PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Partagez | 
 

 Atteindre les limites de l'univers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Backsatb




Masculin Nombre de messages : 2
Age : 36
Localisation : France
Date d'inscription : 10/03/2016

MessageSujet: Atteindre les limites de l'univers   Jeu 10 Mar 2016 - 21:09

Bonsoir


Je vous livre ici ma vision toute personnelle, basée sur nos connaissances actuelles, des limites de l'univers, suite à plusieurs post trouvés sur le forum concernant cette éternelle question : vers l'infinie et au-delà. Peut-on atteindre les limites de l'univers ? Qu'y-a-t-il après ?


L'univers tel que nous le connaissons est né à partir du Big Bang, explosion phénoménale concentrée sur un point infiniment petit autour duquel il n'y a "rien". Encore faut-il comprendre cette notion de rien : c'est un endroit où l'espace et le temps n'existent pas, grandeurs qui seront crées par la suite à partir de l'énergie délivrée par le Big Bang. Il faut donc voir l'univers comme un ballon qui se gonfle. A l'intérieur, l'espace et le temps existent et nous pouvons appréhender ces notions, à l'extérieur, elles n'existent pas et notre cerveau est dans l'incapacité de le comprendre. Au départ, lors de la toute première milliardième de seconde du Big Bang, l'énergie délivrée était phénoménale et l'univers s'est développé très rapidement, ralentissant progressivement par la suite. Peut-on alors atteindre, ou tout du moins observer, ses limites, les bords du ballon ? Pas vraiment... Hubble nous a dernièrement livré des clichés de la galaxie GN-Z11, la plus éloignée jamais observée, à plus de 13,4 milliards d'années lumière, sachant que l'univers est un grand-père âgé de 13,8 milliards d'années... Cette petite jeunette observée a donc vu le jour au plus 400 millions d'années après le Big Bang. C'est un peu comme mettre côte à côte un retraité de 67 ans et sa petite fille de 2 ans. Elle est très proche de la naissance de l'univers, de la première "étincelle". Le but ultime de tout astronome est de repousser toujours plus loin cette observation, remontant encore et encore dans le temps jusqu'à pouvoir "observer" le Big Bang. Mais est-ce vraiment possible ? Non, car plus nous nous approcherons des bords du "ballon", et plus nous nous en éloignerons. En effet, dès les premiers instants de sa naissance, l'univers a subit une expansion fulgurante qui s'est ralentie par la suite. Les "distances" visuelles et physiques ne sont donc pas les mêmes au centre de l'univers et proche de ses contours. Pensez simplement à une ambulance s'éloignant de vous. Vous entendez la sirène plus grave que lorsqu'elle est passée devant vous, le fameux effet "doppler". Et bien dans le cas de notre univers, c'est un peu comme si l'ambulance était passée devant vous à une vitesse inimaginable avant de progressivement ralentir. L'espace et le temps sont plus "étirés" aux extrémités qu'au centre... Les derniers kilomètres seront les plus longs, les derniers mètres les plus infranchissables, alors les derniers millimètres...là... je n'ose imaginer. A la question peut-on atteindre les limites de l'univers ? La réponse est non, en tout cas pas physiquement comme nous l'entendons, ni visuellement, pas avec notre manière de pensée, issue et faisant partie intégrante de cet univers tel que nous le connaissons et dans lequel nous sommes.

J'attends vos remarques, critiques et autres compléments sur cette "vision" :)

Amitiés.


Backstab.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Space Opera
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 10767
Age : 43
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Atteindre les limites de l'univers   Jeu 10 Mar 2016 - 21:46

Ce post montre surtout une méconnaissance du phénomène inflationniste. Mais soyons plus claire :

Backsatb a écrit:
L'univers tel que nous le connaissons est né à partir du Big Bang, explosion phénoménale concentrée sur un point infiniment petit autour duquel il n'y a "rien".
Désolé, mais ça commence très mal puisque ce qui est écrit là est une mauvaise compréhension de ce qu'est le big-bang.
- Le big-bang n'est pas une explosion, c'est une dilatation de l'espace-temps (inflation primordiale). La différence fondamentale est qu'une explosion est une expansion de matière dans un milieu qui contient cette matière, ici c'est le milieu qui grandit. Il n'y a pas de "contenu" ni de "contenant".
- Non ça n'est pas un point infiniment petit. L'univers était plus dense, et puisqu'on ne connait pas les dimensions de l'univers, s'il faut au moment du big-bang (au temps de Planck) l'univers était déjà infini. Parler de taille de l'univers maintenant ou à ce moment-là n'a aucun sens avec nos connaissances actuel. On peut parler de l'univers observable actuellement à la rigueur (du à la vitesse de la lumière), mais c'est tout.
- Dans la cosmologie, il n'y avait rien qui dit qu'il y avait quelque chose "autour" de l'univers, ni à l'époque ni aujourd'hui. Faute d'observation, on ne peut que considérer l'univers comme étant "tout".

Tout le reste du post reste à peu près logique avec ces approximations initiales... mais n'a rien à voir avec ce que la science est en mesure d'affirmer aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Backsatb




Masculin Nombre de messages : 2
Age : 36
Localisation : France
Date d'inscription : 10/03/2016

MessageSujet: Re: Atteindre les limites de l'univers   Jeu 10 Mar 2016 - 22:21

Bonsoir et merci pour ces ... corrections... pleines de bon sens Space Opéra :)

Désolé pour l'infiniment petit, grossière erreur. Pour "l'explosion", c'était plus une figure de style vulgarisée qu'à prendre au pied de la lettre, je ne faisais pas, et je n'en n'aurais pas la prétention, une démonstration rigoureuse mêlée de singularité topologique. Ensuite, j'ai bien parlé de vision "personnelle" car, me semble-t-il, dans ce domaine, à part des théories et des suppositions on ne peut pas faire grand chose d'autre pour le moment.
Je tiens également a préciser que je n'ai jamais considéré dans mon post, ou alors cela a été mal compris, l'univers comme un "tout". L'univers est uniquement "tout" ce que nous comprenons et pouvons appréhender, pour le reste, bien heureux celui ou celle qui le comprendra :)

Backstab
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Atteindre les limites de l'univers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Divers :: Autres sujets-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit