Moon Express - En ligne pour le Google Lunar X Prize

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Le traité de l'espace est de toute façon plus adapté à la nouvelle donne qui est en train de se créer avec la commercialisation progressive du LEO. Il a été établit au milieu de la guerre froide à une époque ou l'on découvrait de l'espace et ou la priorité était de garantir un semblant d'esprit de paix quand à son exploration. Aujourd'hui on voit bien que pour pousser plus loin l'exploration et donc l'avancée des connaissance humaine, cela passe nécessairement par l'exploitation et donc la commercialisation de ses ressources, ce qui remet en cause les fondement du traitée de l'espace. 

Les USA s'en éloigne jour après jour. Dès que la chine ou l'inde possédera les technologies pour partir conquérir l'univers ils en feront de même.

shinyblade

Messages : 642
Inscrit le : 17/06/2016

Revenir en haut Aller en bas


@shinyblade a écrit: Aujourd'hui on voit bien que pour pousser plus loin l'exploration et donc l'avancée des connaissance humaine, cela passe nécessairement par l'exploitation et donc la commercialisation de ses ressources, ce qui remet en cause les fondement du traitée de l'espace. 

Pour moi, cela n'est pas une absolue nécessité gravée dans le marbre. D'autant que la "commercialisation des ressources" cela reste encore du domaine de la SF.
Sur Terre on a réussi à sanctuariser le continent Antarctique et cela n'empêche pas d'y faire de l'exploration et de participer à l'avancée de la connaissance humaine. Il y a bien sûr des pays ou des sociétés qui voudraient bien revenir sur les accords et traités ... il faudra rester vigilant.
Je ne vois donc pas pourquoi il faudrait laisser carte blanche à tout un chacun d'aller faire ce que bon lui semble sur la Lune ou un autre corps céleste.

montmein69
montmein69

Messages : 18451
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@montmein69 a écrit:
 la "commercialisation des ressources" cela reste encore du domaine de la SF.

Ben non justement.

 Tout dépends de ce que t'entend par "ressources". Les données cartographiques, la télévision, le téléphone portable, toutes les données issue de l'espace constitue une ressource, ressource qui est exploités par des entreprises commerciales.
 Au fur et à mesure que l'on découvre des applications l'infrastructure spatial et son eco-système se développent permettant des gains de productivité qui rendront d'autres applications possible et ainsi de suite jusqu'à ce qu'on finisse par exploiter des astéroides en les parquant dans l'orbite terrestre. D'ailleurs cette dernière application est loin d'être de la SF puisque c'est quand même les plan de la Nasa et la seul raison de vivre du SLS pour l'instant.

 On sera 10 milliards d'être humains en 2050 selon les prévisions de l'onu et sans doute que le niveau de vie globale moyen aura augmenté très significativement.
 Jeff Bezos n'a pas tort quand il dit vouloir délocaliser les industries lourdes et polluante dans l'espace.

 Certains matériaux tel que les terres rares sont indispensable à notre vie quotidienne ou certains métaux comme le niobium indispensable également sont très difficile à extraire. Il faut parfois raser des montagnes entières pour au final reussir à avoir quelque tonnes de matière pure. Le vide de l'espace conserve les éléments contrairement à l'atmosphere terrestre qui les oxydes. Selon certaines voix, un astéroïde de la taille d'un terrain de football pourrait contenir l'équivalent d'une année de production terrestre en terre et métaux rare. Et il serait sous leur forme pure donc prêt à cueillir (ou plutôt à forer).


Dernière édition par shinyblade le Jeu 4 Aoû 2016 - 7:01, édité 1 fois
avatar
shinyblade

Messages : 642
Inscrit le : 17/06/2016
Age : 28 Masculin
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas


Je suis assez d'accord, l'exploitation commerciale de l'orbite est déjà une réalité et est déjà "limite" avec les règlementations spatiales, clairement il va falloir la dépoussiérer. Parce que si on ne change rien et ne s'actualise pas avec possibilités du futur proche, des gens vont piller des ressources que d'autres vont juger appartenir à l'humanité. La compétition va devoir un peu s'exporter là-haut (sinon les US ne signeront rien), mais au moins on peut essayer de garder un traité acceptable par à peu près tout le monde. Et mieux vaut un traité moyen ratifié par tous qu'un bon traité dont tout le monde se fout.
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12330
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 48 Masculin
Localisation : France

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


@shinyblade a écrit:On sera 50 milliards d'être humains en 2050 selon les prévisions de l'onu

Ce doit être une prévision de la branche marseillaise de l'ONU, l'autre branche prévoyant plutôt 10 milliards, non ? :blbl:

_________________
Documents en édition libre pour le FCS (Google Drive) :

  • Moon Express - En ligne pour le Google Lunar X Prize - Page 2 Favicon3 Jalons des prototypes Starship
  • Moon Express - En ligne pour le Google Lunar X Prize - Page 2 Favicon-001 Plan du site de Boca Chica
  • Moon Express - En ligne pour le Google Lunar X Prize - Page 2 Favicon3 Classement du grand concours de pronostics SpaceX (règlement)
Thierz
Thierz
Admin
Admin

Messages : 7878
Inscrit le : 12/03/2008
Age : 44 Autre / Ne pas divulguer
Localisation : Grenoble-Chambéry

Revenir en haut Aller en bas


@Mustard a écrit:
@nikolai39 a écrit:Je ne comprends pas non plus ce que cette société va faire là-bas ?

Quand à savoir ce qu'ils vont faire sur la Lune ... peut être est ce dans le cadre du Google Lunar X-Prize...

Effectivement, c'est pour concourir au Google Lunar X-Prize:

https://www.cieletespace.fr/actualites/moon-express-obtient-l-autorisation-d-aller-sur-la-lune

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 25174
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 61 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


On peut évidemment chipoter sur les mots.
L'orbite terrestre est évidemment utilisée pour des applications diverses dont la "gestion d'ondes diverses" pour les communications, l'observation de la Terre etc .... et il y a une station habitée permanente.

Ceci est assez bien régulé,même s'il a fallu insister un peu pour qu'au nombre des "déchets/débris" liés aux premières heures du spatial ne viennent pas s'ajouter encore plus de derniers étages, de satellites usagés (qu'à présent on doit désorbiter dans un délai raisonnable ou envoyer sur des orbites cimetières qui "gênent" moins) *

* ce qui n'a empêché ni les USA ni la Chine d'en faire exploser pour tester leurs capacités d'interception.

Mais bon, les orbites terrestres jusqu'au GEO sont  à peu près "gérées" par les accords internationaux.

Ce qu'on discutait - du moins me semblait-il (?) - c'est de se poser sur un astre (petit ou gros, de l'astéroïde à la planète naine ou pas) et de laisser des entreprises commerciales y pratiquer les activités qui leur chantent et dans les conditions qui leur conviennent.
La mission astéroïde de la NASA (EM 3) n'entre pas AMHA dans ce cadre, puisque d'abord il n'est plus question que de "prélever" un rocher sur un astéroïde et de le rapporter sur une orbite lunaire (mission automatique ..... et encore si on sait faire et si la NASA y met le prix). Ensuite les "boys" iraient en scaphandre "piqueter" le caillou et rapporter des échantillons. Cela reste une mission scientifique.

Je suis d'accord avec les arguments de Space Opera :

l'exploitation commerciale de l'orbite est déjà une réalité et est déjà "limite" avec les règlementations spatiales, clairement il va falloir la dépoussiérer. Parce que si on ne change rien et ne s'actualise pas avec possibilités du futur proche, des gens vont piller des ressources que d'autres vont juger appartenir à l'humanité.
Les sociétés qui auront les moyens de s'approprier des minerais, des terres rares etc ... auront une situation de monopole et imposeront leurs règles à leur propre état et au autres nations. Sans compter que sans aucune "règle" l'exploitation, le traitement pourraient se faire sans aucune règle de protection (la poubelle de l'espace est potentiellement vaste ...... un océan sans limite !)
Bien sûr certains peuvent estimer que c'est la loi de l'offre et de la demande, et une version "inter-planétaire" de la mondialisation triomphante. Que le plus fort gagne .....

au moins on peut essayer de garder un traité acceptable par à peu près tout le monde. Et mieux vaut un traité moyen ratifié par tous qu'un bon traité dont tout le monde se fout.
Pas sûr que les gouvernements souhaitent un tel traité fut-il imparfait. C'est d'ailleurs inquiétant que les USA aient pondu unilatéralement avec leur "Space Act" le "droit d'exploiter", et sans qu'il y ait -à ma connaissance - une quelconque réaction officielle. Il est vrai aussi que ce problème passe au dessus de la tête de la plupart des citoyens.

Le SPACE Act de 2015 (nom complet : Spurring Private Aerospace Competitiveness and Entrepreneurship Act of 2015) est une mise à jour du droit de l'espace américain adoptée en novembre 2015. Elle touche le domaine du vol spatial privé et commercial ainsi que l'industrie minière.

Cette mise à jour législative fédérale spécifie que les « citoyens américain peuvent entreprendre l'exploration et l'exploitation commerciales des « ressources spatiales » La législation inclut l'eau et les minéraux, mais exclut la vie. Elle précise également que « Les États-Unis n'affirment pas [par cette loi] leur souveraineté, règne ou droits exclusif ou prioritaire, ni la possession, d'aucun corps céleste ».

Bien que les États-Unis s'en défendent, cette loi, décidée unilatéralement, est susceptible de violer le traité international de l'espace de 1967, relatif à l'exploration et à l'utilisation de l'espace extra-atmosphérique.

Y aura t'il un J-Y Cousteau pour protéger le patrimoine commun de notre système solaire ?
montmein69
montmein69

Messages : 18451
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Je pense que la question n'est pas tellement de savoir ce qui est morale car çela regarde chacun d'entre nous mais ce qu'il se fera. Avec le dévelopement de start-up très bien financés dont le but est de commercialiser de la matiėre première spatiale, les autorités amėricaine ont dėcidė de donner des garantis sous forme législative afin de les inciter à continuer leur recherche. Les américains sont pragmatique et la mission ARM de la nasa vise bel et bien au-dela de son aspect scientifique a apprendre comment gérer l'exploitation d'un astéroïde de A à Z. La Nasa pourra se servir de ce prėcieux savoir faire pour pousser plus loin ses plans de conquete extra LEO et les entreprises commerciales amėricaine et leur génies illimités se chargeront de batir sur cette experience et de trouver des applications rentables. Les US voient ça venir et entre la possibilitė de permettre à leurs entreprises de prendre tous leurs concurrents de vitesse et de s'ėtablir avant tout le monde et controler l'une des industries du futur et l'autre possibilitė qui est celle de respecter bien gentiment le traitė de l'espace en attendant que la chine ou l'inde les rattrapen. Il n'y a pas photos. Les etats-unis sont les rois du business c'est pas eux qui vont se faire pigeonner sous couvert de bonnes intentions.
avatar
shinyblade

Messages : 642
Inscrit le : 17/06/2016
Age : 28 Masculin
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas


@Wakka a écrit:
Effectivement, c'est pour concourir au Google Lunar X-Prize:

https://www.cieletespace.fr/actualites/moon-express-obtient-l-autorisation-d-aller-sur-la-lune

Leur projet va bien sûr au-delà de cette participation au Google Lunar X-Prize et leur champ d'action ne se limiterait pas à la Lune.

Moon Express - En ligne pour le Google Lunar X Prize - Page 2 Projet11

http://www.moonexpress.com/files/moon-express-press-kit.pdf
montmein69
montmein69

Messages : 18451
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Tout un programme ...

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 25174
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 61 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Hier mercredi, Moon Express a tenu une conférence de presse à Washington pour dévoiler un modèle d'engin spatial qu'il prévoit de faire atterrir sur la lune d'ici la fin de l'année.
Le directeur, Bob Richards, a déclaré que la société a recueilli 45 millions $ auprès des investisseurs pour envoyer l'atterrisseur MX-1E à la surface de la Lune.

Le véhicule réalisera une mission comportant diverses charges utiles, puis décollera de la lune et se déplacera sur au moins 500 mètres afin de gagner le prix de 20 millions $ du Google Lunar X Prize. Richards a déclaré que le modèle de vol devrait être terminé en septembre.

L'engin spatial est configuré pour être lancé à bord du Rocket Lab Electron. Le 1er vol de ce nouveau lanceur a connu un demi-échec en mai dernier, de son site de lancement en Nouvelle-Zélande.
Rocket Lab a déclaré que la cause de l'échec a été déterminée et que la société planifie 2 vols test supplémentaires dans les prochains mois.

Le vaisseau spatial MX-1E serait la première des trois missions lunaires que l'entreprise lancera au cours des trois prochaines années. Le troisième lander inclura un système de retour d'échantillon de sol de la surface lunaire.

Le site oficiel

Moon Express - En ligne pour le Google Lunar X Prize - Page 2 131

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 25174
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 61 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas



Echec tout court vu qu'il n'y avait pas eu de satellisation, même sur une orbite dégradée. Mais échec encourageant car ce nouveau lanceur avait pas si mal fonctionné pour un tir inaugural.
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 23347
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


@David L. a écrit:

Echec tout court vu qu'il n'y avait pas eu de satellisation, même sur une orbite dégradée. Mais échec encourageant car ce nouveau lanceur avait pas si mal fonctionné pour un tir inaugural.

Merci pour cette précision Super

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 25174
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 61 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


si il sont réussi a "battre" le record d'altitude de Mercury - Redstone 1  (~10 cm d'altitude) :megalol: MR1 (wiki EN)
ils n'ont en effet pas tout raté.
à l’extrême ils ont expérimenté par la pratique la citation de EM :"le vol dans l'espace c'est compliqué"
avatar
peronik

Messages : 641
Inscrit le : 01/04/2008
Age : 50 Masculin
Localisation : region parisienne

Revenir en haut Aller en bas


Un petit article sur mon express. 
http://www.lepoint.fr/sciences-nature/moon-express-part-a-la-conquete-de-la-lune-30-07-2017-2146901_1924.php
avatar
Craps

Messages : 869
Inscrit le : 08/06/2017
Age : 41 Masculin
Localisation : Issoire 63

Revenir en haut Aller en bas


Une vidéo d'Hugo Lisoir sur Moon Express :

Fabien0300
Fabien0300
Modérateur
Modérateur

Messages : 3134
Inscrit le : 23/10/2016
Age : 35 Masculin
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas


La capacité du lanceur Elektron de Rocket Lab est d’une charge utile de 150 kg pour une orbite géosynchrone de 500 km d’altitude: comment atteindre la Lune ?
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11437
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


Comme tu le dis Giwa, avec 150 kg de CU en LEO/Géosynchro comment passer en TLI (trans-lunar-injection) ?  :scratch:
Astro-notes
Astro-notes

Messages : 14247
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Ah oui il y a un hic quelque part, Electron même en orbite basse ne peut envoyer que 225kg de charge utile et MX-1 fait 250kg avec ses réservoirs remplis, donc je ne vois pas comment il pourrait aller jusque sur la lune ... :scratch:
avatar
Maurice

Messages : 1112
Inscrit le : 25/10/2011
Age : 36 Masculin
Localisation : Val d'oise

Revenir en haut Aller en bas


dans sa vidéo Hugo" parle d'un MX2 (le MX1 perché sur un "réservoir") si le MX2 est constitué (en orbite) en 2 tir d'électron.
Alors il devrais y avoir quelques m/s de deltaV supplémentaire pour le MX1 .
mais de là a avoir la capacité a faire une TLI .....
avatar
peronik

Messages : 641
Inscrit le : 01/04/2008
Age : 50 Masculin
Localisation : region parisienne

Revenir en haut Aller en bas


Dans un premier temps il s'agit de poser juste un démonstrateur sur la Lune juste quelques kilos.
Le projet semble correct (juste un petit observatoire ) et le module se comportera comme un étage supérieur dans un premier temps, il suffit juste que le moteur soit réallumable pour réussir( avec bien entendu une réserve de carburant pour le posé).
Pour la suite c'est plus complexe et le lanceur Electron ne sera pas suffisant. Donc il y aura soit un autre développement en interne soit l'achat d'un lancement ailleurs.
Mais le fait de la réservation du pas de tir fait plutôt pencher pour un lanceur "maison".

Au passage Hugo est toujours aussi bon et très clair dans ses propos !
avatar
Anovel
Donateur
Donateur

Messages : 2077
Inscrit le : 03/10/2017
Age : 63 Masculin
Localisation : 62 Le Portel

Revenir en haut Aller en bas


ça va être très tendu mais faisable.

si une electron réussi a placer un mx1 en orbite basse. Il lui restera (a la louche) 3,1km/s pour la mise en orbite de transfert lunaire, un coup de frein de 0,8km/s pour se mettre en orbite lunaire et 1,7km/s pour se poser pour un total de ~5,6km/s

Avec 200kg de ergol moins les 30kg de CU , il reste 20kg de masse a vide . ça nous fait un indice de masse a vide de 0,1, c'est une valeur qu'on retrouve souvent pour des étages supérieur. donc d'un coté ça va être compliqué car un étage de lanceur est plus gros (se qui avantage l'indice de masse a vide) et n'ont pas de train atterrissage , panneau solaire et autre. Mais la technologie utilisé RP-1/H2O2 évite d'avoir a recours a des ergols cryogénique et le moteur a l'air plus simple donc plus léger. 
Avec 200kg de ergol pour avoir nos 5,6km/s , il faudrait un ISP d'environ 350s. le RP-1/H2O2 n'est plus trop utilisé et c'est difficile d'estimer l'ISP max de cette technologie. le meilleur résultat que j'ai trouvé c'est 300s pour un projet des année 90 (BA-2), a voir si moon express réussi a revolutionné tout ça. 

donc avec quelque rupture technologique pour améliore l'isp et/ou l'indice de masse a vide (ou en baissent la CU), il y a moyenne d'aller sur le lune en electron (surtout si on booster aussi l'electron) mais ça reste technologiquement limite.

Avec un MX2 sa doit passé facilement.
phenix
phenix

Messages : 2353
Inscrit le : 22/02/2015
Age : 27 Masculin
Localisation : Hier:Ardèche Aujourd’hui:Marignane Demain:Vénus

https://venautics.space/accueil-provisoire/

Revenir en haut Aller en bas


En tout cas, c’est un challenge intéressant qui demandera de miniaturiser au maximum la charge utile.
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11437
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


Merci phenix ! Du coup le projet en est rendu encore plus intéressant du fait qu'il soit aux limites. Il le sera encore plus avec un MX-2 puisqu'ils devront faire un RDV en orbite pour assembler les deux MX-1.
avatar
Maurice

Messages : 1112
Inscrit le : 25/10/2011
Age : 36 Masculin
Localisation : Val d'oise

Revenir en haut Aller en bas


Oui, hâte de voir ça. Merci Phenix pour tes éclaircissements
Fabien0300
Fabien0300
Modérateur
Modérateur

Messages : 3134
Inscrit le : 23/10/2016
Age : 35 Masculin
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum