la russie en mesure de créer un remorqueur spatial nucléaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Le constructeur russe RKK Energia est en mesure de concevoir un remorqueur spatial à propulsion nucléaire susceptible de diviser par 2 ou 3 les frais de mise sur orbite stationnaire, a annoncé mercredi le PDG du groupe, Vitali Lopota.

Ce projet, qui représente l'une des applications possibles de l'énergie nucléaire dans les appareils spatiaux, pourrait augmenter de trois à cinq fois la masse des frets orbitalisés, a-t-il précisé lors d'une réunion scientifique.

La Russie, qui contrôlait en 2008 jusqu'à 30% du marché international des services de transport spatiaux, à hauteur de 2 milliards de dollars, pourrait grâce au remorqueur nucléaire s'adjuger 60% de ce marché d'ici 2020, avec 4,2 milliards de dollars, affirment les experts de RKK Energia.

Leurs calculs montrent notamment que la masse du remorqueur nucléaire, d'une puissance de 150 à 500 kWt, pourrait varier entre 7 et 40 tonnes, et sa durée de service entre 10 et 15 ans.


http://fr.rian.ru/science/20100127/185943197.html

tatiana13

Messages : 6143
Inscrit le : 25/06/2009
Age : 70 Féminin
Localisation : galaxie

Revenir en haut Aller en bas


orbite géostationnaire je suppose... Et plutôt que orbitalisés il vaudrait mieux utiliser satellisés... Ils ont l'excuse d'être russophones tout de même...

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
la russie en mesure de créer un remorqueur spatial nucléaire 1458782828-discovey2001-terre
Henri
Henri
Modérateur
Modérateur

Messages : 4806
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 64 Masculin
Localisation : Strasbourg, France

http://goo.gl/GrrJMb

Revenir en haut Aller en bas


Sinon, un tug électronucléaire à propulsion ionique ou plasmique à haute Isp pour transférer des charges utiles en orbite GEO (ou plus loin) est une idée qui traine depuis un moment... Mais je me demande si une variante photovoltaïque ne serait pas plus rentable... (on est pas trop pressé quand il s'agit de mettre en poste des satcoms) Mais quel et le quid de la durée de vie de panneaux photovoltaïques qui doivent traverser de multiples fois les ceintures de Van Allen, c'est peut être ça qui a mené les russes à cette idée...

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
la russie en mesure de créer un remorqueur spatial nucléaire 1458782828-discovey2001-terre
Henri
Henri
Modérateur
Modérateur

Messages : 4806
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 64 Masculin
Localisation : Strasbourg, France

http://goo.gl/GrrJMb

Revenir en haut Aller en bas


Les cellules solaires sont protégées par une couche d'un matériau transparent dans ce cas, au prix d'une augmentation de masse. Et il y a déjà des satellites qui croisent dans les ceintures de VA.
La solution nucléaire me parait aussi un peu douteuse d'un point de vue économique pour cette application.
Mais on peut aussi hésiter à déployer de grandes centrales solaires en orbite basse avec tous les débris qui trainent.

A+
lambda0
lambda0

Messages : 4614
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 53 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas


@lambda0 a écrit:Les cellules solaires sont protégées par une couche d'un matériau transparent dans ce cas, au prix d'une augmentation de masse. Et il y a déjà des satellites qui croisent dans les ceintures de VA.
La solution nucléaire me parait aussi un peu douteuse d'un point de vue économique pour cette application.
Mais on peut aussi hésiter à déployer de grandes centrales solaires en orbite basse avec tous les débris qui trainent.

A+
J'avais lu quelque part que quand on utilise les panneaux photovoltaïques d'un satcom pour passer de GTO en GEO, ces derniers souffraient pas mal, au point de perdre 10 à 15% de leurs capacités, mais il s'agit là de traversée lente des ceintures de VA. L'intérêt d'une puissance installée confortable pourrait aussi découler de cette contrainte, mais là effectivement entre LEO et GEO, un panneau un tant soit peu vaste (pour assurer des traversées rapides et fréquentes dans le cadre de mises à postes routinières de satcoms) serait effectivement assez exposé au risque d'impact par des débris en orbite... À partir de là on peut comprendre leur idée d'un générateur électronucléaire... Wait and See, les russes sont encore plus coutumiers que les occidentaux d'annonces spectaculaires sans lendemains...

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
la russie en mesure de créer un remorqueur spatial nucléaire 1458782828-discovey2001-terre
Henri
Henri
Modérateur
Modérateur

Messages : 4806
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 64 Masculin
Localisation : Strasbourg, France

http://goo.gl/GrrJMb

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum