L'ESA réfléchit à un TRDSS européen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'ESA réfléchit à un TRDSS européen Empty L'ESA réfléchit à un TRDSS européen

Message Mar 19 Fév 2008 - 19:45


L'ESA envisage de se doter d'un système équivalent au système TDRSS américain, permettant de relayer les communications en orbite. Les discussion auront lieu en Novembre :

http://www.flightglobal.com/articles/2008/02/18/221494/esa-plans-data-relay-constellation.html
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Dordain nous en avait parlé il y a un mois à sa conférence de presse de début d'année.

Quelqu'un se souvient du projet DRS, proposé il y a plus de 20 ans et dont Artémis devait à un moment être le démonstrateur ?


Dernière édition par Aspic le Mar 19 Fév 2008 - 19:48, édité 1 fois
Aspic
Aspic

Messages : 1037
Inscrit le : 09/08/2006
Age : 55 Masculin
Localisation : Eauze

Revenir en haut Aller en bas


Très intéressant initiative, en plus ça va développer des technologies bien utiles je pense (transmissions laser à très haut débit et grande fiabilité, etc...)
Commander Ham
Commander Ham

Messages : 825
Inscrit le : 06/03/2007
Age : 38 Masculin
Localisation : Mars Base Camp 01

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


Les satellites TDRS ne sont pas des satellites de télécommunications. En fait ce sont des relais entre les satellites sur orbite qui leur envoyent des données. Puis les TDRS réenvoyent l'information au centre de commande. L'avantage c'est d'au lieu d'avoir des antennes sur toute la trajectoire d'un satellite donné, 3 ou 4 TDRS suffisent pour couvrir presque toutes les orbites. L'avantage financier n'est pas négligeable sur la durée. Avec le nombre croissant de satellites européens, je pense que ce ne serait pas une mauvaise idée. Des essais de relais ont déjà été testés notamment entre SPOT 4 et Artemis si ma mémoire est bonne.

S'il n'y a plus de black-out pendant les rentrées atmosphériques c'est justement grâce aux TDRS. La navette n'envoye plus les informations vers le sol mais vers l'arrière et le satellite réexpédie vers les antennes au sol.

Le projet DRS (Data Relay Satellite) devaient être lancés à partir de 1996. La première génération comportait 2 satellites DRS-1A et DRS-1B. Une seconde génération devait être lancé à l'aube de l'an 2000.
Yantar
Yantar

Messages : 2910
Inscrit le : 30/09/2005
Age : 45 Masculin
Localisation : Liège

https://destination-orbite.net

Revenir en haut Aller en bas


@doublemexpress a écrit:Pourquoi toujours refaire ce que les autres font bien ? :(
Pour pouvoir le faire sans eux.

Pour pouvoir gérer nos propres investissements spatiaux sans avoir à passer par les quatre volontés des autres.

Pour ne pas être victimes de leurs défaillances techniques et de leurs revirements politiques.

Pour arrêter de quémander.

Dans le temps, nous avions payé pour Symphonie et nous avons été contraints de le brider pour qu'on nous autorise à le lancer.

Nous avons payé pour Spacelab et on nous a encore demandé de re-payer pour avoir le droit de l'utiliser.

Aujourd'hui nous avons un joli Columbus dont nous sommes obligés de céder 50% du volume et des moyens à la NASA et nous sommes obligés d'attendre six mois pour mettre en route certaines expériences parce que nous dépendons des ressources des autres (temps d'astronaute, débit descendant, énergie...).

Ceux qui maîtrisent passent en premier. Nous n'avons que 8,3% des ressources et ce ne sont pas des % prioritaires.

Alors oui, quand on en a marre d'être la dernière roue du carrosse des autres, on aimerait bien avoir sa carriole à soi, afin de l'utiliser sans demander son avis à personne.

Nos satellites génèrent des débits de données de plus en plus impressionnants (MetOp doit même effectuer une énorme compression à bord pour que ça passe). Columbus et l'ATV ne seront pas mal non plus dans quelques temps. Ce serait dommage de continuer à nous brider en attendant qu'on nous libère des lignes sur le réseau TDRSS. Surtout que l'investissement n' a rien de mirifique.


Dernière édition par Aspic le Mer 20 Fév 2008 - 11:32, édité 1 fois
Aspic
Aspic

Messages : 1037
Inscrit le : 09/08/2006
Age : 55 Masculin
Localisation : Eauze

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


L'un des principaux intérêts d'un relai de ce genre est de pouvoir assurer un lien entre un satellite d'observation défilant en orbite basse et une station sol. Sans cela une visibilité est de l'ordre de 8~10mn ce qui contraint d'une part le volume de données que l'on peut descendre (la bande X est limitée) et oblige à attendre une visi satellite (quelques heures si on n'a pas trop de bol et une station pas trop haute) pour récupérer les données.

En plus, pour des raisons d'atténuation atmosphérique on peut travailler en bande Ka ou avec un laser depuis le relai en GEO ce qui est plus difficile à obtenir depuis un LEO.

Ca marche aussi en sens inverse pour programmer une acquisition sur un satellite d'observation sans attendre qu'il repasse en visi. ceci dit, dans le sens de montant c'est moins critique.

Bien sur, cela peut servir aussi pour des vols habités, mais ce n'est pas la motivation première de ce genre de jouet. Pour parler pudiquement on appelle cela une utilisation duale. LOL

Bons Vols
DeepThroat
DeepThroat

Messages : 469
Inscrit le : 22/06/2007
Age : 59 Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


Si le volet militaire de ce type d'application est déclaré "indispensable", cela sera programmé. (on ne refuse rien aux généraux)
Reste ensuite à savoir qui mettra la main à la poche pour financer ... c'est toujours ce qui met un frein aux ardeurs.
montmein69
montmein69

Messages : 17899
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum