Genèse du programme lunaire Artemis

Page 11 sur 21 Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 16 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


S'il y a un incident majeur sur le pas de tir ça va partir en fumée tous ces millions !
Et pour  combien de vols ? 
Si Trump est ré-élu peut-être 4 voir 5 sinon je donne pas cher de la peau du SLS !

Anovel
Donateur
Donateur

Messages : 1763
Inscrit le : 03/10/2017

Revenir en haut Aller en bas


@Anovel a écrit:S'il y a un incident majeur sur le pas de tir ça va partir en fumée tous ces millions !
Et pour  combien de vols ? 
Si Trump est ré-élu peut-être 4 voir 5 sinon je donne pas cher de la peau du SLS !

Encore une fois, Trump n'a pas la capacité d'arrêter le programme SLS...

Seul le congrès a ce pouvoir.

_________________
Le désespoir est une forme supérieure de la critique. (Léo Ferré)
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 22377
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


@Anovel a écrit:S'il y a un incident majeur sur le pas de tir ça va partir en fumée tous ces millions !
Et pour  combien de vols ? 
Si Trump est ré-élu peut-être 4 voir 5 sinon je donne pas cher de la peau du SLS !

Les avancées sur ce programme sont pourtant significatifs (certes couteux voire hors de prix mais c'est quand même le programme qui succède aux Apollo, Shuttle et ISS).
Je vous trouve bien négatif. Détendez-vous devant la vidéo du nouveau PAD.
Fabien
Fabien

Messages : 5793
Inscrit le : 23/09/2005
Age : 42 Masculin
Localisation : Paris (75)

Revenir en haut Aller en bas


Pour que Trump soit ré-élu, il lui faut la majorité des représentants si c'est pas le cas adieu SLS surement, car beaucoup trop cher et avec la crise qui pointele bout de son nez ....
Il se pourrait que le "Boots on the Moon" devienne une affaire privé !
Surtout que Blue Origin va entrer dans la danse d'ici là et si ULA en récupérant les moteurs devient plus compétitif alors de façon pragmatique c'est le privé qui va être payé pour mettre l'Amérique de retour sur la Lune !
Enfin c'est mon point de vue.
avatar
Anovel
Donateur
Donateur

Messages : 1763
Inscrit le : 03/10/2017
Age : 63 Masculin
Localisation : 62 Le Portel

Revenir en haut Aller en bas


@Anovel a écrit:Pour que Trump soit ré-élu, il lui faut la majorité des représentants
 Absolument pas !!

Pour que Trump soit ré-élu il faut que la moitié des grands électeurs élus dans chaque états votent pour lui lors de l’élection du Président de la république.

Le budget est voté par la chambre des représentants, ils sont élus tout les 4ans (je crois) avec un nombre de député proportionnel à la population des états et le sénat (renouvelé par tiers tout les deux ans) avec un nombre de deux sénateurs par état.

Le l'administration fait une demande de budget au parlement, celui-ci est ensuite amendé et voté. Un peu comme en France, sauf que typiquement le budget est énormément modifié et amendé par le parlement. Surtout au Sénat ou l'égalité de deux représentants par état permet aux petits états de faire peser leur voie.

Il arrive souvent que le Président, la chambre des représentants ou le Sénat ne soit pas de la même couleur politique. C'est ainsi que le SLS c'est maintenu sous Obama qui n'en voulait plus. Le Sénat la maintenue et à beaucoup réduit les fonds pour Commercial Crew.

Nous respectons votre point vu, mais essayez quand même de le baser sur des informations vraies et non des "croyances".

Moins point de vu c'est que en cas de crise, rien de mieux que le SLS pour faire tourner l'emploi dans les vieilles régions sinistrées: Alabama, Michigan, ... Donc je pense que le Sénat maintiendra le programme.


Dernière édition par Outan le Jeu 23 Avr 2020 - 10:55, édité 1 fois
Outan
Outan

Messages : 1031
Inscrit le : 30/08/2007
Age : 37 Masculin
Localisation : Allemagne

Revenir en haut Aller en bas


De toute façon, ce programme a le mérite d'exister, qu'il perdure ou non. On attendait cela depuis la fin de Saturn.
Fabien
Fabien

Messages : 5793
Inscrit le : 23/09/2005
Age : 42 Masculin
Localisation : Paris (75)

Revenir en haut Aller en bas


Ce programme sera aussi l'occasion pour Boeing de redorer son blason. Qu'importe le retard, et qu'importe le coût, si l'atterrissage sur la lune est couronné de succès, l'allégresse générale l'emportera sur le reste. En cas d'accident, ça reste à voir. Mais Boeing a son destin entre les mains.

_________________
Documents en édition libre pour le FCS (Google Drive) :
Thierz
Thierz
Admin
Admin

Messages : 6938
Inscrit le : 12/03/2008
Age : 44 Autre / Ne pas divulguer
Localisation : Grenoble-Chambéry

Revenir en haut Aller en bas


Que Trump soit ré-élu par des représentants du peuple ou des grands électeurs (au fait c'est aussi des représentants du peuple), si c'est le sénat seul qui pilote les budgets (ce dont je doute) il n'empêche qu'un changement de majorité peut arrêter le programme !
Il y a des exemples dans le passé.
Comme vous vous en doutez je ne suis pas du tout fan de ce programme que je trouve mal ficelé et trop compliqué,  sans compter le prix et les risques pour les équipages qui si il y a un problème sur la Lune, il faut attendre que la station soit au bon endroit pour un rendez-vous. Et , il faut une semaine il me semble pour chaque passage !
Si c'est uniquement pour maintenir des emplois que ce programme perdure c'est triste !
Il vaudrait mieux ré-orienter les entreprises et faire un programme qui soit réellement productif (pas un bouche-trous) ou faire des vaisseaux automatiques de recherches vers les planètes extérieures !!!!
avatar
Anovel
Donateur
Donateur

Messages : 1763
Inscrit le : 03/10/2017
Age : 63 Masculin
Localisation : 62 Le Portel

Revenir en haut Aller en bas


Le programme de missions automatiques US pour explorer le système solaire s'est toujours maintenu, même si certains (dont je suis) ne verraient pas d'un mauvais oeil que cela soit encore plus actif (je parle d'ailleurs au-delà des programmes américains, en incluant ceux d'autres agences spatiales)
Et l'intérêt du public (pas seulement américain d'ailleurs) est plutôt stimulé et marqué par des rovers qui atterrissent sur Mars, des sondes qui vont vers Pluton et au-delà, des petits orbiteurs qui font des bisous à des astéroïdes pour prélever des échantillons.

Pour les USA ce sont de telles missions qui ont plutôt eu la cote dans les récentes années. La longueur du programme pour pouvoir envoyer à nouveau leurs astronautes vers l'orbite basse de l'ISS .... est vécu comme un un vrai pensum. Mais qui sait les deux premiers astronautes à accéder à l'ISS avec un crew-Dragon auront peut-être un monument pour fêter l'événement.

Le SLS et Orion vont continuer leur carrière car le plus souvent le programme spatial débouche sur des accords bi-partisans. Et l'envoi d'hommes dans l'espace au moins semi-lointain qu'est la Lune est un challenge qui n'a pas souvent été tenté et réussi dans l'histoire humaine. C'est ce qui est visé en "remake" 🤡

Musk avance sur son programme Starship (actuellement privé) à petits pas ... et il reste encore du chemin pour que le vaisseau final vole. La durée de sa mise au point et l'argent que cela coutera sera aussi assez conséquent.
Pour l'instant qu'un SN décolle de quelques centaines de mètres serait un sujet de satisfaction.  SX sera au moins associé au programme lunaire parce que la NASA va acheter des vols de Falcon Heavy pour y acheminer du fret ....Reste à mener ces missions à bien en tenant les délais, ce qui n'est jamais acquis pour les constructeurs américains d'une façon générale.

Dons en élever un au pinacle et vouer les autres à la désapprobation systématique est clairement partisan. Il faut l'assumer.
montmein69
montmein69

Messages : 17918
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@Anovel a écrit:Que Trump soit ré-élu par des représentants du peuple ou des grands électeurs (au fait c'est aussi des représentants du peuple), si c'est le sénat seul qui pilote les budgets (ce dont je doute) il n'empêche qu'un changement de majorité peut arrêter le programme !
Il y a des exemples dans le passé.
Comme vous vous en doutez je ne suis pas du tout fan de ce programme que je trouve mal ficelé et trop compliqué,  sans compter le prix et les risques pour les équipages qui si il y a un problème sur la Lune, il faut attendre que la station soit au bon endroit pour un rendez-vous. Et , il faut une semaine il me semble pour chaque passage !
Si c'est uniquement pour maintenir des emplois que ce programme perdure c'est triste !
Il vaudrait mieux ré-orienter les entreprises et faire un programme qui soit réellement productif (pas un bouche-trous) ou faire des vaisseaux automatiques de recherches vers les planètes extérieures !!!!

La Lune était une volonté de Bush fils (Constellation); Obama a gardé Orion et le SLS pour des astéroïdes à récupérer (et Mars dans 30 ans);  Trump retourne sur la Lune dans un délai suffisamment court pour qu'il puisse en profiter s'il est réélu.....Il me semble que l'évolution du programme permet son maintien même si un nouveau président arrive. Ce nouveau président devra soit garder le statu quo avec l'ISS en risquant de ne plus inspirer les électeurs et les jeunes, soit maintenir le cap vers la Lune avec un fort potentiel d'inspiration (6 humains sur 7 ne se souviennent pas d'Apollo).

L'orbite halo autour de Lagrange 2 du système Terre-Lune est très ingénieuse: toujours exposée au Soleil; toujours en contact avec la Terre, toujours en contact avec la face visible et la face cachée de la Lune; très stable; en  survolant le pôle sud de la Lune là où se trouve l'endroit le plus intéressant car à la fois exposé au Soleil qui rase les montagnes mais tout près du fond de cratères exposés à la nuit lunaire (hydrogène, volatils préservés). Il y aura aussi le choix de l'endroit où se poser si on voudra changer de place. Il faudra plus de carburant que n'emportait le module lunaire, certes.
L'énorme atout, cependant, c'est qu'il faut beaucoup moins d'énergie pour y arriver depuis la Terre que si on se mettait en orbite équatoriale proche de la surface. Ceci permet à une plus grande variété de lanceurs de participer aux missions; donc des sociétés privées, des agences internationales, d'autres pays. C'est vrai que le prix à payer c'est qu'il faudra plus de temps pour y aller , tourner autour, revenir. Mais, comme il y aura une plateforme (LOP-G), celle-ci pourra servir de base de secours en cas de pépin, comme ce fut le cas de l'ISS lors des missions des navettes (chose dont Columbia n'a pas pu profiter en 2003). 
Et dès que le programme sera mis en chantier, de nombreuses firmes voudront participer en faisant le voyage et il y aura au moins un trafic aussi dense que celui qui existe ou a existé vers l'ISS ! 
Et c'est pour préparer à un voyage vers Mars, si le besoin se fait sentir. La NRHO est 3 ordres de grandeurs supérieure à l'orbite terrestre basse  (10x10x10=1.000 fois plus loin que l'ISS) mais 3 ordres de grandeurs plus proche que Mars! 
La NRHO permet une souplesse dans les choix des partenaires; untel veut transporter, untel veut ravitailler, untel veut des robots, untel veut une base polaire lunaire, untel veut Mars, untel veut même un télescope géant réparable par des robots ou des astronautes....Et le noeud de ces possibles, c'est l'orbite Halo!
Raoul
Raoul

Messages : 1968
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 63 Masculin
Localisation : Gembloux, Belgique

http://membres.multimania.fr/astroraoul/

Revenir en haut Aller en bas


D'accord pour l'orbite halo pour une station de recherche, mais pour secours pour une base lunaire c'est non !!!
Si un blessé doit attendre 6 jours pour rejoindre Orion autant lui donner un flingue pour se supprimer ce sera plus simple !!!
Ce système est foireux ! c'est comme si on avait envoyé le LM seul et le commande module une semaine plus tard pour récupérer l'équipage tu parles d'un système !! 
Peut-être que la simulation pour un vol vers Mars et retour est intéressante sur cette orbite encore que il faille que le retour en urgence puisse se faire rapidement et que l'on n'ai pas à attendre d'être au bon endroit pour revenir car sinon c'est casse-cou !!!
Je sais bien qu'il est prévu un remorqueur spatial mais pourra-t-il ramener en urgence un blessé vers Orion ?
Et bien il semble que non, donc le problème est toujours la durée du vol vers la chaloupe de secours au cas où !

Une station de recherche qui ait en permanence Orion pour un retour rapide comme les capsules qui restent sur l'ISS d'accord sinon  DANGER !!!

Et que se passe-t-il si Orion "merde" pendant un vol ? On attend un an pour envoyer une équipe de sauvetage ?
avatar
Anovel
Donateur
Donateur

Messages : 1763
Inscrit le : 03/10/2017
Age : 63 Masculin
Localisation : 62 Le Portel

Revenir en haut Aller en bas


@Raoul a écrit: (6 humains sur 7 ne se souviennent pas d'Apollo).

Vous les avez trouvé où, ces chiffres?
Lunarjojo
Lunarjojo
Donateur
Donateur

Messages : 2963
Inscrit le : 03/01/2008
Age : 67 Masculin
Localisation : Epinal

Revenir en haut Aller en bas


@Lunarjojo a écrit:
@Raoul a écrit: (6 humains sur 7 ne se souviennent pas d'Apollo).

Vous les avez trouvé où, ces chiffres?
De 1969 à 1972 il y avait 3 Milliards d'être humains. De ces 3 milliards, 50 ans plus tard, il en reste 1 Milliard encore en vie. Or nous sommes 7 Milliards aujourd'hui....
J'ai trouvé cela dans la bio de John Young (Forever Young) écrite par Jim Hanson.
Raoul
Raoul

Messages : 1968
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 63 Masculin
Localisation : Gembloux, Belgique

http://membres.multimania.fr/astroraoul/

Revenir en haut Aller en bas


@Anovel a écrit:D'accord pour l'orbite halo pour une station de recherche, mais pour secours pour une base lunaire c'est non !!!
Si un blessé doit attendre 6 jours pour rejoindre Orion autant lui donner un flingue pour se supprimer ce sera plus simple !!!
Ce système est foireux ! c'est comme si on avait envoyé le LM seul et le commande module une semaine plus tard pour récupérer l'équipage tu parles d'un système !! 
Peut-être que la simulation pour un vol vers Mars et retour est intéressante sur cette orbite encore que il faille que le retour en urgence puisse se faire rapidement et que l'on n'ai pas à attendre d'être au bon endroit pour revenir car sinon c'est casse-cou !!!
Je sais bien qu'il est prévu un remorqueur spatial mais pourra-t-il ramener en urgence un blessé vers Orion ?
Et bien il semble que non, donc le problème est toujours la durée du vol vers la chaloupe de secours au cas où !

Une station de recherche qui ait en permanence Orion pour un retour rapide comme les capsules qui restent sur l'ISS d'accord sinon  DANGER !!!

Et que se passe-t-il si Orion "merde" pendant un vol ? On attend un an pour envoyer une équipe de sauvetage ?
Aujourd'hui, en Antarctique, dans une base en hiver, il est impossible de secourir une personne en péril. C'est pour cela que les équipes ont une formation de secouriste au cas où (idem dans l'ISS).. .
Il y a très certainement des scénarii en cas de problème et selon la nature du problème. Une chose qui m'a souvent intrigué c'est que la SF imagine toutes sortes d'histoires où un ou presque tous les astronautes perdent la vie mais où  il y a au moins un survivant....On sait que soit ils reviennent tous en vie, soit ils périssent tous. Ils savent aussi qu'un certain nombre de contingences ne sont pas survivables donc ils ne s'entraînent même pas sur ces cas. 
Pour la Lune, il y aura certainement des cas où aucun secours n'est possible mais avec de plus en plus de monde et d'expériences sur la base et le LOP-G, des solutions de secours s'ajouteront. 
Même peut-être un véhicule prêt à tout moment à décoller de la Lune pour rejoindre le LOP-G où qu'il se trouve sur son orbite. 
La plus grande crainte lors d'Apollo fut que le moteur de remontée du LM ne fonctionne pas. Alors ils ont tout fait pour s'assurer que cela marche...Et le maillon faible, ce  fut les piles à combustibles du module de service (Apollo 13).
Raoul
Raoul

Messages : 1968
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 63 Masculin
Localisation : Gembloux, Belgique

http://membres.multimania.fr/astroraoul/

Revenir en haut Aller en bas


@Raoul a écrit:
@Lunarjojo a écrit:

Vous les avez trouvé où, ces chiffres?
De 1969 à 1972 il y avait 3 Milliards d'être humains. De ces 3 milliards, 50 ans plus tard, il en reste 1 Milliard encore en vie. Or nous sommes 7 Milliards aujourd'hui....
J'ai trouvé cela dans la bio de John Young (Forever Young) écrite par Jim Hanson.

OK merci! J'ai été trompé par votre phrase: "ne se souviennent pas d'Apollo". Ne pas se souvenir, c'est l'avoir vécu puis oublié. Dans ce cas, c'est 6 humain sur 7 n'ont pas connu Apollo. Désolé pour le pinaillage.... LOL
Lunarjojo
Lunarjojo
Donateur
Donateur

Messages : 2963
Inscrit le : 03/01/2008
Age : 67 Masculin
Localisation : Epinal

Revenir en haut Aller en bas


@Anovel a écrit:.../cut...
Je sais bien qu'il est prévu un remorqueur spatial mais pourra-t-il ramener en urgence un blessé vers Orion ?
Et bien il semble que non, donc le problème est toujours la durée du vol vers la chaloupe de secours au cas où !

Une station de recherche qui ait en permanence Orion pour un retour rapide comme les capsules qui restent sur l'ISS d'accord sinon  DANGER !!!

Et que se passe-t-il si Orion "merde" pendant un vol ? On attend un an pour envoyer une équipe de sauvetage ?

C'est clair que les premières missions Artémis seront à risque, si un imprévu du type maladie ou accident grave venait à survenir, et probablement encore plus si le matériel venait à dysfonctionner. on en a eu une expérience avec le retour d'Apollo 13 qui tenait du miracle; et pour l'avoir vécu, chacun retenait son souffle en attendant des nouvelles sur les "bricolages" à réaliser pour qu'ils survivent. Et si les circonstances avaient été moins favorables .... ils n'auraient pas survécu.

La situation n'a pas vraiment changé, sur la Lune ils seront en vase clos au sol pendant 8 à 15 jours avec au mieux un appareillage médical façon ambulance de SAMU, et peut-être un médecin, mais plus probablement des formés au secourisme. Ce sont les risques assumés par des astronautes de métier : leur capital, c'est leur santé au départ, leur formation, leur débrouillardise.
Au début de l'aéropostale les Mermoz, Guillaumet et Saint-Exupéry (et d'autres moins connus) pouvaient se retrouver perdus dans le désert ou les Andes, c'était des risques au moins équivalents.

Plus tard, sur la Lune, si des modules sont déposés au sol .... il y aura peut-être un équipement plus lourd et la présence assurée d'un médecin-chirurgien dans chaque mission.
Mais des circonstances défavorables pourront toujours advenir.

Pour cette discussion, il me parait assez probable, que ceux qui sont vraiment inconditionnels du Starship voient l'avantage d'un engin capable d'alunir et aussi de repartir.
Mais d'abord il n'existe pas encore. Et il faudrait qu'il ait suffisamment de carburant pour repartir. Cela est-il possible sans ravitailler sur la Lune ? A mon avis non.
Il doit déjà faire un ravitaillement en orbite terrestre .... suffira-t-il pour terminer le voyage aller en quittant l'orbite basse terrestre,puis l'alunissage, le re-décollage en urgence, le voyage retour ?
La fabrication par ISRU à partir des ressources lunaires ce n'est pas pour demain. Alors des réservoirs déposé au sol ou restant en orbite basse lunaire ? Il faut les y placer et les maintenir en orbite.

Bref rien n'est simple, ni gratuit.
montmein69
montmein69

Messages : 17918
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


A noter qu'à la suite de l'annonce par la Nasa des trois finalistes pour développer l'atterrisseur habité d'Artemis, il est bien prévu de tester l'engin à vide en 2023 avant la mission Artemis III, en utilisant un lanceur privé (New Glenn, Vulcan-Centaur ou peut-être Falcon Heavy).
BBspace
BBspace
Rédacteur
Rédacteur

Messages : 2473
Inscrit le : 21/11/2009
Age : 72 Masculin
Localisation : Seine-et-Marne

Revenir en haut Aller en bas


@BBspace a écrit:A noter qu'à la suite de l'annonce par la Nasa des trois finalistes pour développer l'atterrisseur habité d'Artemis, il est bien prévu de tester l'engin à vide en 2023 avant la mission Artemis III, en utilisant un lanceur privé (New Glenn, Vulcan-Centaur ou peut-être Falcon Heavy).

3 ans pour un atterrisseur, alors qu'après 8 ans on n'a pas été capable de lancer une capsule en orbite terrestre: j'ai des doutes....
Lunarjojo
Lunarjojo
Donateur
Donateur

Messages : 2963
Inscrit le : 03/01/2008
Age : 67 Masculin
Localisation : Epinal

Revenir en haut Aller en bas


À part SpaceX (et encore), on ne connait pas trop l'avancement des candidats sur leurs études et prototypes respectifs. Ça reste très chaud, d'ici février ils vont devoir cravacher ferme pour rester en lice.

_________________
Documents en édition libre pour le FCS (Google Drive) :
Thierz
Thierz
Admin
Admin

Messages : 6938
Inscrit le : 12/03/2008
Age : 44 Autre / Ne pas divulguer
Localisation : Grenoble-Chambéry

Revenir en haut Aller en bas


Bonjour,
Avant tout je précise que je suis le sujet depuis longtemps et de manière assez assidue.

Mais ce que je n'arrive toujours pas a comprendre, c'est que si on fait une comparaison entre SLS et Saturn V, les deux fusées sont assez similaires en taille, puissance, capacité d'emport etc. Or 50 ans séparent les deux. Beaucoup de progrès ont été fait depuis dans tous les domaines. Donc avec Artemis, en particulier "boots on the moon 2024", on pourrait logiquement se dire qu'il serait (relativement) aisé de répliquer Appolo. Lanceur similaire (Orion), capsule ressemblante, reste plus qu'à concevoir un alunisseur et zhou ! Sauf que, non, SLS ne serait pas assez puissante, Orion et trop lourd et même pas capable d'aller à la Lune et revenir, du coup on imagine des missions ultra-complexe avec X lancements, manœuvres orbitales, transferts, ravitaillements... Je ne vois vraiment pas où est le progrès, même si on imagine avoir la LOPG toute en place, on gagne quoi concrètement par rapport à des missions type Appolo?
Je sais que Saturn V et Appolo étaient taillées spécifiquement pour le job, mais quand-même ! Pourquoi avoir conçu ces nouveaux éléments (SLS et Orion) avec des capacités juste pas tout-à-fait suffisantes ?Ils ne pouvaient pas prévoir, quitte a avoir des éléments multi-rôles, de leur conférer des capacités au moins équivalentes à celles du programme Saturn ?

De mon point de vue, j'ai l'impression que le principal responsable est Orion. Je ne comprend pas comment, alors qu'il fait la même taille (à peu près) que Appolo, il puisse être plus lourd et moins puissant... Il a été pensé pour quel job au juste? Ne me dites pas Mars, vous vous voyez passer 3 ans dans le volume d'une camionnette? Pour l'orbite basse, il y a déjà ce qu'il faut...

J'ai l'impression qu'il essayent de tout faire avec les mauvais outils. Si ils continuent comme ça, dans 10 ans ce sont les chinois qui mèneront la danse. J'aimerais tant que Von Braun sorte de sa tombe pour botter quelques derrières à la NASA ! :sage: :x
avatar
taolanglais

Messages : 58
Inscrit le : 19/08/2019
Age : 34 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


Tout cela est un lointain (maintenant) héritage du programme Constellation qui préparait la succession de la navette.

Tu peux porter un oeil sur le (quasi) début du développement de ce lanceur, d'Orion, du module de service ESM d'Orion .... dans les anciennes parties du forum.
L'héritage de la navette, les considérations géo-politiques, celles concernant les états US dans lesquels des installations liées à la navette ont du se reconvertir ... tu mets tout dans un shaker ... tu agites ... et le SLS/Orion (première version soit block-1) fait son apparition  :lol!:

Par exemple :
https://www.forum-conquete-spatiale.fr/t12590-developpement-du-space-launch-system-1-2?highlight=D%C3%A9veloppement+du+Space+Launch+System++1+2

Dès les premiers posts échangés à l'époque .... on se rend compte que cela ne sera pas facile et que cela coutera fort cher 8-)
montmein69
montmein69

Messages : 17918
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@taolanglais a écrit:Bonjour,
Avant tout je précise que je suis le sujet depuis longtemps et de manière assez assidue.

Mais ce que je n'arrive toujours pas a comprendre, c'est que si on fait une comparaison entre SLS et Saturn V, les deux fusées sont assez similaires en taille, puissance, capacité d'emport etc. Or 50 ans séparent les deux. Beaucoup de progrès ont été fait depuis dans tous les domaines. Donc avec Artemis, en particulier "boots on the moon 2024", on pourrait logiquement se dire qu'il serait (relativement) aisé de répliquer Appolo. Lanceur similaire (Orion), capsule ressemblante, reste plus qu'à concevoir un alunisseur et zhou ! Sauf que, non, SLS ne serait pas assez puissante, Orion et trop lourd et même pas capable d'aller à la Lune et revenir, du coup on imagine des missions ultra-complexe avec X lancements, manœuvres orbitales, transferts, ravitaillements... Je ne vois vraiment pas où est le progrès, même si on imagine avoir la LOPG toute en place, on gagne quoi concrètement par rapport à des missions type Appolo?
Je sais que Saturn V et Appolo étaient taillées spécifiquement pour le job, mais quand-même ! Pourquoi avoir conçu ces nouveaux éléments (SLS et Orion) avec des capacités juste pas tout-à-fait suffisantes ?Ils ne pouvaient pas prévoir, quitte a avoir des éléments multi-rôles, de leur conférer des capacités au moins équivalentes à celles du programme Saturn ?

De mon point de vue, j'ai l'impression que le principal responsable est Orion. Je ne comprend pas comment, alors qu'il fait la même taille (à peu près) que Appolo, il puisse être plus lourd et moins puissant... Il a été pensé pour quel job au juste? Ne me dites pas Mars, vous vous voyez passer 3 ans dans le volume d'une camionnette? Pour l'orbite basse, il y a déjà ce qu'il faut...

J'ai l'impression qu'il essayent de tout faire avec les mauvais outils. Si ils continuent comme ça, dans 10 ans ce sont les chinois qui mèneront la danse. J'aimerais tant que Von Braun sorte de sa tombe pour botter quelques derrières à la NASA ! :sage: :x


L'idée initiale de Constellation, c'était de répliquer Apollo à un détail près : l'insertion en orbite lunaire, effectuée par l'étage de descente de l'atterrisseur et non par Orion.

C'est sans doute la meilleure architecture (car la plus simple) pour aller directement sur la Lune. Elle nécessite toutefois de dépenser beaucoup pour le lanceur qui doit envoyer à minima 45 tonnes en orbite lunaire en une seule fois.

Orion (26,5t en TLI) a un module de commande plus grand qu'Apollo (28t en TLI). Orion c'est 4 hommes pendant 3 semaines. Apollo c'est 3 hommes pendant 2 semaines max. Son module de service est plus petit car il contient moins d'ergols. En 50 ans on a un peu allégé l'électronique et quelques matériaux composites mais cela ne joue pas de manière spectaculaire sur la masse totale du vaisseau. On n'a pas non plus tellement diminué la consommation d'ergols des moteurs fusée, ce n'est pas comme les moteurs à combustion interne !

A l'origine (années 2000), Orion servait autant pour le LEO (ISS) que pour la Lune. Donc il a été pensé léger. Mais même "léger" il était trop gros et trop cher par rapport aux besoins pour l'orbite basse. Et la commission Augustine décida de confier cette tâche au privé.

Lorsque l'on n'a pas de fusée assez puissante, il en faut deux. Puis lorsqu'il faut ravitailler pour avoir des vaisseaux réutilisables, il en faut 3. Ajouter les lancements nécessaires pour le Gateway, et l'on obtient une usine à gaz avec en moyenne 4 lancements pour une seule mission habitée.

Il faut toutefois reconnaître que depuis un ou deux ans ça se calme un peu, on cherche à simplifier les architectures de mission, en s'appuyant moins sur le Gateway. Mais avec un Orion qui ne fait pas l'aller-retour en LLO de façon autonome et sans lanceur permettant de constituer un train lunaire, on ne peut pas faire de miracles.
Vadrouille
Vadrouille

Messages : 1729
Inscrit le : 04/10/2007
Age : 25 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


Bon, du coup j'ai ré-vérifié et de ce que j'ai compris, la version retenue du SLS ne peut emporter que 70t en LEO, sois deux fois moins que Saturn V. C'est une version abandonnée du SLS qui était comparable à Saturn. C'est sûr que dans ces conditions, pas moyen de faire des miracles en effet...
Et la comparaison Orion/Apollo est aussi édifiante : Pour Orion, c'est 13t de véhicule pour 8t d'ergols, alors qu'Apollo c'est 12t. de véhicule pour 18t. d'ergols.

Ce qui manque vraiment à Artemis/SLS, c'est : la version la plus puissante envisagée du lanceur + un module de service de plus forte capacité.
Je ne suis même pas sûr qu'avec ça, cela suffirait. On veut rester plus longtemps sur la lune, être plus nombreux... donc il faut un atterrisseur là-aussi surdimensionné.
avatar
taolanglais

Messages : 58
Inscrit le : 19/08/2019
Age : 34 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


@taolanglais a écrit:Bon, du coup j'ai ré-vérifié et de ce que j'ai compris, la version retenue du SLS ne peut emporter que 70t en LEO, sois deux fois moins que Saturn V.

Non, la version Block 1 aura une capacité de 95 t en LEO

Wikipédia anglais : La première variante de SLS, le bloc 1, a été exigée par le Congrès américain pour lever une charge utile de 70 tonnes en orbite terrestre basse (LEO), mais a dépassé cette exigence avec une capacité de charge utile nominale de 95 tonnes.


@taolanglais a écrit:C'est une version abandonnée du SLS qui était comparable à Saturn.

La version block 2 (130 t en LEO) n'a pas été abandonnée
Fabien0300
Fabien0300
Modérateur
Modérateur

Messages : 2812
Inscrit le : 23/10/2016
Age : 35 Masculin
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas


La SLS Block 2 n'a pas été abandonnée, mais simplement suspendue non ?
jmontaut
jmontaut

Messages : 129
Inscrit le : 01/05/2017
Age : 21 Masculin
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas


@jmontaut a écrit:La SLS Block 2 n'a pas été abandonnée, mais simplement suspendue non ?

Je pense que ce n'est ni suspendu ni vraiment d'actualité. Voyons déjà ce que donnera le développement de l'EUS pour le block 1B. Pour l'instant on a  (et ça a peut-être changé entre deux) des SLS block 1B (105 t LEO) jusque Artemis 6 en 2027
Fabien0300
Fabien0300
Modérateur
Modérateur

Messages : 2812
Inscrit le : 23/10/2016
Age : 35 Masculin
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 21 Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 16 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum