Mission robotique Lunar South Polar Aiken Basin Sample Return

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Mission de retour d'échantillons lunaires, prévue sauf accident pour 2013 : ;)

http://solarsystem.nasa.gov/missions/profile.cfm?MCode=LABSR&Display=ReadMore

http://teams.kipr.org/2006/06-0001/research/AikenBasin.html

http://www.lpi.usra.edu/meetings/leag2007/presentations/20071004.taylor.pdf

En ces temps de ( tentative ) de manipulation d'échantillons martiens, le sol lunaire garde toute sa valeur.
avatar
Ripley

Messages : 1999
Inscrit le : 07/09/2006
Age : 66 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas


Il est grand temps que les Etats-Unis renvoient des sondes à la surface de la Lune de toute façon, beaucoup d'expérience sera acquise, et beaucoup de techno validées pendant ces vols. On peut supposer que ça ne sera pas la dernière mission à destination du sol pendant les 10 ans qui arrivent.
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12330
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 48 Masculin
Localisation : France

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Pour ce qui est de la technique aterrissage - prélévement/conditionnement - redécollage - récupération sur Terre du container d'échantillons, nul doute qu'il y a des techniques à paufiner et à bien maîtriser pour aller vers des cibles probablement plus prometteuses quant à la composition des échantillons (astéroïdes - comètes - Mars - Titan etc ...). Faut-il s'entrainer d'abord sur la Lune ... vaste débat 🤡

Pour ce qui est des échantillons de régolithe qui seront récoltés, l'espoir c'est de confirmer grâce à eux qu'on peut disposer de réserves d'eau exploitables sans lesquelles une présence permanente sur la Lune parait une chimère.

Les annonces des résultats des mesures de Lunar Prospector et Clementine :

The Lunar Prospector also found that the water is in concentrations of .3% to 1%, mixed in with the lunar soil, called regolith. This water ice is spread out over 3,600 square miles to 10,000 square miles in the Northern Pole area, and 1,800 square miles to 7,200 square miles in the Southern Pole area [11]. Clementine, an orbiter that went to the moon in 1996, estimated that there could be from 110 million to 1.1 billion tons of water ice in a 5,500 square mile area around the lunar South Pole. [2]
This is enough water to support 2000 average people for over 500 years

source citée par Ripley : http://teams.kipr.org/2006/06-0001/research/AikenBasin.html

ont-ils été confirmés par d'autres sondes ? J'ai un gros doute que SMART 1 ait découvert de l'eau ... et je ne sais pas si les sondes chinoises et japonaises actuellement en orbite ont apporté des informations supplémentaires :?: :?: :?:
montmein69
montmein69

Messages : 18431
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@montmein69 a écrit:Pour ce qui est de la technique aterrissage - prélévement/conditionnement - redécollage - récupération sur Terre du container d'échantillons, nul doute qu'il y a des techniques à paufiner et à bien maîtriser pour aller vers des cibles probablement plus prometteuses quant à la composition des échantillons (astéroïdes - comètes - Mars - Titan etc ...). Faut-il s'entrainer d'abord sur la Lune ... vaste débat 🤡

Personnellement, je suis pas sûr que le retour d'échantillon lunaire soit un bon entraînement pour ramener des échantillons extraterrestres. D'une part, parce qu'on sait déja le faire (certaines missions Luna soviétiques). D'autre part, la Lune n'est pas vraiment représentative des autres corps celestes succeptibles de recevoir des missions de retour d'échantillons:
- elle n'a pas d'atmosphère, donc impossible de mettre au point le freinage atmosphérique.
- elle est très proche de la Terre, donc niveau navigation interplanétaire, c'est pas top (et en plus, la gravitation terrestre se faire déjà sentir à l'endroit même où se fait le prélèvement d'échantillons, donc la trajectoire de la capsule de retour est plus "facile" à gérer).
- elle est grosse, donc elle ne permet pas vraiment de tester les technologies nécessaires pour des corps à très faible gravité.

Je crois que pour les corps à faible gravité, il faut faire comme les Japonais, c'est-à-dire y aller directement, quitte à se planter la première fois. Quant aux corps avec une atmosphère, je ne vois guère que Mars, ou à la rigueur la Terre elle-même qui puissent réellement convenir.
Par contre, si c'est vraiment pour ramener des échanillons lunaires, alors là, oui, c'est OK. Mais je ne pense pas qu'il faille chercher de fausses excuses.
Blink / Pamplemousse
Blink / Pamplemousse

Messages : 1206
Inscrit le : 30/09/2005
Age : 37 Masculin
Localisation : Troyes (10)

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum