Simulation de vol vers Mars: 5.650 candidats

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-32643125@7-50,0.html


Un total de 5.650 personnes ont posé leur candidature pour participer à une simulation de mission vers Mars impliquant d'être enfermé jusqu'à 520 jours, soit plus de 17 mois, dans des caissons coupés du monde extérieur, a indiqué lundi l'Agence spatiale européenne (Esa).

L'appel à candidatures pour le programme "Mars 500", qui avait été lancé au mois de juin par l'Esa, était ouvert jusqu'à dimanche.

L'Esa cherche à recruter par ce biais 12 ressortissants des pays européens membres de l'agence ou du Canada pour trois simulations qui se dérouleront dans des modules d'une surface totale d'environ 200 m2 de l'Institut russe pour les Problèmes Biomédicaux (IBMP), à Moscou.

L'"équipage" de chacune des missions sera composé de six personnes, deux Européens et quatre Russes, dont le seul contact avec le monde extérieur se fera par signal radio, comme depuis l'espace.

Les candidats seront soumis à trois tests, l'un de 105 jours à la mi 2008, un deuxième de même durée, et un troisième de 520 jours fin 2008 ou début 2009.

Dans le meilleur des cas, un voyage aller-retour Terre-Mars, que l'ESA espère pouvoir entreprendre aux alentours de 2030, prendrait 520 jours : 250 pour l'aller, 30 sur place et 240 pour le retour.

Au cours de ces missions destinées à tester le défi psychologique que représentera un voyage vers Mars, les cobayes seront confrontés aux situations d'un vol de longue durée dans l'espace : travail, routine quotidienne, expériences.

Afin de rendre l'expérience plus réaliste, les signaux envoyés par les "astronautes" mettront 40 minutes pour atteindre le centre de contrôle ou les membres de leur famille, soit le délai nécessaire à un message transmis de Mars pour atteindre la Terre
zx
zx

Messages : 2650
Inscrit le : 02/12/2005
Age : 59 Masculin
Localisation : Loir et Cher

Revenir en haut Aller en bas


40 min?
J'ai toukours cru que c'était vingt minutes moi!
Enfin bon... :sleep:
Gaétan
Gaétan

Messages : 1274
Inscrit le : 16/07/2007
Age : 30 Masculin
Localisation : Plouzané

Revenir en haut Aller en bas


c'est une moyenne, la distance entre la terre et les spationautes sera variable.
D'une transmission très courte au début, elle ira en s'allongeant par la suite. Je ne sais pas quelle sera la durée maximale.
Ce qui m'étonne dans cette nouvelle c'est le nombre impressionnant de candidats, et la durée du séjour sur place. Je croyais, au vu de la durée du voyage, que le temps sur place serait capitalisé : 1 an...
M'enfin ça doit dépendre des projets !
Commander Ham
Commander Ham

Messages : 825
Inscrit le : 06/03/2007
Age : 38 Masculin
Localisation : Mars Base Camp 01

Revenir en haut Aller en bas


@Commander Ham a écrit:c'est une moyenne, la distance entre la terre et les spationautes sera variable.
D'une transmission très courte au début, elle ira en s'allongeant par la suite. Je ne sais pas quelle sera la durée maximale.
Ce qui m'étonne dans cette nouvelle c'est le nombre impressionnant de candidats, et la durée du séjour sur place. Je croyais, au vu de la durée du voyage, que le temps sur place serait capitalisé : 1 an...
M'enfin ça doit dépendre des projets !

Il y'a pas moyen d'aller plus vite en utilisant autre chose que les ondes
radio, genre laser.
zx
zx

Messages : 2650
Inscrit le : 02/12/2005
Age : 59 Masculin
Localisation : Loir et Cher

Revenir en haut Aller en bas


Les ondes radio ou laser (lumière) vont tous à la vitesse de la lumière, et pour le moment on ne connait rien qui puisse aller plus vite. Faut faire avec.

Bon cela dit moi cette simulation "sociale" je toruve que c'est une fumisterie. C'est du loft story pur et simple.

Quand un vrai équipage partira, il aura au préalable passé plusieurs mois ensemble, il aura été sélectionné selon des critère d'entente entre équipe.
Là on va balancer un groupe d'individu qui ne se connaissent pas d'entré de jeu, donc ça faussera le test.

De plus un vrai équipage aura un but durant ce temps, preparation d'une véritable mission complexe, entretien de leur vaisseau, entretien de leur physique, etc.

Et puis sans parler du tress de la crainte d'un accident car là c'est retour impossible. Et pusi Mars c'est pas pour demain, c'est bien prématuré comme test.

Sur terre il n'y aura rien de tout ça.
Franchement ce test n'est qu'un loft Story scientifique, sans aucune valeur scientifique et encore moins pour un vol vers Mars. De l'agent dépensé pour rien qui aurait pu aller ailleurs.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 29210
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Il est vrai que ca doit couter cher et que cela semble pas très utile, il y'a deja eu des experience a peu pres similaire, comme l'experience un peu bizarre de la cite biossphere.

qui avait duré pas loin de deux ans.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Biosph%C3%A8re_II
zx
zx

Messages : 2650
Inscrit le : 02/12/2005
Age : 59 Masculin
Localisation : Loir et Cher

Revenir en haut Aller en bas


Disons que ça permet une étude comportementale minimale pour des conditions assez inédites. Mieux vaut ça que rien.
Vladimir Komarov
Vladimir Komarov

Messages : 12
Inscrit le : 29/09/2007
Age : 40 Localisation : non-assignable

Revenir en haut Aller en bas


@Vladimir Komarov a écrit:Disons que ça permet une étude comportementale minimale pour des conditions assez inédites. Mieux vaut ça que rien.

Pour ça il y a Loft story, secret story, big brothers et autres betises


Dernière édition par le Mar 2 Oct 2007 - 10:08, édité 1 fois
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 29210
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas

Simulation de vol vers Mars: 5.650 candidats Empty Seuls dans l'espace

Message Mar 2 Oct 2007 - 0:05


Moi je trouve ça pas idiot du tout. Bien sûr comme toute expérience scientifique on ne fait qu'approcher la réalité des conditions. Et OK il y aura plein de choses qui ne correspondront pas au vol vers Mars. Mais il y aura des aspects d'enfermement, de lenteur des communications, de vie en commun qui d'un point de vue biologique et médical pourront être testés. Sans compter les aspects psychologiques qui effectivement seront assez différents de ceux d'hommes voyageant vraiment vers Mars.
Ceci dit passer déjà six mois dans l'ISS c'est pas de la tarte même si les cosmonautes sont occupés en permanence, voire surbookés. Il y a des moments où la Terre vous manque terriblement...
Il semble que psychologiquement la diminution de la taille apparente de la terre lors d'un voyage vers la lune soit déjà assez perturbant...
patchfree
patchfree

Messages : 6137
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 65 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas


Je suis très perplexe moi aussi. Que ce soit au niveau biologique, comportemental ou psychologique, les circonstances seront tellement différentes de la réalité, que je ne vois pas trop quels résultats valables on va pouvoir en tirer.
shuttlegirl
shuttlegirl

Messages : 483
Inscrit le : 30/12/2006
Age : 55 Féminin
Localisation : Bruxelles

http://www.catherinekepler.com

Revenir en haut Aller en bas


http://www.nirgal.net/homme2.html
Simulation de vol vers Mars: 5.650 candidats Bg_homme

Touts les contraintes d'un voyage vers mars y sont détaillés.
;)

amicalement, gaétan
Gaétan
Gaétan

Messages : 1274
Inscrit le : 16/07/2007
Age : 30 Masculin
Localisation : Plouzané

Revenir en haut Aller en bas


@patchfree a écrit:Moi je trouve ça pas idiot du tout. Bien sûr comme toute expérience scientifique on ne fait qu'approcher la réalité des conditions. Et OK il y aura plein de choses qui ne correspondront pas au vol vers Mars. Mais il y aura des aspects d'enfermement, de lenteur des communications, de vie en commun qui d'un point de vue biologique et médical pourront être testés. .

Je suis assez d'accord. Les candidats sélectionnés auront déjà un profil correspondant à ce qui sera souhaité chez les astronautes, et il n'y a pas de comparaison possible entre le sérieux d'une expérimentation ESA/Roskosmos et la pantalonnade de BioSphère.

Je vois cela comme un premier pas vers les expérimentations de plus en plus "crédibles" à venir.
Je ne vois pas trop quelle succession de scénarios verrait Mustard -ou d'autres qui sont très critiques- pour créer un team d'astronautes (probablement venant d'agences spatiales différentes) prêt à affronter tous les problèmes d'un vol réel ?

Il faut bien commencer d'une façon ou d'une autre, et peaufiner en tenant compte des limites et des imperfections des premiers tests.
montmein69
montmein69

Messages : 17911
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@Mustard a écrit:
@Vladimir Komarov a écrit:Disons que ça permet une étude comportementale minimale pour des conditions assez inédites. Mieux vaut ça que rien.

Pour ça il y a Loft story, secret story, big brothers et autres betises


Je suppose que tu es dans l'humour au 2ème degré LOL

L'équipe de "casting" des émissions télé ... n'aurait aucune chance d'être retenue par les agences spatiales pour sélectionner les candidats.
montmein69
montmein69

Messages : 17911
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@montmein69 a écrit:
Pour ça il y a Loft story, secret story, big brothers et autres betises
Je suppose que tu es dans l'humour au 2ème degré LOL
L'équipe de "casting" des émissions télé ... n'aurait aucune chance d'être retenue par les agences spatiales pour sélectionner les candidats.[/quote]

C'est clair qu'ils ne choisiront pas Loana ou Jean Pascal pour un tel test, mais quel crédit apporté à des candidats dont ils ignorent tout ? un CV et un petit entretien suffira à analyser le personnage ? surement pas.

Les astronautes qui partiront vers Mars, se connaitront depuis des années, auront travaillé ensemble au moins 3 ans sur ce voyage, auront la même passion et l'équipe sera surement choisi sur des critères de bon entente entre eux, comme le fait déja les russes.

Là dans ce test il n'y aura rien de tout cela. On va balancer des gens qu'on ne connaitra pas, dans un milieu clos, où ils vont s'emmerder ou où ils feront des expériences fictives non motivantes.
Comment veux tu comparer cela à un vrai vol martien ? et même prétendre à un premier test. Ca n'aura aucune valeur scientifique ou social dans le cadre d'un vol martien.

Ala rigueur il serait plus interessant d'analyser cela sur les équipes de scientifiques qui sont dans les bases au pole sud, isolés, sans possibilité de retour rapide, débousollé par le cycle jour/nuit de 6 mois, et stressés par la criante d'un accident. Là à la rigueur ce serait plus fiable.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 29210
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


@zx a écrit:Il est vrai que ca doit couter cher et que cela semble pas très utile, il y'a deja eu des experience a peu pres similaire, comme l'experience un peu bizarre de la cite biossphere.
qui avait duré pas loin de deux ans.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Biosph%C3%A8re_II

La finalité de Biosphère était bien différente, et il s'agissait d'une vraie expérience scientifique d'un grand intérêt (bien plus intéressante que ces simulations de vol martien), dans des conditions également très différentes (lumière solaire, pas de décalages de communications, etc.).

A+
lambda0
lambda0

Messages : 4672
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 54 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas


@Gaétan a écrit:http://www.nirgal.net/homme2.html
Simulation de vol vers Mars: 5.650 candidats Bg_homme

Touts les contraintes d'un voyage vers mars y sont détaillés.
;)

amicalement, gaétan

Ca fait tout de même beaucoup de contraintes...Celles psychologiques pourraient être énormes. Ils auront intérêt à emporter quelques boîtes de calmants. La terre de la taille d'une bille, le grand noir.....c'est sans doute extraordinaire mais par là même y a de quoi sérieusement flipper.

Y a t'il des cas recensés de crises d'hystérie, crises d'angoisse en situation réelle, à bord de l'ISS par exemple ? A t'on des études sur des " pétage de plombs " spatiaux ou ce sujet est-il passé sous silence ? Ou, dernière hypothèse, simplement il n'existe pas, ce qui serait tout de même étonnant.
Vladimir Komarov
Vladimir Komarov

Messages : 12
Inscrit le : 29/09/2007
Age : 40 Localisation : non-assignable

Revenir en haut Aller en bas


@Vladimir Komarov a écrit:
Y a t'il des cas recensés de crises d'hystérie, crises d'angoisse en situation réelle, à bord de l'ISS par exemple ? A t'on des études sur des " pétage de plombs " spatiaux ou ce sujet est-il passé sous silence ? Ou, dernière hypothèse, simplement il n'existe pas, ce qui serait tout de même étonnant.

Non pas de tel cas, enfin pas dans l'espace. Les astronautes sotn des gens bien préparés, et sélectionnés. Même si le cas Nowak au sol a été dans ce registre.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 29210
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


@lambda0 a écrit:
@zx a écrit:Il est vrai que ca doit couter cher et que cela semble pas très utile, il y'a deja eu des experience a peu pres similaire, comme l'experience un peu bizarre de la cite biossphere.
qui avait duré pas loin de deux ans.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Biosph%C3%A8re_II

La finalité de Biosphère était bien différente, et il s'agissait d'une vraie expérience scientifique d'un grand intérêt (bien plus intéressante que ces simulations de vol martien), dans des conditions également très différentes (lumière solaire, pas de décalages de communications, etc.).

A+

L'expérience Biosphère visait plus à savoir si on pouvait vivre en otarcie par la culture des plantes, et régulier l'oxygène et le CO2 par celles ci. Je ne suis pas sûr que cela portait sur l'attitude des individus en milieu clos.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 29210
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


@Mustard a écrit:mais quel crédit apporté à des candidats dont ils ignorent tout ? un CV et un petit entretien suffira à analyser le personnage ? surement pas.

Avant de dire cela, il faudrait connaitre le profil des 5650 candidats .... puis celui des 50 ou 60 qui seront pré-sélectionnés et des 12 (3 x 4) qui auront passé le crible final.

Rien ne permet de prédire que parmi ceux qui feront la première expérimentation, on n'en retrouvera pas pour postuler à être astronaute et par exemple participer à un test_2 à bord de l'ISS.

Ce qui me parait très inquiétant dans un processus de sélection réel, c'est qu'il ne sera pas possible de cumuler un séjour long dans l'ISS et le vrai vol martien : les doses cumulées de rayonnement seront trop importantes. Et le vol martien sera forcément une "première" pour son équipage qui devra gérer en situation -et pour le coup sans filet - les problèmes de santé, psychologiques etc .... auxquels il sera confronté.

Mais d'ici qu'on veuille sélectionner un équipage pour de vrai ... il y aura peut-être dans la mer, sous la terre ou au Pôle, une base pour mieux reproduire les conditions d'isolement des candidats martionnautes.

Au final, de toute façon, l'équipe qui sélectionnera l'équipage définitif qui montera dans le vaisseau martien.. aura une sacré responsabilité sur les épaules.
montmein69
montmein69

Messages : 17911
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

Simulation de vol vers Mars: 5.650 candidats Empty L'Europe sur Mars ?

Message Mar 2 Oct 2007 - 17:29


@zx a écrit:
Afin de rendre l'expérience plus réaliste, les signaux envoyés par les "astronautes" mettront 40 minutes pour atteindre le centre de contrôle ou les membres de leur famille, soit le délai nécessaire à un message transmis de Mars pour atteindre la Terre

40 mn !, ils passeront par un relai radio sur Jupiter ?

Je croyais qu'un trajet aller retour Mars radio électrique ne
prenait que 8 mn (?)

🤡
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13708
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


@Astro-notes a écrit: 40 mn !, ils passeront par un relai radio sur Jupiter ?

Je croyais qu'un trajet aller retour Mars radio électrique ne
prenait que 8 mn (?)

🤡

La distance Terre - Mars varie: les deux planetes ne tournent pas à la même vitesse angulaire autour du soleil !

Elle va de 56 à 400 millions de km (mais à 400, il y a le soleil entre les deux).
En approchant la vitesse de la lumière à 300 000 km/s, cela nous fait un temps de communication qui va de 3 à 22 minutes l'aller simple, donc minimum 6 à 44 minutes pour obtenir une réponse.

C'est la distance Terre-Soleil qui est parcourue en 8 min 20 secondes (en moyenne, l'orbite terrestre n'étant pas parfaitement circulaire).
mic8
mic8
Donateur
Donateur

Messages : 2792
Inscrit le : 08/11/2005
Age : 50 Masculin
Localisation : Suisse

https://www.mic8.ch/satobserver

Revenir en haut Aller en bas

Simulation de vol vers Mars: 5.650 candidats Empty Mars cobayes

Message Mar 2 Oct 2007 - 18:53


@mic8 a écrit:
La distance Terre - Mars varie: les deux planetes ne tournent pas à la même vitesse angulaire autour du soleil !

Elle va de 56 à 400 millions de km (mais à 400, il y a le soleil entre les deux).
En approchant la vitesse de la lumière à 300 000 km/s, cela nous fait un temps de communication qui va de 3 à 22 minutes l'aller simple, donc minimum 6 à 44 minutes pour obtenir une réponse.

C'est la distance Terre-Soleil qui est parcourue en 8 min 20 secondes (en moyenne, l'orbite terrestre n'étant pas parfaitement circulaire).

Oui, je sais bien Mic8, mais je pensais à un trajet moyen de
70 milions de km, je trouve que 8 à 10 mn c'est déjà pas mal !

@+
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13708
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


70 millions de km, c'est 3min 53 seconds l'aller-simple.

Il est clair qu'avec leurs 40 minutes, c'est du pipo.
(Ou alors avec un relai par Dawn 👅 )
mic8
mic8
Donateur
Donateur

Messages : 2792
Inscrit le : 08/11/2005
Age : 50 Masculin
Localisation : Suisse

https://www.mic8.ch/satobserver

Revenir en haut Aller en bas


Pas très realiste cette simulation, voir photos sur flashespace

ils auraient pu faire ca dans un vrai vaisseau, voila de l argent gaspiller
betement.

source : flashespace

http://www.flashespace.com/html/nov07/22_11.htm


Mars 500 : Début de la construction du 'vaisseau spatial'

C'est à Moscou qu'a débuté la construction d'un vaisseau spatial à destination de Mars. A son bord, prendront place 6 personnes, dont 2 européens en vue d'un voyage de 250 jours vers Mars, suivi d'un séjour sur la planète rouge de 30 jours et un retour vers la Terre de 240 jours. Lancement prévu au printemps 2008.

Mars 500

Fiction, pas vraiment car Mars 500 est un projet d'une mission martienne simulée de 500 jours à laquelle participe l'Agence spatiale européenne, Roscosmos et l'Académie russe des sciences. Cette expérience sans précédent est pilotée par l'Institut russe des problèmes biomédicaux de Moscou. Elle vise à obtenir un maximum d'informations sur les répercussions psychologiques et physiques d'une mission de longue durée dans l'espace.

Si bien évidemment de nombreux paramètres sont exclus de cette simulation comme l'apesanteur, le recyclage de l'air, la fourniture en énergie ou encore la problématique des rayons cosmiques, cette simulation sera la plus proche possible des conditions réelles d'une éventuelle mission pour Mars. De fait, l'équipage sera totalement coupé du reste du monde mais sera surveillé en permanence depuis l'extérieur de la structure qui les hébergera. Des scientifiques et des spécialistes des vols de longue durée analyseront leur comportement, leur réaction face à l'isolement et aux différents problèmes auxquels ils feront face.

De nombreuses autres informations seront également recueillies et serviront lors du premier vrai voyage de longue durée dans l'espace. Il est vraisemblable que cette expérience aidera à définir de nouveaux critères et procédures qui seront appliqués lors de la première mission habitée vers Mars. On pense à l'aspect médical, mais également à l'évolution des relations entre les individus.

Ces 6 volontaires embarqueront tous les consommables nécessaires à sa survie durant ces 500 jours (eau, nourriture, médicaments…). Il leur sera donc nécessaire de gérer au mieux ses ressources car aucun approvisionnement ne sera fourni à l'équipage pendant toute la durée de cette expérience. En cas de problèmes techniques ou de maladies, par exemple, les membres de l'équipage devront agir sans aucune aide extérieure. Ils ne bénéficieront que d'un soutien par radio dont le temps de transmission pourra aller jusqu'à 40 minutes selon leur distance estimée avec la Terre.

Vaisseau spatial

Le vaisseau spatial en question n'est ni plus ni moins qu'une série de gros bidons reliés entre eux par des passages étanches comprenant une zone médicale, une zone de recherches, un coin cuisine et un poste d'équipage. Lors du séjour sur la planète Mars, des simulations d'exploration des environs du vaisseau sont également prévues.


Dernière édition par le Jeu 22 Nov 2007 - 20:18, édité 1 fois
zx
zx

Messages : 2650
Inscrit le : 02/12/2005
Age : 59 Masculin
Localisation : Loir et Cher

Revenir en haut Aller en bas


http://www.flashespace.com/html/nov07/22a_11.htm

Les défis à relever avant d'envoyer des hommes sur Mars sont nombreux et font déjà l'objet d'études exploratoires de la part de la NASA et de Roscosmos notamment mais aussi de l'ESA, de l'ACS. Ainsi, alimenter en nourriture et en eau un équipage voguant jusqu'à Mars n'est pas une mince affaire.

Il est acquis qu'un équipage vers Mars se composera de 6 à 7 personnes. Le voyage vers Mars peut prendre de 6 à 8 mois, il est fonction de l'orbite des deux planètes et du système de propulsion utilisé. Le séjour sur la planète rouge peut atteindre jusqu'à 18 mois. Cette durée peut paraître longue, mais elle est nécessaire. Les astronautes sont dans l'obligation d'attendre que les positions orbitales des deux planètes soient suffisamment proches de façon à profiter d'une fenêtre de tir qui permet de rejoindre la Terre en quelques mois.

Le soutien vie à un équipage de 7 personnes est quelque chose à ne pas prendre à légère. D'une part il est important que l'homme se restaure correctement, mais c'est également un facteur déterminant à même d'agir sur le moral de l'équipage. Rien qu'en 'consommables', c'est-à-dire l'eau, la nourriture et l'air respiré, il faut compter 5kg par personne et par jour. Il est hors de question que l'on pourvoie l'engin spatial de la totalité des besoins de l'équipage pour la totalité de la mission qui peut durer jusqu'à trois ans. La masse serait beaucoup trop importante. Autre problème, on ne sait pas encore faire un système de support vie en boucle fermée (avec recyclage) et l'utilisation des ressources in-situ sur Mars est loin d'être acquise.

Tout laisse à penser que l'équipage emportera avec lui les consommables nécessaires pour le voyage vers Mars. Une fois sur place, il sera alors temps de prévoir l'alimentation nécessaire pour le retour sur Terre en utilisant les ressources de la planètes et la production locale faite par les astronautes. En effet, il n'est pas question d'envoyer une mission habitée vers Mars si nous ne sommes pas capables de produire l'essentiel de nos ressources alimentaires (nourriture et eau) sur place et pour le voyage retour.

SEBAC (Sequential Batch Anaerobic Composting)

Un scientifique, spécialisé dans l'agriculture et la biologie, de l'Université de Floride a proposé en 2003 à la NASA SEBAC (Sequential Batch Anaerobic Composting), une technologie brevetée, utilisée sur Terre pour produire des terreaux (landfills) . Ce système transforme les déchets en compost en recyclant la matière dans différents récipients.

Toutefois, adapter cette technologie pour le voyage interplanétaire pose plusieurs problèmes, le premier étant la pesanteur qui rend difficile la séparation des déchets dans des récipients appropriés. Le SEBAC II, développé dans un but de voyage spatial à longue durée, résout ces problèmes en utilisant des réceptacles additionnels et plusieurs pompes. Les pompes entraînent la masse fermentée depuis les diverses chambres afin de produire du compost.

Le système SEBAC est à même de produire du compost à partir des déchets humains, des déchets alimentaires tels que les restes non comestibles de nourriture tels que les tiges et les racines, et le papier utilisé pour des activités comme les toilettes humides utilisées en remplacement des bains ou des douches.

Enfin, sur Mars, les déchets produits par l'homme seraient utilisés, une fois recyclés et conditionnés pour le voyage retour, vers la Terre.
zx
zx

Messages : 2650
Inscrit le : 02/12/2005
Age : 59 Masculin
Localisation : Loir et Cher

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum