Heracles (ESA) - Mission de retour d'échantillons lunaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas




L’ESA collabore avec les agences spatiales canadienne et japonaise pour préparer la mission robotique Heracles sur la Lune au milieu ou à la fin des années 2020. Utilisant le Gateway, un robot explorera le terrain en prévision de la future arrivée d'astronautes et acheminera des échantillons lunaires sur Terre.

Cette mission offre la meilleure et la plus rapide des chances de livrer des échantillons de la Lune sur Terre à bord du vaisseau spatial Orion de la NASA dès sa quatrième ou cinquième mission.

Les objectifs comprennent également le test de nouveau matériel, la démonstration de la technologie et l'acquisition d'expérience, tout en renforçant les partenariats internationaux en exploration.

Un petit atterrisseur avec un rover à l'intérieur pesant environ 1 800 kg au total atterrira et sera contrôlé par les astronautes du Gateway. Un module d'ascension décollera de la surface et retournera au Gateway avec des échantillons prélevés par le rover.

Heracles va démontrer ces technologies et prouver leur valeur pour l'Homme. Les missions ultérieures comprendront un rover pressurisé conduit par des astronautes et un module de remontée permettant à l'équipage de rentrer chez lui.

Les communications sont essentielles, avec des satellites fournissant des réseaux à grande vitesse permettant de faire fonctionner des appareils depuis l'orbite, notamment en transmettant des éléments visuels à partir de caméras, en contrôlant des signaux permettant de déplacer les caméras, les bras et les roues et en transmettant des données scientifiques.

Lorsque le module d'ascension contenant le conteneur d'échantillons arrive, le bras robotique du Gateway le capturera et le jettera dans le sas de l'avant-poste pour le déballage et le transfert du conteneur à Orion et son vol ultérieur vers la Terre avec des astronautes de retour.

Heracles est un programme international visant à exploiter au maximum le Gateway et à fournir des échantillons aux scientifiques sur Terre grâce à une nouvelle technologie plus performante et plus légère que les missions précédentes.

https://www.esa.int/Our_Activities/Human_and_Robotic_Exploration/Exploration/Landing_on_the_Moon_and_returning_home_Heracles
Fabien0300
Fabien0300
Rédacteur-Donateur
Rédacteur-Donateur

Messages : 2219
Inscrit le : 23/10/2016
Age : 34 Masculin
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


Je réactive ce Fil, puisque la ministérielle ESA 19+ a entériné le projet d'un atterrisseur lunaire dont le concept doit être proche de HERACLES.

La vidéo publiée ci-dessus par Fabien0300 et le profil de mission par Jassifun, doivent résumer assez clairement, ce que serait une mission automatique d'exploration avec recueil d'échantillons puis rapatriement sur terre.


  • Lancement par Ariane 64 avec accès direct au site d'atterrissage choisi sur la Lune
  • Après alunissage sur le site, débarquement d'un rover permettant d'explorer les alentours du site d'alunissage, le prélèvement d'échantillons et leur conditionnement puis transfert dans un module d'ascension*
    * on peut envisager qu'un astronaute (ou un équipage complet) européen présent dans le Gateway supervisera ces opérations (télé manipulation ?).
  • décollage du module d'ascension et RdV avec le Gateway.
  • Transfert des échantillons vers un vaisseau Orion qui retourne ensuite sur terre (on peut supposer là encore que cette étape sera gérée par l'équipage avec présence européenne - voire entièrement européen - )
  • Analyse des échantillons dans des laboratoires terrestres disposant d'équipements lourds adéquats



L'intérêt, outre l'intérêt scientifique de la récupération des échantillons, réside dans la mise au point de ces techniques de télémanipulation, pouvant évoluer vers de l'automatisme complet avec bonne dose d'IA, pour préparer des missions de retour d'échantillons de Mars (ce qui est déjà prévu), mais aussi sur d'autres destinations (planètes, lunes, astéroïdes, etc ...)

L'objectif lunaire pour l'Europe** prend alors son sens avec une perspective de prolongation de l'exploration du système solaire lointain, sans attendre le voyage humain qui sera forcément plus long , difficile et couteux à mettre en oeuvre (si tant est qu'on y arrive dans les deux décennies à venir)
** et probablement des partenaires japonais, canadiens, etc ...
montmein69
montmein69

Messages : 17580
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Ah, je cherchais justement des infos sur la contribution européenne pour un retour vers la Lune avec Ariane 6 ! Heracles !
Comme la NASA a un contrat avec SpaceX utilisant la Falcon Heavy pour ravitailler le LOP-G, l'Europe pourrait faire de même avec Ariane 6 ? Peut-être que le module propulsif d' Orion, pourrait servir d'inspiration pour rejoindre le NRHO ?
Raoul
Raoul

Messages : 1845
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 63 Masculin
Localisation : Gembloux, Belgique

http://membres.multimania.fr/astroraoul/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum