Objectif "Boots on the moon" pour 2024 .... nombreux challenges.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Un article (long) de NSF aborde les multiples défis techniques auxquels la NASA devra faire face, dont le principal sera de tenir - pour tous - les délais souhaités par la Maison Blanche.

Je me suis surtout intéressé à ce que le titre de l'article pointe comme une possibilité c'est à dire celle de réaliser la mission avec les ressources des partenaires privés et possiblement sans le lanceur SLS en raison des délais. C'est dans la deuxième partie de l'article, le début rappelant les appels à projet pour les modules du LOP-Gateway et de l'atterrisseur lunaire.

NASA Moving Ahead with Return to the Moon, with or without SLS

https://www.nasaspaceflight.com/2019/05/nasa-return-moon-with-without-sls/

A noter que la capsule Orion, resterait le véhicule principal
montmein69
montmein69

Messages : 17626
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Je viens de parcourir l'article. C'est complétement consensuel et par conséquent plutôt inutile.
Le Lunar Gateway est présenté comme un élément indispensable au retour vers la Lune alors qu'on s'en est passé il y a 50 ans.
GNU Hope
GNU Hope

Messages : 460
Inscrit le : 25/07/2016
Age : 54 Masculin
Localisation : Jargeau Loiret

Revenir en haut Aller en bas


La NASA lance le cochonnet !... :eeks:





Et on peut s'essayer à un comparatif :



Et Jeff Bezos tire de son chapeau :





La suite au prochain numéro... :eeks:

Ripley

Messages : 1999
Inscrit le : 07/09/2006
Age : 65 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas


@Ripley a écrit:La NASA lance le cochonnet !...



Cette vidéo résume bien ce qui a été fait historiquement (avec succession de multiples retournements).
Et elle donne le fil directeur de ce qui est prévu et a été donné comme objectif à la NASA et donc à J. Bridenstine.

On est d'accord ou pas avec ce qui de toute façon  est uniquement du ressort de la politique américaine et aussi pour l'essentiel de leurs techniques spatiales. Mais on n'en peut mais.

Et on va observer comment cela évolue et ce qui se concrétisera. Que ce soit du côté du LOP-Gateway, du SLS et d'Orion, de l'atterrisseur, des premiers lancements qui impliqueront leurs partenaires privés etc... etc ....

Pour le moment le sondage effectué dans un autre Fil montre qu'une majorité de ceux qui ont répondu pense qu'en tout cas .... l'objectif final "Boots on the moon" ne serait pas atteint pour l'échéance fixée à 2024.
Les années à venir vont être fébriles  :bounce1:
montmein69
montmein69

Messages : 17626
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Que l’objectif Lune soit atteint ou pas dès 2024, cela aura le mérite d’accélérer ce retour plutôt que de perdre son temps en orbite basse . Et paradoxalement réduire les délais pour atteindre cet objectif peut s’avérer en tout moins onéreux..’.Time is money ‘

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10771
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


Personnellement, je ne comprend pas trop les objectifs de la NASA/Blue origine and co. . 

Postulat: on souhaite retourner sur la lune non seulement pour y retourner mais pour y rester, hors il nous est proposé actuellement des attérisseurs aux tonnage ridicule (respectable tout de même) pour ce genre de projet.

Ne doit on pas planifier des le début un lanceur capable d'acheminer du matériel à fort tonnage et j'entend par la supérieur à disons 20/30 tonnes (ou plus)? 

Je ne voie que le starship pouvant réaliser une telle mission ou le sls mais avec modifications.

Je suis peut être a coté de la plaque ?

Mais je ne voie pas trop l'objectif de re réaliser presque à l'identique les missions Apollo...

Cordialement
hypocampe
hypocampe

Messages : 67
Inscrit le : 09/06/2014
Age : 30 Masculin
Localisation : limoges

Revenir en haut Aller en bas


Quelle est la priorité d'un homme qui a de l'argent (énormément d'argent) et du pouvoir ? Elle est d'accroître sa fortune, garder le pouvoir et assurer sa descendance.
Bezos est quelqu'un d'exceptionnellement brillant. En tant que business man avisé, il doit savoir qu'il y a un business à créer avec la Lune. Il l'a dit dans sa conférence : les ressources de la Terre sont limitées. Elles ne suffiront plus pour couvrir les besoins énergétiques de notre espèce. Donc il faut chercher ailleurs. Le soleil ? on n'a pas encore la technologie (sphère de Dyson), Mars ? Trop loin, trop cher et trop risqué pour l'instant. Reste la Lune. C'est à côté et nous avons eu plusieurs "premières" expériences réussies il y a un demi siècle. Donc on va déjà essayer de refaire la même chose. Pas très novateur mais risque mesuré. Je profite de l'expérience de la NASA, j'investis et je verrai bien, en cas de succès, comment le marché va évoluer. Si la croissance vient, il me sera facile d'accroître mes parts de marché puisque je suis déjà dans la place. Sinon, j'arrête et j'essaie autre chose.
Surt
Surt

Messages : 404
Inscrit le : 07/02/2018
Age : 54 Masculin
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas


@hypocampe a écrit:Personnellement, je ne comprend pas trop les objectifs de la NASA/Blue origine and co. . 

Postulat: on souhaite retourner sur la lune non seulement pour y retourner mais pour y rester, hors il nous est proposé actuellement des attérisseurs aux tonnage ridicule (respectable tout de même) pour ce genre de projet.

Ne doit on pas planifier des le début un lanceur capable d'acheminer du matériel à fort tonnage et j'entend par la supérieur à disons 20/30 tonnes (ou plus)? 

Je ne voie que le starship pouvant réaliser une telle mission ou le sls mais avec modifications.

Je suis peut être a coté de la plaque ?

Mais je ne voie pas trop l'objectif de re réaliser presque à l'identique les missions Apollo...

Cordialement
ll me semble mais je me trompe peut être, que justement ils s’étaient débrouillés pour que le matériel qui serait envoyé sur la lune soit léger et puisse être envoyé par ce type de lanceur
(226kilos seulement pour le réacteur kilopower par exemple)
De toute façon, ils ne vont pas se lancer dans l'exploitation à grande échelle qui nécessiterai du matériel très lourd
Du coup j'imagine que ça explique que des petits acteurs envisagent sérieusement l'acheminement de matériel sur la lune
Pour le transport de passagers c'est autre chose par contre...

darkluffy

Messages : 69
Inscrit le : 20/04/2019
Age : 37 Masculin
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas


Il n'y a pas de mystère que l'objectif actuellement poursuivi (voir le titre du Fil) est plus une opération de prestige politique devant concourir à un second mandat de Trump.
Donc .... au moins jusqu'à la fin de son mandat actuel, la NASA va tenter de réaliser ce qu'on lui demande.
Peu probable qu'elle se focalise sur la suite (ou seulement à la marge).

Ainsi l'évolution la plus récente du projet de lander de Lockheed Martin pour s'appuyer sur des engins existants (dont l'étage ascensionnel qu'ils voudraient alléger et commencer à fabriquer le plus tôt possible), illustre cette volonté d'aller au plus pressé (donc à la demande) même si ce qui serait construit serait adapté à cet unique objectif de satisfaire la Maison Banche, sans beaucoup de probabilité que cela resserve ultérieurement.
https://spacenews.com/lockheed-martin-offers-architecture-for-2024-human-lunar-landing/
The lander ascent stage, derived from Orion, would need to start production by early 2020 to be ready for launch in early 2024, which would give it enough time to be ready for a mission to the lunar surface before the end of 2024.

Il y aura de toute façon des décisions prises (dont des décisions de financement) et des avancées dans la réalisation pratique. Faut-il s'y intéresser et suivre ces évolutions ? Cela n'empêche évidemment pas d'avoir des avis très divergents, et de proposer des scénarios alternatifs personnels, mais alors plutôt en utilisant des Fils existants ou en créant ceux qui seraient encore mieux adaptés.

Dans les mois et années à venir, après les appels à proposition de la NASA, des choses seront sélectionnées et leur réalisation commencera. Suivre cette évolution n'est pas un indice d'acceptation (notamment de ma part) ... seulement essayer de discener la ligne qui va être tracée par les décideurs américains (et compte tenu de ce qu'on a pu suivre concernant la politique spatiale US et ses multiples retournements, sans trop savoir où cela va les amener)
montmein69
montmein69

Messages : 17626
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@Surt a écrit:Quelle est la priorité d'un homme qui a de l'argent (énormément d'argent) et du pouvoir ? Elle est d'accroître sa fortune, garder le pouvoir et assurer sa descendance.
Bezos est quelqu'un d'exceptionnellement brillant. En tant que business man avisé, il doit savoir qu'il y a un business à créer avec la Lune. Il l'a dit dans sa conférence : les ressources de la Terre sont limitées. Elles ne suffiront plus pour couvrir les besoins énergétiques de notre espèce. Donc il faut chercher ailleurs. Le soleil ? on n'a pas encore la technologie (sphère de Dyson), Mars ? Trop loin, trop cher et trop risqué pour l'instant. Reste la Lune. C'est à côté et nous avons eu plusieurs "premières" expériences réussies il y a un demi siècle. Donc on va déjà essayer de refaire la même chose. Pas très novateur mais risque mesuré. Je profite de l'expérience de la NASA, j'investis et je verrai bien, en cas de succès, comment le marché va évoluer. Si la croissance vient, il me sera facile d'accroître mes parts de marché puisque je suis déjà dans la place. Sinon, j'arrête et j'essaie autre chose.
Je vais un peu dévier du sujet mais je suis persuadé que les acteurs privés comme Bezos font ce qu 'ils font dans le spatial avant tout avec une mentalité de pionnier, d'assoir son entreprise et son nom dans l'avenir technologique et historique du monde a venir, après que l'entreprise soit saine et rapporte un max de blé je ne pense pas du tout que ce soit une finalité pour eux juste un outils, et au final le seul: le fric et la technologie sinon ca n'avance évidemment pas ... 
Sinon pour la lune c'est assez simple pour moi, les USA NE peuvent pas se permettre de laisser qui que ce soit aller s'approprier la lune plus  qu 'il ne le font/feront, il en va de leurs crédibilités sur les rapports de forces qui tiennent le monde géopolitique en respect (et c'est déja bien boiteux) 

quand on voit en combien de tps ils sont passés du saut de puce en orbite a de multiples missions lunaire (certes des moyens de dingue mais quelle technologie??) Si ils ont vraiment la volonté d'y aller, ils vont y aller, surtout avec un Trump. 

(Voila une manière peut-être un peu réductrice de voir les choses mais je n'ai pas les outils techniques pour en parler sérieusement et légitimement)

nicoleon

Messages : 2
Inscrit le : 26/02/2019
Age : 29 Masculin
Localisation : clermont ferrand

Revenir en haut Aller en bas


Pas de fausse modestie : "réductrice", je ne le crois pas, lucide, je le crois fermement ! Super

Ripley

Messages : 1999
Inscrit le : 07/09/2006
Age : 65 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas


Le projet Artemis !
Raoul
Raoul

Messages : 1889
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 63 Masculin
Localisation : Gembloux, Belgique

http://membres.multimania.fr/astroraoul/

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas




Dernière édition par Thierz le Mar 14 Mai 2019 - 13:00, édité 1 fois

_________________
Documents en édition libre pour le FCS (Google Drive) :
Thierz
Thierz
Admin
Admin

Messages : 6459
Inscrit le : 12/03/2008
Age : 43 Autre / Ne pas divulguer
Localisation : Grenoble-Chambéry

Revenir en haut Aller en bas


Oui, l'administrateur de la NASA Jim Bridenstine a annoncé hier un supplément de budget de 1,6 milliards § pour le projet "ARTEMIS" visant à poser une femme sur la Lune en 2024 :

MRS
MRS

Messages : 365
Inscrit le : 18/02/2017
Age : 64 Masculin
Localisation : PARIS

Revenir en haut Aller en bas


Petit tour d'horizon de ce qui est annoncé :

  • Objectif de poser un homme et une femme (en 2024)
  • Décollage des astronautes dans Orion au sommet d'un SLS (non négociable)
  • Gateway minimale (mais Gateway quand même)
  • Premiers contrats pour l'atterrisseur dès septembre/octobre
  • Intégration de l'atterrisseur confié au secteur privé
  • What else ?

_________________
Documents en édition libre pour le FCS (Google Drive) :
Thierz
Thierz
Admin
Admin

Messages : 6459
Inscrit le : 12/03/2008
Age : 43 Autre / Ne pas divulguer
Localisation : Grenoble-Chambéry

Revenir en haut Aller en bas


Que faut-il entendre concernant le point :
- intégration de l'atterrisseur confié au secteur privé   :scratch: ?

Est-ce la prise en compte d'un atterrisseur proprement dit* et de l'étage de remontée (qui accueillerait l'équipage) qui serait sur  le dos de l'atterrisseur , chacun des deux pouvant provenir de constructeurs différents ?

* comme le Blue Moon (version 6,5 t de portée) proposé par Blue Origin
montmein69
montmein69

Messages : 17626
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Je n'en sais pas plus, c'est la retranscription d'un journaliste américain ayant participé à une conférence de presse hier soir.

https://twitter.com/SciGuySpace/status/1128080774513737728

_________________
Documents en édition libre pour le FCS (Google Drive) :
Thierz
Thierz
Admin
Admin

Messages : 6459
Inscrit le : 12/03/2008
Age : 43 Autre / Ne pas divulguer
Localisation : Grenoble-Chambéry

Revenir en haut Aller en bas


Artemis... Cest Andy Weir qui doit être content ;)

Hayabusa2015

Messages : 618
Inscrit le : 26/04/2015
Age : 25 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


@montmein69 a écrit:Que faut-il entendre concernant le point :
- intégration de l'atterrisseur confié au secteur privé   :scratch: ?

Est-ce la prise en compte d'un atterrisseur proprement dit* et de l'étage de remontée (qui accueillerait l'équipage) qui serait sur  le dos de l'atterrisseur , chacun des deux pouvant provenir de constructeurs différents ?

* comme le Blue Moon (version 6,5 t de portée) proposé par Blue Origin

Il est question d'un atterrisseur intégré fourni pas l'industrie. Je pense qu'il faut comprendre que le maître d'oeuvre choisi devra faire son affaire de la fourniture à la NASA maître d'ouvrage d'un engin "bon de vol", quitte à confier à un maître d'oeuvre délégué la fourniture d'un des deux étages. On peut imaginer une offre globale de Lockheed-Martin avec pour sous-contractant Airbus ! Ou une offre de Blue Origin globale pour les deux étages, ou pour un seul étage avec un accord avec un autre industriel pour l'étage de remontée... Cela va négocier dur. La période à venir va être - enfin ! - passionnante, du moins si le Congrès US veut bien suivre... Mutatis mutandis, le projet Artemis peut devenir le nouveau programme Apollo !:cheers:

Il est urgent ce créer le sujet : genèse du projet Artemis !
BBspace
BBspace
Rédacteur
Rédacteur

Messages : 2299
Inscrit le : 21/11/2009
Age : 72 Masculin
Localisation : Seine-et-Marne

Revenir en haut Aller en bas


Si Blue Origin obtient ce contrat au nez et à la barbe de Lockheed-Martin, c'est un séisme de magnitude 10 dans le milieu !

_________________
Documents en édition libre pour le FCS (Google Drive) :
Thierz
Thierz
Admin
Admin

Messages : 6459
Inscrit le : 12/03/2008
Age : 43 Autre / Ne pas divulguer
Localisation : Grenoble-Chambéry

Revenir en haut Aller en bas


Un article de SpaceNews sur cet accroissement de budget :

https://spacenews.com/nasa-seeks-additional-1-6-billion-for-2024-moon-plan/
Surt
Surt

Messages : 404
Inscrit le : 07/02/2018
Age : 54 Masculin
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas


Ce budget fait jaser, on murmure que le montant demandé était autour de 8 G$, pour 1,6 obtenu (qui plus est "piqué" à une ligne budgétaire pour l'aide aux études des enfants pauvres).

_________________
Documents en édition libre pour le FCS (Google Drive) :
Thierz
Thierz
Admin
Admin

Messages : 6459
Inscrit le : 12/03/2008
Age : 43 Autre / Ne pas divulguer
Localisation : Grenoble-Chambéry

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum