PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Partagez | 
 

 Paradoxe de Fermi et "catastrophe" galactique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lambda0
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4124
Age : 49
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Paradoxe de Fermi et "catastrophe" galactique   Jeu 21 Sep 2006 - 11:16

Encore une interprétation du célèbre paradoxe de Fermi.

Lu sur "Centauri Dreams"
http://www.centauri-dreams.org/?p=826

L'article original (paru dans JBIS) : catastrophe galactique et transition de phase
http://arxiv.org/abs/astro-ph/9901322

Voir également :
http://www.centauri-dreams.org/?p=825

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4209
Age : 60
Localisation : Strasbourg, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Paradoxe de Fermi et "catastrophe" galactique   Jeu 21 Sep 2006 - 16:19

je crois qu'on avait déjà eu cette discussion dans le sujet suivant :
http://www.forum-conquete-spatiale.fr/viewtopic.forum?t=1324&postdays=0&postorder=asc&start=30

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goo.gl/GrrJMb
lambda0
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4124
Age : 49
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Paradoxe de Fermi et "catastrophe" galactique   Jeu 21 Sep 2006 - 17:03

Henri a écrit:
je crois qu'on avait déjà eu cette discussion dans le sujet suivant :
http://www.forum-conquete-spatiale.fr/viewtopic.forum?t=1324&postdays=0&postorder=asc&start=30

En fait la baisse de la fréquence des sursauts gamma (GRB : Gamma Ray Burst ou Burster) avec le vieillissement de l'Univers pourrais être une piste de solution au paradoxe de Fermi.

Effectivement...
Cet article apporte quand même l'idée d'un développement "explosif" de la vie évoluée à partir d'un certain seuil de fréquence des GRB : ce que les auteurs décrivent comme une "transition de phase". Notion assez à la mode en physique théorique, et en cosmologie primordiale par exemple.
Reprendre ce vocabulaire en parlant de l'expansion de la vie dans l'univers s'accorderait assez bien avec l'idée que l'émergence de la vie, de l'intelligence, et son expansion, serait un épiphénomène cosmologique.

A+

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7469
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Paradoxe de Fermi et "catastrophe" galactique   Jeu 21 Sep 2006 - 22:26

lambda0 a écrit:
Henri a écrit:


En fait la baisse de la fréquence des sursauts gamma (GRB : Gamma Ray Burst ou Burster) avec le vieillissement de l'Univers pourrais être une piste de solution au paradoxe de Fermi.

Effectivement...
Cet article apporte quand même l'idée d'un développement "explosif" de la vie évoluée à partir d'un certain seuil de fréquence des GRB : ce que les auteurs décrivent comme une "transition de phase". Notion assez à la mode en physique théorique, et en cosmologie primordiale par exemple.
Reprendre ce vocabulaire en parlant de l'expansion de la vie dans l'univers s'accorderait assez bien avec l'idée que l'émergence de la vie, de l'intelligence, et son expansion, serait un épiphénomène cosmologique.

A+
Peut-être qu'il faut aussi tenir compte de l'expansion de l'Univers lui-même qui explique en particulier une autre étrangeté:pourquoi le ciel nocturne est noir!
Si la fréquence des GRB passe en dessous d'un certain seuil alors l'expansion de l'intelligence dans l'Univers surpassera l'expansion de l'Univers lui-même et ces intelligences pourront alors se connecter: un changement de phase "catastrophique" comme la cristallisation ou l'ébullition .
Peut-être qu'il y a déjà par ci par là quelques îlots d'intelligence , mais encore trop éloignés les uns des autres pour s'interconnecter si la distance spatiotemporelle qui les sépare est telle que la dilatation de l'Univers est encore supérieure à leur propre expansion. D'ailleurs dans ce cas ils ne se connecteront pas entre eux, mais avec d'autres civilisations qui surgiront entre eux...un peu comme des germes cristallins très éparses ne se soudent pas entre eux, mais prennent en masse avec d'autres qui vont apparaître après eux
Giwa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4209
Age : 60
Localisation : Strasbourg, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Paradoxe de Fermi et "catastrophe" galactique   Jeu 21 Sep 2006 - 23:08

Malheureusement, autant que je me rappelle, notre discussion à ce sujet d'il y a quelques mois avait mis en relief des études qui indiquaient deux choses :
    les GRB ont certe des portées énormes en terme de capacités destructices (de l'ordre de grandeur de la galaxie) mais sont en fait très directifs, donc un GRB puissant ne détruiraient que les écosystèmes dans deux longs cônes de 14kpc mais des cônes très étroits. Impossible de voir là un mécanisme de "reset quasi-instantané" à l'échelle galactique pour les processus biologique ou simplement pour les formes de vies évoluées et fragiles.

    Par ailleurs, une étude très controversée (car utilisant seulement 5 GRBs extragalactiques) indiquait que la fréquence de ces GRB très violents s'était effondrée depuis plusieurs milliards d'années dans notre Galaxie, la Voie Lactée, laissant ainsi largement le temps au paradoxe de Fermi de se matérialiser. Maintenant cette dernière étude mériterait d'être passée au crible en réutilisant la méthodologie avec au moins quelques dizaines de GRB's pour fixer avec plus de précision l'époque géologique où la fréquence des GRB violents s'est effondrée dans des galaxies comparables à la nôtre

En fait l'hypothèse que "l'explosion biotique" du cambrien marque la fin des GRB géants dans la Voie Lactée et la plupart des grandes extinctions serait la conséquence de GRB modestes (ou lointains) dirigés par hasard vers notre système ne sera définitivement infirmée ou confirmée qu'en étudiant la statistique d'un nombre suffisant de GRB dans les autres galaxies.

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goo.gl/GrrJMb
Henri
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4209
Age : 60
Localisation : Strasbourg, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Paradoxe de Fermi et "catastrophe" galactique   Jeu 21 Sep 2006 - 23:51

Je rappelle deux liens au sujet de la controverse que j'ai citée dans mon post précédent.
Le travail controversé :
http://arxiv.org/PS_cache/astro-ph/pdf/0604/0604113.pdf
Le document qui pointe plusieurs problèmes quand à la méthodologie utilisée par les auteurs du premier document.
http://arxiv.org/ftp/astro-ph/papers/0604/0604440.pdf

EDIT : post modifié pour faire apparaître les papiers des deux points de vue.

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goo.gl/GrrJMb
lambda0
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4124
Age : 49
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Paradoxe de Fermi et "catastrophe" galactique   Sam 23 Sep 2006 - 11:03

Merci pour ces précisions. Il est vrai que l'article que j'ai pointé est daté de 1999, et que le tien est plus récent.
Cette hypothèse semble donc finalement assez peu crédible...

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4209
Age : 60
Localisation : Strasbourg, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Paradoxe de Fermi et "catastrophe" galactique   Sam 23 Sep 2006 - 17:01

lambda0 a écrit:
Merci pour ces précisions. Il est vrai que l'article que j'ai pointé est daté de 1999, et que le tien est plus récent.
Cette hypothèse semble donc finalement assez peu crédible...
Ben disons que l'hypothèse n'a pas été sérieusement infirmée ni confirmée, il existe un papier qui semble détruire cette hypothèse, mais comme trop peu de GRB ont été repérés avec le sursaut lumineux qui permet de situer la galaxie où ils ont lieu, le papier n'a pas trop de valeur sur le plan statistique. De plus les vieille galaxies comme la Voie Lactée ont souvent capturé des galaxies satellites naines irrégulières donc jeunes (genre nuage de Magellan), voire entrent en collisions avec d'autres galaxies irrégulières plus jeunes, d'où une forte hétérogénéité des populations stellaires. Ce qui laisse la place à des GRB géants tardifs y compris dans les vieilles galaxies.

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goo.gl/GrrJMb
 
Paradoxe de Fermi et "catastrophe" galactique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Divers :: Autres sujets-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit