L'Europe spatiale planche sur ses objectifs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


En lisant l'article, je m'arrête sur la phrase où on parle de Colombus en attente d'être lancé par la navette. N'y a t'il pas d'autre moyen de l'envoyer ? les fusées russes protons devraient pouvoir le faire. Evidemment ce n'est pas la précision et surêté de la navette mais au moins il serait dans l'espace !

Pim

Messages : 911
Inscrit le : 24/09/2005
Age : 34 Masculin
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas


Pathétique, aucune ambition réelle :evil: même si on le savait déjà :pale:

Une seule phrase censée "A l'avenir, il conviendra "de ne pas reproduire cette situation de dépendance vis-à-vis du spatial américain" , a recommandé Richard Bonneville"
Y aurait-il un réveil ?
vp
vp

Messages : 2762
Inscrit le : 21/09/2005
Age : 46 Masculin
Localisation : RP

Revenir en haut Aller en bas


@Pim a écrit:En lisant l'article, je m'arrête sur la phrase où on parle de Colombus en attente d'être lancé par la navette. N'y a t'il pas d'autre moyen de l'envoyer ? les fusées russes protons devraient pouvoir le faire. Evidemment ce n'est pas la précision et surêté de la navette mais au moins il serait dans l'espace !

Hélas non... Columbus n'est rien d'autre qu'un bidon bourré d'expériences. Les modules de Mir étaient des vaisseaux à part entière minu d'un système d'arrimage automatique, d'un module de propulsion et tout ce qui fait que en fait, chacun des modules de Mir était finalement un ensemble de mini stations autonomes arrimées entre elles. Les modules occidentaux de l'ISS ont été conçus pour être lancés par la navette... Voilà le hic de l'ISS. Si Columbus, et Kibo avaient été conçus comme l'ATV, on en serait pas là actuellement...
Yantar
Yantar

Messages : 2904
Inscrit le : 30/09/2005
Age : 45 Masculin
Localisation : Liège

https://destination-orbite.net

Revenir en haut Aller en bas


C'est pitoyable de nullité. Je suis fatigué d'entendre cette débauche de conneries à chaque fois que l'ESA parle de son avenir. "Il faudra...", "il serait souhaitable...", on va aller loin avec ça. Ce manque d'ambition est agaçant. J'ai dis il y a quelques temps sur ce forum que je souhaiterais que l'ESA envoie des sondes vers Uranus et Neptune. On m'a répondu que l'ESA ne disposait pas de technologies permettant le voyage vers l'espace lointain. D'accord, mais qu'attend elle pour se doter de cette technologie ? Je veux bien que le saut technologique entre Mars Express et Neptune Express (pourquoi pas ?) serait peut-être important, mais la NASA y est bien arrivé il y a 30 ans (Pioneer et Voyager), alors pourquoi pas nous.
Le problème de l'ESA est que les responsables sont tétanisé par la peur de l'échec, et n'osent pas sortir des sentiers battus, alors que les américains sont plus ou moins habitués aux échecs. Si l'ESA expliquait précisément aux contribuables l'intérêt de ce genre de missions et les risques qui vont avec, je pense que le public serait d'accord.
A mon avis, par n'importe quel bout qu'on prenne le problème, c'est toujours la communication (ou l'absence de) qui merdouille.

Au sujet de Colombus, je trouve dommage que l'on ait pas de "SuperAriane" pour faire ce boulot. Je ne parle pas d'un nouveau lanceur, mais d'un étage un peu costaud capable de lancer 30-35 tonnes en orbite basse (avec pourquoi pas 4 EAP, ça donnerait un petit air d'Energia). En plus, ça pourrait servir pour les missions en espace lointain.
Il y aurait cependant la possibilité de lancer le module "sec", puis d'amener les "tripes" avec un deuxième vol, comme cela fut un temps envisagé avec Skylab, et d'utiliser le gain de poids pour un module de propulsion dérivant de l'ATV. Mais étant donné l'intérêt très discutable de l'ISS, je ne pense pas que la dépense soit justifiée. C'est presque dommage que Colombus soit déja construit, il aurait été mieux (à mon avis) de l'abandonner purement et simplement.
Blink / Pamplemousse
Blink / Pamplemousse

Messages : 1205
Inscrit le : 30/09/2005
Age : 36 Masculin
Localisation : Nevers (58)

Revenir en haut Aller en bas


Il serait intéressant de savoir combien Ariane 5 ECA pourrait lancer de Kg vers Mars, Jupiter, Saturne .....
Si quelqu'un pouvait nous éclairer.
Fabien
Fabien

Messages : 5500
Inscrit le : 23/09/2005
Age : 42 Masculin
Localisation : Paris (75)

Revenir en haut Aller en bas


Comumbus devait être lancé au départ avec Ariane 5.

capcom
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Je pense qu'Ariane 5 aurait la capacité d'envoyer Colombus en orbite.
Reste à savoir comment emmener le module vers l'ISS ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Blink a écrit:J'ai dis il y a quelques temps sur ce forum que je souhaiterais que l'ESA envoie des sondes vers Uranus et Neptune. On m'a répondu que l'ESA ne disposait pas de technologies permettant le voyage vers l'espace lointain. D'accord, mais qu'attend elle pour se doter de cette technologie ?
Qu'attend-elle ?
Je serais tenté de dire les sous ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Steph a écrit:
Blink a écrit:J'ai dis il y a quelques temps sur ce forum que je souhaiterais que l'ESA envoie des sondes vers Uranus et Neptune. On m'a répondu que l'ESA ne disposait pas de technologies permettant le voyage vers l'espace lointain. D'accord, mais qu'attend elle pour se doter de cette technologie ?
Qu'attend-elle ?
Je serais tenté de dire les sous ...

Et la volonté politique aussi.
Elle existe pour la PAC (Politique Agricole Commune) qui rassemble des milliards d'euros chaque année (9 pour la France soit 3 fois le budget ESA, mais je ne suis pas certain de ce chiffre, je veux dire de 9).
Attention, je ne suis pas du genre "enlevons les milliards aux agriculteurs pour les donner à un tel". C'est une démarche de prendre à Jacques pour donner à Paul qui rencontre vite des limites.
Mais, le spatial peut prétendre à être mieux loti...

En attendant, les Chinois sont allés là-haut par eux-mêmes.
S'ils continuent comme ça, le mot "chinoiseries" risque de ne plus avoir le même sens dans quelques années :)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Steph a écrit:
Je serais tenté de dire les sous ...

Allons donc. Les Japonais font de belles choses avec pratiquement rien. C'est des couilles qui leur manque (pardonnez le langage, mais ça reflète mon exaspération.)
Blink / Pamplemousse
Blink / Pamplemousse

Messages : 1205
Inscrit le : 30/09/2005
Age : 36 Masculin
Localisation : Nevers (58)

Revenir en haut Aller en bas


Steph a écrit:
Blink a écrit:J'ai dis il y a quelques temps sur ce forum que je souhaiterais que l'ESA envoie des sondes vers Uranus et Neptune. On m'a répondu que l'ESA ne disposait pas de technologies permettant le voyage vers l'espace lointain. D'accord, mais qu'attend elle pour se doter de cette technologie ?
Qu'attend-elle ?
Je serais tenté de dire les sous ...


Pas seulement des sous. C'est surtout un problème politique : impossible d'envoyer une sonde vers le système solaire extérieur sans disposer d'un générateur nucléaire, et l'Europe se refuse depuis toujours à utiliser l'énergie nucléaire dans l'espace, par peur de l'hostilité de l'opinion publique. J'ai vu un vague projet de l'ESA d'une sonde vers Pluton, qui est censé utilisé un RTG ...acheté aux américains ! A mon avis, on n'est pas prêt de le faire.
L'Europe fait un blocage total sur une technologie absolument indispensable pour les vols lointains, pour des raisons totalement irrationnelles.
Même aux Etats-Unis ce n'est pas si évident, bien qu'on utilise des RTG depuis plus de 30 ans, on avance à pas compté dans l'utilisation de l'énergie nucléaire, mais ce tabou est en train d'être surmonté là bas, et il est très probable que les américains disposeront bientôt de réacteurs nucléaires de plus en plus puissants pour propulser des sondes, mais aussi alimenter des bases planétaires, et à plus lointaine échéance, pousser des vaisseaux habités.

L'Europe souffre surtout de blocages psychologiques, d'une aversion au risque, et d'une absence de perspective.
Que ces obstacles disparaissent, et les moyens viendront.
A côté de ça, j'admire la créativité des japonais, et cette petite sonde qui ausculte un astéroide est une merveille technique si on regarde dans le détail.

A+
lambda0
lambda0

Messages : 4614
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 53 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas


@lambda0 a écrit:L'Europe souffre surtout de blocages psychologiques, d'une aversion au risque, et d'une absence de perspective.
Que ces obstacles disparaissent, et les moyens viendront.
A+

Ca c'est balancé sec ! KO debout l'Europe...

L'Europe, belle idée au demeurant, souffre d'un système de fonctionnement politique qui aboutit de plus en plus au blocage. Le plus dur étant cette règle de l'unanimité pour les décisions. Règle qui devient quasi-impossible à appliquer conrètement avec plus de 20 états-membre (déjà, mettre 2 à 3 pays d'accord, c'est dur, alors 20...) et qui conduit au mieux à des décisions politiques molles et sans réelles ambitions.
La constitution rejetée réglait en partie ce problème d'ailleurs.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


De toutes façons, l'ESA ne fonctionnera jamais comme la NASA tant qu'elle aura son statut actuel. Contrirement à ce que son nom suggère, ce n'est pas une agence spatiale à part entière, mais une espèce d'association decoulant d'un traité. En gros, elle est bien trop politisée pour fonctionner normalement. Quand il a fallut faire Ariane, ça c'est bien passé, mais je pense que maintenant on voit ses limites. Il faudrait qu'elle devienne une agence spatiale financée par tous les pays qui le désireraient, mais commandée par un petit groupe de personne qui pourrait se passer des decisions à l'unanimité.
Il y a des fois où je me demande si on aurait pas mieux fait de faire Ariane tout seuls (on était déja à 62.5%, on aura pu se forcer un peu). On aura peut-être fait moins de choses, mais on aurait été plus vite. Et on aurait pu collaborer avec d'autres nations plus facilement.
Blink / Pamplemousse
Blink / Pamplemousse

Messages : 1205
Inscrit le : 30/09/2005
Age : 36 Masculin
Localisation : Nevers (58)

Revenir en haut Aller en bas


Je ne crois pas que la constitution européenne (paix à son ame) aurait eu la moindre influence sur le processus de décision et le niveau d'ambition de l'ESA. A moins d'envisager un transfert de l'ESA au sein du structure de l'UE avec des règles nouvelles : assouplissment du retour géo, possibilité de lancer des initiatives avce peu de pays...
Sinon 3B€ c'est peu mais ça suffit qd même pour faire de belles choses. Encore faut-il ne pas se laisser envahir par le compromis politique à tout prix et la bureaucratie. Notons que l'ESA n'en est pas la seule responsable, l'ensemble des acteurs du secteur spatial y ont leur responsabilité (à commencer par les agences nationales) .

Boost

Messages : 47
Inscrit le : 06/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum