MTFF, le projet enterré de station européenne "visitable" par Hermés ? Avec l'intérêt d'un coût bien moins important qu'une station permanente et des expériences en microgravité non contrariées par les mouvements des cosmonautes...
BBspace
BBspace
Rédacteur
Rédacteur

Messages : 2700
Inscrit le : 21/11/2009
Age : 72 Masculin
Localisation : Seine-et-Marne

Revenir en haut Aller en bas


@BBspace a écrit:Est-ce qu'on ne serait pas en train de revenir à des concepts comme celui du MTFF, le projet enterré de station européenne "visitable" par Hermés ? Avec l'intérêt d'un coût bien moins important qu'une station permanente et des expériences en microgravité non contrariées par les mouvements des cosmonautes...
Le coût de maintien du MTFF était plus bas simplement parce qu'Hermès était aussi conçue pour visiter la station internationale. Si le moyen de transport choisi ne sert à desservir qu'une station alors il n'y a pratiquement aucun gain à ne pas l'occuper de manière permanente. Bien au contraire, l'absence la plupart du temps des occupants va obliger à chaque visite à d'importantes opérations de maintenance qui sinon sont faites au fur et à mesure (avant que la situation ne se dégrade trop) et aussi à concevoir des expériences en micro-gravité plus sophistiquées car devant fonctionner en l'absence totale d'opérateur. Bien que le calcul n'ait jamais été réellement fait, il y a fort à parier que la différence de coût à long terme (le TCO pour Total Cost of Ownership soit "Coût Total de Possession") entre une station occupée en permanence et une station automatique visitée occasionnellement ne doit pas être aussi importante que ça.
Kostya
Kostya

Messages : 3807
Inscrit le : 09/07/2009
Masculin
Localisation : Kalouga

https://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5

Revenir en haut Aller en bas


Cette déclaration me laisse perplexe venant de Roskosmos... :scratch: Est-ce un moyen ''détourné'' d'avouer qu'ils ne sont plus à la ''hauteur'', ou une raison ''d'abandonner'' le programme ? ou ? ou ? ... :scratch: :scratch:
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


On ne peut dissocier cela de la situation particulière créée par l'accident du Progress, et l'étude d'un possible abandon provisoire de l'ISS par son équipage (voir les FILs dans la partie Russie) permettant de la laisser en mode automatique pour une durée indéterminée.

Mais cette possibilité doit être "dans les têtes" de certains responsables du programme spatial et de certains politiques.
Le coût de l'occupation permanente est à mettre en vis-à-vis de l'intérêt de ce qu'on y fait. Les russes ont eu MIR, ils participent à l'occupation de l'ISS depuis plus de 10 ans.
On a vu sortir de temps en temps des remarques que l'on refaisait des choses déjà faites etc ... Au delà de l'enthousiasme des "aficionados" de la présence permanente de l'homme en LEO, il peut y avoir des visions plus pragmatiques.
Par ailleurs les russes ont des projets en cours dans le domaine spatial (coûteux) et le contexte économique est difficile aussi pour eux. Si on ne peut cumuler .... dans quoi "sabrer" ?
De plus les américains sont plutôt sur le reculoir vis à vis de l'ISS ..... et eux-même aux prises avec pas mal de difficultés.

Mettre la pédale douce, avec des missions d'occupation ponctuelles et de durée plus réduite est peut-être un moyen de continuer sans être complétement à bout de souffle et se mettre dans le rouge (sans jeu de mot)
En tout cas si la réflexion se poursuivait, cela montrerait indubitablement que le spatial pourrait entrer pour un moment dans une période de vaches maigres. :shock:
montmein69
montmein69

Messages : 18299
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@montmein69 a écrit:...
En tout cas si la réflexion se poursuivait, cela montrerait indubitablement que le spatial pourrait entrer pour un moment dans une période de vaches maigres. :shock:
Ca ne serait pas la première fois du moins en occident. Il y a quand même eu un "creux" relatif entre l'arrêt du Programme Apollo et le démarrage des vols Navette. A l'époque déjà, l'argent ainsi économisé devait servir à réduire le déficit US provoqué principalement par la Guerre du Vietnam. Aujourd'hui, c'est l'Irak mais l'histoire ne fait que se répéter.
Kostya
Kostya

Messages : 3807
Inscrit le : 09/07/2009
Masculin
Localisation : Kalouga

https://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5

Revenir en haut Aller en bas


Mais pourquoi ne pas maintenir un équipage pendant un an, voire deux ans? N'est-ce pas un des objectiufs visant à un voyage vers Mars?
Raoul
Raoul

Messages : 2114
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 64 Masculin
Localisation : Gembloux, Belgique

http://membres.multimania.fr/astroraoul/

Revenir en haut Aller en bas


@Raoul a écrit:Mais pourquoi ne pas maintenir un équipage pendant un an, voire deux ans? N'est-ce pas un des objectiufs visant à un voyage vers Mars?

Parce qu'on a un peu de compassion pour les équipages :shock:
Il y les problèmes de suivi médical (ostéoporose, problèmes musculaires, exposition aux radiations)
Il y a les problèmes psychologiques (isolement dans un cadre confiné, séparation de la famille)
On a fait un peu évoluer le profil des astronautes, moins de militaires, plus de personnes de la société civile. Pas sûr que cela attire les futurs postulants de signer pour un contrat où deux ou trois fois dans sa carrière on en prendrait pour 1 an (voire 2) de mission ininterrompue.


Dernière édition par montmein69 le Jeu 1 Sep 2011 - 19:40, édité 1 fois
montmein69
montmein69

Messages : 18299
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Une autre façon d'aborder le problème, ce pourrait être de gérer les périodes d'inoccupation en faisant appel à des entités robotiques (qui restent à développer).
Ainsi les opérations de maintenance (finalement assez fastidieuses) pourraient être assurées (en plus des télé-opérations depuis les centres de contrôle au sol) par les robonauts, et on réserverait le "travail noble" aux périodes avec présence humaine.
Ce sera de toute façon une "collaboration/cohabitation/complémentarité" à développer dans l'hypothèse de vol longs vers le "beyond"
montmein69
montmein69

Messages : 18299
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum