Projet d'EADS Astrium dans le tourisme spatial ?

Page 1 sur 10 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Quelqu'un a des détails ?

http://www.lepoint.fr/content/confidentiels/article.html?id=186501

Edit Steph : titre un peu plus explicite.
jassifun
jassifun

Messages : 1348
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 33 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


Rien de rien désolé :suspect:


Ca y est c'est le 500 ième message de votre ami Maitre yoda alias laurent de Reims.. :D :D :D
avatar
lot51

Messages : 1256
Inscrit le : 17/10/2005
Age : 49 Masculin
Localisation : Reims (Marne)

Revenir en haut Aller en bas


Tant pis, je me demande bien de quoi il s'agit.
😢
jassifun
jassifun

Messages : 1348
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 33 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


Attendons le 13 juin, et on verra bien! Mais ça me semble étrange... Astrium est un constructeur de satellites (en gros), je ne vois pas pourquoi il se lancerait dans un vaisseau touristique à la SSOne...

_________________
Kosmonavtika - Le site de l'Espace russe
nikolai39
nikolai39
Admin
Admin

Messages : 9847
Inscrit le : 15/05/2006
Age : 35 Masculin
Localisation : Loiret

https://www.kosmonavtika.com

Revenir en haut Aller en bas


Bah ils font aussi Ariane, l'ATV, des tas de trucs...
jassifun
jassifun

Messages : 1348
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 33 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


Est-ce que quelqu'un de l'Astronaute Club Européen saurait si Astrium aurait proposé de rejoindre le projet ?

Ca me paraitrait l'explication la plus simple.
jassifun
jassifun

Messages : 1348
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 33 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


J'ai l'explication :
EADS Astrium s'occupait et s'occupe toujours des satellites
EADS Space Transportation fabrique Ariane V, l'ATV, Columbus, etc... est devenu EADS Astrium Space Transportation ;)

Par contre au niveau de l'annonce, je l'apprends en même temps que ce fil :?:
Commander Ham
Commander Ham

Messages : 825
Inscrit le : 06/03/2007
Age : 38 Masculin
Localisation : Mars Base Camp 01

Revenir en haut Aller en bas


En tout cas ca fait des questions à poser sur le stand Astrium au Bourget...

Ca coincide bien, d'ailleurs... :???:
jassifun
jassifun

Messages : 1348
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 33 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


"Astrium s'envoie en l'air" : sympa ce titre !!!

J'apprends moi aussi cet intéret d'Astrium pour le tourisme spatial. Je sais pas s'ils vont se lancer industriellement là dedant mais on peut tout du moins l'espérer.

Après tout EADS (leur maison mère) a toutes les compétences requises pour se lancer dans cette aventure.
Quentin
Quentin

Messages : 115
Inscrit le : 24/02/2007
Age : 36 Masculin
Localisation : Mer de la Tranquilité

Revenir en haut Aller en bas


jassifun
jassifun

Messages : 1348
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 33 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


Je pense qu'avant tout c'est parce que le marché est alléchant...

Si le projet voit le jour, ce sera un grand pas pour l'Europe, bloquée par des politiciens sans aucune vision d'avenir. Si les industriels ne font rien pour l'activité spatiale, d'ici 15-20 ans, presque toutes les puissances spatiales auront dépassé l'Europe. Pour moi, le tourisme spatial sera une occasion de développer de nouveaux accès (dans un premier temps suborbitaux) sans que la politique européenne n'intervienne. Tot ou tard, le suborbital deviendra orbital, simplement pour rester concurrent face aux projets d'autres nations... Je pense que l'avenir du vol spatial habité passera par là. C'est à dire un vaisseau orbital développé sur fonds privés pour le transport de "touristes" et le cas échéant, d'astronautes pour le compte d'agences spatiales. C'est la seule façon qu'aura l'Europe pour être indépendante en matière des vols habités.
Yantar
Yantar

Messages : 2910
Inscrit le : 30/09/2005
Age : 45 Masculin
Localisation : Liège

https://destination-orbite.net

Revenir en haut Aller en bas


PARIS, 7 juin 2007 (AFP) - EADS Astrium, filiale spatiale du groupe européen d'aéronautique et de défense, veut se lancer dans le tourisme spatial avec un projet de vol parabolique à plus de 100 km d'altitude, voisin de celui de Virgin Galactic, indique La Tribune à paraître vendredi.
EADS Astrium doit présenter le projet la semaine prochaine, indique le quotidien économique. Le groupe, interrogé, se refuse à tout commentaire pour l'instant.
Il a de fait envoyé une invitation à la presse, et à 2.500 personnes selon une source proche du dossier, à "vivre un moment d'apesanteur" lors d'une soirée organisée le 13 juin à Paris avec le concours du designer Marc Newson. "Avez-vous déjà rêvé de vous rapprocher des étoiles...?" demande EADS à ses invités.
Selon le quotidien, "il s'agit d'un vieux projet allemand d'EADS, largement revu par le patron d'Astrium François Auque", qui a "été convaincu que ce projet serait rentable".
Virgin Galactic, appartenant au milliardaire britannique Richard Branson, propose des billets à 200.000 dollars pour participer à partir de 2010 à des vols paraboliques à plus de 100 km d'altitude à bord d'un vaisseau spatial de huit places.
L'appareil a la particularité d'être lancé à partir d'un avion en vol et non d'un pas de tir comme les navettes spatiales ou les fusées.
La solution technique choisie par EADS Astrium n'est pas encore connue.
jassifun
jassifun

Messages : 1348
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 33 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


Ce type de projet aurait de nombreux avantages.

On pourrait s'en servir de "super-A300ZéroG" avec des paraboles de 4 ou 5 minutes contre 20 secondes.

Et effectivement ce serait un pas vers l'orbite. Burt Rutan, le concepteur du SpaceShipOne, a déclaré que ce dernier n'était qu'une étape pour aller vers l'orbite. Et j'ai d'ailleurs vu un projet de SpaceShipOne à deux étages capable d'aller en orbite.
Si l'on peut nous aussi extrapoler cette technologie à l'extrème, on pourrait avoir un accès pas cher à l'espace.

En tout cas ce serait une sacrée preuve du fait que le dynamisme n'est plus que privé. Même si les politiques se féliciteront de cette nouvelle en disant démagogiquement que c'est grace à eux, beaucoup de passionnés sauront qu'il n'en est rien.

[...]

Alors par contre si c'est un ancien projet allemand, ce n'est pas l'idée de l'Astronaute club européen qui est ressortie. Je sais pas ce que les allemands vont nous pondre, mais pour le savoir il faudra attendre l'annonce officielle.

Et pour ceux qui ne sont pas journalistes, rendez-vous au Bourget.
Quentin
Quentin

Messages : 115
Inscrit le : 24/02/2007
Age : 36 Masculin
Localisation : Mer de la Tranquilité

Revenir en haut Aller en bas


Titre modifié pour être un peu plus explicite.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Un ancien projet allemand...

Peut-être comme le Canadian Arrow ??? :eeks:
jassifun
jassifun

Messages : 1348
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 33 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


Horrible mais tout à fait juste remarque.

:pale:

N'empêche que ...

Le V2 a été à la base de l'astronautique aémiricaine, et je ne parle même pas de von Braun.
Il a été le point de départ pour Korolev et l'industrie spatiale soviétique puis russe.
Et idem pour la France.

Et maintenant que le privé s'en mèle, le Canadian Arrow est une copie conforme du V2, exception faite de la cabine, déjà envisagée par les anglais dans les années 50.


Ca fait froid dans le dos ...
Quentin
Quentin

Messages : 115
Inscrit le : 24/02/2007
Age : 36 Masculin
Localisation : Mer de la Tranquilité

Revenir en haut Aller en bas


En ce qui concerne le projet allemand, je ne serais pas étonné de voir un des engins ailés qui font légion dans les bureaux d'études allemands.
Quentin
Quentin

Messages : 115
Inscrit le : 24/02/2007
Age : 36 Masculin
Localisation : Mer de la Tranquilité

Revenir en haut Aller en bas


@Quentin a écrit:Horrible mais tout à fait juste remarque.

:pale:

N'empêche que ...

Le V2 a été à la base de l'astronautique aémiricaine, et je ne parle même pas de von Braun.
Il a été le point de départ pour Korolev et l'industrie spatiale soviétique puis russe.
Et idem pour la France.

Et maintenant que le privé s'en mèle, le Canadian Arrow est une copie conforme du V2, exception faite de la cabine, déjà envisagée par les anglais dans les années 50.


Ca fait froid dans le dos ...
Je ne vois pas en quoi transformer en machine à rêves un engin conçu pour tuer fait froid dans le dos. C'est plutôt l'inverse qui serait terrible.
Blink / Pamplemousse
Blink / Pamplemousse

Messages : 1206
Inscrit le : 30/09/2005
Age : 37 Masculin
Localisation : Troyes (10)

Revenir en haut Aller en bas


jassifun
jassifun

Messages : 1348
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 33 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


Plus que 24 heures...
jassifun
jassifun

Messages : 1348
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 33 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


Bonne Nouvelle :)

PARIS (AP) -- Astrium se lance à son tour dans l'aventure du tourisme spatial. Un avion-fusée dédié au vol suborbital était dévoilé mercredi soir à Paris par la filiale d'EADS, en prélude au Salon international de l'aéronautique et de l'espace du Bourget, qui s'ouvre lundi.

De la taille d'un jet d'affaires, cet appareil conçu pour les vols atteignant une altitude de plus de 100km pourra permettre à quatre passagers de flotter en apesanteur durant trois minutes le temps d'un voyage dont le coût doit s'élever -tout de même- entre 150.000 et 200.000 euros par personne, selon Astrium qui présentait au Carreau du Temple une maquette grandeur nature du fuselage avant.

La filiale d'EADS et l'équipe de l'Australien Marc Newson, qui a signé les lignes de l'avion et de sa cabine, se donnent jusqu'à fin de l'année pour finaliser le «design» et consolider les partenariats industriels et financiers, afin de pouvoir lancer le projet avant l'an prochain. «Si le développement débute en 2008, le premier vol pourrait avoir lieu en 2012», précise Astrium, en soulignant que le coût du programme sera de l'ordre d'un milliard d'euros.

L'entreprise, qui verrait bien l'assemblage final de l'appareil s'effectuer dans le Sud-Ouest de la France, prévoit de fabriquer deux appareils par an, soit une vingtaine d'engins à l'horizon 2022. D'après Astrium, ce projet doit principalement faire appel à des financements privés, même si, du fait des «avancées technologiques et des retombées locales», «certains fonds publics» pourraient être mobilisés en complément. D'ores et déjà, Astrium est en contact avec des investisseurs susceptibles de participer au projet et d'exploiter l'avion, le retour sur investissement devant s'opérer grâce aux revenus «dégagés par l'exploitation du véhicule pour le tourisme spatial, marché émergent promis à une forte croissance».

Comme le souligne Robert Lainé, directeur technique d'Astrium interrogé par l'Associated Press, entre 10.000 et 15.000 passagers par an sont en effet attendus à terme sur ce marché, dans les années 2020, selon des évaluations.

Pour ce qui est du déroulement du vol, le décollage et l'atterrissage s'effectueront d'un aéroport classique, à l'aide des turboréacteurs de l'engin, dans le cadre d'un vol d'une durée totale d'environ une heure et demie. Une fois atteinte une altitude d'environ 12km, le moteur fusée sera mis en route et le vol sera alors vertical. Le moteur sera coupé après 80 secondes, à l'altitude de 60km, et l'inertie permettra à l'avion d'atteindre une altitude de plus de 100km.

Le pilote maintiendra le contrôle du véhicule grâce à une série de petits propulseurs, les passagers pouvant alors connaître les joies de l'apesanteur pendant trois minutes, avec à cette altitude, selon Astrium, «une vue semblable à celle que l'on a depuis la Station spatiale internationale».

La phase du retour sur Terre sera marquée par un coup de frein vers l'altitude de 40km, puis par une descente planée avant rallumage des réacteurs pour l'atterrissage.

Maître d'oeuvre d'Ariane 5 et principal participant européen à l'ISS, Astrium a développé un concept sur un seul étage, ce qui est, selon l'entreprise, «le plus sûr et le plus économique à mettre en oeuvre». Les touristes de l'espace sont logés dans une cabine dont les sièges, inclinés, ont été étudiés pour minimiser les effets d'accélération lors du vol fusée. Avec un maître mot: «zéro risque» pour les passagers en terme de sécurité, souligne Robert Lainé. «On vend des allers-retours, pas des allers simples», observe-t-il... AP
Darkmicka
Darkmicka

Messages : 8
Inscrit le : 24/05/2007
Age : 34 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas


@Darkmicka a écrit: «On vend des allers-retours, pas des allers simples»,
:lolnasa:
Amine
Amine

Messages : 773
Inscrit le : 27/04/2007
Age : 29 Masculin
Localisation : calais

Revenir en haut Aller en bas


Ouais et sur France 2 aussi ils en ont parlé avec qql images en prime, ça fait plaisir de voir des projets comme celui la :)

Vivement la suite...
Darkmicka
Darkmicka

Messages : 8
Inscrit le : 24/05/2007
Age : 34 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas


C'est le prototype que l'on a vu au JT ??
Amine
Amine

Messages : 773
Inscrit le : 27/04/2007
Age : 29 Masculin
Localisation : calais

Revenir en haut Aller en bas


@amine a écrit:C'est le prototype que l'on a vu au JT ??
Juste une maquette d'expo qui ne ressemblera pas beaucoup au produit final je pense.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 10 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum