Une association "Planète Vénus" existe-t-elle ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


bonjour
existe t'il une équivalant de l'association planète mars pour venus?

[mod]Mise en forme du titre.
Nikolai39[/mod]
phenix
phenix

Messages : 2068
Inscrit le : 22/02/2015
Age : 26 Masculin
Localisation : Hier:Ardèche Aujourd’hui:Marignane Demain:Vénus

https://venautics.space/accueil-provisoire/

Revenir en haut Aller en bas


Pas à ma connaissance. Il faut dire que si sur Mars on peut envisager des colonies, des bases, des explorations humaines et robotiques, on ne peut rien faire de tout cela sur Venus où seuls les robots ont une chance de survivre quelques heures.
A la rigueur, je pense qu'il y aura plus d'interet sur d'autres mondes comme certaines grosses lunes de Jupiter et Saturne comme Europe, Encelade, ou Titan. Mais là non plus pas d'association de type Planète Mars ou Mars society.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28709
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


@Mustard a écrit:Pas à ma connaissance. Il faut dire que si sur Mars on peut envisager des colonies, des bases, des explorations humaines et robotiques, on ne peut rien faire de tout cela sur Venus où seuls les robots ont une chance de survivre quelques heures.
A la rigueur, je pense qu'il y aura plus d'interet sur d'autres mondes comme certaines grosses lunes de Jupiter et Saturne comme Europe, Encelade, ou Titan. Mais là non plus pas d'association de type Planète Mars ou Mars society.

Il y a tout de même des projets de missions humaines sur Venus comme le projet HAVOC:
https://sacd.larc.nasa.gov/branches/space-mission-analysis-branch-smab/smab-projects/havoc/

Ils avancent qu'il serait plus facile de réaliser cette mission que d'aller sur Mars.

Certes c'est très hypothétique ;)

Syl35

Messages : 818
Inscrit le : 02/08/2012
Age : 38 Masculin
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas


@Syl35 a écrit:

Il y a tout de même des projets de missions humaines sur Venus comme le projet HAVOC:
https://sacd.larc.nasa.gov/branches/space-mission-analysis-branch-smab/smab-projects/havoc/

Ils avancent qu'il serait plus facile de réaliser cette mission que d'aller sur Mars.

Il faut comparer ce qui est comparable... Ce n'est pas une mission "sur" Vénus, vu qu'elle ne s'y pose pas...

Forcément, à distance comparable de la Terre, la mission qui atteint la surface d'une planète est plus difficile que celle qui reste en altitude...
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 19423
Inscrit le : 15/08/2009
Age : 46 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


Sans rentrer dans un débat sur la colonisation, il est vrai que les caracteristiques de la haute atmosphère venusien sont les plus proches des conditions terrestres dans le systèmes solaire. De plus ce type d'associations a pour but d'informer le grand publique , et vu le nombre de contre vérité qui circule sur venus, il y a de quoi faire (combien de fois j'ai entendu que mars était la planète la plus proche de la terre en termes de distance et de taille ) . Donc je suis surpris qu'il n'y ai pas d'associations ou de branche d'associations spatial generaliste consacré au sujet.
phenix
phenix

Messages : 2068
Inscrit le : 22/02/2015
Age : 26 Masculin
Localisation : Hier:Ardèche Aujourd’hui:Marignane Demain:Vénus

https://venautics.space/accueil-provisoire/

Revenir en haut Aller en bas


@David L. a écrit:
Il faut comparer ce qui est comparable... Ce n'est pas une mission "sur" Vénus, vu qu'elle ne s'y pose pas...

Forcément, à distance comparable de la Terre, la mission qui atteint la surface d'une planète est plus difficile que celle qui reste en altitude...

La question relevait principalement de l'exploration humaine, j'y répondais ;).

On peut chipoter autour de l'article "sur" mais je trouve ça un peu subjectif, voire très réducteur par rapport à l'exploration humaine du système solaire.
Le terme "altitude" nécessite d'ailleurs une référence qui sur Terre n'est pas liée à la surface solide mais à la surface liquide des océans.
"Flotter" en altitude revient à utiliser la poussée d’Archimède d'une atmosphère tout de même très dense, donc (un peu) comme sur un océan.

Certains scientifiques avancent des intérêts à aller flotter dans l'atmosphère de Venus plutôt que de se poser sur la surface rocheuse d'une planète ou satellite tellurique dépourvu de ressources facilement accessibles et/ou n'offrant que peu de protection face à un environnement radiatif souvent important.

Peut-on envisager facilement une colonie "sur" Titan pour y subir continuellement des flots d'hydrocarbures???
Encelade dont la surface est ultra-gelée en permanence et qui nécessitera une isolation et des systèmes de chauffages important???
Europe, bombardée continuellement de radiations qui nécessiteront de très lourdes protections???

Bref, je pense que ma réponse n'était pas hors de propos et que d'un point de vue de l'exploration humaine c'est comparable même si techniquement et technologiquement très différent.

Syl35

Messages : 818
Inscrit le : 02/08/2012
Age : 38 Masculin
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas


@Syl35 a écrit:
@David L. a écrit:
Il faut comparer ce qui est comparable... Ce n'est pas une mission "sur" Vénus, vu qu'elle ne s'y pose pas...

Forcément, à distance comparable de la Terre, la mission qui atteint la surface d'une planète est plus difficile que celle qui reste en altitude...

La question relevait principalement de l'exploration humaine, j'y répondais ;).

On peut chipoter autour de l'article "sur" mais je trouve ça un peu subjectif, voire très réducteur par rapport à l'exploration humaine du système solaire.
Le terme "altitude" nécessite d'ailleurs une référence qui sur Terre n'est pas liée à la surface solide mais à la surface liquide des océans.
"Flotter" en altitude revient à utiliser la poussée d’Archimède d'une atmosphère tout de même très dense, donc (un peu) comme sur un océan.

Certains scientifiques avancent des intérêts à aller flotter dans l'atmosphère de Venus plutôt que de se poser sur la surface rocheuse d'une planète ou satellite tellurique dépourvu de ressources facilement accessibles et/ou n'offrant que peu de protection face à un environnement radiatif souvent important.

Peut-on envisager facilement une colonie "sur" Titan pour y subir continuellement des flots d'hydrocarbures???
Encelade dont la surface est ultra-gelée en permanence et qui nécessitera une isolation et des systèmes de chauffages important???
Europe, bombardée continuellement de radiations qui nécessiteront de très lourdes protections???

Bref, je pense que ma réponse n'était pas hors de propos et que d'un point de vue de l'exploration humaine c'est comparable même si techniquement et technologiquement très différent.

La question la plus importante est : quel est l'intérêt d'une exploration humaine de Vénus ???  :scratch:

Je ne vois pas l'intérêt d'envoyer des humains flotter dans la haute atmosphère de Vénus. L'étude de ce milieu sera beaucoup plus facilement, et pour beaucoup moins cher, faite par des sondes d'exploration...

C'est différent pour l'étude de la surface d'une planète.
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 19423
Inscrit le : 15/08/2009
Age : 46 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


@David L. a écrit:La question la plus importante est : quel est l'intérêt d'une exploration humaine de Vénus ???  :scratch:

Je ne vois pas l'intérêt d'envoyer des humains flotter dans la haute atmosphère de Vénus. L'étude de ce milieu sera beaucoup plus facilement, et pour beaucoup moins cher, faite par des sondes d'exploration...

C'est différent pour l'étude de la surface d'une planète.

Ca c'est une autre histoire, je ne suis pas spécialiste de Vénus ;) .

Mais on peut se poser la même question pour Mars où il est peut-être plus efficace, bien moins couteux et risqué d'explorer la surface par des robots pilotés depuis une station en orbite, de la-dite planète, que d'y poser des humains directement. Avec les progrès en robotique et en réalité virtuelle pour du pilotage immersif, on peut imaginer des missions très abouties!

Et je ne parle pas des autres lunes de Saturne ou Jupiter dont le coût pour des humains dépasserait probablement celui de très voire très très nombreuses sondes robotiques. Après ça dépend ce qu'on cherche à explorer.

Bien sûr en terme de colonisation c'est une autre affaire, mais là attendons de voir.

Syl35

Messages : 818
Inscrit le : 02/08/2012
Age : 38 Masculin
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum