PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Partagez | 
 

 Article sur Stephen Hawking dans Le Monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Kostya




Nombre de messages : 3552
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Article sur Stephen Hawking dans Le Monde   Ven 27 Aoû 2010 - 10:42

cosmos99 a écrit:
...
D'autant plus qu'au cours de son évolution ( petit HS ) qu'il y a une hypothèse comme quoi l'homme a bien failli s'éteindre ( je sais plus si c'est 10 000 individus ou plus ) c'est en comparant les différents profils génétiques des hommes partout dans le monde qu'on a été frappé par la ressemblance des gènes, au point que l'on pense qu'à un moment de son histoire, la population humaine a chuté jusqu'à devenir un petit groupe, ce qui explique la faible diversité de notre patrimoine génétique.
[HS]Ça me rappelle le dernier épisode de la première saison de Cosmos 1999: "Le Testament d'Arcadie" sage [/HS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7473
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Article sur Stephen Hawking dans Le Monde   Ven 27 Aoû 2010 - 10:56

A mon avis Argyre a bien posé le problème : la recherche de la survie de l’Humanité ne consiste pas à rechercher à évacuer l’ensemble de l’Humanité dans des myriades de vaisseaux interplanétaires ou interstellaires au cas où une catastrophe globale imminente soit sur le point d’anéantir la Terre –style scénario catastrophe Science Fiction clown
Il s’agit d’assurer la pérennisation de l’Humanité - génération après génération - au-delà de nos propres vies. Et j’irais même plus loin dans ce sens -au-delà de l’Humanité - de la pérennisation de la Biosphère et de l’Intelligence que l'on peut nommer la Noosphère…et là les robots de la Nième génération peuvent alors avoir leur place.
Et si le « Jour J» ( D Day Wink ) il soit nécessaire d’aller au-delà du Système Solaire pour assurer cette pérennité et si aucune technologie ne soit à même d’envoyer des individus vivants sur des générations et des générations dans ces voyages au long cours ; alors qui sait si cette « Humanité » ne sera pas capable de stocker les informations génétiques et toutes les autres nécessaires pour à l’arrivée les faire reproduire par des systèmes robotisés …mais ce scénario de SF a du déjà être écrit…vu l’abondante littérature dans ce domaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre




Masculin Nombre de messages : 2992
Age : 50
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Article sur Stephen Hawking dans Le Monde   Sam 28 Aoû 2010 - 23:58

Kostya a écrit:
cosmos99 a écrit:
...
De toute façon, ça sera des îlots du style "base en antartique"... à moins que l'on fasse de la terraformation, mais c'est un autre sujet.
( à voir, ou revoir http://www.dailymotion.com/video/x4tocn_coloniser-l-espace-mars-terraformat_tech )
Exact. L'antarctique, malgré les conditions très rudes, est occupé en permanence par une moyenne de 1500 personnes (principalement des scientifiques) répartis sur les 52 bases (plus occupé pendant l'été austral que pendant l'hiver évidemment => comme les stations balnéaires en fait Wink). Si on arrive à faire cela sur Mars en attendant une éventuelle terraformation (faisabilité à démontrer d'ici là !), ça serait déjà très encourageant.

Petite remarque en passant : entre une base de type Dumont d'Urville et la terraformation, il y a tout de même une étape fondamentale qui est l'accès à l'autonomie. Les habitants de l'extrême sud ne sont pas autonomes et ne cherchent pas à l'être. Toutefois, lorsque le coût, la complexité et la durée du voyage sont un ordre de grandeur au-dessus, l'accès à l'autonomie devient vital. Pour y parvenir, nul besoin de terraformer, il faut un minimum de ressources humaines et un minimum d'industries pour fabriquer tous les objets nécessaires à des humaine sur le long terme. C'est seulement à partir de ce moment là qu'on peut estimer qu'une colonisation est réussie et que la conquête spatiale prend tout son sens.
A mon humble avis, il ne faudra pas perdre trop de temps avec des bases temporaires de type base scientifique antarctique. Sur le long terme, je suis persuadé qu'on gagnera bien plus à atteindre l'étape d'autonomie coloniale aussitôt que possible qu'à réaliser moultes expériences scientifiques dans la période de l'ère pré-conquête spatiale.

Cordialement,
Argyre


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
montmein69




Masculin Nombre de messages : 13621
Age : 65
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Article sur Stephen Hawking dans Le Monde   Dim 29 Aoû 2010 - 9:47

Giwa a écrit:

Et si le « Jour J» ( D Day Wink ) il soit nécessaire d’aller au-delà du Système Solaire pour assurer cette pérennité et si aucune technologie ne soit à même d’envoyer des individus vivants sur des générations et des générations dans ces voyages au long cours ; alors qui sait si cette « Humanité » ne sera pas capable de stocker les informations génétiques et toutes les autres nécessaires pour à l’arrivée les faire reproduire par des systèmes robotisés

Quitte à se projeter dans le futur et dans les distances incommensurables, je serai assez proche de cette vision. Je n'ai pas trop de confiance dans la possibilité pour un sapiens sapiens de voyager à la vitesse de la lumière par téléportation au travers de notre Galaxie (encore moins de visiter les galaxies voisines), mais programmer une super-machine pour "reproduire" des choses très loin et après un très long voyage ... pourquoi pas.

Giwa a écrit:
…mais ce scénario de SF a du déjà être écrit…vu l’abondante littérature dans ce domaine.
Robert Jastrow (président du groupe de travail pour l'exploration lunaire à la NASA dans les années 60) , connu pour son ouvrage de vulgarisation "Des astres, de la vie et des hommes" (le Seuil 1975) , a écrit un ouvrage paru sous le titre "The Enchanted Loom" (traduit par "Au delà du cerveau" aux éditions Mazarine 1982)


Le dernier chapitre intitulé "Une fin et un commencement" donne la vision de l'auteur d'une intelligence humaine désincarnée, réfugiée dans le silicium des mémoires d'ordinateurs et voyageant dans l'espace.

Un petit extrait (mais seule la lecture de l'ouvrage entier donne la cohérence de la pensée de l'auteur) :
Citation :
"Quand les sciences du cerveau en seront à ce stade fort évolué, un savant hardi pourra drainer le contenu de son esprit et le transférer dans les parties métalliques d'un ordinateur. L'esprit étant l'essence de l'être, on pourra dire que ce savant sera entré dans l'ordinateur et qu'il y résidera désormais.
Bien à l'abri dans l'ordinateur, le cerveau humain est enfin libéré des contraintes d'une chair mortelle. Relié à des caméras, des instruments et des appareils de contrôle, le cerveau voit, sent et réagit aux stimuli. Il est maitre de sa propre destinée. L machine est son corps, et il est l'esprit de la machine. L'union de la machine et de l'esprit a créé une forme nouvelle d'existence, aussi appropriée à la vie future que l'homme l'était à la vie dans la savane africaine" (référence aux origines de l'espèce humaine)
.../cut/....
"Il me semble que ce doit être là la forme la plus achevée de la vie intelligente de tout l'univers. Protégée par des parcelles de silicium indestructibles, cette forme de vie pourrait exister à tout jamais puisque le chiffre de nos jours ne serait plus limité par le cycle de vie et de mort des organismes biologiques. Ce serait le type de vie qui pourrait quitter la planète mère pour explorer l'espace interstellaire. L'homme tel que nous le concevons aujourd'hui, ne pourra jamais entreprendre cette traversée, qui durera au moins un million d'années. Mais le cerveau artificiel, scellé dans la coque protectrice d'un vaisseau spatial, et fonctionnant à l'électricité tirée du rayonnement stellaire, pourait durer un million d'années, sinon plus. Le voyage vers les étoiles ne présenterait aucun problème à un cerveau vivant dans un ordinateur."

De mon point de vue clown

- plus besoin de se taper la corvée de nettoyage chaque semaine avec moult lingettes imbibées de désinfectant et plus non plus de changements de filtres peu ragoûtants megalol
- malheureusement on perd l'occasion de biere et de se gaver d'apéricubes Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cosmos99




Masculin Nombre de messages : 1376
Age : 44
Localisation : Normandie, St-Lô
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Article sur Stephen Hawking dans Le Monde   Dim 29 Aoû 2010 - 17:35

Argyre a écrit:
Toutefois, lorsque le coût, la complexité et la durée du voyage sont un ordre de grandeur au-dessus, l'accès à l'autonomie devient vital. Pour y parvenir, nul besoin de terraformer, il faut un minimum de ressources humaines et un minimum d'industries pour fabriquer tous les objets nécessaires à des humaine sur le long terme.
Pour vivre complètement en autonomie, c'est faire partout le minimum pour assurer la pérennisation de la colonie dans différents secteurs, et là, on rentre dans un jeu de simulation... :)
est-ce qu'on pourra reproduire surplace :
- la même diversité alimentaire que l'on a sur Terre ?
- tous les médicaments et instruments issue de l'industrie pharmaceutique ?
- enfin plus largement, toute la panoplie industrielle dont a besoin notre civilisation "moderne" pour se construire, se maintenir.
enfin, je pense qu'il y a plein de choses que l'on pourra difficilement faire sur Mars. Donc une assistance de la Terre me paraît inévitable.
Avec une terraformation, il n'y aurait pas de contraintes environnementales pour que la colonie soit autonome et reproduise le même "shéma" de société connu sur Terre.

Citation :
Giwa a écrit:
alors qui sait si cette « Humanité » ne sera pas capable de stocker les informations génétiques et toutes les autres nécessaires pour à l’arrivée les faire reproduire par des systèmes robotisés …mais ce scénario de SF a du déjà être écrit…vu l’abondante littérature dans ce domaine.
montmein69 a écrit:
malheureusement on perd l'occasion de bière et de se gaver d'apéricubes Cool
Là, on touche à un autre sujet, plus philosophique : qu'est-ce qui fait l'essence de l'homme ?
L'âme de l'Homme dans un robot pour moi, n'en est plus un.
Ou aussi, reconstituer un bout d'humanité à l'autre bout de l'univers... je m'interroge... quel intérêt s'il n'y a pas de "retour" d'information vers la Terre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre




Masculin Nombre de messages : 2992
Age : 50
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Article sur Stephen Hawking dans Le Monde   Lun 30 Aoû 2010 - 12:52

cosmos99 a écrit:
...
est-ce qu'on pourra reproduire surplace :
- la même diversité alimentaire que l'on a sur Terre ?
- tous les médicaments et instruments issue de l'industrie pharmaceutique ?
- enfin plus largement, toute la panoplie industrielle dont a besoin notre civilisation "moderne" pour se construire, se maintenir.
enfin, je pense qu'il y a plein de choses que l'on pourra difficilement faire sur Mars. Donc une assistance de la Terre me paraît inévitable.
La France n'est pas autonome, car dans de nombreux secteurs industriels, elle a des lacunes importantes. Toutefois, la France peut être autonome, éventuellement en dégradant un peu le niveau de vie de ses habitants. Pour la colonie spatiale, je pense que ce sera la même chose. L'important n'est pas tant le fait d'être autonome que de pouvoir l'être. D'autre part, il ne faut pas voir la colonie martienne comme une colonie statique, qui vivrait à industrie et ressources humaines constantes. C'est tout le contraire. Si un jour une colonie accède au potentiel d'autonomie, par exemple avec 1000 habitants, cela signifiera que :
- il manque à ce moment là de nombreuses industries
- les industries manquantes ne sont pas essentielles à la survie de la colonie (par exemple le matériel high-tech du secteur de la santé est important mais pas indispensable)
- la colonie est capable de grandir et de se développer rapidement (en centaines d'années malgré tout), à la fois en nombre et en technologie, pour un jour accéder à ces industries manquantes
- l'accès à ces industries sera bien entendu d'autant plus rapidement mis en oeuvre qu'il y aura des échanges avec la Terre
- lorsqu'il y aura par exemple 1 million d'habitants, essentiellement grâce à la fécondité des femmes, les ressources humaines seront sans doute suffisantes pour mettre en oeuvre toutes les industries modernes ou presque.
Quant à la terraformation, elle sera de toute façon beaucoup plus facile à réaliser lorsque les ressources humaines et l'industrie locale auront atteint une taille importante.

On déborde, je pense qu'il faudrait placer la suite dans un autre sujet, mais j'avoue ne pas trop savoir dans quel thème placer cela.

A+,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kostya




Masculin Nombre de messages : 3552
Localisation : Kalouga
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Article sur Stephen Hawking dans Le Monde   Lun 30 Aoû 2010 - 12:59

Argyre a écrit:
...
On déborde, je pense qu'il faudrait placer la suite dans un autre sujet, mais j'avoue ne pas trop savoir dans quel thème placer cela.
Bien là, pardi: http://www.forum-conquete-spatiale.fr/exoplanetes-cosmologie-et-divers-f40/conquete-humaine-du-systeme-solaire-t3209-180.htm

Le sujet n'est pas nouveau Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5
 
Article sur Stephen Hawking dans Le Monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Technique :: Autres-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit