Space X: Suivi de la mission CRS-1/SpX-1

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


J'ai surtout l'impression que Space X apprend encore son boulot. Ce qui ne me choque pas plus que ça, vu que c'est particulièrement difficille, et aussi que Elon Musk n'a pas pu débaucher de directeur de projet expérimenté - ce qui l'a forçé à assumer le rôle.

La redondance(moteurs et ordinateurs) leur a sauvé les miches à deux reprises. Et on peut voir le verre à moitié vide ou à moitié plein. A moitié vide : leur camelote n'est pas encore au point. A moitié plein : tous ces dysfonctionnements n'ont pas empeché un déroulement à peu près correct de la mission.

el_slapper

Messages : 507
Inscrit le : 06/08/2008

Revenir en haut Aller en bas


@el_slapper a écrit:J'ai surtout l'impression que Space X apprend encore son boulot.

Le 12 Juillet 1985 la navette spatiale Challenger était lancé sur la mission STS-51F, avec Spacelab-2 dans la soute.
Un peu plus de cinq minutes après l’allumage des 3 SSME, deux capteurs de température appartenant au moteur central étaient subitement tombé en échec, déclenchant automatiquement l'arrêt du moteur (Abort). Quelques minutes plus tard, le moteur droit subissait le même sort jusqu'à ce que l'équipage désactive enfin le système d’arrêt automatique des moteurs. La navette alors lâchée en orbite à une altitude inférieure à celle désirée avait quand-même réussi à mener à bien presque tous les objectifs de cette mission. Ici seul un des neufs moteurs du lanceur aurait subi un sort identique.


Sidjay

Messages : 17121
Inscrit le : 05/04/2009
Age : 39 Masculin
Localisation : R.P

Revenir en haut Aller en bas


Comme on le rappelle souvent ici .... depuis 1985, depuis la conception de la navette et ses premiers vols, la technologie a beaucoup évolué.
Et notamment la conception d'ordinateurs, de capteurs, de composants "blindés" pour l'environnement spatial (les satellites tiennent des années en orbite).
Là ... je ne vois pas ce qui peut dédouaner Space X de sa responsabilité .... si ce n'est qu'ils ont voulu faire des économies dans un domaine où cela n'a pas lieu d'être.
Espérons que cette "face obscure du privé" ... ne soit pas reconduite (et encore moins théorisée).
montmein69
montmein69

Messages : 17617
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@montmein69 a écrit:Comme on le rappelle souvent ici .... depuis 1985, depuis la conception de la navette et ses premiers vols, la technologie a beaucoup évolué.
Et notamment la conception d'ordinateurs, de capteurs, de composants "blindés" pour l'environnement spatial (les satellites tiennent des années en orbite).
Là ... je ne vois pas ce qui peut dédouaner Space X de sa responsabilité .... si ce n'est qu'ils ont voulu faire des économies dans un domaine où cela n'a pas lieu d'être.
Espérons que cette "face obscure du privé" ... ne soit pas reconduite (et encore moins théorisée).

Bien entendu montmein, il ne s’agissait juste que d'un petit clin d’œil au programme STS, qui a donc également connu ce type de problèmes, sans prétendre débarquer et défendre une nouvelle information relative au problème moteur vu sur CRS1/SPX1. Il n'y a rien de comparable entre 1985 est 2012 et nous somme toujours dans l'attente des premières conclusions. ;)

Sidjay

Messages : 17121
Inscrit le : 05/04/2009
Age : 39 Masculin
Localisation : R.P

Revenir en haut Aller en bas


@montmein69 a écrit:Là ... je ne vois pas ce qui peut dédouaner Space X de sa responsabilité .... si ce n'est qu'ils ont voulu faire des économies dans un domaine où cela n'a pas lieu d'être.
Espérons que cette "face obscure du privé" ... ne soit pas reconduite (et encore moins théorisée).

Il n'y a rien d'étonnant ou de choquant dans leurs recherches d'économies, ils sont encore en apprentissage à chercher la limite entre économies et prise de risque.
Tant qu'ils trouvent le bon dosage avant d'envoyer des astronautes dans l'espace ...

Maurice

Messages : 1112
Inscrit le : 25/10/2011
Age : 35 Masculin
Localisation : Val d'oise

Revenir en haut Aller en bas


Montemein69, tu devrais lire l'interview mis en lien par Sidjay quelques message plus haut. On y apprend beaucoup de chose très intéressante.

Notamment, que la navette spatiale disposait d'un système de redondance similaire à celui de SpaceX pour ses ordinateurs de bord et n'utilisait pas non plus de composants blindés. D'ailleurs, le choix d'utiliser des composants standard n'est pas un choix économique mais un choix de flexibilité.

On ne peut pas non plus accuser SpaceX d'avoir voulu faire des économies de bout de chandelle puisque la redondance est triple sur Dragon alors que la Nasa n'exige qu'un doublement. C'est d’ailleurs pour cela que le départ de Dragon de l'ISS a reçu le feu vert de la NASA malgré une unité de calcul en "panne".
D'après cette interview, on apprend aussi que l'unité "défaillante" n'aurait pas été redémarré et resynchronisé avec les deux autres fonctionnelles pour des raisons "administratives"! Avant de procéder à cette opération, il aurait fallu expliquer la procédure à tous les partenaires de l'ISS et aux astronautes à bord, ce qui aurait pris beaucoup de temps et aurait pu décaler le départ de Dragon. La Nasa aurait donc demandé à SpaceX de ne pas le faire et de poursuivre sur les deux unités restantes.

Tout cela, biensur, selon ce qui est écrit dans l'interview ;)

MrFrame

Messages : 473
Inscrit le : 11/10/2011
Age : 46 Masculin
Localisation : Mulhouse

Revenir en haut Aller en bas


Je n'ai pas lu l'interview en question mais je crois avoir lu (NSF ?) que le troisième élément a bien été redémarré mais pas synchronisé pour les raisons qu'évoque MrFrame.
Exocet
Exocet

Messages : 623
Inscrit le : 03/12/2010
Age : 47 Masculin
Localisation : Fra/De/FL/TX

Revenir en haut Aller en bas


L'évolution technique n'a rien d'automatique ainsi sur certains marchés de niche ou monopole on trouve des pièces préhistoriques vendues hors de prix.

Le RAD750 de BAE " the most advanced commercial microprocessor" tourne à 200Mhz
ils le vendront encore pendant des années.
Et si les clients galèrent c'est pas leur problème.

Ceux qui ont besoin de puissance et de flexibilité doivent s'organiser autrement,
ils combinent alors des architectures non renforcées qui opèrent une surveillance croisée.
On parle alors de système fault tolerant ou rad tolerant.

Les radiations/rayonnements n’altèrent pas irrémédiablement les propriétés électrochimiques (sauf cas extrêmes),
En pratique on observe des changements d’états - corruption - des données sur la mémoire et le bus.
Par la suite le système peut aisément rebooter.

Dans le cas d'un docking sur ISS, la procédure nécessitait de passer un coup de fil aux russes etc ...
Ils ont preféré laisser tomber. (ISS autorisant une approche sur 2 ordis).

Concernant l'évolution du système, Spacex possède des solutions extrêmement résistantes dans les cartons, pour autant,
les radiations reçues lors de cette mission correspondaient à ce qui avait été dimensionné.
Si le retour sur plateformes RAD a été évoqué lors d'une interview, il est peu probable.

Laïka

Messages : 485
Inscrit le : 23/05/2008
Age : 40 Masculin
Localisation : .

Revenir en haut Aller en bas


vidéo reçu ce matin
grysor
grysor

Messages : 3158
Inscrit le : 09/06/2006
Age : 48 Masculin
Localisation : bretagne rennes

Revenir en haut Aller en bas


@MrFrame a écrit:
Notamment, que la navette spatiale disposait d'un système de redondance similaire à celui de SpaceX pour ses ordinateurs de bord et n'utilisait pas non plus de composants blindés. D'ailleurs, le choix d'utiliser des composants standard n'est pas un choix économique mais un choix de flexibilité.

Pour la comparaison avec la navette, la différence d'époque de conception .... me font douter de la pertinence de l'argument.
Pour l'autre : pas un choix économique mais un choix de flexibilité ... j'avoue humblement ne pas savoir ce que cela signifie concrètement.

On aura sans doute un compte-rendu de la NASA sur les améliorations proposées par Sapce X (ou demandées par la NASA) suite au CRS1. Et on verra quelle date sera finalement choisie pour CRS2 et si des modifications auront été apportées (peut-être qu'effectivement cette redondance triple avec des composants standards satisfera le client) .
AMHA .... le ton un peu "sec" de la NASA par la bouche du ISS program manager Mike Suffredini .... If NASA is not sufficiently confident that the system works, it will not put its cargo aboard and "they don't get paid if I don't fly." exprimait clairement le souhait d'un maximum d'assurances pour le fret qu'ils veulent monter vers l'ISS et peut-être en arrière-pensée le développement de la Dragon-crew qui transportera les équipages.

Je ne suis pas sûr que la Dragon-cargo sera déclarée man-rated en l'état (même si certains pensent qu'elle a été conçue et réalisée dès l'origine dans cette optique et qu'elle serait déclarée bonne pour ce service "les doigts dans le nez".
Je ne doute pas d'ailleurs que Space X saura se montrer au niveau des exigences de son client (et du contrat signé)
montmein69
montmein69

Messages : 17617
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum