Construction de vaisseaux dans l'espace:c'est possible?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


@Space Opera a écrit:En comptant l'intégralité de la puissance électrique disponible à bord de l'ISS, il faudrait quelques semaines pour aller autour de la Lune, avec quelques centaines de kilos de carburant.

Je pense que tu te trompe de quelques ordres de grandeurs, j'avais plutôt compté quelques dizaines de tonnes de propulsif...

lambda0

Messages : 4710
Inscrit le : 22/09/2005

Revenir en haut Aller en bas


Pour ma part je ne crois pas à la construction, mais je ne vois pas comment echapper à l'assemblage sur orbite basse.Pour allez sur mars un vaisseau de plusieurs centaines de tonnes est nécessaire et à moins de disposer un lançeur  de 10000 T il faudra bien fractionner en tronçons plus petits.
lL'echec d'un lanceur de 10000 T sur son pas de tir mettrait fin à toute tentative de conquète de l'espace pour bon nombre de décennies car nos sociétés sont devenues tres frileuses.
Un lanceur lourd de la classe des 100 T pourrait en trois lançements livrer l'essentiel du matériel. Un panachage de lançeurs lourds et moyens(25 T) ferait peut etre aussi bien.
La construction viendra surement au siecle prochain  mais je reconnais que l'arrivé des imprimantes 3 D vient de redistribuer les cartes.
avatar
hector 45
Donateur
Donateur

Messages : 111
Inscrit le : 30/08/2013
Age : 69 Masculin
Localisation : rebrechien sur terre

Revenir en haut Aller en bas


@hector 45 a écrit:La construction viendra surement au siecle prochain  mais je reconnais que l'arrivé des imprimantes 3 D vient de redistribuer les cartes.

C'est justement l'imprimante 3D qui va peut-être révolutionner la construction de vaisseaux spatiaux! Après il faut les sous...
onegate
onegate

Messages : 8
Inscrit le : 14/12/2014
Age : 21 Masculin
Localisation : Bellerive sur Allier 03

Revenir en haut Aller en bas


@onegate a écrit:
@hector 45 a écrit:La construction viendra surement au siecle prochain  mais je reconnais que l'arrivé des imprimantes 3 D vient de redistribuer les cartes.

C'est justement l'imprimante 3D qui va peut-être révolutionner la construction de vaisseaux spatiaux! Après il faut les sous...

On ne peut pas tout faire en impression 3D. On sera toujours limité, par la conception même du procédé, en terme de résistance mécanique, et d'état de surface.

La résistance mécanique, ça peut se contrer. Si on capture la matière sur place, qu'on l'agrège, on peut faire des composants plus lourds sans que ça impacte le prix du lancement - et le surcout en terme de masse n'est de toutes façons pas colossal.

L'état de surface, ça peut poser plus de problèmes. Si la pièce à fabriquer est destinée à coulisser d'une manière ou d'une autre(un axe et son logement, par exemple), on ne fera pas l'économie d'un usinage et surtout d'un polissage. Ce qui nécessite plus de machines(vraisemblablement robotisées) en orbite.
avatar
el_slapper

Messages : 507
Inscrit le : 06/08/2008
Age : 45 Masculin
Localisation : damned, je suis localisé

Revenir en haut Aller en bas


@el_slapper a écrit:
@onegate a écrit:

C'est justement l'imprimante 3D qui va peut-être révolutionner la construction de vaisseaux spatiaux! Après il faut les sous...

On ne peut pas tout faire en impression 3D. On sera toujours limité, par la conception même du procédé, en terme de résistance mécanique, et d'état de surface.

La résistance mécanique, ça peut se contrer. Si on capture la matière sur place, qu'on l'agrège, on peut faire des composants plus lourds sans que ça impacte le prix du lancement - et le surcout en terme de masse n'est de toutes façons pas colossal.

L'état de surface, ça peut poser plus de problèmes. Si la pièce à fabriquer est destinée à coulisser d'une manière ou d'une autre(un axe et son logement, par exemple), on ne fera pas l'économie d'un usinage et surtout d'un polissage. Ce qui nécessite plus de machines(vraisemblablement robotisées) en orbite.

L'impression 3D est bien loin d'être nouvelle (tout comme les matériaux composites), cependant sa démocratisation et l'augmentation de la puissance informatique fait que de plus en plus de monde s'y intéresse et cherche de nouvelles applications et procédés. Il en existe cependant de très nombreux dont les plus efficaces sont bien plus complexes que le simple dépôt de fil plastique fondu ;) . La microgravité va peut-être permettre de penser à de nouvelles techniques qui repousseront les limites actuelles.

Cela dit le gros avantage est de pouvoir faire de l'optimisation topologique de formes et d'économiser au maximum les matières premières sans avoir à faire du recyclage de copeaux qui est difficilement imaginable dans l'espace. Bien que comme el_slapper le dit très bien, il ne faut pas croire qu'on sort pour le moment de belles pièces en impression 3D sans post-traitement (notamment manuel la plupart du temps!!!) donc besoin de machines plus traditionnelles de gammes très variées.

Il est clair en tous cas qu'un vaisseau qui "s'auto-construit" dans l'espace devra faire une certaine taille pour y intégrer le minimum nécessaire à son usine interne.

Reste le problème des matériaux qui est plutôt complexe même si une super idée serait de récupérer les débris spatiaux en orbite autour de la Terre pour les utiliser comme ressources à recycler! :cheers:
avatar
Syl35
Donateur
Donateur

Messages : 933
Inscrit le : 02/08/2012
Age : 39 Masculin
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas


Il va en falloir des MW pour fondre du métal avec un niveau de productivité intéressant...
lambda0
lambda0

Messages : 4710
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 54 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas


Ne pas oublier aussi le problème de "sublimation" des matériaux dans le vide.
Je m'auto cite : "... Dans le vide spatial, la pression est inférieure à la tension de vapeur de certains solides et ceux-ci voient donc leurs atomes superficiels se volatiliser : on appelle ce phénomène le dégazage."

Va falloir une sacrée tête mélangeuse à cette imprimante 3D pour sortir un matériau correct.
Apolloman
Apolloman
Donateur
Donateur

Messages : 11597
Inscrit le : 20/04/2006
Age : 45 Masculin
Localisation : Lédignan (30 Gard) France

http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/

Revenir en haut Aller en bas


Dans l'idée c'est flashy, et fréquent en SF, comme le téléporteur, l'hyper espace, etc:bounce1:
Mais, dans la physique actuelle ( même avant la grande unification ) , c'est peu plausible au moins à cause de

-bilan énergétique pour chaque kg en LEO ou plus loin 
-technologie qui n'existent pas : celles de la métallurgie, des gaz en apesanteur, etc
-durée des séjours humains, combinaisons ad hoc ...
-cargo spatiaux énormes, navigations orbitales

en plus , ça marche pas très bien dans "aliens 4" 😢

Mon idée ? progrès fulgurants de la nano-technologie et la robotique-au-sens-large donc mini sondes pour le système solaire.. 
A plus long ( très très  ) terme, nouveaux modes de propulsion : planoformer ?
P. Edritch
P. Edritch

Messages : 88
Inscrit le : 19/06/2014
Age : 68 Masculin
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas


c'est pas un vaisseau spatial, mais une ville en projet par la NASA ... faut qu'ils arrêtent de fumer :megalol:

http://www.journaldelascience.fr/espace/articles/nasa-construira-t-elle-ville-aerienne-latmosphere-venus-4370

j'ai posté ici.
fab37toto
fab37toto

Messages : 1139
Inscrit le : 17/08/2009
Age : 40 Masculin
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas


je suis d'accord avec les précédents avis, si cela se fait un jour ce sera dans plusieurs siècles. Par contre avec les progrès de la miniaturisation et de l'intelligence artificielle je pense que cela consistera plutôt en l'envoi de nombreux robots sur la lune ou sur un gros astéroïdes. Ces robots, fabriqueront les éléments nécessaires à la construction de vaisseaux (production de carburants, production d'H2O et d'O2, exploitation minière pour les métaux de bases, fabrication de coques de tubes etc à partir de ces métaux), les objets complexes continueront d'être envoyés depuis la Terre (tous les équipements support vie, l'électronique, les moteurs etc) car le rapport complexité à fabriquer / poids est trop énorme. L'idée de départ est celle de la série "la cité des robots d'Isaac Asimov" où des robots positoniques sont envoyés sur une planète déserte. En partant de quasi rien ils finissent par y batir une ville capable d'abriter des hommes.

la seconde possibilité est l'ascenseur spatial, mais j'ai du mal à y croire, si nous avons une technologie suffisante pour la fabrication dans l'espace d'un câble de 36000km alors pourquoi s'embarasser d'un ascenseur, il suffit de construire directement les objets que l'on souhaite avoir en orbite.
de toute façon cette hypothèse aussi n'aurait pas lieu avant des centaines d'années

pour résumer cela reste de la science fiction :)
bed31fr
bed31fr

Messages : 963
Inscrit le : 28/05/2008
Age : 44 Masculin
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum