ARES 1 la future bonne à tout faire de l'espace civil US

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Malgré tous les commentaires pessimistes entendus ici ou là sur la gestation d'Ares 1, je suis persuadé que ce lanceur sera la Zemiorka de la NASA pour les 50 ans à venir :D !
En effet les 28/29 tonnes en LEO et les 7 tonnes vers les planètes permis par ce lanceur couvrent à peu près tous les besoins connus ou à venir de l'espace civil US:

* lancement d'Orion vers l'ISS;
* lancement de modules orbitaux de remplacement vers l'ISS;
* lancement de l'Orion lunaire vers Ares 5 en orbite d'attente;
* lancement de futurs télescopes spatiaux;
* lancement de très grosses sondes vers Mars ou d'autres planètes;
* lancement d'Orion en orbite circumlunaire (avec RV avec un autre Ares 1 en orbite terrestre).

Et d'autres possibilités à émerger d'ici 2050 :cheers: .
*
avatar
Philippe

Messages : 174
Inscrit le : 14/12/2007
Age : 69 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas


Sur le point "lancements de modules orbitaux pour l'ISS" il n'y a pas besoin de navette: les russes utilisent déjà proton.
Les futures stations spatiales utiliseront des lanceurs sans équipage pour leur construction.
avatar
Philippe

Messages : 174
Inscrit le : 14/12/2007
Age : 69 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas


En ce qui me concerne n'ayant aucune compétence dans la conception des fusées, je ne peux que me fier qu'à l'intuition qui me fait partager votre point de vue. Malgré toutes les critiques à son égard, sa conception est rationnelle: un premier étage à poudre dont la mise en œuvre est bien plus simple et rapide qu'un étage à ergols liquides ( c'est bien pour çà que les missiles militaires sont majoritairement à poudre) Bien sûr leur rapport de masse n'est pas fameux vu la plus faible vitesse d'éjection des gaz mais pour un premier étage çà joue peu ( de plus il me semble que l'on est un peu trop obnubilé par le rapport de masse: mieux vaut une fusée un peu plus lourde si elle est plus simple, plus fiable et moins chère ) Ce rapport de masse a beaucoup plus d'importance pour les étages supérieurs et là NASA a bien opté pour H2et O2 et si cet étage ne marche pas la procédure de retour de la capsule est plus aisée qu'au niveau du sol surtout que celle-ci est au sommet et non contre l'étage qui serait incriminé.
Bien sûr son architecture tout en ligne et surtout très effilée fait craindre pour la stabilité et les vibrations. Avant le pilotage par ordinateur, il n'y aurait peut-être pas eu de solution , mais la donne a changé (c'est bien aussi le cas des nouveaux avions militaires qui seraient impossibles à piloter sans ordinateur car naturellement instables)
La mise au point ne sera pas facile, mais après elle peut bien être la nouvelle "Zemiorka" ...qui, entre nous, a eu aussi quelques déboires dans son enfance.
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11437
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


@Philippe a écrit:Malgré tous les commentaires pessimistes entendus ici ou là sur la gestation d'Ares 1, je suis persuadé que ce lanceur sera la Zemiorka de la NASA pour les 50 ans à venir :D !
En effet les 28/29 tonnes en LEO et les 7 tonnes vers les planètes permis par ce lanceur couvrent à peu près tous les besoins connus ou à venir de l'espace civil US:

Tu veux parler de deux lanceurs différents. (Ares 1 et Ares 5)
l'Ares 1 n'a d'autre ambition que de monter en orbite basse un équipage.
L'Orion Lune devra (comme tu le signales ensuite) retrouver le chargement d'une Ares 5 pour disposer du module propulsif (EDS) lui permettant d'aller jusquà notre satellite Lunaire. Et comme cela a été évoqué sur d'autres FILs le "voyage vers les planètes" nécessiteront -s'ils se font- un vaisseau bien plus grand qu'une cabine Orion.
Les USA n'ont pas le choix, il faudra bien rendre l'Ares 1 opérationnel. Combien cela va-t'il coûter en mise au point puis en exploitation ... cela reste non prévisible. Pour l'instant on liste les problèmes, et cela se traduit par des délais plus longs et des rallonges budgétaires.

A partir de là ... il faut aussi financer le développement de l'Ares 5 ... renouer avec une re-conquête de la Lune .... bref : que sera ... sera ...

On comprend donc que certains soient optimistes et d'autres moins.
montmein69
montmein69

Messages : 18442
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Arès I peut aussi être utilisé en dehors du projet Constellation pour desservir l'ISS et pourrait bien par la suite trouver d'autres utilisations. De plus la mise au point d'Arès I facilitera tout de même celle d'Arès V par la suite : en particulier les boosters Arès V correspondent au premier étage Arès I.
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11437
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


@giwa a écrit:Arès I peut aussi être utilisé en dehors du projet Constellation pour desservir l'ISS

Oui, cela est inclus dans

l'Ares 1 n'a d'autre ambition que de monter en orbite basse un équipage.

@giwa a écrit:
et pourrait bien par la suite trouver d'autres utilisations.

Le coût d'un lanceur man-rated .... ne plaide pas pour du lancement de fret.
Le programme COTS ... n'est-il pas basé sur le fait qu'on peut faire du vol cargo bien moins cher ? (Y arriver est une autre histoire), Et on a même avec la capsule Dragon et la Falcon 9 de Space X ... le challenge de faire de même -aussi sûr et moins cher- pour un équipage.

Pour des missions nécessitant un lourd payload et un grand volume de coiffe, l'Ares V est prometteuse. Reste à la mettre au point ... et à déterminer le coût du lancement.


De plus la mise au point d'Arès I facilitera tout de même celle d'Arès V par la suite : en particulier les boosters Arès V correspondent au premier étage Arès I.
Version optimiste. L'heritage navette était mis en avant pour "vendre" le concept (matériel éprouvé, très sûr, économies de développement ...).
Il n'en reste plus grand chose à l'aune des problème techniques.
Mais ... que sera ... sera
montmein69
montmein69

Messages : 18442
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Je ne vois pas pourquoi par exemple on ne pourrait pas lancer un ATV sur Ares I si les americains etaient interesses par ATV sans vouloir forcement acheter une Ariane.
jassifun
jassifun

Messages : 2044
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 34 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


@jassifun a écrit:Je ne vois pas pourquoi par exemple on ne pourrait pas lancer un ATV sur Ares I si les americains etaient interesses par ATV sans vouloir forcement acheter une Ariane.
On peut très bien dans cette optique envisagée une version" no-man-rated ″ d'Arès I ", donc moins onéreuse et plus performante en charge utile . Le concept d'un premier étage totalement à poudre et d'un étage supérieur à liquides de cet Arès I pourra bien être appliqué plus tard lorsque à d'autres propulseurs à poudre, même si on s'éloigne de l'idée originelle de ré exploiter les chaînes de productions actuelles: il restera l'expérience , ce qui n'est pas rien, et les anciennes chaînes seront amorties.
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11437
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


@jassifun a écrit:Je ne vois pas pourquoi par exemple on ne pourrait pas lancer un ATV sur Ares I si les americains etaient interesses par ATV sans vouloir forcement acheter une Ariane.
Parce qu'une Atlas 5 ou une Delta 4 suffisent.

Boeing et Lockheed Martin ont d'ailleurs tous les deux proposé ces combinaisons pour l'appel d'offre COTS.
Aspic
Aspic

Messages : 1037
Inscrit le : 09/08/2006
Age : 56 Masculin
Localisation : Eauze

Revenir en haut Aller en bas


Souhaitons tout de même qu'Ariane V reste le vecteur de l'ATV ce qui est mieux pour l' ESA et aussi pour la coopération internationale. De plus côté centralisation sur la base de Kourou et l'intendance çà reste plus pratique.
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11437
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


Si on peut vendre des ATV à l'export, ça fera une économie d'échelle sur les nôtres.

Pourquoi s'en priver alors ?
Aspic
Aspic

Messages : 1037
Inscrit le : 09/08/2006
Age : 56 Masculin
Localisation : Eauze

Revenir en haut Aller en bas


@jassifun a écrit:Je ne vois pas pourquoi par exemple on ne pourrait pas lancer un ATV sur Ares I si les americains etaient interesses par ATV sans vouloir forcement acheter une Ariane.
Justement ça ferait plus d'argent a l'esa d'obliger les américains à acheter une Ariane V avec un ATV reste à les convaincre parceque ça fait un peu cher.
urix
urix

Messages : 588
Inscrit le : 28/02/2008
Age : 31 Masculin
Localisation :

Revenir en haut Aller en bas


Il y a quand même un truc qui colle pas. Car à part les vols habités (c'est déjà beaucoup me direz-vous...) l'avenir est à la diminution de la taille et de la masse des satellites!

La NASA ne semble pas prendre en compte cela dans ses programmes de lanceurs. Les russes ont cessé de concevoir des fusées "encore plus grandes". Je ne crois pas trop à l'avenir des super fusées.
patchfree
patchfree

Messages : 6138
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 66 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas


@Aspic a écrit:
@jassifun a écrit:Je ne vois pas pourquoi par exemple on ne pourrait pas lancer un ATV sur Ares I si les americains etaient interesses par ATV sans vouloir forcement acheter une Ariane.
Parce qu'une Atlas 5 ou une Delta 4 suffisent.


Et puis parce que c'est plus cher (à ma connaissance aucun des 3 : Ares, Delta, Altas ne sont compétitifs face à A5)
avatar
chapi

Messages : 148
Inscrit le : 06/10/2007
Age : 63 Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas


@patchfree a écrit:Il y a quand même un truc qui colle pas. Car à part les vols habités (c'est déjà beaucoup me direz-vous...) l'avenir est à la diminution de la taille et de la masse des satellites!

Justement, ce qui ne colle pas, c'est bien les vols habités! Les dernières prévisions prévoient Arès1 et Orion vers 2015. Notons que le programme a déjà glissé de trois ans. Les perspectives budjetaires de la NASA (l'augmentation du budjet serait moindre que l'inflation) ne sont pas de nature a avancer cette date. Or, les américains disent vouloir se désengager de la station internationale dés 2015 et le programme lunaire ne devrait pas démarrer avant 2020 (une date que beaucoup trouvent intenable sans augmentation substantielle du budjet). A quoi va donc servir Arès 1 pendant ces 5 années? :scratch: :!:

Cordialement
Lunarjojo
Lunarjojo
Donateur
Donateur

Messages : 3016
Inscrit le : 03/01/2008
Age : 68 Masculin
Localisation : Epinal

Revenir en haut Aller en bas


@Lunarjojo a écrit: A quoi va donc servir Arès 1 pendant ces 5 années? :scratch: :!:
A mettre en orbite des satellites, a evoyer des astronautes réparer des trucs en orbite et a faire changer d'avis la nasa sur l'ISS. :esamour:
urix
urix

Messages : 588
Inscrit le : 28/02/2008
Age : 31 Masculin
Localisation :

Revenir en haut Aller en bas


L'Ares 1 n'a (n'aura) aucune utilité pour mettre en orbite des satellites car il n'a pas d'étage supérieur adapté aux orbites hautes (il faudrait des développements supplémentaires pour adapter un Centaur par exemple), le coût de lancement sera élevé pour amortir les coûts de développement colossaux, et de plus il duplique les capacités des EELV de classe Delta 4 Heavy ou Atlas 5 Heavy, et de tous les autres lanceurs commerciaux déjà existant (Ariane 5, Proton ...)
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Ok merci je le savais pas :) je me sentirais moins bête.
urix
urix

Messages : 588
Inscrit le : 28/02/2008
Age : 31 Masculin
Localisation :

Revenir en haut Aller en bas


Ares 1 sera la plus puissante fusée du monde , en attendant l'immense Ares 5 :D .
Elle sera plus puissante que les EELV, Proton, Ariane 5, etc...
Mais il n'est pas question de la comparer à des lanceurs "commerciaux" car sa finalité est principalement de lancer des équipages... pour les 50 ans à venir!

Au fait Ares 5 sera gigantesque, encore plus puissante que Saturn 5, optimisée en vue des voyages habités vers Mars.
Et même Altaïr promet d'être plus grand que prévu: on parle de 50 tonnes !
Enfin on se remet à rêver après 30 ans d'intermède à tourner autour de la terre :cheers: .
avatar
Philippe

Messages : 174
Inscrit le : 14/12/2007
Age : 69 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas


@Philippe a écrit:Mais il n'est pas question de la comparer à des lanceurs "commerciaux" car sa finalité est principalement de lancer des équipages... pour les 50 ans à venir!
Tout à fait, sa seule finalité sera de lancer des équipages, donc seulement 2 points parmi les 6 que tu citais dans ton message initial.
La NASA n'envisage pas de mission autre que le lancement d'Orion. D'ailleurs dans les projets de mission habité vers un astéroïde, l'étage de départ serait lancé par ... une Delta 4 heavy.
Quant au 50 ans et la comparaison avec la Semiorka, c'est encore un peu tôt pour le dire pour un lanceur qui n'existe pas encore, l'avenir nous le dira.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum