PortailForumRechercherS'enregistrerConnexionAccueil
Partagez | 
 

 Exploration planétaire depuis la Lune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
phenix




Nombre de messages : 2027
Date d'inscription : 22/02/2015

Exploration planétaire depuis la Lune - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Exploration planétaire depuis la Lune   Exploration planétaire depuis la Lune - Page 2 EmptyJeu 28 Déc 2017 - 11:41

Tant qu'on est dans un futur hypothétique, quand je fait mes calcul de trajectoires,  je suis souvent bloqué par le fait qu' on puissent pas faire d aerofrinage sur la lune. Donc j avait commencé a pre dimensionner un systeme de "regofreinage". L idée c est de lisser pendre une encre en forme de charut au bout d un câble relier au vaisseau. On envoi l encre sur une mer lunaire plein de regolite ,scanné depierrre et aplani pour l occasion.  Le grâce a sa forme l encre creuse un silon en s enfonçant suffisamment pour pas être aracher par la traction du vaisseau.  Le vaisseau  subira donc une force de freinage mais aussi une force verticale vers le bas qui devra être composé par un moteur, mais plus l angle du cable par raport a la surface de la lune (donc le rapport altitude/longueur de câble ) sera faible plus le rapport poussé/ force de freinage sera faible  donc l opération economique en carburants
Revenir en haut Aller en bas
https://venautics.space/accueil-provisoire/
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 10723
Age : 77
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

Exploration planétaire depuis la Lune - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Exploration planétaire depuis la Lune   Exploration planétaire depuis la Lune - Page 2 EmptyJeu 28 Déc 2017 - 12:41

@Aramis a écrit:
@Giwa a écrit:
P

Catapulte électromagnétique 

Canon magnétique

Sur la Lune, l’absence d’air permettrait de propulser une charge utile sans frottement sur un long parcours en l’accélérant jusqu’à la lancer dans l’espace.
La récupération demanderait une précision extrême puisqu’il s’agirait de mettre le mobile à récupérer sur une orbite dont le périséléne se trouverait à la bouche de sortie du canon magnétique , et vers l’intérieur de celui-ci, selon une tangente passant par l’axe du canon et avec un synchronisme parfait pour la décélération par les bobines...donc, il faut avouer que c’est très utopique !

Merci pour éclaircissements.
Ceci dit même si la charge utile alunit pas trop loin du canon magnétique, cela peut rester valable vu la facilité relative de manutention sur la lune due à sa faible gravité.
Non , car dans ce cas la charge utile n’est pas freinée et frappe le sol à 7000 km/h.
Il faut viser l’intérieur du canon magnétique pour ralentir la charge utile jusqu’à l’arrêt
Un tel canon est réversible et peut aussi bien accélérer une charge pour un lancement ou la décélérer pour la récupération.
Revenir en haut Aller en bas
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 10723
Age : 77
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

Exploration planétaire depuis la Lune - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Exploration planétaire depuis la Lune   Exploration planétaire depuis la Lune - Page 2 EmptyJeu 28 Déc 2017 - 13:01

@phenix a écrit:
Tant qu'on est dans un futur hypothétique, quand je fait mes calcul de trajectoires,  je suis souvent bloqué par le fait qu' on puissent pas faire d aerofrinage sur la lune. Donc j avait commencé a pre dimensionner un systeme de "regofreinage". L idée c est de lisser pendre une encre en forme de charut au bout d un câble relier au vaisseau. On envoi l encre sur une mer lunaire plein de regolite ,scanné depierrre et aplani pour l occasion.  Le grâce a sa forme l encre creuse un silon en s enfonçant suffisamment pour pas être aracher par la traction du vaisseau.  Le vaisseau  subira donc une force de freinage mais aussi une force verticale vers le bas qui devra être composé par un moteur, mais plus l angle du cable par raport a la surface de la lune (donc le rapport altitude/longueur de câble ) sera faible plus le rapport poussé/ force de freinage sera faible  donc l opération economique en carburants
Plutôt qu’une forme de charrue qui risque de s’accrocher, une forme de patin ablatif me semblerait plus adéquate.
Mais bon, il faudrait que ce soit solide  car le frottement commencerait tout de même à 6000 km/h
Revenir en haut Aller en bas
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 10723
Age : 77
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

Exploration planétaire depuis la Lune - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Exploration planétaire depuis la Lune   Exploration planétaire depuis la Lune - Page 2 EmptyJeu 28 Déc 2017 - 19:06

@Giwa a écrit:
@phenix a écrit:
Tant qu'on est dans un futur hypothétique, quand je fait mes calcul de trajectoires,  je suis souvent bloqué par le fait qu' on puissent pas faire d aerofrinage sur la lune. Donc j avait commencé a pre dimensionner un systeme de "regofreinage". L idée c est de lisser pendre une encre en forme de charut au bout d un câble relier au vaisseau. On envoi l encre sur une mer lunaire plein de regolite ,scanné depierrre et aplani pour l occasion.  Le grâce a sa forme l encre creuse un silon en s enfonçant suffisamment pour pas être aracher par la traction du vaisseau.  Le vaisseau  subira donc une force de freinage mais aussi une force verticale vers le bas qui devra être composé. par un moteur, mais plus l angle du cable par raport a la surface de la lune (donc le rapport altitude/longueur de câble ) sera faible plus le rapport poussé/ force de freinage sera faible  donc l opération economique en carburants
Plutôt qu’une forme de charrue qui risque de s’accrocher, une forme de patin ablatif me semblerait plus adéquate.
Mais bon, il faudrait que ce soit solide  car le frottement commencerait tout de même à 6000 km/h
Ayant dû m’absenter , je complète maintenant ma réponse .

Effectivement l’idée d’un régolithofreinage est séduisante, toutefois des précautions seraient à prendre vu que le premier contact avec le sol s’effecturait avec une composante horizontale d’environ 6000 km/h.
Ce patin à revêtement ablatif et en forme de sabot devrait être descendu sur le sol tout d’abord verticalement en commençant juste par l’effleurer. Puis progressivement le câble serait dérouler au fur et à mesure que la vitesse tangentielle sur le sol décroîtrait, le sabot s’éloignant en arrière du vaisseau.
En même temps, les moteurs-fusées pour la sustentation verticale monteraient en puissance pour éviter que la trajectoire s’incurve trop (la courbure de la trajectoire doit rester égale à celle du sol lunaire) et que le vaisseau heurte le sol. Juste avant l’arrêt final, la force de sustentation de ces moteurs deviendrait égale au poids lunaire du vaisseau.
Quant au sol de la piste d’alunissage, mieux vaut éviter des cailloux ou même des graviers, plutôt un sable très fin ou pratiquement de la poussière.
Revenir en haut Aller en bas
phenix


phenix

Masculin Nombre de messages : 2027
Age : 26
Localisation : Hier:Ardèche Aujourd’hui:Marignane Demain:Vénus
Date d'inscription : 22/02/2015

Exploration planétaire depuis la Lune - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Exploration planétaire depuis la Lune   Exploration planétaire depuis la Lune - Page 2 EmptyJeu 28 Déc 2017 - 20:06

En faite l idee est née quand je travaillais sur mon projet de fin d etude. Ca consistaire a etudier l instalation d une perche sous un avion de transport tactique casa. Au bout de la perche il y a une ecope stabilser par foil qui recupere de l eau a la surface d un lac pour en faire un bombardier d eau. 
J ai donc réutiliser les calcul du foil pour mon encre de regofreinage (oui je suis radins sur les lettres), donc oui on considère la regolite comme continuer de particule telement fine qu' on la consdere comme un milieu homogène. Il faudra une armée de robots  pour reaplanir la piste et enlevés les cailloux.  Après ablatif ou pas, je suis qu' un pauvres ingénieur structure,  je suis pas assez calé  en physique des impacts pour juger, mais logiquement 1,7 km/s même contre du talc,  l encre aua subie un bon sablage.

Après dans un modèle plus évoluer on pourrait avoir  des roue ou un ski qui récupérer la charge vertical. Mais il fait de roue parfaite pour tenir le rythme a un telle vitesse ou être parfaitement tangentielle pour ne pas que le ski s ecrase


Dernière édition par phenix le Jeu 28 Déc 2017 - 21:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://venautics.space/accueil-provisoire/
David L.
Modérateur
Modérateur

David L.

Masculin Nombre de messages : 18781
Age : 46
Localisation : Troisième planète
Date d'inscription : 16/08/2009

Exploration planétaire depuis la Lune - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Exploration planétaire depuis la Lune   Exploration planétaire depuis la Lune - Page 2 EmptyJeu 28 Déc 2017 - 20:25

@phenix a écrit:
En faite l idee est née quand tratravaillais sur mon projet de fin d etude. Ca consistaire a etudier l instalation d une perche sous un avion de transport tactique casa. Au bout de la perche il y a une ecope stabilser par foil qui recupere de l eau a la surface d un lac pour en faire un bombardier d eau. 
J ai donc réutiliser les calcul du foil pour mon encre de regofreinage (oui je suis radins sur les lettres), donc oui on considère la regolite comme continuer de particule telement fine qu' on la consdere comme un milieu homogène. Il faudra une armée de robots  pour reaplanir la piste et enlevés les cailloux.  Après ablatif ou pas, je suis qu' un pauvres ingénieur structure,  je suis pas assez calé  en physique des impacts pour juger, mais logiquement 1,88 km/s même contre du talc,  l encre aua subie un bon sablage.

Après dans un modèle plus évoluer on pourrait avoir  des roue ou un ski qui récupérer la charge vertical. Mais il fait de roue parfaite pour tenir le rythme a un telle vitesse ou être parfaitement tangentielle pour ne pas que le ski s ecrase

[mod]Il faut vraiment que tu utilises un correcteur orthographique pour au moins corriger les mots qui n'existent pas ou dans lesquels il manque des lettres, c'est malheureusement à la limite d'être lisible...
David L.[/mod]
Revenir en haut Aller en bas
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 10723
Age : 77
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

Exploration planétaire depuis la Lune - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Exploration planétaire depuis la Lune   Exploration planétaire depuis la Lune - Page 2 EmptyVen 29 Déc 2017 - 9:02

Pour reprendre l'idée de phenix, voici quelques compléments:

Tout d'abord comment doit évoluer la force de sustentation verticale F' des moteur-fusées pour compenser la diminution de la force centrifuge F avec la décroissance de la vitesse V (en raisonnant dans un référentiel lié au vaisseau) :
F= m.V2 /R  avec m, masse du vaisseau et R, rayon lunaire.
Au début de l'approche, la vitesse est V0 , proche de 6 000 km/h, telle que F0 = P avec P, poids lunaire du vaisseau.
On en déduit que F= P(V/V0)2 et que donc F' = P[1-(V/V0 )2]
Exemple : lorsque la vitesse a diminué à 3 000 km/ h , V/V0= 1/2 ,donc (V/V0 ) = 1/4 et F' = (3/4)P... comme quoi la force de sustentation doit augmenter rapidement avec la décroissance de la vitesse pour éviter le crash !

Autre point, à la réflexion, il me semble que l'on doit adopter la même stratégie que pour les retours sous parachutes en fonction de la vitesse avec ouvertures successives de plusieurs types de parachute :
A grande vitesse, un patin très lisse , puis à vitesse intermédiaire, un sabot moins glissant et en fin, à vitesse réduite, pourquoi pas une sorte de charrue, plus accrocheur comme l'avait envisager, au début de nos cogitations, phenix.
Revenir en haut Aller en bas
 
Exploration planétaire depuis la Lune
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: Exploration du système solaire, et au delà ... :: La Lune-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com