PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 Annonce sur le futur du programme spatial américain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40, 41  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Annonce sur le futur du programme spatial américain   Sam 29 Mai 2010 - 19:41

Du 29 mai au 3 juin se tient à Chicago l'International Space Development Conference...

Plusieurs invités prestigieux y sont attendus Voir ICI

Hier soir, Charles Bolden y a fait un discours (qui sera mis sur le site un peu plus tard).

Un des participants à résumé une partie de son discours ...
In his formal speech, Bolden again argued that Constellation aimed too high and would not have been accomplished with the funds available. He said that new technology was needed to make travel beyond low earth orbit feasible. He stated new technology might make a mission to Mars possible with twice rather than 12 times the mass of the ISS. He acknowledged the criticism that Obama's original plan had no specific goals and timetables. He pointed out that now NASA had direction to do a circumlunar flight in the early 2020's, a flight to an asteroid in 2025, a flight to one of the Martian moons in the 2030's and a Mars landing thereafter. Bolden received a standing ovation at the end of his talk

Résumé issu de ce site
Revenir en haut Aller en bas
Spirit


avatar

Masculin Nombre de messages : 315
Age : 71
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: Annonce sur le futur du programme spatial américain   Sam 29 Mai 2010 - 23:13

SB a écrit :
Citation :
Il faut modérer ce propos, à mon avis : le programme automatique ne connait pas ces problèmes : il continue et s'améliore continûment depuis l'origine de la conquête spatiale. Par exemple, toutes les planètes du système solaire ont été visitées. Du côté des observatoires spatiaux, c'est pareil : à part d'inévitables renoncements dus aux surcoûts, ce programme fonctionne parfaitement. Pour le reste de l'analyse, je suis assez d'accord, j'ai même écrit un livre sur ce sujet...
Au début de mon propos j'ai précisé que la conquête de l'espace n'était pas finie mais qu'elle prenait un nouveau visage. Ce nouveau visage c'est justement une orientation plus marquée vers des missions robotisées (des missions toujours plus ambitieuses) et un abandon progressif du vol habité. De belles découvertes en perspective!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spirit


avatar

Masculin Nombre de messages : 315
Age : 71
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: Annonce sur le futur du programme spatial américain   Sam 29 Mai 2010 - 23:22

Au fait SB pourrais-tu me préciser le titre et le contenu de ton livre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SB


avatar

Masculin Nombre de messages : 417
Age : 59
Localisation : Hauts de Seine
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: Re: Annonce sur le futur du programme spatial américain   Sam 29 Mai 2010 - 23:31

C'est "Impasse de l'espace" au Seuil.
En gros, j'y dis la même chose, l'incroyable succès des vols automatiques, leur "évidence" et l'absence d'objectif, autre que symbolique, du vol habité. J'ai écrit ce truc sous le choc du discours de Bush annonçant le retour sur la Lune. J'ai été frappé par son argumentaire, qui ne reprenait que les succès du vol automatique pour "vendre" le vol habité. Comme personne n'a relevé ce paradoxe, j'ai décidé de m'y coller et de "détricoter" l'histoire de la conquête spatiale. Les décisions à 180 degrés de Bush et d'Obama, le recul perpétuel de décisions réellement engageantes, sont, pour moi, le symptome principal de cette absence d'objectif. Ma conclusion est radicale Wink et n'est pas partagée par tout le monde, bien sûr Wink : je crois qu'il n'y a pas d'objectif pour l'homme dans l'espace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sidjay


avatar

Masculin Nombre de messages : 17118
Age : 37
Localisation : R.P
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Annonce sur le futur du programme spatial américain   Sam 29 Mai 2010 - 23:32

soa a écrit:
En fait pourquoi ne pas utiliser les moteurs prévus initialement pour le VentureStar pour le lanceur lourd de la Nasa???
Ces moteurs semblent d'après ce qu'on lit 20-30% plus économe, c'est quand même énorme.

Sinon l'actu du jour, l'armée de l'air américaine a testé avec succès son nouveau moteur Scramjet avec l'X-51A et ca durant 200 secondes, un record.

Bref, qu'est-ce qu'ils attendent à la Nasa pour utiliser ce genre de techno révolutionnaire, c'est bien ce qu'Obama a demandé.

http://www.nasa.gov/multimedia/videogallery/index.html?media_id=14470278
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discoverytransitionretierment.blogspot.fr/
Apolloman
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 11464
Age : 42
Localisation : Lédignan (30 Gard) France
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Annonce sur le futur du programme spatial américain   Sam 29 Mai 2010 - 23:36

SB a écrit:
je crois qu'il n'y a pas d'objectif pour l'homme dans l'espace.

Hormis éventuellement un jour... Sa survie!

_________________
Paul Cultrera/Apolloman
Webmaster du site http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
consacré au programme Apollo.
Modérateur du forum de la conquète spatiale http://www.forum-conquete-spatiale.fr/portal.htm
Journaliste collaborateur d'Espace et Exploration le magazine de l'aventure spatiale
http://www.espace-exploration.com/

Le savoir est un trésor à partager avec tout le monde...
Knowledge is a treasure to share with everyone .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
Spirit


avatar

Masculin Nombre de messages : 315
Age : 71
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: Annonce sur le futur du programme spatial américain   Sam 29 Mai 2010 - 23:46

Merci SB. Je crois connaître ce livre et par conséquent le nom de son auteur (cela colle avec le pseudo). Le titre exact c'est "Impasse de l'espace. A quoi servent les astronautes?". Livre que j'ai lu avec beaucoup d'intérêt et qui a contribué à changer mon point de vue sur les vols spatiaux habités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunarjojo
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 2262
Age : 64
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Annonce sur le futur du programme spatial américain   Sam 29 Mai 2010 - 23:54

Spirit a écrit:
Merci SB. Je crois connaître ce livre et par conséquent le nom de son auteur (cela colle avec le pseudo). Le titre exact c'est "Impasse de l'espace. A quoi servent les astronautes?". Livre que j'ai lu avec beaucoup d'intérêt et qui a contribué à changer mon point de vue sur les vols spatiaux habités.

Il te suffit d'aller là, Spirit Wink

http://www.forum-conquete-spatiale.fr/presentation-des-membres-f5/presentation-de-sb-t10741.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Annonce sur le futur du programme spatial américain   Dim 30 Mai 2010 - 20:24

A contraio, on peut aussi argumenter que le financement du vol automatique auprès du grand public, ne peut se faire actuellement (et à mon avis encore pour longtemps) que par le biais du vol habité... Utile ou non, autre débat, le vol habité est quand même ce qu'il y a de mieux pour faire accepter les dépenses pour le vol automatique... il suffit de regarder le CNES et sa communication...Même les entreprises privées n'obtiennent des contrats publics qu'avec une communication ''habitée''.
Le vol habité est incontournable pour le moment pour ces budgets, donc inutile de discuter des heures, des mois, des années, c'est comme cela et on n'y changera rien... La politique, car c'est de ça qu'il s'agit, va toujours du côté du vent... Et le vent, c'est le vol habité comme symbole et alibi pour distribuer des subsides...
La personne lambda veut toujours se référer à un symbole afin d'accepter où ira son argent. Il acceptera d'autant mieux le donner s'il a l'impression d'y participer. Le vol habité fait rêver, le vol automatique, non ou très peu...
C'est pourquoi, il y a actuellement un début de lever de bouclier contre les décisions (ou non-décisions) d'Obama pour une sauvegarde du vol habité. Même les industriels ont bien compris, que pour avoir les contrats non-habités, il fallait en passer par l'habité...

L'homme n'acceptera que difficilement voir pas du tout une avancée technologique sans lui... Il suffit de regarder le tram ou le métro... On sait faire des trams et métros sans conducteurs, mais les gens ne sont pas prêts à l'accepter... On pourrait faire des avions sans pilotes, mais combien accepteraient de voler dasn ce genre d'engins...
Il y a plusieurs siècles, les gens adoraient les choses exotiques et les payaient chères parce que les hommes y étaient impliqués (chocolat, café, viande, etc...)
D'ailleurs, on préfère encore payer plus cher certains produits non parce qu'ils sont meilleurs mais parce qu'ils ont été fait à la main...

L'idéal serait donc un politique visionnaire qui vendrait du vol habité pour du vol habité Wink


Dans un tout autre domaine, voici qui devrait vous faire rêver
Revenir en haut Aller en bas
Fan de Ducrocq


avatar

Masculin Nombre de messages : 3283
Age : 66
Localisation : Lorient - Morbihan - Bretagne - France - Europe
Date d'inscription : 11/12/2009

MessageSujet: Re: Annonce sur le futur du programme spatial américain   Dim 30 Mai 2010 - 20:42

Un an de plus et te voilà au rang de Sage. veneration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astro-notes
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 10954
Age : 75
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Annonce sur le futur du programme spatial américain   Dim 30 Mai 2010 - 22:13

Fan de Ducrocq a écrit:
Un an de plus et te voilà au rang de Sage. veneration

Oui, m'enfin !

Je ne suis pas certtain que le quadra qu'il est en train de devenir soit plus convaincant sur ce thème (?)

Moi qui suis souvent de son avis, me voilà entièrement pas convaincu par l'argument : "tout ce qui descent de l'homme est un robot
mais pas l'inverse
".

Je ne serais jamais ce que qqun qui lit l'Equipe tous les matins, pense de nos affaires spatiales. A mon avis Môssieur tous le monde
s'en fout de l'astronautique humaine ou robotique. Quand à ceux qui s'y interressent, c'est à dire nous en particulier, on est toujours aussi
divisés sur le sujet humains robots.

Au fait, si un robot en 1959 ne nous avait pas renvoyé des images de la face cachée de la Lune, combien de temps aurait-il fallu attendre
de la part des humains ?
Presque dix ans (Apollo 8, décembre 1968) et ce n'était que la Lune ; un proche satellite de la Terre scratch

Et dire que si je suis convaincu (sexa ou septua) de l'utilité primordiale du robot, qu'est ce que j'ai aimé les pathétiques expériences
de l'homme dans l'espace et qu'est-ce que je les aimerai toujours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
tatiana13




Féminin Nombre de messages : 6152
Age : 68
Localisation : galaxie
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Annonce sur le futur du programme spatial américain   Dim 30 Mai 2010 - 22:53

astro-notes a écrit:
Moi qui suis souvent de son avis, me voilà entièrement pas convaincu par l'argument : "tout ce qui descent de l'homme est un robot mais pas l'inverse".


alors recherchons les similitudes, ambivalences ou autres propriétés, que sais-je encore entre être carbonés et "humanoides" de silicium scratch study

euh, désolée fin du HS lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DGFIP


avatar

Masculin Nombre de messages : 892
Age : 51
Localisation : La Roche Chalais
Date d'inscription : 11/09/2009

MessageSujet: Re: Annonce sur le futur du programme spatial américain   Dim 30 Mai 2010 - 23:14

"Quand à ceux qui s'y interressent, c'est à dire nous en particulier, on est toujours aussi
divisés sur le sujet humains robots.
"

La division est un processus biologique naturel, quelques soit le nombre d'individus dans un groupe, les divisions s'opèrent !

... et quand l'individu se retrouve seul, la division s'opère en lui... jusqu'à la dernière de ces cellules.

mais comme la nature est bien faite, la division est source de tension qui elle même produit l'action.

En cela nous sommes tous en marche comme l'est, et pour ne pas faire de hors sujet, le programme spatial qui nous occupe.

Minute phylosophico-biologique de DGFIP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunarjojo
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 2262
Age : 64
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Annonce sur le futur du programme spatial américain   Dim 30 Mai 2010 - 23:19

Tu te couche à quelle heure d'habitude? blbl blbl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DGFIP


avatar

Masculin Nombre de messages : 892
Age : 51
Localisation : La Roche Chalais
Date d'inscription : 11/09/2009

MessageSujet: Re: Annonce sur le futur du programme spatial américain   Dim 30 Mai 2010 - 23:22

Lunarjojo d'Epinal ! tiens donc j'y suis né. Pour répondre à ta question, pas pour le moment ! Super
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre


avatar

Masculin Nombre de messages : 3221
Age : 52
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Annonce sur le futur du programme spatial américain   Dim 30 Mai 2010 - 23:30

SB a écrit:
... Ma conclusion est radicale Wink et n'est pas partagée par tout le monde, bien sûr Wink : je crois qu'il n'y a pas d'objectif pour l'homme dans l'espace.

Un objectif est par définition subjectif. Il dépend des valeurs, des envies et de la volonté d'un ou de plusieurs hommes ou femmes. Si certains ne considèrent pas le spatial habité comme un objectif, d'autres au contraire le conçoive. Or, si les premiers ne font rien et les seconds font le nécessaire pour atteindre leurs objectifs, au final, force est de constater que les choses vont se faire.
Et pour en revenir au sujet, les Américains, même s'ils prennent beaucoup de retard, ont toujours en ligne de mire le développement du spatial habité. De plus, ce n'est pas uniquement pour la science, c'est pour l'ouverture d'une nouvelle frontière. C'est pour, à terme, vivre dans l'espace ou sur une autre planète.
Les Américains sont de mauvais managers et choisiront toujours d'abord la voie la plus complexe avant de trouver la voie la plus efficace. Mais s'ils ne se font pas rattraper par une révolution ou un désastre national, je ne vois aucune raison de douter de leur réussite future pour amener un homme sur Mars (à moins qu'ils ne se fassent doubler par une autre puissance, mais ça ne change pas grand chose). Ensuite, et ensuite seulement, c'est là que ça deviendra intéressant parce que la question de la faisabilité des missions martiennes sera derrière nous. La question suivante sera alors : qui sera le premier à installer une base permanente et qui seront les premiers colons ?

A+,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Annonce sur le futur du programme spatial américain   Dim 30 Mai 2010 - 23:33

Astro-notes a écrit:
Fan de Ducrocq a écrit:
Un an de plus et te voilà au rang de Sage. veneration

Oui, m'enfin !

Je ne suis pas certtain que le quadra qu'il est en train de devenir soit plus convaincant sur ce thème (?)

Moi qui suis souvent de son avis, me voilà entièrement pas convaincu par l'argument : "tout ce qui descent de l'homme est un robot
mais pas l'inverse
".


Je ne serais jamais ce que qqun qui lit l'Equipe tous les matins, pense de nos affaires spatiales. A mon avis Môssieur tous le monde
s'en fout de l'astronautique humaine ou robotique. Quand à ceux qui s'y interressent, c'est à dire nous en particulier, on est toujours aussi
divisés sur le sujet humains robots.

Au fait, si un robot en 1959 ne nous avait pas renvoyé des images de la face cachée de la Lune, combien de temps aurait-il fallu attendre
de la part des humains ?
Presque dix ans (Apollo 8, décembre 1968) et ce n'était que la Lune ; un proche satellite de la Terre scratch

Et dire que si je suis convaincu (sexa ou septua) de l'utilité primordiale du robot, qu'est ce que j'ai aimé les pathétiques expériences
de l'homme dans l'espace et qu'est-ce que je les aimerai toujours...

Ce n'est pas ce que j'ai dis... Wink Je disais juste que le Môssieur Lambda, qui ne se fout pas de l'astronautique mais plutôt qui ne la connait pas, est plus enclin à accepter que l'on dépense, même plus, si l'homme est impliqué... Wink
Je n'ai rien contre les robots ou missions automatiques, loin de là... J'ai rêvé avec les images envoyées par toutes ces sondes dans l'espace, Hubble, etc... et je suis tout à fait conscient de l'utilité primordiale des engins automatiques, mais il faut être conscient aussi, que cela ne se fait pas sans l'homme. Je ne parlais dans mon petit laïus que de l'acceptation des dépenses par Môssieur Lambda Wink Wink
Revenir en haut Aller en bas
SB


avatar

Masculin Nombre de messages : 417
Age : 59
Localisation : Hauts de Seine
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: Re: Annonce sur le futur du programme spatial américain   Lun 31 Mai 2010 - 8:44

:)

Ton analyse est très intéressante, spacemen1969, je ne suis pas sûr de la partager... "L'homme de la rue", enfin, à mon avis, a parfaitement compris à quoi servent les engins automatiques : c'est eux qui leur permettent d'aller chez la grand mère le week end, c'est eux qui leur donnent une image météo, leur permettent de téléphoner et de voir ce qui se passe à la télé à l'autre bout du monde, c'est eux qui leur permettent de jouer avec GoogleEarth, entre autres exemples... Pour le dire autrement, je ne suis pas sûr du tout que "l'homme de la rue" ait besoin du "moteur Homme dans l'espace" comme justification des engins automatisés. L'inverse n'est pas vrai, c'est pourquoi je pense que tu te trompes : relis le discours de George Bush à propos du retour sur la Lune : il utilise comme justification du vol vers la Lune... toute la réussite des vols automatiques ! Dans la même veine, encore une fois, la valse-hésitation américaine à propos de la Lune, un coup j'y vais, un coup j'y vais pas, sans que cette décision, dans un sens ou l'autre, impacte d'une façon ou d'une autre sa vie ou la vie de la communauté, çà, çà doit lui parler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fan de Ducrocq


avatar

Masculin Nombre de messages : 3283
Age : 66
Localisation : Lorient - Morbihan - Bretagne - France - Europe
Date d'inscription : 11/12/2009

MessageSujet: Re: Annonce sur le futur du programme spatial américain   Lun 31 Mai 2010 - 9:10

spacemen1969 a écrit:
...Le vol habité fait rêver, le vol automatique, non ou très peu...
Méditez Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spirit


avatar

Masculin Nombre de messages : 315
Age : 71
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: Annonce sur le futur du programme spatial américain   Lun 31 Mai 2010 - 9:25

Fondamentalement je suis un partisan du vol spatial habité mais quand je vois l’évolution des programmes sur une durée de 40 ans (c'est-à-dire depuis Apollo) cela ne m’incite guère à l’optimisme. Aujourd’hui les Américains semblent désemparés et ne parviennent pas à se mettre d’accord sur un programme qui soit à la fois crédible et ambitieux (il est loin le temps du triomphalisme). Les Russes affichent de grandes ambitions mais concrètement leurs programmes piétinent. Les Européens ont adopté une position ambigüe et ne semblent guère pressés de développer leur propre véhicule spatial. Les Chinois se sont finalement lancés dans le spatial habité mais la rareté des vols surprend, à tel point qu’on peut se demander si cela ne cache pas des difficultés. L’Inde voudrait aussi faire partie du club mais a-t-elle les moyens de ses ambitions ?
Au final, la situation des Etats-Unis, superpuissance spatiale (la seule à avoir déposé des hommes sur la Lune), pourrait bien décourager les autres puissances spatiales. Quant à la coopération ne rêvons pas. C’est déjà tellement difficile de faire l’Europe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre


avatar

Masculin Nombre de messages : 3221
Age : 52
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Annonce sur le futur du programme spatial américain   Lun 31 Mai 2010 - 10:24

SB a écrit:
Ton analyse est très intéressante, spacemen1969, je ne suis pas sûr de la partager...

L'homme de la rue, en règle générale, ne connait rien au spatial, ne s'y intéresse pas tant que ça et ne va pas faire grève si son pays se lance dans le spatial habité ou se cantonne dans le spatial automatique.
Ce qui compte dans le développement du spatial, c'est le groupe qui connait le spatial et son rapport avec le groupe qui dirige le pays.
Aux Etats-Unis, puisque c'est le sujet, il y a un lobby très fort en faveur du spatial habité exercé précisément par des gens qui connaissent le spatial puisque travaillant dans le domaine. La preuve en est qu'il n'y avait aucun objectif clair de l'administration Obama, que ce point a été très critiqué, et que depuis le discours du 15 avril, une mission habitée vers Mars est devenue l'objectif officiel. C'était d'ailleurs également l'objectif du programme Constellation (après la Lune) ce qui démontre une certaine continuité.
En outre, il faut noter que l'établissement d'une station spatiale permanente en orbite basse n'est l'objectif d'aucune puissance spatiale, au moins pour le moment. Il faut donc nuancer. Ce n'est pas le spatial habité en général qui est un objectif fondamental mais le spatial habité sur une autre planète. Et sur ce point, je rejoins l'analyse de spacemen1969 et la remarque de Fan de Ducrocq en suggérant un complément : le spatial habité sur une autre planète fait rêver, ce qui n'est pas le cas de l'exploration automatique. Il y a une multitude de romans ou de films de science fiction avec des humains sur d'autres planètes (des films et des romans cultes d'ailleurs) et dans les rares films où il y a des robots qui ont le premier rôle, ces derniers sont humanisés avec des sentiments ! Les humains peuvent vivre sur une autre planète, vivre avec un grand V, pas les robots.

Cordialement,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SB


avatar

Masculin Nombre de messages : 417
Age : 59
Localisation : Hauts de Seine
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: Re: Annonce sur le futur du programme spatial américain   Lun 31 Mai 2010 - 10:59

En fait, l'objet de ce post n'est pas une confrontation des hommes et des robots, mais la discussion sur le futur du programme spatial américain.
Ce qui est intéressant, d'ailleurs, c'est que à l'évidence, pour tout le monde ici, il s'agit là du programme de vols habités. C'est intéressant parce que, en creux, cela signifie que le programme automatique (applications, Terre, exploration du Système solaire, télescopes spatiaux, etc etc) va de soi.
Apparemment, en tout cas c'est ma thèse, "çà ne va pas de soi" pour le programme habité : en témoignent les politiques de Bush et d'Obama, en témoigne le regard porté par les pros sur l'ISS qui va de "çà sert à rien, il faut l'abandonner au plus vite" à "exploitons l'ISS jusqu'en 2020".

Alors, Argyre, tu dis :

"depuis le discours du 15 avril, une mission habitée vers Mars est devenue l'objectif officiel. C'était d'ailleurs également l'objectif du programme Constellation (après la Lune) ce qui démontre une certaine continuité."

Et tu as parfaitement raison. Sauf que je me demande si ce n'est pas un voeu pieux, quand cette proposition d'aller sur Mars n'est pas suivie par un véritable projet, un véritable financement, une véritable dynamique, une dead line crédible. Je ne suis pas un historien de la conquête spatiale, mais je me demande depuis quand on nous promet Mars... Il me semble que George Bush Senior promettait déjà Mars en 1991, on doit pouvoir remonter plus loin, jusqu'au programme Apollo.

Sinon, tu dis :

" le spatial habité sur une autre planète fait rêver, ce qui n'est pas le cas de l'exploration automatique."

C'est une remarque intéressante. Il faudrait faire un sondage public. Je crois que finalement pas mal de monde s'intéresse aux tribulations de Spirit et Opportunity sur Mars, s'émerveille des photos de Saturne de Cassini, s'intéresse, plus globalement, à l'astronomie. Je ne suis pas sûr que là-dedans le voyage vers Mars tienne une place si décisive que çà. A voir.

Enfin, tu écris :

" Il y a une multitude de romans ou de films de science fiction avec des humains sur d'autres planètes (des films et des romans cultes d'ailleurs) et dans les rares films où il y a des robots qui ont le premier rôle, ces derniers sont humanisés avec des sentiments ! Les humains peuvent vivre sur une autre planète, vivre avec un grand V, pas les robots. "

Tu as raison, mais le point important, enfin, à mon avis, c'est que ta référence soit... la science fiction. Ma thèse est que l'extraordinaire effort de l'URSS et des USA dans les années 60 pour la conquête de la Lune, puis du cosmos entier, a été porté par l'âge d'or de la SF. Après la conquête du système solaire par les robots, il a fallu se rendre à l'évidence, l'espace est essentiellement hostile. Il y a actuellement, enfin, je crois, une prise de conscience de ce fait difficile à occulter. Le simple fait que la Lune ait été "conquise" puis aussitôt "abandonnée" doit faire réflèchir. Aller sur Mars, soit, c'est un fabuleux exploit technologique et humain. Hubert Curien disait "On ira, on ira, vous verrez... pour le sport". C'est certain : Mars peut faire rêver, comme l'Everest ou la Lune. Et après ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el_slapper




Nombre de messages : 498
Age : 42
Localisation : damned, je suis localisé
Date d'inscription : 06/08/2008

MessageSujet: Re: Annonce sur le futur du programme spatial américain   Lun 31 Mai 2010 - 13:16

Je dirais plutôt que hormis Mars(et eventuellement des astéroïdes miniers, mais c'est une hypothèse gonflée de ma part), il n'y a pas d'objectif raisonnable pour l'homme dans l'espace : trop hostile, pas assez de ressources.

pour tout autre objectif(incluant l'orbite basse), oui, l'homme est une impasse. Il coute trop cher et n'a pas assez de valeur ajoutée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre


avatar

Masculin Nombre de messages : 3221
Age : 52
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Annonce sur le futur du programme spatial américain   Lun 31 Mai 2010 - 15:51

SB a écrit:
Le simple fait que la Lune ait été "conquise" puis aussitôt "abandonnée" doit faire réflèchir.

Ce n'est pas la Lune qu'il faut considérer mais le spatial habité. Or, juste après la Lune, la NASA n'a pas du tout interrompu le spatial habité, bien au contraire. Ils ont conçu la navette spatiale, puis ils ont entrepris la construction de l'ISS en partenariat avec les autres agences. Tout cela a pris du temps, de l'énergie et de l'argent. Je ne vois pas comment on peut dire que l'effort s'est arrêté. Ce qu'on peut dire, vu que les navettes seront bientôt au rencart, c'est qu'il y a eu une erreur de développement. Mais la NASA a prévu de remplacer les navettes pour maintenir leur accès à l'espace et l'ISS se poursuit. Sachant que les missions vers Mars ou les astéroïdes seront de longue durée, tout cela reste relativement cohérent dans une démarche de développement du spatial habité long terme.
On peut dire qu'il y a eu des erreurs de stratégie, on peut dire que ça coûte cher, on peut dire que ça n'avance pas vite, mais les faits témoignent d'une certaine constance de la NASA pour le développement des vols habités. De plus, un nouveau lanceur lourd est au programme de la NASA. Franchement, il faudrait se bander les yeux et se mettre des bouchons dans les oreilles pour croire que les Américains sont en train d'abandonner le spatial habité.
A mon humble avis, je l'ai déjà dit par ailleurs, les Américains sont encore en train d'adopter une mauvaise stratégie et vont à nouveau perdre du temps, ce qui me déçoit beaucoup. Mais ce n'est qu'une question de temps. Au lieu d'arriver sur Mars en 2030 ou avant, ils vont y arriver en 2040 ou même après.
Et après le premier vol martien ? Après, ce sera à mon avis beaucoup plus facile. Toutes les agences vont pouvoir copier le modèle de mission américain, ce qui coûtera beaucoup moins cher en R&D. Mars, ce n'est pas la Lune. Mars est scientifiquement beaucoup plus intéressante que la Lune. Mais surtout, on peut envisager de vivre et de s'installer sur Mars, car il y a de l'eau, une atmosphère, une durée du jour adéquate, des ressources géologiques, ce que n'a pas la Lune. Et donc, la prochaine étape sera la base permanente et la colonisation, avec, à n'en pas douter, une compétition terrible entre les puissances spatiales.

A+,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SB


avatar

Masculin Nombre de messages : 417
Age : 59
Localisation : Hauts de Seine
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: Re: Annonce sur le futur du programme spatial américain   Lun 31 Mai 2010 - 16:18

Je ne suis pas sûr d'être tout à fait d'accord avec ton analyse, mais elle est intéressante :)
La mienne est différente, je crois plutôt que la navette et l'ISS sont des avatars du gigantesque appareil industriel mis en place pour le programme Apollo. Cet appareil, de mon point de vue, par inertie, continue sur sa lancée, mais dans le vide. D'où la difficulté de Bush et Obama de le relancer aujourd'hui, par manque, à mon avis, d'objectif. Parce que, in fine, il n'y en a pas.

Sinon, tu écris :

" Et après le premier vol martien ? Après, ce sera à mon avis beaucoup plus facile. Toutes les agences vont pouvoir copier le modèle de mission américain, ce qui coûtera beaucoup moins cher en R&D. Mars, ce n'est pas la Lune. Mars est scientifiquement beaucoup plus intéressante que la Lune. "

Tu as peut-être raison !
:)

J'ai une vision différente : je vois plutôt, une fois cette exploit réalisé, une désaffection de Mars, qui, scientifiquement aura largement dévoilé ses secret en plus d'un demi siècle d'exploration spatiale. Surtout, la présence d'une base habitée ne sera pas nécessaire à son étude, les robots, s'il reste encore quelque chose à découvrir, le feront sans problème. Dans 30 ans, les "Spirit" seront plus performants qu'aujourd'hui...

Enfin, tu écris :

"Mais surtout, on peut envisager de vivre et de s'installer sur Mars, car il y a de l'eau, une atmosphère, une durée du jour adéquate, des ressources géologiques, ce que n'a pas la Lune. Et donc, la prochaine étape sera la base permanente et la colonisation, avec, à n'en pas douter, une compétition terrible entre les puissances spatiales."

Ton optimisme force l'admiration !
:)

Là encore, j'ai une vision différente. Il me semble que Mars est plus hostile que les fonds marins terrestres, plus hostile que l'Himalaya, pourtant, personne n'habite ces milieux extrêmes sur Terre, personne ne songe à les coloniser. Mars subit du rayonnement, et on y vit en G/3. Sacré challenge pour les enfants, par exemple :) Ils mesureront 3 mètres à 15 ans, sur Mars Wink et mourront de cancer à 30 :?: Plus sérieusement, l'Antarctique, infiniment plus facile d'accès et moins cher que Mars, reste une "base spatiale extrême", et pourtant elle est sur Terre ! A mon avis, une fois conquise, si jamais elle l'est, Mars ne fascinera plus, exactement comme la Lune, c'est métaphoriquement, le "post coitum animal triste" si tu préfères, en clair, la curiosité humaine se tournera vers autre chose, il y a tant de choses à découvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre


avatar

Masculin Nombre de messages : 3221
Age : 52
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Annonce sur le futur du programme spatial américain   Lun 31 Mai 2010 - 16:43

SB a écrit:
Il me semble que Mars est plus hostile que les fonds marins terrestres, plus hostile que l'Himalaya, pourtant, personne n'habite ces milieux extrêmes sur Terre, personne ne songe à les coloniser.

Les enjeux, voilà toute la différence !
Va voir les gens de la Mars Society par exemple. Cette association comporte de nombreuses personnes qui songent à coloniser Mars alors que personne ne songe à coloniser les sommets de l'Himalaya ou les terres antarctiques a priori moins hostiles. Pourquoi donc ? Quelle est donc leur motivation ?
On en revient à un message précédent. Si l'objectif de certains est de ne rien faire, d'autres ont ou auront pour objectif la colonisation d'autres planètes. Et si les premiers ne comprennent pas la motivation des seconds, ça ne changera rien au problème, ça se fera.

A+,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Annonce sur le futur du programme spatial américain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 39 sur 41Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40, 41  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: USA :: NASA et programmes gouvernementaux-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit