PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 Et si la politque spatiale US était la bonne....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
montmein69




Nombre de messages : 14651
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Et si la politque spatiale US était la bonne....   Ven 20 Mai 2016 - 10:52

Je reprend la suggestion de continuer une discussion entamée "au mauvais endroit" en recopiant le message de Outan, qui résume où on en était à propos de sa vision actuelle de ce que pourrait faire la NASA après l'ISS.

Outan a écrit:
nikolai39 a écrit:


Bigelow n'a ni les compétences, ni le savoir-faire, ni les ressources nécessaires pour développer une station spatiale. Lockheed Martin et Boeing seraient, dans l'hypothèse que tu évoques, bien plus probables.

SpaceX et Sierra Nevada, n'avaient à l'époque n'y les compétences, ni le savoir-faire, ni les ressources pour faire ce qu'ils font aujourd'hui!! Pour moi Bigelow a de l'argent, de l'envie et la NASA aussi... donc tout est possible.

montmein69 a écrit:


Cela serait un retournement complet de la voie sur laquelle on avait engagée la NASA depuis Constellation en ce qui concerne le vol humain.
Il s'agissait de dépasser les vols en LEO.
Constellation était axé sur le retour vers la Lune (base permanente etc ...)
Le "flexible path" suite à la commission Augustine et à la décision d'Obama, engageait la NASA vers les missions plus lointaines (le beyond) ce qui nous a donné le projet d'une mission astéroïde .... première étape vers Mars.

Se rabattre sur une nouvelle station en LEO .... me parait assez peu probable. Mais bien sûr après les élections tout est envisageable.
La NASA si elle continue sur la perspective actuelle va devoir faire construire, l'EUS pour le SLS, un deep space habitat pour le voyage, un atterrisseur pour Phobos ou Mars ... donc elle donnera du travail aux sociétés habitués à travailler pour elle (Boeing, Lockheed Martin , Orbital-ATK).
Après leur avoir mis le pied à l'étrier .... peut-être laissera t'elle aux sociétés du Privé, le soin de créer/trouver leur marché ?
Je pense que la NASA poursuivra le "flexible path", mais je ne vois pas des politiques mettrent un terme aux contrats de ravitaillement et de transport d'équipage et encore moins à la présence régulière et continue dans l'espace.

1- Ce serait un "carnage" pour l’emploi chez SpaceX, ATK/Orbital/Sierra Neveda/ Wallops Spaceport, etc... et dans leurs circonscriptions électorales respectives Sans parler de toutes les personnes qui gèrent l'ISS au jour le jour à la NASA ou ailleurs.  
2- Comment pourront-ils accepter de n'avoir plus que 1 vol habité tout les 2 ou 3 ans, alors que la Chine aura une station avec une présence quasi permanente? Arrêter Dragon et CST-100 alors que la Russie et d'autres nations développent une nouvelle capsule? Il suffit de voir les débats sur le "simple" fait d'acheter des sièges de Soyuz aux Russes ces derniers temps pour comprendre que cela ne passera jamais.

Je pense que l'on aura droit à une petite station en LEO habité 24/7 ou alors un petit laboratoire en orbite lunaire avec une ou deux visites par an. Je crois plus en la première option qui n'est pas trop chère et qui surfe sur la "mode" de la commercialisation de l'orbite base terrestre. Après cela n'engage que moi...

Je vous/nous invite d'ailleurs à continuer le débat dans un vieux fils de discussion ouvert par mes soins ou tout autre fil de discussion -moins HS que celui-ci- suggéré par nos modos!!
http://www.forum-conquete-spatiale.fr/t15965-et-si-la-politque-spatiale-us-etait-la-bonne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
montmein69


avatar

Masculin Nombre de messages : 14651
Age : 66
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Et si la politque spatiale US était la bonne....   Ven 20 Mai 2016 - 11:10

Outan a écrit:
Je pense que la NASA poursuivra le "flexible path", mais je ne vois pas des politiques mettrent un terme aux contrats de ravitaillement et de transport d'équipage et encore moins à la présence régulière et continue dans l'espace.

1- Ce serait un "carnage" pour l’emploi chez SpaceX, ATK/Orbital/Sierra Neveda/ Wallops Spaceport, etc... et dans leurs circonscriptions électorales respectives Sans parler de toutes les personnes qui gèrent l'ISS au jour le jour à la NASA ou ailleurs.

Pour ce qui est des industries du Privé, j'ai utilisé l'expression :
Citation :
Après leur avoir mis le pied à l'étrier .... peut-être - la NASA - laissera t'elle aux sociétés du Privé, le soin de créer/trouver leur marché ?
"Mettre le pied à l'étrier"  c'est bien ce qui s'est passé lors du lancement des missions CRS et CCtCap, avec les aides techniques au développement, les contrats assez généreux pour le ravitaillement fret et les relèves d'équipage de l'ISS. Un achat de "services" plutôt généreux qui s'étendra au minimum jusqu'en 2024.
Ce n'est pas rien comme aide gouvernementale au maintien ou au développement de l'industrie du spatial. Et je ne pense pas que le gouvernement fédéral poursuivra cela ad-vitam eternam si il n'en a plus besoin pour son programme spatial post -ISS, qui lui , demandera des investissements supplémentaires pour l'accès au "beyond" prévu dans le flexible path. (et qui poursuivra la politique de commande habituelle de matériel aux industries spatiales les plus compétentes)

Alors (mais c'est un avis qui n'engage que moi) ..... le Privé devra "créer/trouver son marché" et ne plus vivre sous perfusion étendue.
Je donne quelques exemples :
- soit en LEO : hôtels touristiques spatiaux (pour Bigelow) avec desserte par les capsules de SpaceX ou Boeing ou le Dream Chaser version man-rated de Sierra Nevada (si cette version voit le jour après la version fret qui bénéficiera de contrats de CRS2).
Ceci viendra en sus des commandes de lancement de satellites par la NASA ou l'USAF (Space X, Orbital-ATK, Blue Origin), de fournitures de moteurs (BE4 pour équiper le Vulcan d'ULA) etc ....
- soit en circum-lunaire puis en lunaire (construction et desserte d'une mini-base spatiale -voir la proposition d'Orbital-ATK) suivi d'un  service de transport de fret et de personnel pour des industries voulant faire de l'exploitation minière et/ou de la production ISRU sur la Lune.
Le champ est -pour le moment - totalement libre puisque c'est un domaine que la NASA ne compte pas investir.

Se trouvera t'il des investisseurs/industriels ambitieux et prêts à prendre des risques (au-delà du cercle des milliardaires visionnaires) pour se lancer dans ces défis ? c'est bien sûr le fond du problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
montmein69


avatar

Masculin Nombre de messages : 14651
Age : 66
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Et si la politque spatiale US était la bonne....   Ven 20 Mai 2016 - 11:41

Outan a écrit:
2- Comment pourront-ils accepter de n'avoir plus que 1 vol habité tout les 2 ou 3 ans, alors que la Chine aura une station avec une présence quasi permanente? Arrêter Dragon et CST-100

Les missions habitées, il faut le voir en cumul de ce que fera la NASA (forcément en nombre limité annuel vu l'ampleur des missions envisagées : aller sur un astéroïde, aller sur Phobos, Aller sur Mars - à la fois par la complexité, la durée, le coût) et de ce que continueront à faire les sociétés privés pour leur propre compte (voir mon post précédent).
On raisonne en terme de "capacité des USA" pas seulement de mission institutionnelle gouvernementale.

La clé, pour ne pas "Arrêter Dragon et CST-100" c'est que le privé sache créer de nouvelles perspectives (donc un marché durable) pour le LEO ou le lunaire. Mais est-ce que c'est possible dans le cadre d'un marché entièrement privé et sans la béquille des commandes gouvernementales ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spaceman




Nombre de messages : 1581
Age : 51
Localisation : Genève
Date d'inscription : 08/09/2008

MessageSujet: Re: Et si la politque spatiale US était la bonne....   Ven 20 Mai 2016 - 14:29

Quelle politique spatiale? Cela fait 30 ans que j'attends (Dalida, si tu nous lis), voit rien venir (Anne, ma soeur Anne), sauf des capsules des années soixante et la grosse fusée qui va avec, sans l'argent qui va avec pour faire voler le tout vers des destinations inconnues. Et de toute façon, c'est le Congrès qui décide, vu qu'il vient de demander deux missions vers Europe (la NASA n'avait rien demandé...). Bref, tout ceci est un magnifique panier de crabes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saturmir


avatar

Masculin Nombre de messages : 443
Age : 48
Localisation : France
Date d'inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: Et si la politque spatiale US était la bonne....   Ven 20 Mai 2016 - 18:24

montmein69 a écrit:
La clé, pour ne pas "Arrêter Dragon et CST-100" c'est que le privé sache créer de nouvelles perspectives (donc un marché durable) pour le LEO ou le lunaire. Mais est-ce que c'est possible dans le cadre d'un marché entièrement privé et sans la béquille des commandes gouvernementales ?
Le seul nouveau marché accessible à moyen terme pour moi c'est le tourisme spatial suborbital, pour cela il faut des lanceurs à bas coûts et réutilisables et les seuls qui osent tenter de démarrer l'aventure sont des milliardaires (Richard Branson avec Virgin Galactic et Jeff Bezos avec Blue Origin). S'ils y arrivent, il n'y aura pas de la place pour de multiples concurrents, premier arrivé, premier servi.

Après le marché des satellites est toujours aussi important mais la concurrence y est déjà rude et les coûts y sont pharaoniques, rien de nouveau sous le soleil donc.

Reste l'espoir d'un tourisme spatial plus important, avec survol lunaire, hôtels spatiaux (ce qui implique des vols orbitaux, des sécurités contre les débris, des rendez-vous spatiaux et peut être même des EVA touristiques) mais je n'y crois guère.

Pour moi, en dehors des projets de science fiction comme la capture d'astéroïdes remplis de métaux précieux ou la colonisation de Mars par des entreprises privées il ne reste qu'une seule possibilité, une nouvelle Course à l'Espace entre Nations. Si SpaceX peut aider la NASA en lui proposant des lancements vers Mars à bas coût, tant mieux, mais il faudra convaincre l'opinion de se lancer dans l'aventure, comme JFK en son temps, SpaceX seul n'aura pour moi jamais les moyens de se lancer dans un projet aussi important seul.

L'idée que l'on peut confier le spatial à des entreprises privées est bien trop terre à terre. Une entreprise doit faire des bénéfices, elle n'a pas vocation à se ruiner pour la gloire; un pays si (il n'y a qu'à voir le chant du signe de l'URSS qu'était Bourane pour s'en convaincre).
Pour moi, si la politique spatial américaine continue en ce sens (refus d'affirmer sa puissance au travers des vols spatiaux), il suffira d'un comparatif financier pour qu'une Falcon Heavy Low Cost entraîne l'abandon du SLS et des missions qu'ils pourraient faire. Sad

Que les Russes ou les Chinois aillent gambader sur la Lune; on verra ensuite si l'oncle Sam hésitera toujours à dépenser ses $.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Et si la politque spatiale US était la bonne....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: USA :: NASA et programmes gouvernementaux-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit