NASA : vers plus de missions lointaines automatisés.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Bonne nouvelle, la NASA a décidé d'augmenter l'utilisation de générateurs nucléaires dans ses missions, dans le but d'améliorer la connaissance du système solaire éloigné. Ces générateurs étaient un peu laissé de côté pour des raisons politiciennes, la mission New Horizons avait d'ailleurs failli être annuler à cause de ça.
Ainsi pourraient être utilisés des générateurs utilisant le cycle stirling qui sont 4 fois plus performants que les habituels générateurs radio-isotopiques (RTG), je laisserai les spécialistes en parler mieux que moi.

Je sais que certains ici regrettaient l'absence de mission vers Uranus ou Neptune, cela pourrait donc changer ;)

Article copyrighté de Aviation Week & Space Technology visible ici :

http://www.spaceref.com/news/viewnews.html?id=1237

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Etrange, quand les coupes budgétaires ont justement eu lieu dans ce genre de mission. Je me demande dans quel budget ça sera pris, et si ça n'est pas au contraire signe de moins de missions ?
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12329
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 47 Masculin
Localisation : France

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Effectivement, moins de missions mais qui dureraient plus longtemps, ce qui dans le fond ne serait pas un mal. Je pré"fère une mission bien complete à plusieurs petites missions courtes et limités techniquement.
Par exemple le cas de Huygens qui a été très frustrante, avec juste une photo du sol, et quelques analayses durant la descente. Tout ce temps attendu pour ça. Vori Titan c'est sublime mais voir des images des variations de son climat aurait été plus sympa, ou une vue panoramique.

Il est trop tard pour MLS, mais imaginez un tel rover alimenté puis chauffé par une pile nucléaire. Son autonomie en sera largement agrandi.

Je ne pense pas que les Uranus et Neptune présente un grand interet, et j'en veux pour preuve le peu d'élément bénéfique tiré par Cassini et Galileo sur Jupiter et Saturne. je pense que l'exploration de leurs lunes serait surement beaucoup plus interessantes et riches.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28709
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Je ne pense pas que les missions seront moins nombreuses et plus grandes.

Avec près de 40% de budget en moins pour les missions lointaines cette année, c'est plutôt moins de missions, et moins grosses. Alors à quoi sert ce nouvel RTG qui vient grever encore plus ce budget qui a déjà drastiquement fondu ?

1) Parce que ça aura une utilité sur la Lune ?
2) Pour donner l'illusion de voire loin ?
3) Pour contenter certains secteurs industriels ?
4) Pour faire plaisir à certains planétologues ?

Je ne sais pas...
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12329
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 47 Masculin
Localisation : France

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


@Mustard a écrit:Il est trop tard pour MLS, mais imaginez un tel rover alimenté puis chauffé par une pile nucléaire. Son autonomie en sera largement agrandi.
MSL sera bien équipé d'un RTG, je pense qu'il sera également équipé de "Radioisotope Heater Units" (RHU).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Steph a écrit:
@Mustard a écrit:Il est trop tard pour MLS, mais imaginez un tel rover alimenté puis chauffé par une pile nucléaire. Son autonomie en sera largement agrandi.
MSL sera bien équipé d'un RTG, je pense qu'il sera également équipé de "Radioisotope Heater Units" (RHU).

exact, il n'y a pas de panneaux solaires. Mais où avais je donc la tête :oops:
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28709
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Dans les étoiles, et c'est tout à ton honneur :)
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12329
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 47 Masculin
Localisation : France

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Astrogreg a écrit:Dans les étoiles, et c'est tout à ton honneur :)

:lolnasa: ou dans la lune aussi :)
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28709
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Astrogreg a écrit:

Avec près de 40% de budget en moins pour les missions lointaines cette année, c'est plutôt moins de missions, et moins grosses. Alors à quoi sert ce nouvel RTG qui vient grever encore plus ce budget qui a déjà drastiquement fondu ?

Mouais, je trouve aussi que c'est aborder le problème des missions scientifiques par le petit bout de la lorgnette de se focaliser sur l'alimentation des sondes.

Programmer des missions ambitieuses d'abord .... et recenser toutes les techniques dont on aura besoin pour les mener à bien, serait la logique.
Mais avec les budgets qui sont réduits ... on n'en prend pas le chemin.

But NASA's new nuclear initiative also has equal application for possible future systems use on the Earth’s moon

The new NASA nuclear power initiative also is likely to benefit military space operations and spur technology innovation by space contractors

C'est cela qui me parait l'objectif réel ... les missions planétaires lointaines, c'est l'écran de fumée pour faire passer la pilule :suspect:
montmein69
montmein69

Messages : 17577
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Astrogreg a écrit:
...
Alors à quoi sert ce nouvel RTG qui vient grever encore plus ce budget qui a déjà drastiquement fondu ?
...

Avec une conversion par cycle Stirling plutôt que thermo-électrique, le rendement est bien meilleur, de l'ordre de 20%, contre environ 5% pour les RTGs à conversion TE, et celà réduit d'autant la quantité de radioisotope (assez couteux).
Avec la réduction de masse et l'augmentation de puissance, celà peut devenir intéressant pour alimenter une propulsion ionique à quelques kW (ce qui est d'un intérêt plus douteux avec les RTGs de génération précédente).
Pour une éventuelle utilisation sur un rover, réduction de masse=>gain en charge utile.

Ce n'est pas vraiment une innovation révolutionnaire, mais qui va dans le sens de la miniaturisation, comme d'autres composants.
Un progrès plus significatif serait l'utilisation d'un vrai générateur à fission, mais après l'annulation de JIMO, je ne pense qu'il y ait pour l'instant de mission prévue nécessitant cette technologie.

A+
lambda0
lambda0

Messages : 4614
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 53 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas


Quels sont les risques de dissémination en cas d'échec au lancement ?

Pour les RTG c'est vraiment minime.
Pour créer un cycle mécanique (piston se déplaçant sous l'effet d'une détente d'un gaz chauffé si j'ai bien compris) il faut probablement chauffer plus ?

Donc quid de la sécurité des éléments contenant le produit radio-actif ?

Pas facile de trouver un schéma illustrant le Stirling avec chauffage nucléaire ....

Edit : j'ai ouvert un FIL sur le SRG dans la partie Technique/Robotique
montmein69
montmein69

Messages : 17577
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum