Bolden à Moscou: trop tôt pour collaborer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Lune et Mars: trop tôt pour une collaboration russo-américaine (NASA)
18:18 | 02/ 10/ 2009

MOSCOU, 2 octobre - RIA Novosti. L'Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos) a proposé vendredi à la NASA d'explorer ensemble la Lune et Mars, mais la partie américaine n'est pas encore prête à de nouveaux projets conjoints, ont annoncé vendredi à Moscou les dirigeants de Roskosmos et de la NASA.

"Mars et la Lune, nous en avons déjà parlé lors de notre conférence. Il faut adopter un programme conjoint, nous avons présenté nos idées au patron de la NASA", a indiqué le directeur de Roskosmos Anatoli Perminov à l'issue d'une rencontre avec le nouveau chef de l'Agence spatiale américaine Charles Bolden.

M.Bolden a, pour sa part, noté qu'il était prématuré d'évoquer des vols conjoints vers la Lune ou Mars, mais que la coopération spatiale américano-russe ne se limiterait pas à l'orbite circumterrestre.


_____

J'ajoute que selon le communiqué de Roscosmos les deux Chefs d'agence doivent rendre-compte de leurs négociations à leurs présidents respectifs Medvedev et Obama.


Dernière édition par patchfree le Ven 2 Oct 2009 - 20:01, édité 1 fois
patchfree
patchfree

Messages : 6137
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 66 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas


Bolden avait visité le Tsoup et suivi l'arrimage du soyouz TMA16

Espace: le nouveau patron de la NASA visite le TSOUP (Roskosmos)
13:39 | 02/ 10/ 2009

MOSCOU, 2 octobre - RIA Novosti. Le nouveau directeur de la NASA Charles Bolden a visité le Centre de contrôle des vols (TSOUP) pour assister en direct à l'arrimage du vaisseau habité Soyouz TMA-16 à l'ISS et s'entretenir avec le directeur de Roskosmos Anatoli Perminov, fait savoir le service de presse de l'agence spatiale russe.

"Les pourparlers porteront sur tous les domaines de l'activité spatiale conjointe de Roskosmos et de la NASA", a précisé l'interlocuteur de l'agence.

Pour son premier voyage à l'étranger, le nouveau patron de la NASA à choisi la Russie et la visite du cosmodrome de Baïkonour.
patchfree
patchfree

Messages : 6137
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 66 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut Aller en bas


Une telle rencontre et une telle proposition, c'est finalement un peu nouveau.
Pas grand chose à voir en effet avec l'époque de la proposition US pour collaborer à la construction de l'ISS.
A l'époque période assez faste et sans trop de nuages pour le spatial américain, et à contrario les russes dans le marasme de la chute de l'ancien régime.

Là les conditions sont sensiblement différentes, même s'il faut se garder de brosser un tableau trop noir de la situation de la NASA (mais ce n'est quand même pas le grand beau temps), ni bien sûr de s'illusionner sur l'apparente bonne santé du côté des russes qui ont beaucoup de "fers au feu" et de grandes ambitions qu'il va s'agir de porter au bout.
Les conditions économiques sont trop cahotiques (et pour longtemps encore AMHA) pour avoir l'assurance d'une situation stabilisée durable pour les uns et les autres.

Mais que pour développer l'exploration du système solaire (robotique avancée et humaine) l'ampleur du challenge amène à se poser ces questions en terme de coopération, c'est plutôt positif.

Mais il faudra laisser le temps au temps, et il n'est pas exclu que les collaborations commencent par des accords - même limités - avec d'autres agences (Japon, Europe, Inde etc ...) ... et possible effet boule de neige.
montmein69
montmein69

Messages : 18094
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


En même temps la NASA a son budget de 20 milliards de dollars et la Russie un petit 2-3 milliards à tout casser tout compris...
patchfree
patchfree

Messages : 6137
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 66 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas


Je ne crois pas que cette vidéo ait été signalée. Toute la première partie est consacrée à la présence de Charles Bolden à Baïkonour. La fin est constituée de séquences à Baïkonour que nous avons déjà vues ailleurs mais qui restent belles. Attention musique spéciale...