20 ans d'exploration martienne ininterrompus

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Nous sommes le 04 juillet 1997...  C'est l'Independance Day mais surtout le retour de l'Homme sur la Planète Rouge.  La sonde Mars-Pathfinder vient de se poser avec son rover Sojourner dans la région d'Ares Vallis...


Nous sommes le 04 juillet 2017...  C'est toujours l'Independance Day mais surtout, il marque 20 années d'exploration de la Planète Rouge sans aucun jour d'interruption.  Les sondes Mars Odyssey, MRO, Opportunity, Curiosity, MOM, MAVEN, Mars-Express et Exomars 2016 scrutent notre voisine sous toutes ses coutures pour découvrir tous les mystères qu'elle cache.

20 ans d'exploration martienne ininterrompus Pathfi11
Yantar
Yantar

Messages : 2904
Inscrit le : 30/09/2005
Age : 45 Masculin
Localisation : Liège

https://destination-orbite.net

Revenir en haut Aller en bas


Bon rappel Yantar  :up8:
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13306
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Et 21 ans après les 2 sondes Viking...
Aragatz
Aragatz

Messages : 3258
Inscrit le : 23/09/2005
Age : 42 Féminin
Localisation : Côte Atlantique

http://www.welcomeintospace.com/

Revenir en haut Aller en bas


Et ce n'est pas fini. Mars nous réserve encore de belles surprises et de grandes émotions. SpaceX a de grands projets, meme si je trouve que Musk s'avance un peu trop vite mais c'est un projet qui va dans le bon sens.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28699
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Je me souviens encore de l'atterrissage de Mars-Pathfinder...  Pour les petits jeunes qui sont nés après 1997




A cette époque, comme le souligne Aragatz, nous n'avions que les missions Viking qui nous avaient fournis des images détaillées de la planète Mars.  Voir Pathfinder dans Ares Vallis me semblait tellement irréel et à tomber là.  Aujourd'hui, nous avons des sondes qui prennent des images d'une résolution d'1m...  des rovers ici et là... Mars est devenue si familière.  Je trouve qu'elle a un peu perdu de son coté mystique qui faisait son charme.  Pour moi, elle n'est plus une planète du système solaire mais elle est devenue une banlieue de la Terre.  Ne reste plus qu'à s'y installer.  Vivement ce grand pas que tout le monde attend depuis des décennies.
Yantar
Yantar

Messages : 2904
Inscrit le : 30/09/2005
Age : 45 Masculin
Localisation : Liège

https://destination-orbite.net

Revenir en haut Aller en bas


Et pendant se temps la on a eu 2 sondés en 10 ans vers venus après 10 ans d inactivité totale et en tout quelques heures en surface. Si on veut du mystère et du défi technique,  on pourrait aussi regarder de se coter la.
phenix
phenix

Messages : 2066
Inscrit le : 22/02/2015
Age : 26 Masculin
Localisation : Hier:Ardèche Aujourd’hui:Marignane Demain:Vénus

https://venautics.space/accueil-provisoire/

Revenir en haut Aller en bas


@phenix a écrit:Et pendant se temps la on a eu 2 sondés en 10 ans vers venus après 10 ans d inactivité totale et en tout quelques heures en surface. Si on veut du mystère et du défi technique,  on pourrait aussi regarder de se coter la.
Pour effectuer une percée scientifique il faudrait mettre des moyens financiers très importants, sur le plan technique beaucoup de choses réalisées sur Mars sont infaisables et enfin pour le grand public Vénus est la moins sexy de nos planètes.

Pline

Messages : 936
Inscrit le : 06/05/2009
Age : 65 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas


Il y a un projet russe "Venera-D" qui tarde à se concrétiser "pour de vrai".
https://www.forum-conquete-spatiale.fr/t4163p25-vers-une-mission-venera-d

Aux dernières nouvelles qu'on a eu en début de cette année, les américains fourniraient seulement quelques instruments scientifiques.
Pas sûr que les russes mènent le projet à son terme.
Même si Vénus est un exemple d'effet de serre poussé à son paroxysme ... il est effectivement très complexe d'aller sur place pour l'étudier même avec des instruments très résistants à la pression et à la chaleur torride.
montmein69
montmein69

Messages : 17573
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@Pline a écrit:
@phenix a écrit:Et pendant se temps la on a eu 2 sondés en 10 ans vers venus après 10 ans d inactivité totale et en tout quelques heures en surface. Si on veut du mystère et[url=#51803651] du défi technique20 ans d'exploration martienne ininterrompus Arrow-10x10[/url],  on pourrait aussi regarder de se coter la.
Pour effectuer une percée scientifique il faudrait mettre des moyens financiers très importants, sur le plan technique beaucoup de choses réalisées sur Mars sont infaisables et enfin pour le grand public Vénus est la moins sexy de nos planètes.
Pour le coté technique, beaucoup de choses pour mars était infaisable avant d’être fait, et c'est sur que peu de technologie martien seront utilisable sur venus.
pour le coté sexy, ça se trouve Helene Dupont est plus sexy que Nathalie Portman , mais vu que je la connais pas c'est pas sont nom que je tap....(privé).....

la c'est pareil
=> pas d'argent=> pas de technologie=> pas de découvert=> pas de communication =>pas de soutien du public=> pas d'argent......

Donc par manque de mission vers venus le publique la connais pas  (même dans mon travail dans le spatial,la plupart de mes collègues confonde venus et Neptune et pense que mars est la planète la plus proche de la terre).

après une simple mission basé sur des ballon sonde serait pas excessivement chère, pas particulièrement complexe techniquement et apporterait surement un énorme retour scientifique. des qu'on vois que les ballons sondes permette encore des découvertes aujourd’hui sur terre, imaginais une telle utilisation dans un atmosphère bien plus massif et quasiment vierge de tout exploration.
phenix
phenix

Messages : 2066
Inscrit le : 22/02/2015
Age : 26 Masculin
Localisation : Hier:Ardèche Aujourd’hui:Marignane Demain:Vénus

https://venautics.space/accueil-provisoire/

Revenir en haut Aller en bas


le problème c'est que pour pouvoir découvrir les "charmes" de la belle (venus) il y a quelques petites contrariétés contingentes.
madame exige des ses adeptes de prouver leur valeur en subissant :

une pression apocalyptique                             (environ 90 fois la pression atmosphérique terrestre)
des températures digne des forges d'Héraclès     (le plomb est un liquide)
une l'atmosphère aux relent méphitiques            (acide sulfurique ~ 95% )

bref pour finir avec les métaphore si Mars pourtant plus loin est comme l’ascension du Mont-Blanc pour un novice en montagne (fait par de nombreuses sondes ; pour l'homme reste du taff..),

pour venus en comparaison ce serait plutôt l’intégrale de tous les sommets de l’Himalaya (Everest compris) à faire sur les mains (très complexe pour les sondes ; pour l'homme ..euh reposez la question dans 2 ou 3 siècle .......)

peronik

Messages : 641
Inscrit le : 01/04/2008
Age : 49 Masculin
Localisation : region parisienne

Revenir en haut Aller en bas


@phenix a écrit:
après une simple mission basé sur des ballon sonde serait pas excessivement chère, pas particulièrement complexe techniquement et apporterait surement un énorme retour scientifique. des qu'on vois que les ballons sondes permette encore des découvertes aujourd’hui sur terre, imaginais une telle utilisation dans un atmosphère bien plus massif et quasiment vierge de tout exploration.

En allant picorer dans des sujets parus dans la partie Venus tu trouveras pas mal de choses sur des projets de mission comme par exemple

https://www.forum-conquete-spatiale.fr/t464-etude-esa-de-ballons-de-longue-duree-sur-venus

Et plus récemment sur la possibilité de concevoir des électroniques plus résistantes :
https://www.forum-conquete-spatiale.fr/t18389-developpements-technologiques-pour-l-exploration-de-venus

Le souci .... c'est de faire accepter une mission car d'autres sont en concurrence, et Venus sort rarement du chapeau. Y'a plus qu'à lancer une pétition citoyenne :lol!:

Le mieux si tu veux entamer ou poursuivre une discussion sur ces sujets, c'est de rejoindre la partie idoine du forum.
Là on est HS
montmein69
montmein69

Messages : 17573
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


Pour ma part, je pense qu'il y a deux raisons qui ont conduit à un ras de marée de missions robotisées vers Mars.  Ces deux raisons sont liées ceci dit

- A une époque, Mars a vraisemblablement connu un épisode où l'apparition de la vie aurait pu être possible
- En dehors de la Lune, Mars est la plus proche voisine facilement accessible.

Bien que Vénus soit la planète la plus proche de la Terre, ses conditions atmosphériques sont un frein pour son exploration.  Sa couverture nuageuse opaque empêche de voir sa surface depuis l'orbite.  Pour y parvenir, il faut un radar.  Une mission type MRO, on peut oublier.  Sa surface est une véritable fournaise et c'est une gageure que de parvenir à y faire fonctionner un robot sur du long terme.  Exit les missions type Curiosity et autres Opportunity.

Si on regarde au-delà de Mars, il faut compter plusieurs années avant de parvenir vers Jupiter et les planètes qui suivent.

Finalement, Mars tombe à pic pour l'exploration du système solaire en continu avec une variété de missions.  Les panoramas de Curiosity font certainement plus rêver le public (celui qui finance le programme spatial) que les images 3D de Magellan.  Je pense que ce n'est pas si innocent que ça de voir autant de missions vers Mars.

Pour moi, une mission type Cassini ou Galileo est certainement plus riches en découvertes que les missions martiennes.  Mais ça a un coût, il faut du temps pour parvenir à destination.  Tout le contraire de Mars qui permet de faire tourner les laboratoires en continu.  Je préférerais avoir une belle mission d'exploration de Titan, Encelade ou Europa que d'avoir un énième rover martien en 2020.
Yantar
Yantar

Messages : 2904
Inscrit le : 30/09/2005
Age : 45 Masculin
Localisation : Liège

https://destination-orbite.net

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


@katalpa a écrit:Maintenant que le public est mobilisé, des entrepreneur tels que Musk, Boeing, Branson, Bezos et d'autres lancent des projets osés mais qui ont des chances d'être réalisés.


Des chances d'être réalisées? Le jour ou il faudra sortir des milliards de dollars au lieu de quelques power point, on en reparlera.... A moins que là aussi les contribuables....

@katalpa a écrit:Aujourd'hui le spatial génère de gros profits et l'exploration spatiale reste un moteur de la conquête de l'espace.

Le spatial génère des profits aux sociétés privées car ce sont les contribuables qui assurent la presque totalité des coûts de recherche et de lancement. Si ces sociétés devaient payer les coût réels, l'espace serait toujours aux mains d'institutions étatiques.
Lunarjojo
Lunarjojo
Donateur
Donateur

Messages : 2833
Inscrit le : 03/01/2008
Age : 67 Masculin
Localisation : Epinal

Revenir en haut Aller en bas


@katalpa a écrit:
[...] On était aussi en pleine hystérie à propos du télescope spatial autant que je m'en souvienne. Aujourd'hui le spatial génère de gros profits et l'exploration spatiale reste un moteur de la conquête de l'espace. [...]

D'après ce que je suis régulièrement, la conquête de Mars continue à mobiliser, mais devant les difficultés techniques, on rechigne. [...]

Quelle "hystérie" ???  :scratch: :scratch: :scratch: Le défaut de courbure fut révélé l'année de son lancement, en 1990, et la réparation réussie a eu lieu en 1993. Il y a bien eu la seconde mission de maintenance en 1997, mais il n'y a pas eu le début du commencement d'une quelconque "hystérie"...

"Aujourd'hui le spatial génère de gros profits"... Ah bon... Et pas dans les années 2000, 1990, 1980, 1970, 1960 ?  :scratch: :scratch: :scratch:

Enfin, ce ne sont pas les difficultés techniques qui font rechigner... Il y a de nombreux ingénieurs motivés par les challenges que la conquête de Mars propose. C'est bien sûr le financement qui fait rechigner les agences spatiales...
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 19361
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 46 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


@Lunarjojo a écrit:
Le spatial génère des profits aux sociétés privées car ce sont les contribuables qui assurent la presque totalité des coûts de recherche et de lancement. Si ces sociétés devaient payer les coût réels, l'espace serait toujours aux mains d'institutions étatiques.

Le seul "moteur" susceptible de mobiliser l'intérêt et surtout l'investissement privé durable, c'est la perspective de rentabilité.
Or que ce soit sur la Lune, Mars, Vénus, des astéroïdes, des lunes glacées ou à lac de méthane  .... l'intérêt des ressources qu'on y trouve ne présente pas une espérance de retour sur investissement suffisamment lucratif et rapide dans un avenir proche.

Seul le tourisme spatial donnait l'impression qu'un public pouvait être touché avec des investissements limités (pas mal de techniques nécessaires étant existantes ou bénéficiant de subventions) .... et pourtant cela a du mal à décoller même pour du suborbital, du LEO ...  et la Lune reste bien lointaine, avec en plus la particularité que ce sont des "milliardaires visionnaires" qui investissent sur leur fortune personnelle et ont la notoriété et la colonne vertébrale suffisamment solide pour lever quelques fonds.

Sinon c'est le classique qui est leur terrain d'activités principal : fournir des lanceurs pour assurer la mise en place des moyens télécoms  et le possible intérêt des foules qui utiliseraient des réseaux de satellites terrestres  proposant des activités (ludiques ?)

Il ne faut jamais dire jamais, mais le privé se lançant dans le spatial interplanétaire (sans être adossé à un besoin de service exprimé par des agences spatiales*) je n'y crois pas trop. Je n'ai pas connaissance qu'un quelconque investisseur privé se soit proposé pour développer et vendre des moyens de collecter les déchets spatiaux qui se multiplient .... la création de la Spatial Garbage Company  héritière de SOS Fantômes .... n'est pas à l'ordre du jour.  🤡

*  comme le ravitaillement de l'ISS, transporter du matériel dont l'agence à besoin : citernes de carburant par exemple - en orbite terrestre ou vers la Lune -


Dernière édition par montmein69 le Sam 8 Juil 2017 - 13:30, édité 2 fois
montmein69
montmein69

Messages : 17573
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@Lunarjojo a écrit:

[...] l'espace serait toujours aux mains d'institutions étatiques.

C'est toujours très majoritairement le cas. Le bel arbre SpaceX ne doit pas cacher la forêt des activités institutionnelles...
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 19361
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 46 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


L'exploration spatiale ne génère pas de gros profits. Les profits réalisés par les entreprises type SpaceX ne le sont que pour elles. Parce qu'elles décrochent des contrats pour la NASA par exemple. Le Dragon ou le Starliner ont été payés par le contribuable, et ne généreront pas de profits pour lui.

Les seuls véritables profits réalisés dans le spatial, ce sont pour la construction et le lancement de satellites de télécommunication privés. Mais ça ce n'est pas de l'exploration. Cela permet au moins à des complexes industriels de rentabiliser un peu leurs investissements, qui de toute façon n'auraient pas été menés juste pour faire de l'exploration.
Vadrouille
Vadrouille

Messages : 1711
Inscrit le : 04/10/2007
Age : 25 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


@katalpa a écrit:Des profits pour le privé à tous les niveaux, pas tellement chez Space X ou Orbital qui cherchent le gros coup, mais chez tous les acteurs du spatial en particulier dans le domaine des satellites et de l'exploitation des brevets. S'il n'y avait que les deniers publics, la conquête spatiale n'aurait guère avancé.

:scratch:

Au contraire, sans les deniers publics, la conquête spatiale n'en serait pas où elle en est aujourd'hui !!!

Ce n'est que depuis une dizaine d'années que SpaceX prend des initiatives, ce que les autres entreprises privées ne faisaient pas auparavant.

Si on peut dire à la rigueur que SpaceX "cherche le gros coup", encore qu'une nouvelle fois ce soit une déclaration nébuleuse, ça ne s'applique pas à Orbital-ATK, entreprise tout aussi conventionnelle que Boeing ou Lockheed Martin...
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 19361
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 46 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


@Vadrouille a écrit:
[...] le Starliner ont été payés par le contribuable, et ne généreront pas de profits pour lui.

Bien sûr, le Starliner ne génèrera pas de profits pour le contribuable, ce n'est pas son but. Par contre, il y aura bien des profits pour Boeing et ses actionnaires. C'est la seule motivation de Boeing.
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 19361
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 46 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


La nouvelle donne avec le New Space ne me semble pas tant l'origine des fonds, privés vs publiques, mais la philosophie et les objectifs qui les soutendent. Baisser drastiquement les coûts de l'exploration spatiale! Faire mieux, moins cher et réutilisable. Que se soit un entrepreneur privé ou une agence étatique n'a pas autant d'importance que la clareté des projets et le leadership pour y arriver. J'ai repris confiance en l'avenir de l'exploration spatiale et particulièrement tout ce qui touche Mars. L'influence et le leadership des privés ne peut qu'influencer positivement les anciens du spatial, et on le sent déjà.
À moins de grosses défaillances techniques imprévues, l'exploration hunaine de Mars est sur les rails et elle a de bonnes chances de se perpétuer dans le temps, contrairement à ce que fut la conquête de la Lune.
Nous sommes à l'orée des 737 de l'espace et de franchir la barrière de l'espace peu coûteux.
Les profits viendont un jour, mais je crois qu'il y aura l'étape de l'autofinancement, et l'utilisation de ressources in-situ qui faciliteront la transition à paritr des fonds publiques.
Il ne restera que les dinosaures de la politique et de la bureaucratie, comme quoi il y aura encore du lest à lâcher...
Arès F
Arès F

Messages : 431
Inscrit le : 19/03/2017
Age : 53 Masculin
Localisation : Québec, CA

Revenir en haut Aller en bas


Si Wikipedia dit vrai, le programme ExoMars, c'est à dire deux malheureuses sondes (je dis "malheureuses" car ce n'est rien à côté d'un vol habité), a coûté 1,2 milliards d'euros. Les deux lanceurs Proton-M ont dû coûter environ 0,2 milliards. Ce qui veut dire que, même si Musk (ou quelqu'un d'autre) était capable de lancer de manière totalement gratuite, les sondes nous auraient tout de même coûté 1 milliard.

Tant que ce coût ne baissera pas (et ce n'est pas demain la veille), personne ne se lancera dans une exploration massive de Mars. Et surtout pas le privé.


_________________
Kosmonavtika - Le site de l'Espace russe
nikolai39
nikolai39
Admin
Admin

Messages : 9766
Inscrit le : 15/05/2006
Age : 35 Masculin
Localisation : Loiret

https://www.kosmonavtika.com

Revenir en haut Aller en bas


On pourrait nuancer ça par 2 choses:
- Exomars n'est vraiment pas l'exemple à suivre d'un point de vue budgétaire.
- Si le lancement était gratuit et la charge utile supérieure, le coût de ces engins serait drastiquement réduit. On en tirerait plusieurs en redondance, et on le fabriquerait de façon beaucoup plus rustique (blindage plus épais, COTS à tous les étages, ...).

L'impact sur le prix ne serait pas direct, mais indirect car il changerait la façon dont on "consomme" le spatial.
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12329
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 47 Masculin
Localisation : France

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum