La NASA annonce une découverte en astrobiologie

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Selon le Telextet de la TSR édité à 20h41, "La NASA a suscité l'effervescence mercredi en annonçant la tenue d'une conférence de presse jeudi (2.12.2010) à 14h (19h GMT) sur une découverte liée à la présence d'une vie extra-terrestre..." ..."Elle annonce vouloir discuter d'une découverte en astrobiologie qui aura des conséquence sur la recherche de preuves de vie extra-terrestre".

Si quelqu'un peut suivre cette conférence et nous en faire un résumé...
Ariane 68
Ariane 68

Messages : 281
Inscrit le : 28/03/2009
Age : 59 Masculin
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas


On va voir, si pour une fois, l'annonce ne fait pas l'effet de la montagne accouchant d'une souris.
montmein69
montmein69

Messages : 17909
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Sur 20 Minutes : http://www.20minutes.fr/article/632325/sciences-non-nasa-va-annoncer-avoir-decouvert-extra-terrestres

Extrait :
De fait, plusieurs journaux britanniques ont partiellement rompu l'embargo. On sait que Felisa Wolfe-Simon parlera de la découverte d'une bactérie vivant dans des conditions extrêmes dans ce fameux Mono Lake, riche en arsenic.

Dans la table périodique des éléments, l'arsenic est voisin du phosphore. Ce dernier est utilisé dans de nombreuses briques du vivant, comme l'ADN, l'ARN et surtout l'ATP (Adénosine triphosphate), ce carburant utilisé dans la respiration cellulaire. L'arsenic est quasi-identique, à une différence près: il est mortel, car capable de se substituer à son cousin dans les réactions biochimiques au niveau de nos cellules.

Des bactéries capables de survivre dans un environnement riche en arsenic ont déjà été découvertes. Deux solutions: celle présentée demain vit simplement dans un environnement un peu plus hostile; ou bien elle intègre directement l'arsenic à sa biochimie à la place du phosphore.

Cela serait alors la preuve, selon certains astrobiologistes comme Paul Davies, de l'existence d'une «biosphère de l'ombre», ou «seconde biosphère», qui se serait développée sur Terre avant –ou parallèlement à– celle basée sur le phosphore. En somme, une forme de vie «alien», existante sur Terre. Si tel était le cas, cela élargirait dramatiquement le spectre des environnements propices à la vie dans l'Univers. Et surtout, si la vie a pu naître deux fois, dans des conditions différentes, sur Terre, il n'y aurait plus de raison pour que cela n'ait pu arriver ailleurs.
avatar
GTE

Messages : 14
Inscrit le : 12/07/2008
Age : 38 Masculin
Localisation : Frankfurt-am-Main

Revenir en haut Aller en bas



Paul Davies n'est pas biologiste, c'est un de ces nombreux physiciens/astrophysiciens qui spéculent sur la vie dans l'univers et écrivent des livres et articles de vulgarisation sur le sujet.
lambda0
lambda0

Messages : 4672
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 54 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas


En ce moment conférence sur NASA TV sur ce sujet.

La biologiste qui présente son travail réalisé sur le site du Mono lake ... est fort avenante et explique la substitution du phosphore par l'arsenic dans ces bactéries avec conviction.

La NASA annonce une découverte en astrobiologie Bacter10

Un article en parlait déjà en août 2008 ....
http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/7558448.stm
montmein69
montmein69

Messages : 17909
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Les astrobiologistes ont apparemment isolé le premier organisme vivant connu où l'arsenic peut remplacer le phosphore dans ses principales macromolécules ce qui ouvre de plus larges possibilités dans les chances de créations de la vie ailleurs que sur Terre !
Doc
Doc

Messages : 1591
Inscrit le : 14/03/2010
Age : 34 Masculin
Localisation : Basse-normandie

Revenir en haut Aller en bas


:suspect:

Mais c'est quoi la nouveauté par rapport à l'article de 2008 ?

A part que la Nasa se décrédibilise en surfant allègrement sur la "vie extraterrestre", où est la nouveauté ?

On se rappelle l'innénarable histoire de ALH 84001, annoncée limite comme un fossile martien, dont on sait aujourd'hui que c'est une concrétion d'origine chimique, on se rappelle les communiqués tonitruants sur la découverte d'eau sur la Lune, vraiment, la communication de la Nasa peut être aussi ridicule que détestable.

S
SB
SB

Messages : 417
Inscrit le : 14/05/2010
Age : 62 Masculin
Localisation : Hauts de Seine

Revenir en haut Aller en bas


@SB a écrit: :suspect:

Mais c'est quoi la nouveauté par rapport à l'article de 2008 ?

A part que la Nasa se décrédibilise en surfant allègrement sur la "vie extraterrestre", où est la nouveauté ?

On se rappelle l'innénarable histoire de ALH 84001, annoncée limite comme un fossile martien, dont on sait aujourd'hui que c'est une concrétion d'origine chimique, on se rappelle les communiqués tonitruants sur la découverte d'eau sur la Lune, vraiment, la communication de la Nasa peut être aussi ridicule que détestable.

S

bientôt à cette allure, cela finira par donner du crédit au roman de Dan Brown "deception point"
avatar
tatiana13

Messages : 6125
Inscrit le : 25/06/2009
Age : 71 Féminin
Localisation : galaxie

Revenir en haut Aller en bas


J'en profite pour donner ma source (en Anglais) : http://www.spaceref.com/news/viewpr.html?pid=32186
Doc
Doc

Messages : 1591
Inscrit le : 14/03/2010
Age : 34 Masculin
Localisation : Basse-normandie

Revenir en haut Aller en bas


La nouvelle est relayée par yahoo:

Des chercheurs ont découvert au fond d'un lac de Californie, une nouvelle forme de vie : une bactérie qui est capable de se développer à partir de l'arsenic.

Cette bactérie est non seulement capable de survivre à ce violent poison naturel, mais elle en incorpore également des éléments dans son propre ADN, selon les travaux financés par la Nasa. Une découverte qui redéfinit ce que la science considère comme les éléments de base nécessaires au développement de la vie : le carbone, l'hydrogène, l'azote, l'oxygène, le phosphore et le soufre (voir notre article).

Felisa Wolfe-Simon, chercheuse en astrobiologie à l'Institut de géophysique américain, Ariel Anbar, de l'Université de l'Arizona et Paul Davies, un autre scientifique, avaient déjà publié en 2009 des travaux émettant l'hypothèse que l'arsenic puisse se substituer au phosphore dans des formes précoces de vie sur Terre.

Felisa Wolfe-Simon a donc voulu expérimenter cette théorie au Lac Mono, en Californie. Pourquoi cet endroit en particulier ? Simplement parce qu'il présente des taux élevés d'arsenic. La chercheuse a donc prélevé des sédiments, pour ensuite les mettre dans une bouteille contenant essentiellement de l'arsenic et très peu de phosphore.

La bactérie, appelée GFAJ-1, a survécu. Ariel Anbar a expliqué que cette bactérie était déjà connue. Cependant personne ne soupçonnait qu'elle était capable de se comporter de cette manière. En utilisant l'arsenic comme un bloc de construction, cette bactérie est une exception sur Terre.

Si la découverte d'une vie extra-terrestre est loin d'être à l'ordre du jour, cette découverte pourra avoir un intérêt en médecine. Et surtout, elle jette aujourd'hui les bases d'une nouvelle réflexion sur la vie et la science.


http://fr.news.yahoo.com/68/20101202/tsc-la-bactrie-vivant-darsenic-une-excep-04aaa9b.html
Explorer
Explorer

Messages : 1167
Inscrit le : 10/10/2007
Age : 49 Masculin
Localisation : L'Océan des Tempêtes

http://lachroniquespatiale.over-blog.fr

Revenir en haut Aller en bas


@SB a écrit: :suspect:

Mais c'est quoi la nouveauté par rapport à l'article de 2008 ?

A part que la Nasa se décrédibilise en surfant allègrement sur la "vie extraterrestre", où est la nouveauté ?

On se rappelle l'innénarable histoire de ALH 84001, annoncée limite comme un fossile martien, dont on sait aujourd'hui que c'est une concrétion d'origine chimique, ...

Tu vas un peu vite en besogne. Les vrais scientifiques sont des gens qui doutent et le doute subsiste encore concernant l'origine des cristaux de magnétite. Le débat ne sera probablement jamais clos. Chacun peut éventuellement refuser à titre personnel l'une ou l'autre des interprétations mais si le doute existe, pourquoi adopter une position radicale ?
Voir l'excellent dossier de P. Labrot sur le sujet : http://www.nirgal.net/alh84001.html

A+,
Argyre
Argyre
Argyre

Messages : 3386
Inscrit le : 31/01/2006
Age : 54 Masculin
Localisation : sud-ouest

Revenir en haut Aller en bas


Bon, ben, donc il ne s'agit pas de vie extraterrestre comme on pouvait s'en douter, mais bien de vie terrestre.

Des chercheurs ont donc identifié et surtout cultivé des microorganismes vivants dans un milieu riche en arsenic ( et faible en phosphate sur le site du Mono Lake Californie) qui est une molécule assez similaire au phosphore du point de vu chimique et qui vient, chez cette bactérie, remplacer les phosphates dans les principales macromolécules telles que les protéines, les membranes, et ... l'ADN, ARN et ATP !!!
Ce qui ouvre donc la porte vers une nouvelle manière de concevoir la biochimie.

Le fait que des bactéries utilisent l'arsenic était déjà décrit dans la littérature scientifique comme on l'a déjà dit ici, mais la nouveauté réside dans le fait que cette fois la molécule d'arsenic y est directement incorporée.
Cette découverte permet donc "d'espérer" que la vie ai pu se développer dans d'autres milieux très hostiles du système solaire.
A suivre ...
spacemodel13
spacemodel13

Messages : 370
Inscrit le : 18/05/2008
Age : 41 Masculin
Localisation : Marseille

http://www.spacemodel13.fr

Revenir en haut Aller en bas



Argyre,

Oui, bien sûr, on peut se demander ad vitam aeternam et ad nauseum ;) si tel ou tel truc est vrai ou pas, mais bon, dans le cas de ALH 84001, raisonnablement et sans t'offenser, la messe est dite depuis un bon moment, l'hypothèse qu'il s'agit d'un fossile avait le double avantage de faire rêver et de médiatiser les missions spatiales. La Nasa nous a refait le coup avec "l'eau sur la Lune" quand elle croyait encore un peu à Constellation.

Pour ALH 84001, tiens, voici les dernières nouvelles :

http://www.space.com/scienceastronomy/mars-meteorite-extraterrestrial-life-atmosphere-101201.html

S
SB
SB

Messages : 417
Inscrit le : 14/05/2010
Age : 62 Masculin
Localisation : Hauts de Seine

Revenir en haut Aller en bas


@SB a écrit:
Argyre,

Oui, bien sûr, on peut se demander ad vitam aeternam et ad nauseum ;) si tel ou tel truc est vrai ou pas, mais bon, dans le cas de ALH 84001, raisonnablement et sans t'offenser, la messe est dite depuis un bon moment, ....

Tu m'offenses pourtant un peu, car :
1) Même dans l'article que tu évoques les phrases sont au conditionnel donc le doute subsiste : "it could be explained by"
2) Tu prétends que la messe est dite ce qui sousentend qu'il n'y a plus aucun doute chez les scientifiques
3) Je suis un scientifique
A titre personnel, tu as le droit d'adopter une position radicale, mais je ne trouve pas correct de prétendre que dans le monde scientifique tout le monde a adopté cette même position, alors que c'est très loin d'être le cas, comme le démontre l'article que tu cites.

Cordialement,
Argyre
Argyre
Argyre

Messages : 3386
Inscrit le : 31/01/2006
Age : 54 Masculin
Localisation : sud-ouest

Revenir en haut Aller en bas


:D

Pardon, pardon de t'avoir offensé, je vais le dire autrement, alors : les scientifiques sont des hommes et des femmes comme les autres, çà signifie en clair qu'ils sont tout autant irrationnels que le reste de l'humanité (pour preuve en passant, en cosmologie, on décrète maintenant que le critère de falsification n'est pas nécessaire, c'est la fenêtre ouverte ;) à tous les excès ;) je ferme la parenthèse). Certains scientifiques hautement respectables soutiennent, leur vie durant, des théories aberrantes (Hoyle, Arp, etc, pour prendre un exemple vite fait) que personne de sérieux ne peut soutenir plus de trois secondes et demie. ALH 84001 draine avec elle tellement de rêves, de fantasmes, tout ce que tu veux, qu'on l'a étudié, la pauvre, sous toutes les coutures avec ce biais très fort de type "qu'est ce qui, là-dedans et contre toutes les évidences, pourrait quand même nous faire espérer que peut-être si çà se trouve, cela contiendrait de possibles éléments qui tendraient à montrer que ce caillou pourrait être un fossile", c'est humain, c'est scientifique. J'espère que tu n'es pas plus offensé.

;)

S
SB
SB

Messages : 417
Inscrit le : 14/05/2010
Age : 62 Masculin
Localisation : Hauts de Seine

Revenir en haut Aller en bas


@SB a écrit:
Mais c'est quoi la nouveauté par rapport à l'article de 2008 ?

A part que la Nasa se décrédibilise en surfant allègrement sur la "vie extraterrestre", où est la nouveauté ?

Comme l'a expliqué dans son post Spacemodel13, la bactérie ne se contente pas de "se nourrir" de composés à l'arsenic, la composition de ses propres "organes" est basée sur la chimie de l'arsenic (un atome qui se trouve dans la même colonne du tableau périodique que le phosphore, donc avec un cortége électronique équivalent et des propriétés chimiques très voisines).

l'arsenic "vient, chez cette bactérie, remplacer les phosphates dans les principales macromolécules telles que les protéines, les membranes, et ... l'ADN, ARN et ATP !!!
Ce qui ouvre donc la porte vers une nouvelle manière de concevoir la biochimie."

C'est donc effectivement une nouveauté.
Cela ressemble à la possibilité parfois envisagée que le silicium puisse remplacer le carbone ....

La conséquence c'est que dans les missions effectuées par des sondes (et peut-être dans les recherches de spectres de composés présents dans les atmosphères pour ce qui concerne des exo-planètes) il ne faudra pas exclusivement se focaliser sur les "marqueurs biologiques" que l'on connaissait sur Terre, mais aussi sur ceux d'une biochimie basée sur l'arsenic.

Bref l'éventail s'élargit ... et il faudra peut-être ajouter un facteur supplémentaire dans l'équation de Drake.

La NASA annonce une découverte en astrobiologie Arseni10


Dernière édition par montmein69 le Ven 3 Déc 2010 - 10:40, édité 1 fois
montmein69
montmein69

Messages : 17909
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


:)

OK, effectivement, c'est nouveau, sauf que c'est fait... en laboratoire. Dans la nature, la bactérie en question utilise le phosphore, comme tout le monde, pas l'arsenic.

S
SB
SB

Messages : 417
Inscrit le : 14/05/2010
Age : 62 Masculin
Localisation : Hauts de Seine

Revenir en haut Aller en bas



Dans le système solaire, l'arsenic est au moins 1000 fois plus rare que le phosphore, qui n'est lui-même pas un élément si abondant...

lambda0
lambda0

Messages : 4672
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 54 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas


Donc au final c'est une nouvelle qui fait l'effet d'un pétard mouiller ? aura t-on vraiment la chance de voir dans la nature et dans l'espace un microbe procéder de la façon dont c'est décrit via les diverses sources ?
Doc
Doc

Messages : 1591
Inscrit le : 14/03/2010
Age : 34 Masculin
Localisation : Basse-normandie

Revenir en haut Aller en bas


On ne peut minimiser cette découverte car ce n'est pas rien de trouver des atomes d'arsenic à la place de ceux de phosphore dans les échelles moléculaires de la structure de l'ADN des bactéries - qui sont déjà des êtres vivants complexes - bien plus que certains virus qui ne possèdent que de l'ARN .
Sinon il est vrai que l'arsenic est bien moins abondant que le phosphore dans l'Univers et cela n'augmenterait que de peu la probabilité d'êtres vivants de l'équation de Drake.
Mais cela incite tout de même à explorer de nouvelles formes éventuelles de vie.
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11120
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


;)

Si, si, Giwa, on peut, je t'assure...

Déjà l'écart énorme entre la préannonce d'une découverte sur la vie extraterrestre me fait beaucoup rire (surtout quand lambda0 vient glisser que l'arsenic est 1000 fois plus rare que le phosphore) ensuite, les bactéries, on peut leur faire faire à peu près n'importe quoi, depuis le pétrole et le plastique jusqu'à résoudre des grilles de Sudoku (voir lien ci-dessous) alors remplacer du phosphore par de l'arsenic...

http://blog.slate.fr/globule-et-telescope/2010/11/22/une-bacterie-resout-des-grilles-de-sudoku/

Par ailleurs, il semble que certains biochimistes ne croient pas à la découverte, j'enquête et je reviens vous voir...
;)

S
SB
SB

Messages : 417
Inscrit le : 14/05/2010
Age : 62 Masculin
Localisation : Hauts de Seine

Revenir en haut Aller en bas


@spacemodel13 a écrit:Bon, ben, donc il ne s'agit pas de vie extraterrestre comme on pouvait s'en douter, mais bien de vie terrestre.

Des chercheurs ont donc identifié et surtout cultivé des microorganismes vivants dans un milieu riche en arsenic ( et faible en phosphate sur le site du Mono Lake Californie) qui est une molécule assez similaire au phosphore du point de vu chimique et qui vient, chez cette bactérie, remplacer les phosphates dans les principales macromolécules telles que les protéines, les membranes, et ... l'ADN, ARN et ATP !!!
Ce qui ouvre donc la porte vers une nouvelle manière de concevoir la biochimie.

Le fait que des bactéries utilisent l'arsenic était déjà décrit dans la littérature scientifique comme on l'a déjà dit ici, mais la nouveauté réside dans le fait que cette fois la molécule d'arsenic y est directement incorporée.
Cette découverte permet donc "d'espérer" que la vie ai pu se développer dans d'autres milieux très hostiles du système solaire.
A suivre ...

ci joint un document où l'arsenic est présent en milieu marin
http://archimer.ifremer.fr/doc/1993/rapport-1448.pdf

sans oublier que l'arsenic a été employé pendant plus de 2000 ans comme médicament (tout en étant aussi un poison). En particulier, l'arsenic se fixerait aux résidus cystéinyl de la tubuline et l'empêcherait d'interagir avec la guanosine triphosphate et de se polymériser.
Il pourrait bien nous débarrasser aussi des lymphocytes T qui s'accumulent dans des maladies auto-immunes.
http://www2.cnrs.fr/journal/3125.htm

selon Universalis:
L'arsenic est l'élément chimique de symbole As et de numéro atomique 33. Bien qu'il soit très répandu dans le règne minéral et dans les organismes vivants, une quarantaine d'éléments sur quatre-vingt-douze sont plus abondants que lui ; il ne représente qu'environ cinq millionièmes en masse de la croûte terrestre. Son importance vient de son rôle physiologique ; c'est un constituant systématique de la cellule vivante, où il sert de biocatalyseur

certains scientifiques pensent également qu'il existerait un monde "ARN" ancestral " à notre monde plus connu avec "l'ADN-ARN-Protéines"

de plus, certains chercheurs recherchent l'ancêtre commun LUCA.

ce qui intrigue également certains chercheurs , c'est le rapprochement entre le monde minéral et le monde biologique (voir pour ce faire le "zoo" des récents "extrémophiles" découverts)


avatar
tatiana13

Messages : 6125
Inscrit le : 25/06/2009
Age : 71 Féminin
Localisation : galaxie

Revenir en haut Aller en bas


@SB a écrit: ;)

Si, si, Giwa, on peut, je t'assure...

Déjà l'écart énorme entre la préannonce d'une découverte sur la vie extraterrestre me fait beaucoup rire (surtout quand lambda0 vient glisser que l'arsenic est 1000 fois plus rare que le phosphore) ensuite, les bactéries, on peut leur faire faire à peu près n'importe quoi, depuis le pétrole et le plastique jusqu'à résoudre des grilles de Sudoku (voir lien ci-dessous) alors remplacer du phosphore par de l'arsenic...

http://blog.slate.fr/globule-et-telescope/2010/11/22/une-bacterie-resout-des-grilles-de-sudoku/

Par ailleurs, il semble que certains biochimistes ne croient pas à la découverte, j'enquête et je reviens vous voir...
;)

S
Dans le subjectif bien sûr ... Sinon l'attitude scientifique consiste à douter...mais ne pas croire ..hum !
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11120
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas



De toute façon, il faut laisser les choses se décanter un peu, et laisser les spécialistes débattre entre eux. Ce qui peut prêter à critique pour l'instant est surtout le mode de communication de la NASA.

A+
lambda0
lambda0

Messages : 4672
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 54 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas


Oui, je ne pense pas non plus, qu'il faille forcément se focaliser sur l'aspect médiatique exagéré de certains chercheurs américains, pour ravaler illico-presto ce qui caractérise cette bactérie au niveau du buzz.
Aussi bien le métabolisme de cette bactérie, que le "contenu" de ses composants moléculaires vont être passés au crible. Et il y aura des chercheurs du monde entier intéressés par le sujet et capables d'affirmer ou d'infirmer ce qui a été publié.
On dispose maintenant de techniques d'analyse fine des composants des molécules organiques.

Pour ce qui est des "proportions" de P et de As ..... soyons aussi prudent. On connait ces proportions sur Terre principalement. Rien ne dit que d'autres planètes n'ont pas des proportions différentes. Ou que la composition a pu évoluer en quelques millions d'années entre une croute et des roches plus profondes.
De plus l'argument de la rareté peut se retourner ... puisque la bactérie GFAJ-1 s'est développée alors que la quantité globalement disponible d'As était assez faible.

Il y a 50 ans on n'aurait pas parié une cahouette sur l'existence de vie au fin fond des océans sans possibilité d'utiliser l'énergie solaire ... et les fumeurs noirs ont été découverts.
montmein69
montmein69

Messages : 17909
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum