un article sur la question de la "propriété" de l'espace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


un article commandité par The Conversation(*), à un spécialiste du droit et des communs


lionel maurel a écrit:"L’espace non appropriable, un principe fragile"

"le statut juridique des ressources spatiales connaît depuis quelques années un changement profond ouvrant la porte à une appropriation par des entreprises privées, dont Space X n’est que la représentante la plus visible."
....

"Continuer à appréhender l’espace comme un bien commun paraît pourtant possible et pourrait avoir des conséquences juridiques intéressantes, notamment pour organiser une « gouvernance » partagée sur les ressources.
https://theconversation.com/le-vol-de-la-fusee-heavy-falcon-vers-une-privatisation-de-lespace-91540


En 2015, cet auteur, avait écrit un autre billet sur "Le jour où l’espace a cessé d’être un bien commun - https://scinfolex.com/2015/11/30/le-jour-ou-lespace-a-cesse-detre-un-bien-commun/


(*) The Conversation, "un média en ligne d'information et d'analyse de l'actualité indépendant, qui publie des articles grand public écrits par les chercheurs et les universitaires."
Dalb
Dalb
Donateur
Donateur

Messages : 79
Inscrit le : 26/05/2010
Féminin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas


De toute façon, même s'il existait de façon claire une interdiction internationale d'appropriation de terrains extraterrestres, il n'y aurait aucune nation ou organisme international capable de faire respecter ce droit. Les juristes peuvent donc légiférer autant qu'ils veulent, le jour ou une colonie, privée ou financée par un état, s'établit sur une autre planète et décide de s'approprier un territoire, de fait, ce sera le sien. De plus, si cette colonie déclarait son indépendance et fondait un nouvel état, vu que sa souveraineté serait assurée sur ce territoire (c'est-à-dire qu'elle aurait un contrôle total sur ce qui s'y passe), il est probable que certains juristes seraient enclin à accepter son existence.
Gageons également que certains états seront prêts à exploiter toutes les approximations juridiques pour permettre le développement de colonies qui émanent de leur peuple. De toute façon, il n'y a qu'à voir ce qui s'est passé en Bosnie, en Crimée, en Palestine, ou en Libye, pour comprendre que le droit international est interprétable de différente façons et qu'il est bafoué de manière très régulière.
Il y a ceux qui discutent ... et il y a ceux qui agissent.
Argyre
Argyre

Messages : 3386
Inscrit le : 31/01/2006
Age : 54 Masculin
Localisation : sud-ouest

Revenir en haut Aller en bas


Quant à l'Europe qui serait la seule puissance à défendre le concept de "res communis", elle est bien trop faible dans le New Space pour espérer imposer ses vues. C'est bien dommage.
avatar
ReusableFan

Messages : 1379
Inscrit le : 15/07/2017
Age : 38 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


@ReusableFan a écrit:Quant à l'Europe qui serait la seule puissance à défendre le concept de "res communis", elle est bien trop faible dans le New Space pour espérer imposer ses vues. C'est bien dommage.

Que toutes les planètes extraterrestres deviennent un bien commun ne me parait ni faisable, ni souhaitable. Ni faisable, car comme je l'ai expliqué plus haut, le premier arrivé sera le premier servi et personne ne viendra le contester. Et cela ne me parait pas souhaitable non plus, car si j'étais un colon, je n'aimerais pas que des Terriens puissent m'empêcher d'exploiter des ressources locales (si elles sont à profusion), ou empêcher la colonie de construire une nouvelle ville, ou encore obliger les colons à payer des impôts et à obéir à des lois définies sur Terre. Tant qu'il s'agit d'une base temporaire et scientifique, bien sûr, il n'y a pas de souci, mais si on parle de gens qui viennent s'installer durablement (ce qui est donc totalement différent d'une base antarctique), là on ne peut plus prétendre qu'ils ne seront pas chez eux.
Argyre
Argyre

Messages : 3386
Inscrit le : 31/01/2006
Age : 54 Masculin
Localisation : sud-ouest

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum