Nouveaux tests statiques des SRM de la navette

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Source: http://www.flashespace.com/html/nov06/21a_11.htm

La dernière campagne de tir statique d'un moteur réutilisable SRM des boosters de la navette a été mise à profit par la NASA pour préparer les prochains vols de navette de nuit et explorer le système de contrôle de roulis d'Ares I.

Il faut savoir que dans le cadre des procédures de sécurité mises en place pour le retour en vol, la NASA filme avec des caméras HD la navette pendant son décollage. Jusqu'à aujourd'hui, seuls des tirs diurnes ont eu lieu. En prévision de missions nocturnes, la NASA a donc voulu voir si ce dispositif mise en place était compatible avec un lancement de nuit en s'assurant que l'intensité lumineuse dégagée par les moteurs de la navette ne va pas en quelque sorte aveugler la caméra, ou rendre invisibles certaines zones autour de la navette et donc empêcher de voir la chute éventuelle de débris de mousse isolante par exemple.

Cette petite campagne, survenue la semaine dernière, a également permis aux ingénieurs d'explorer le comportement attendu de ces moteurs lorsqu'ils seront installés sur le premier étage d'Ares I de façon à préparer au mieux le système de contrôle de roulis du lanceur. Le test a permis de mesurer le niveau de vibrations, le niveau acoustique et le moment de roulis subis par le moteur pendant le lancement.

Solid Rocket Motors

Les moteurs SRM sont en fait les deux boosters d'appoint accolés au réservoir externe de couleur orange. Ils sont réutilisables bien qu'évidemment ce n'est pas la même paire de boosters utilisée depuis le lancement de la première navette en avril 1981.

Il s'agit des plus gros moteurs de ce type réutilisables au monde. Chaque booster mesure environ 45 m de haut pour un diamètre de 3,7 m et un poids au décollage de quelque 590 tonnes, dont 440 tonnes de propergols. Lors d'un tir de navette, ils fonctionnent pendant un peu plus de 2 minutes et tombent ensuite dans l'océan avant d'être récupérés et reconditionnés pour un prochain tir.


Nouveaux tests statiques des SRM de la navette SrmP1 Nouveaux tests statiques des SRM de la navette SrmP2
Nouveaux tests statiques des SRM de la navette SrmP3
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 29872
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 52 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Où ont lieu ces tests ?
doublemexpress
doublemexpress

Messages : 1849
Inscrit le : 13/10/2005
Age : 45 Masculin
Localisation : Belgique - Hainaut

Revenir en haut Aller en bas


@Mustard a écrit:Source: http://www.flashespace.com/html/nov06/21a_11.htm

...
Solid Rocket Motors

Les moteurs SRM sont en fait les deux boosters d'appoint accolés au réservoir externe de couleur orange. Ils sont réutilisables bien qu'évidemment ce n'est pas la même paire de boosters utilisée depuis le lancement de la première navette en avril 1981.
...
Lors d'un tir de navette, ils fonctionnent pendant un peu plus de 2 minutes et tombent ensuite dans l'océan avant d'être récupérés et reconditionnés pour un prochain tir.


Comment savoir combien ont été réutilisé ? Sur quel vols, ... ?

Pour les SSME, un nurero de "série" leur est attribué et il est repris dans les SPK de chaque vols. Certains SSME ont plus de 15 vols (sans comptés les test au banc ! - sont-ils d'ailleurs répertoriés) :

EDIT :
2012 22 vols (de STS 6 en 83 à STS 93 en 1999)

2019 19 vols (de STS 9 en 83 à STS 93 en 1999)
2109 17 vols (de STS 41B en 84 à STS 83 en 1997)
EDIT :
2031 17 vols également (de STS 29 en 1989 à STS 93 en 1999)


Je suppose que de nombreuse pièce ont été changées sur ce laps de temps.

Mais quand même, et surtout au vu que de nombreux "nouveaux" moteurs sont utilisés (les n°s de séries pour STS 116 sont 2050 - 2054 - 2058)


Dernière édition par le Ven 24 Nov 2006 - 15:05, édité 1 fois
doublemexpress
doublemexpress

Messages : 1849
Inscrit le : 13/10/2005
Age : 45 Masculin
Localisation : Belgique - Hainaut

Revenir en haut Aller en bas


Prenons un exemple concret.
STS 116 emportera les moteurs 2050 ; 2054 ; 2058.
Combien de vols ont-ils effectué ?
Je ne trouve pas l'info.
Fabien
Fabien

Messages : 6152
Inscrit le : 23/09/2005
Age : 43 Masculin
Localisation : Paris (75)

Revenir en haut Aller en bas


@Fabien a écrit:Prenons un exemple concret.
STS 116 emportera les moteurs 2050 ; 2054 ; 2058.
Combien de vols ont-ils effectué ?
Je ne trouve pas l'info.

Dans mes "tablettes" (je viens de voir que j'ai pas l'info pour STS 108EDIT : Après vérifs, les infos sont pas dans le SPK )

2050 : 3ème vols - précédemment STS 111 et STS 113

2054 : 6ème vols - préc. STS 101 - 97 - 100 - 111 et 114

2058 : 1er vol à priori !

or essai statique ! comme signalé précédemment !


Dernière édition par le Mer 22 Nov 2006 - 14:16, édité 1 fois
doublemexpress
doublemexpress

Messages : 1849
Inscrit le : 13/10/2005
Age : 45 Masculin
Localisation : Belgique - Hainaut

Revenir en haut Aller en bas


combien ont été construit? 17 vols pour un moteur, c'est quand même formidable...
avatar
Dirk De Winne

Messages : 1385
Inscrit le : 14/08/2006
Age : 38 Masculin
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas


@Dirk De Winne a écrit:combien ont été construit? 17 vols pour un moteur, c'est quand même formidable...
...mais ça aurait peut-être coûté moins cher de faire des moteurs moins sophistiqués, réutilisables seulement 3 ou 4 fois.
Blink / Pamplemousse
Blink / Pamplemousse

Messages : 1208
Inscrit le : 30/09/2005
Age : 37 Masculin
Localisation : Troyes (10)

Revenir en haut Aller en bas


@Dirk De Winne a écrit:combien ont été construit? 17 vols pour un moteur, c'est quand même formidable...

Je suppose une bonne cinquantaine, j'ai déjà beaucoup cherché mais j'ai jamais vraiment trouver des infos super pertinentes, en dehors des SPK (Shuttle Press Kit)

J'ai un tableau en XLS (2 Mb) , qui me liste tous les vols, (US et russes) avec toute une série d'info comme bien entendu leséquipages, les dates, ... mais aussi les n° de SSME, de SRB, de ET, de RMS, les CU, les équipage Backup, ...

Pas encore super au point mais pour ce que je lui demande, sa marche :cheers:


En gros, les premier à voler sur Columbia ont fait 5 vols consécutifs et son numérotés 2005 - 2006 - 2007

Ensuite, la numérotation augmente (avec parfois des trous ? ? ?) jusqu'à 2058 sur STS 116 !

2 moteurs "sortent" du lots avec les numéros 2107 et 2109 !

Au début je suposais une faute de frappe, mais non.

A noter : depuis les vols vers ISS, peut de "vieux" moteurs : pas de numéros en dessous de 2040 environ !

Et recompte fait : le -2012- à 22 vols de STS 6 en 83 à STS 93 en 1999. Je pense que c'est le moteur le plus agés ayant volé !
doublemexpress
doublemexpress

Messages : 1849
Inscrit le : 13/10/2005
Age : 45 Masculin
Localisation : Belgique - Hainaut

Revenir en haut Aller en bas


@Dirk De Winne a écrit:combien ont été construit? 17 vols pour un moteur, c'est quand même formidable...
@Blink / Pamplemousse a écrit:
...mais ça aurait peut-être coûté moins cher de faire des moteurs moins sophistiqués, réutilisables seulement 3 ou 4 fois.

Ou pourquoi pas d'investir encore plus sur des moteurs ne nécessitant aucune maintenance et pouvant voler 50 fois ! ! ! !


On ne refera pas l'histoire de la navette ! ! ! Cet engin "expérimental" comme le dit souvent Spacenut
doublemexpress
doublemexpress

Messages : 1849
Inscrit le : 13/10/2005
Age : 45 Masculin
Localisation : Belgique - Hainaut

Revenir en haut Aller en bas


@doublemexpress a écrit:
@Dirk De Winne a écrit:combien ont été construit? 17 vols pour un moteur, c'est quand même formidable...
@Blink / Pamplemousse a écrit:
...mais ça aurait peut-être coûté moins cher de faire des moteurs moins sophistiqués, réutilisables seulement 3 ou 4 fois.

Ou pourquoi pas d'investir encore plus sur des moteurs ne nécessitant aucune maintenance et pouvant voler 50 fois ! ! ! !


On ne refera pas l'histoire de la navette ! ! ! Cet engin "expérimental" comme le dit souvent Spacenut
Justement, puisque c'est un engin "expérimental" (bien que je trouve que ce terme sert parfois un peu d'excuse en ce qui concerne le programme STS, mais bon, passons, SpaceNut va encore faire une crise :lol!: ), je pense qu'à un moment du programme ils auraient pu se dire "bon, les moteur SSME, c'est bien beau, mais ça coûte cher. Faisons des moteurs moins chers, on pourra en faire plus, et ce sera plus pratique".
Blink / Pamplemousse
Blink / Pamplemousse

Messages : 1208
Inscrit le : 30/09/2005
Age : 37 Masculin
Localisation : Troyes (10)

Revenir en haut Aller en bas


@Blink / Pamplemousse a écrit:
...mais ça aurait peut-être coûté moins cher de faire des moteurs moins sophistiqués, réutilisables seulement 3 ou 4 fois.
@doublemexpress a écrit:
Ou pourquoi pas d'investir encore plus sur des moteurs ne nécessitant aucune maintenance et pouvant voler 50 fois ! ! ! !


On ne refera pas l'histoire de la navette ! ! ! Cet engin "expérimental" comme le dit souvent Spacenut
@Blink / Pamplemousse a écrit:
Justement, puisque c'est un engin "expérimental" (bien que je trouve que ce terme sert parfois un peu d'excuse en ce qui concerne le programme STS, mais bon, passons, SpaceNut va encore faire une crise :lol!: ), je pense qu'à un moment du programme ils auraient pu se dire "bon, les moteur SSME, c'est bien beau, mais ça coûte cher. Faisons des moteurs moins chers, on pourra en faire plus, et ce sera plus pratique".

Mais c'est une polémique ! ! ! !

Tout coute cher dans le spatial :eeks: , très cher 8-) , trop cher :evil:

Mais on n'y peut rien, ou e tout cas pas grand chose ! ! ! !


Si on enleve, les SSME de la partie "réutiluisable" de la navette, il reste plus grand chose.

Les OMDP ont modifié la navette, c'est indéniable, en l'améliorant, c'est indéniable aussi.

Les SSME, les SRB, les CU (Spacelab, SpaceHab, Spas et Spartan, ...) revolent après de nombreuses modifs. Les Tuiles, changées à la pièce et sur mesure :lolnasa:

A part la structure, qu'est ce qui est vraiement réutiluisé en l'état ?

Mais est-ce pour ca qu'il falait arreter après 10 vols ?

ou après 25, sur un échec, avec pleins de CU qui nécissitait la navette pour partir (dont Hubble, Magellan, Compton GRO, Galileo, ? ? ? ? ?)


Ce sont DES engins expérimentaux, comme l'était le X-15, 199 vols avec 3 exemplaires et aussi qlq crash mémorables. Et alors, le 200 vols a été tenté.

La navette doit continuer à voler malgré ses vices. Elle me manquera, et encore plus en attendant Orion, si jamais il vient un jour :lolnasa:


Dernière édition par le Mer 22 Nov 2006 - 16:03, édité 1 fois
doublemexpress
doublemexpress

Messages : 1849
Inscrit le : 13/10/2005
Age : 45 Masculin
Localisation : Belgique - Hainaut

Revenir en haut Aller en bas


@doublemexpress a écrit: le X-15, 199 viols
:lolnasa:
Bon, je suis déjà dehors...
mic8
mic8
Donateur
Donateur

Messages : 2817
Inscrit le : 08/11/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Suisse

https://www.mic8.ch/satobserver

Revenir en haut Aller en bas


@mic8 a écrit:
:lolnasa:
Bon, je suis déjà dehors...

J'ai corrigé au moins celle là. Il y a d'autres "fôte" mais elle était un peu 'too much'
doublemexpress
doublemexpress

Messages : 1849
Inscrit le : 13/10/2005
Age : 45 Masculin
Localisation : Belgique - Hainaut

Revenir en haut Aller en bas


Un truc étonnant à ce propos, suite à quelques recherches

@doublemexpress a écrit:
...
EDIT :
2012 22 vols (de STS 6 en 83 à STS 93 en 1999)

2019 19 vols (de STS 9 en 83 à STS 93 en 1999)
2109 17 vols (de STS 41B en 84 à STS 83 en 1997)
EDIT :
2031 17 vols également (de STS 29 en 1989 à STS 93 en 1999)


Je suppose que de nombreuse pièce ont été changées sur ce laps de temps.


Bizarre, 3 des moteurs ayant volé le plus ont volé ensemble pour leur dernier vol

STS 93 le 23.07.1999 pour lancer Chandra

Coincidence :?: :!: :?: :!: :?: :!: :?: :!: :?: :!: :?: :!: :?: :!:
doublemexpress
doublemexpress

Messages : 1849
Inscrit le : 13/10/2005
Age : 45 Masculin
Localisation : Belgique - Hainaut

Revenir en haut Aller en bas


@doublemexpress a écrit:On ne refera pas l'histoire de la navette ! ! ! Cet engin "expérimental" comme le dit souvent Spacenut

C'est John Young qui dit ça ! ;)
SpaceNut
SpaceNut

Messages : 3875
Inscrit le : 19/10/2005
Age : 55 Masculin
Localisation : Languedoc-Roussillon

https://www.anecdotes-spatiales.com/

Revenir en haut Aller en bas


@Blink / Pamplemousse a écrit:Justement, puisque c'est un engin "expérimental" (bien que je trouve que ce terme sert parfois un peu d'excuse en ce qui concerne le programme STS, mais bon, passons, SpaceNut va encore faire une crise :lol!: ), je pense qu'à un moment du programme ils auraient pu se dire "bon, les moteur SSME, c'est bien beau, mais ça coûte cher. Faisons des moteurs moins chers, on pourra en faire plus, et ce sera plus pratique".

Je fais des crises moi ? lol

Ce que les américains ont appris avec le SSME n'a justement pas de prix ! ;)
SpaceNut
SpaceNut

Messages : 3875
Inscrit le : 19/10/2005
Age : 55 Masculin
Localisation : Languedoc-Roussillon

https://www.anecdotes-spatiales.com/

Revenir en haut Aller en bas


Pour les SSME comme pour la navette, apprendre que ça coute trop cher et que ce n'est pas à refaire a justement un prix... :blbl:
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12331
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 48 Masculin
Localisation : France

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


C'est sûr que le savoir n'a pas de prix, mais 25 ans pour comprendre que la solution n'est pas le SSME, ils sont quand même un peu long à la détente.
Personnellement, le programme STS compte bien trop d'erreurs de ce genre pour que je l'apprécie pleinement.
Blink / Pamplemousse
Blink / Pamplemousse

Messages : 1208
Inscrit le : 30/09/2005
Age : 37 Masculin
Localisation : Troyes (10)

Revenir en haut Aller en bas


Astrogreg a écrit:Pour les SSME comme pour la navette, apprendre que ça coute trop cher et que ce n'est pas à refaire a justement un prix... :blbl:

Comme disait ma grand-mère, "The future belongs to the brave not to the coward"...

Quand on va de l'avant, que l'on expérimente de nouveaux trucs, il arrive que l'on se plante... mais au moins la NASA a essayé. Et le bilan de la navette n'est pas si mauvais...
Effectivement, explorer l'inconnu a un prix, demande des sacrifices... Merci à la NASA pour tout ce qu'elle nous a apporté et continue de nous donner !

Les perspectives sont différentes selon que l'on se place du point de vue pécuniaire, du bilan scientifique etc... La connaissance, ne t'en déplaise, n'a pas de prix !


Dernière édition par le Ven 24 Nov 2006 - 20:41, édité 1 fois
SpaceNut
SpaceNut

Messages : 3875
Inscrit le : 19/10/2005
Age : 55 Masculin
Localisation : Languedoc-Roussillon

https://www.anecdotes-spatiales.com/

Revenir en haut Aller en bas


@Blink / Pamplemousse a écrit:C'est sûr que le savoir n'a pas de prix, mais 25 ans pour comprendre que la solution n'est pas le SSME, ils sont quand même un peu long à la détente.
Personnellement, le programme STS compte bien trop d'erreurs de ce genre pour que je l'apprécie pleinement.

C'est toujours beaucoup plus facile de critiquer après coup, surtout pour des profanes comme nous !
SpaceNut
SpaceNut

Messages : 3875
Inscrit le : 19/10/2005
Age : 55 Masculin
Localisation : Languedoc-Roussillon

https://www.anecdotes-spatiales.com/

Revenir en haut Aller en bas


@SpaceNut a écrit:
@Blink / Pamplemousse a écrit:C'est sûr que le savoir n'a pas de prix, mais 25 ans pour comprendre que la solution n'est pas le SSME, ils sont quand même un peu long à la détente.
Personnellement, le programme STS compte bien trop d'erreurs de ce genre pour que je l'apprécie pleinement.

C'est toujours beaucoup plus facile de critiquer après coup, surtout pour des profanes comme nous !
C'est vrai, mais je trouve qu'en 25 ans ils n'ont pas fait évoluer grand-chose (dans ce qui me semble ne pas être au point, parce que sauf si je me trompe, l'avionique a beaucoup évoluée).

Je pense qu'il y avait trois axes principaux:

- la protection thermique: à partir du moment où ils ont vu que les petites tuiles ne donneraient pas satisfaction au niveau de la régularité des vols, ils auraient dû travailler sur un revêtement plus simple (une centaine de pièces, pas plus, facilement échangeable tous les 4 à 5 vols). De plus, il faudrait une protection du bouclier thermique au décollage (genre nid d'abeille, très léger et résistant).

- les SRB: ils est vrai qu'ils n'ont jamais causés d'accident mis à part Challenger, mais tout de même, faire voler des boosters que l'on ne peut ni guider (sauf erreur de ma part), ni arrêter, ça me semble un peu inconscient.

- les SSME: même si ce sont de magnifiques moteurs, je ne les considère pas comme réutilisables, étant donnée leur maintenance très lourde après chaque vol. Là aussi, ils auraient dû mettre en chantier des moteurs moins sophistiqués, mais plus pratiques, et les changer tous les 4 ou 5 vols.

On peut toujours dire "oui, mais, ce sont des prototypes, blablabla". C'est vrai, mais un prototype, c'est appelé à évoluer sur ce qui ne va pas, et pas uniquement sur des petites choses. Et même si dans le spatial, c'est long et coûteux, 25 ans pour se rendre compte de ces problèmes, c'est un peu long. Celà dit, la NASA n'est pas la seule en cause, car il faut des crédits. Je pense qu'aussi bien à la NASA qu'au Congrès (je crois que c'est le Congrès qui fixe le budget spatial, non ?), il y a eu un aveuglement flagrant sur les capacités du vaisseau et un laisser-aller terrible sur ses évolutions.

Si le STS avait aujourd'hui:
- une protection thermique constituée d'une centaines de tuiles échangeables tous les 4 ou 5 vols
- un bouclier de protection des tuiles pour le décollage
- des boosters liquides, dont on peut modifier la poussée et les arrêter comme on veut
- des moteurs principaux plus simples, échangeables tous les 4 ou 5 vols
je la considèrerai comme le meilleur vaisseau spatial jamais conçu. Mais là, non. Il y a eu trop de laisser-aller, ce qui a vraiment gâché une idée de départ excellente.
Mais bon, je suppose que là-dessus, on ne sera jamais d'accord, ami SpaceNut :D .
Blink / Pamplemousse
Blink / Pamplemousse

Messages : 1208
Inscrit le : 30/09/2005
Age : 37 Masculin
Localisation : Troyes (10)

Revenir en haut Aller en bas


Bien sûr, dans l'absolu tu as raison...

De toutes façons on peut toujours améliorer un système... On peut toujours mieux faire...

La vrai question est de savoir s'ils ont fait le maximum avec les contraintes de l'époque...moyens économiques et techniques !
Tu ne considères pas les SSME comme réutilisables, pourtant ils le sont !

Concernant les SRB, tout le monde reconnait et ce depuis le départ qu'ils sont extrêmement dangereux et que des boosters liquides auraient été préférables. On peut guider les booster, les moteurs sont "orientables" mais un effet une fois allumés, on ne peut plus les arrêter !

Quant aux tuiles, elles sont parfaites si l'on fait abstraction du coût de maintenance et de leur propension à se décoller ! ;)

Une cellule en titane aurait également été préférable etc etc...

La plus grosse erreur est d'avoir voulu l'utiliser pour mettre des satellites commerciaux en orbite...
La navette a permis de faire beaucoup de science en l'absence d'une station spatiale, évidemment, lorsque l'assemblage d'ISS sera terminé, à quoi bon avoir une aussi grosse navette ?
Avec un taux d'échec inférieur à 1% (à ce jour), elle a emmené dans l'espace plus d'Hommes que tous les autres moyens de transport spatiaux réunis !
Cela restera une formidable aventure !
SpaceNut
SpaceNut

Messages : 3875
Inscrit le : 19/10/2005
Age : 55 Masculin
Localisation : Languedoc-Roussillon

https://www.anecdotes-spatiales.com/

Revenir en haut Aller en bas


@SpaceNut a écrit:
Avec un taux d'échec inférieur à 1% (à ce jour), elle a emmené dans l'espace plus d'Hommes que tous les autres moyens de transport spatiaux réunis !
Cela restera une formidable aventure !

Que veux tu dire par taux d'échec? Car pour moi, je concidère que 2 accident sur environs 115 envois représentent pas loin de 2% d'échecs...

Et si tu prend sur la proportion de navettes, celà représente 40% de véhicules détruits :esanasa:

;)
avatar
Dirk De Winne

Messages : 1385
Inscrit le : 14/08/2006
Age : 38 Masculin
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas


@Dirk De Winne a écrit:Que veux tu dire par taux d'échec? Car pour moi, je concidère que 2 accident sur environs 115 envois représentent pas loin de 2% d'échecs...

Et si tu prend sur la proportion de navettes, celà représente 40% de véhicules détruits :esanasa:

;)

Ok, 1,7 % d'échec, (0,85 % en ce qui concerne uniquement le lancement et son arrivée sur orbite) ce qui reste pour le moins "acceptable" pour un engin aussi "compliqué"...

En ce qui concerne les 40% de véhicules détruits... Oui d'accord... Que faut-il en conclure ? Je ne vois pas très bien où tu veux en venir !
SpaceNut
SpaceNut

Messages : 3875
Inscrit le : 19/10/2005
Age : 55 Masculin
Localisation : Languedoc-Roussillon

https://www.anecdotes-spatiales.com/

Revenir en haut Aller en bas



Sans oublier que "la mise en état du Space Shuttle necessite 3mois de travail entre chaque lancement et mobilise 7.000 Personnes" (Systèmes Spatiaux : Daniel Marty)
ManouchKa
ManouchKa

Messages : 1105
Inscrit le : 20/09/2006
Age : 44 Masculin
Localisation : chez wam

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum