Proxima, film français sur une astronaute européenne

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


sortie le 27 11 2019 vu reportage se jour jt de 20 h de tf1

grysor

Messages : 3147
Inscrit le : 09/06/2006

Revenir en haut Aller en bas


Je sors de la séance.

La critique de Kostya ci-dessus reflète tout à fait mon ressenti.

C'est un mélo, une belle histoire entre une mère aspirante astronaute qui doit s'en aller 1 an et sa (très) jeune fille. Le film est émouvant mais c'est dommage de ne pas avoir été plus immergé dans l'entrainement. Ce coté est beaucoup trop survolé à mon gout. Mais comme le dit Kostya, c'est un film d'auteure, qu'il faut bien sûr aller voir, ne serait-ce que pour les plans tournés au TsPK et à Baïkonour.

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 22092
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


@Wakka a écrit:Mais comme le dit Kostya, c'est un film d'auteure, qu'il faut bien sûr aller voir, ne serait-ce que pour les plans tournés au TsPK et à Baïkonour.
Et à l'EAC ne l'oublions pas !
Après, si le film avait voulu respecter l'unité de temps passé aux entrainements par rapport au reste des activités, à part le stage de survie, toutes les autres séquences auraient été encore écourtées au profit des cours théoriques et réunions de briefing/debriefing
Spoiler:
qui apparaissent à peine à part la séquence avec T.Pesquet
Soyons heureux que ces scènes prennent en proportion une place plus importante dans le film que ce qu'elles auraient pu si le ratio avait été respecté (le montage m'a pourtant semblé l'un des atouts de ce film, je le trouve particulièrement soigné).
Par contre, le ratio entre temps passé au sol et temps dans le vaisseau est respecté quand à lui par rapport à l'ensemble de la vie d'un astronaute. ;)
Kostya
Kostya

Messages : 3801
Inscrit le : 09/07/2009
Masculin
Localisation : Kalouga

https://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5

Revenir en haut Aller en bas


J'ai vu Proxima hier et je rejoins les critiques en grande partie positives de Wakka et Kostya : C'est donc un film à ne pas manquer !

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10745
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


vu samedi avec ma femme et ma fille de 8 ans, on a tous bien aimé mais c'est pas non plus le film de l'année :)
ma fille n'a pas apprécié le fait de devoir lire sans arrêt les traductions, en plus elles passent super vite ce qui fait que ma femme a du lui lire quasi tous les dialogues
bed31fr
bed31fr

Messages : 748
Inscrit le : 28/05/2008
Age : 43 Masculin
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas


@Wakka a écrit:Je sors de la séance.

La critique de Kostya ci-dessus reflète tout à fait mon ressenti.

C'est un mélo, une belle histoire entre une mère aspirante astronaute qui doit s'en aller 1 an et sa (très) jeune fille. Le film est émouvant mais c'est dommage de ne pas avoir été plus immergé dans l'entrainement. Ce coté est beaucoup trop survolé à mon gout. Mais comme le dit Kostya, c'est un film d'auteure, qu'il faut bien sûr aller voir, ne serait-ce que pour les plans tournés au TsPK et à Baïkonour.
exactement le même ressenti, de plus , la séquence ou elle quitte les locaux d'isolement pour emmener sa fille dans le périmètre même pas gardé de la fusée c'est n'importe quoi .
J'ai relevé quelques erreurs que les spécialistes confirmeront ou pas : au moment du départ elle a dans la main le stick qui permet d'appuyer sur les boutons en restant sanglé dans son siège , je pense que seul le commandant de bord en dispose .
Les commentaires lors du lancement sont faits en anglais, pour un lancement de Baikenour ça semble bizarre .
Enfin, ils annoncent que la fusée à quitté l'atmosphère alors qu'on voit encore les flammes des moteurs . C'est possible qu'il y ait des flammes hors de l'atmosphère ?
apollo52
apollo52

Messages : 75
Inscrit le : 13/02/2019
Age : 67 Masculin
Localisation : essonne

https://www.flickr.com/photos/domelo/

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


Vu ce jour.
les +
- Les acteurs, très bons.
- L'histoire, intelligente et crédible dans l'ensemble.
- Les scènes d'entrainement.
les -
- La pauvreté des détails techniques, aucune image de la préparation du Soyouz (assemblage, acheminement en train jusqu'au pas de tir, redressage, etc), peu d'images du cosmodrome, etc.
- La sortie de quarantaine, absurde.
- Quelques longueurs qui auraient pu être avantageusement remplacées par des scènes techniques.
C'est un film français alors bon, je ne vais pas trop charger la barque mais je suis resté un peu sur ma faim, comme ma compagne d'ailleurs.
Surt
Surt

Messages : 398
Inscrit le : 07/02/2018
Age : 54 Masculin
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas


@Surt a écrit:Vu ce jour.
les +
- Les acteurs, très bons.
- L'histoire, intelligente et crédible dans l'ensemble.
- Les scènes d'entrainement.
les -
- La pauvreté des détails techniques, aucune image de la préparation du Soyouz (assemblage, acheminement en train jusqu'au pas de tir, redressage, etc), peu d'images du cosmodrome, etc.
- La sortie de quarantaine, absurde.
- Quelques longueurs qui auraient pu être avantageusement remplacées par des scènes techniques.
C'est un film français alors bon, je ne vais pas trop charger la barque mais je suis resté un peu sur ma faim, comme ma compagne d'ailleurs.

Tout à fait d'accord avec Surt, sauf que la fin du film, notamment la séance de Bétadine, n'est vraiment pas crédible ce qui jette un doute regrettable sur l'ensemble.
Aramis
Aramis
Donateur
Donateur

Messages : 252
Inscrit le : 02/04/2007
Age : 70 Localisation : Europe

Revenir en haut Aller en bas


@Aramis a écrit:
@Surt a écrit:Vu ce jour.
les +
- Les acteurs, très bons.
- L'histoire, intelligente et crédible dans l'ensemble.
- Les scènes d'entrainement.
les -
- La pauvreté des détails techniques, aucune image de la préparation du Soyouz (assemblage, acheminement en train jusqu'au pas de tir, redressage, etc), peu d'images du cosmodrome, etc.
- La sortie de quarantaine, absurde.
- Quelques longueurs qui auraient pu être avantageusement remplacées par des scènes techniques.
C'est un film français alors bon, je ne vais pas trop charger la barque mais je suis resté un peu sur ma faim, comme ma compagne d'ailleurs.

Tout à fait d'accord avec Surt, sauf que la fin du film, notamment la séance de Bétadine, n'est vraiment pas crédible ce qui jette un doute regrettable sur l'ensemble.
Attention de ne pas trop dévoilé tout le film ... avec la séance de Bétadine !

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10745
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


Combat de coqs étoilés :D

Lors de la réalisation du film, la réalisatrice Alice Winocour a avoué que Thomas Pesquet avait agacé LA star américaine du film, Matt Damon, jaloux que les femmes du plateau dont Alice Winocour et Eva Green n'aient d'yeux que pour le français, attirée par son statut d'astronaute qui a visiblement éclipsé la Star hollywoodienne. Heureusement que le français n'a fait qu'une brève apparition.

https://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/thomas-pesquet-lastronaute-francais-agace-une-star-dhollywood-qui-le-fait-savoir_439367
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28710
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Pour un film aussi "documentaire" (dans le bon sens du terme), c'est étonnant de ne voir aucune référence à la NASA. L'astronaute américain joué par Matt Dillon est astronaute de l' "ISA" (International Space Agency), et il n'a que l'écusson de cette agence fictive sur sa combi. L'utilisation du nom et du logo NASA aurait-elle posé problème ?
Certes, il est question d'une future mission martienne habitée organisée par cette même ISA, mais cela ne donne pas vraiment une explication (pourquoi mentionner l'ESA et pas la NASA ?).
CosmoS
CosmoS

Messages : 1072
Inscrit le : 13/11/2005
Age : 52 Masculin
Localisation : 31

Revenir en haut Aller en bas


Attention au but du film. Le but n'était pas de faire un docu ou une docu-fiction mais bien de montrer que ces hommes et ces femmes qui montent la haut ont aussi un coeur, une âme, une personnalité et une sensibilité, des sentiments qui peuvent parfois prendre ou perturber  des phases de leurs entraînements. Sujet très rarement aborder tant  est délicat l'intime que l'on peut dévoiler et celui que l'on garde que pour soi.
De ce point de vue, le film est plutôt réussi. Télérama, "journal de référence culturelle" (pléonasme) , n'a pas hésité à mettre le maximum d'étoiles.
Perso, je l'ai regardé comme un film sur la psychologie d'une astronaute qui choisit de partir une année dans l'ISS et qui sait qu'elle va laissé sa fille en bas. J'écris cela pour faire simple.
Que je n'ai pas vu assez de scènes "techniques", ce n'est pas un problème car ce n'était pas le sujet. On a voit suffisamment pour se douter qu'elle ne va pas passer un an dans une cabane au fond de son jardin avec deux compères. L'absence du logo NASA que j'avais bien remarqué n'est pas très important (peut-être un no go de la sacro sainte NASA), la sortie en pleine nuit de la quarantaine pour emmener sa fille, qui au passage joue très très bien, voir la fusée de maman a été pour moi un moment fort du lien entre la petite et sa mère ou vice versa, un côté romanesque certes mais émotif. Le "lessirécurage" du corps de notre astronaute à la "bétanine" m'a aussi beaucoup amusé, ceci dit Belle Actrice.
J'ai également aimé que le générique de fin soit entrecoupé par des photos de femmes astronautes ou cosmonautes avec leurs enfant. Très bonne idée.
Bref, le monsieur "Tout le Monde" dont bien entendu ne faisons pas partie, n'y verra que du feu et s'intéressera surtout aux relations "intimes d'une Mére et de son Enfant". PapyDomi met 5 étoiles.
Papy Domi
Papy Domi
Donateur
Donateur

Messages : 1899
Inscrit le : 13/04/2011
Age : 68 Masculin
Localisation : TOURS 37000-PERNAY 37340

Revenir en haut Aller en bas


Pour moi ca me fait regretter qu'il y ait eu si peu de femmes astronautes européennes. Une en Italie, active, une en France plus une au Royaume-Uni mais pas dans un cadre ESA. Et surtout que parmi les astronautes européens selectionnés mais n'ayant jamais volé les femmes sont surrepresentees (voir ESA Groupe 2 ou DLR Groupe 2).
jassifun
jassifun

Messages : 1002
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 33 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


Comme ça déjà été remarqué précédemment, l'intérêt principal (et dans l'esprit du forum) de ce film revient aux différentes séquences filmées dans les centres d'entraînements en Allemagne (ESA, Cologne) et en Russie (Cité des Etoiles et Baïkonour).
Le grand moment magique se produit lorsque l'héroïne (bravant sa quarantaine) et sa fille franchissent les clôtures pour découvrir le Soyouz, magnifique, trônant au milieu de la steppe kazaque (genre de vision que j'ai éprouvée en juillet 1993). Ah ! Aussi, le lancement où quasi seul le cinéma peut restituer l'énormité sonore et la puissance d'éjection des gaz d'un lanceur spatial.:cheers:

Enfin, la grande déception du final tronqué où j'imaginais que le film prendrait une dimension dramatique bien supérieure s'il avait montré l'évolution des relations entre Sarah et Stella lors de leur séparation durant l'année de vol spatial. Evidemment, pour ça, il aurait fallu disposer d'un budget hollywodien !

Côté distribution, je suis particulièrement heureux de retrouver Eva Green, une des très rares actrices françaises vraiment capable d'impressionner (et quel regard !), notamment dans les personnages qu'elle incarne dans "Dark Shadows" et  "300 : La Naissance d'un Empire" (énorme réalisation !) ...


Dernière édition par Gasgano le Jeu 2 Jan 2020 - 0:51, édité 4 fois
Gasgano
Gasgano

Messages : 1588
Inscrit le : 07/03/2007
Age : 66 Masculin
Localisation : 91 & 44

Revenir en haut Aller en bas


@apollo52 a écrit:...
exactement le même ressenti, de plus , la séquence ou elle quitte les locaux d'isolement pour emmener sa fille dans le périmètre même pas gardé de la fusée c'est n'importe quoi .
Pourtant tiré d'un fait réel: confirmé par Clervoy et Haigneré lors de la Première.
Pour les autres détails, je serais moins affirmatif mais la réalisatrice/scénariste a vécu en immersion à la fois à Cologne et Moscou pendant assez longtemps pour qu'elle ait pris le moins de liberté possible avec la réalité vécue par les astronautes.
Par contre, lors du tournage, les équipes étaient hébergées en dehors des sites de tournage, ce qui n'a pas été sans poser de petits problèmes logistiques: le fait notamment de devoir chaque matin repasser par la sécurité du TsPK a failli faire craquer Matt Dilon habitué à une plus grande liberté de déplacement.
Kostya
Kostya

Messages : 3801
Inscrit le : 09/07/2009
Masculin
Localisation : Kalouga

https://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5

Revenir en haut Aller en bas


@Kostya a écrit:
@apollo52 a écrit:...
exactement le même ressenti, de plus , la séquence ou elle quitte les locaux d'isolement pour emmener sa fille dans le périmètre même pas gardé de la fusée c'est n'importe quoi .
Pourtant tiré d'un fait réel: confirmé par Clervoy et Haigneré lors de la Première.
...
Ce passage était émouvant, mais j'avoue que j'étais septique sur sa réalité et le considérais comme une belle histoire montée de toute pièce pour nous mettre la larme à l’œil.
Comme quoi il faut savoir garder parfois son âme d'enfant !
Et finalement je suis très content de m'être trompé et que cette séquence correspondait à la réalité !

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10745
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


Je viens de voir le film. bon c'est moins dépriment que se que je pensais. c'est presque regardable. Le spatial n'est qu'une toile de fond pour cette histoire de famille. petite remarque, on vois énormément l’américain, mais quasiment pas le membre d’équipage russe. il y a aussi la séquence stupide ou l’américain galéré a se faire comprendre a une caissier car il lui parle anglais... c'est un astronaute, il sais donc parlé russe. 

PS: Dans la scène du restaurant le père de stella dit bien que Vénus est la suite de Mars  :hot: "je travail sur les échantillons revenu de mars mais avec les nouveaux budget on enverra une mission sur Vénus. oui j'ai une planète d'avance sur ta mere (qui prepare une mission martien)"
phenix
phenix

Messages : 2068
Inscrit le : 22/02/2015
Age : 26 Masculin
Localisation : Hier:Ardèche Aujourd’hui:Marignane Demain:Vénus

https://venautics.space/accueil-provisoire/

Revenir en haut Aller en bas


@jassifun a écrit:Pour moi ca me fait regretter qu'il y ait eu si peu de femmes astronautes européennes. Une en Italie, active, une en France plus une au Royaume-Uni mais pas dans un cadre ESA. Et surtout que parmi les astronautes européens selectionnés mais n'ayant jamais volé les femmes sont surrepresentees (voir ESA Groupe 2 ou DLR Groupe 2).

Il a failli aussi y avoir une Belge, Marianne Merchez, sélectionnée en 1992 par l'ESA, qui a renoncé après quelques mois d'entraînement pour se consacrer à sa famille (elle avait épousé l'astronaute Italien Maurizio Cheli, de la même promotion). Si je ne me trompe pas ?
Aragatz
Aragatz

Messages : 3258
Inscrit le : 23/09/2005
Age : 42 Féminin
Localisation : Côte Atlantique

http://www.welcomeintospace.com/

Revenir en haut Aller en bas


Au sujet du film PROXIMA


Bon comme je le disais quelques posts plus hauts, vous avez tellement éreinté le film par vos critiques que je disais ne pas être pressé de le voir. Hier sur la TV, le film a été programmé, je l'ai vu, regardé, et finalement je n'ai pas été trop déçu si ce n'est l'escapade de nuit où Sarah et sa fille Stella font le mur du sanctuaire pour aller voir de près la fusée Soyouz (séquence grossière). Non, pas trop déçu, voire pas déçu du tout ; je vous épargne mon argumentaire ; au final cela a été pour moi un bon film, au passage on aperçoit même Thomas Pesquet. J'ai en plus apprécié le générique de fin, où en plus des intervenants, apparaissent d'authentiques femmes astronautes et leur progéniture qui ont sans doute un peu côtoyé ce problème : "métier-famille" ; j'ai bien aimé entre autre voir Mamie Shanon et sa tribut.
Oui, vous pouvez voir ce film, l'atmosphère cinématographique dans le milieu astronautique est correcte et le DVD du film vient de sortir en 2020.

Proxima : film [2019] de Alice Winocour avec Eva Green [Sarah].   happy1 happy1
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13322
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


@Astro-notes a écrit:Au sujet du film PROXIMA


Bon comme je le disais quelques posts plus hauts, vous avez tellement éreinté le film par vos critiques que je disais ne pas être pressé de le voir. Hier sur la TV, le film a été programmé, je l'ai vu, regardé, et finalement je n'ai pas été trop déçu si ce n'est l'escapade de nuit où Sarah et sa fille Stella font le mur du sanctuaire pour aller voir de près la fusée Soyouz (séquence grossière). Non, pas trop déçu, voire pas déçu du tout ; je vous épargne mon argumentaire ; au final cela a été pour moi un bon film, au passage on aperçoit même Thomas Pesquet. J'ai en plus apprécié le générique de fin, où en plus des intervenants, apparaissent d'authentiques femmes astronautes et leur progéniture qui ont sans doute un peu côtoyé ce problème : "métier-famille" ; j'ai bien aimé entre autre voir Mamie Shanon et sa tribut.
Je partage totalement cet avis.
vp
vp

Messages : 2772
Inscrit le : 21/09/2005
Age : 46 Masculin
Localisation : RP

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum