Etat d'avancement du chantier Soyouz en Guyane (Sinnamary)

Page 1 sur 30 1, 2, 3 ... 15 ... 30  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Source :
http://www.flashespace.com/html/fev07/05_02.htm

Article :

Etat d'avancement du chantier Soyouz à Kourou

Après vous avoir tenu informé du Début des travaux (06.02.06) de construction de l'Ensemble de lancement de Soyouz au Centre spatial de Kourou, de leur état d'avancement en mars 2006, du percement du carneau (25.06.06) à 25 mètres sous le niveau de la mer, nous faisons le point sur l'état d'avancement de ce chantier à 2 ans du premier tir d'une fusée Soyouz.

Aujourd'hui, quelque 300 ouvriers et ingénieurs s'activent à faire sortir les bâtiments de terre. Une météorologie clémente, l'absence de mauvaises surprises et des infiltrations d'eau moins importantes que prévu contribuent à maintenir ce chantier dans les délais. Le carneau et le massif de la table de lancement prennent forme, la construction des fondations du futur bâtiment d'intégration à l'horizontale de Soyouz (MIK) a débuté.


A partir de juillet 2007, l'activité du chantier va aller crescendo avec l'arrivée d'Allemands, d'Italiens et d'une centaine de Russes. Les premiers équipements lourds sont également attendus à partir de septembre. Le premier d'entre eux est le portique métallique mobile, une structure de quelque 1000 tonnes qui doit arriver en pièces détachées de Moscou.

Courant 2008, au plus fort du chantier, pas moins de 600 personnes et plusieurs nationalités s'affaireront ensemble à livrer le chantier en juillet 2008.

Le premier lancement est toujours attendu au second semestre 2008 mais glissera vraisemblablement début 2009. En tout état de cause, il n'aura pas lieu avant une période d'essais de 6 mois pendant laquelle seront validées les installations au sol et les interfaces sol / lanceurs.


Dernière édition par Steph le Dim 26 Avr 2009 - 18:27, édité 1 fois (Raison : titre modifié)
zx
zx

Messages : 2650
Inscrit le : 02/12/2005
Age : 59 Masculin
Localisation : Loir et Cher

Revenir en haut Aller en bas


A lire ici : http://www.roscosmos.ru/Show1Brifing.asp?BrifID=53

une interview du patron du TsSKB-Progress, avec deux photos du chantier.

Capcom, toi qui y es allé récemment, tu remarques beaucoup de changement?

_________________
Kosmonavtika - Le site de l'Espace russe
nikolai39
nikolai39
Admin
Admin

Messages : 9842
Inscrit le : 15/05/2006
Age : 35 Masculin
Localisation : Loiret

https://www.kosmonavtika.com

Revenir en haut Aller en bas


Ca avance doucement, sur la seconde photo, c'est la table de tir que l'on voit là où il y a les grues, avec devant le carneau.
Quand on y était avec Pif, ils faisaient les fondations pour mettre justement les grues. On était juste sur la bute à droite sur la photo.
la première représente le chemin de roiulement de la tour de service, il me semble vue depuis la table de tir.
capcom
capcom

Messages : 1679
Inscrit le : 26/11/2006
Age : 54 Masculin
Localisation : 04

http://www.capcomespace.net

Revenir en haut Aller en bas


Est ce que c'est la meme salle controle pour coordonner les lancement
des souyouz ?

Source :


http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/sciences/20070226.SCI0787/espace_kourou_sagrandit_pour_accueillir_les_fusees_russ.html

Article :

Espace: Kourou s'agrandit pour accueillir les fusées russes Soyouz

Les responsables industriels russes et européens de l'Espace posent lundi en Guyane française la première pierre de la zone de lancement d'où partiront dès la fin 2008 des fusées russes Soyouz, sur le même Centre spatial guyanais (CSG) que les fusées Ariane.

Ce spectaculaire rapprochement des grosses Ariane 5 tirées de Kourou et des Soyouz de taille moyenne qui s'envoleront de Sinnamary, à dix kilomètres de distance, illustre un nouveau pas majeur dans la coopération russo-européenne après la création en 1996 de Starsem, société commune de commercialisation et d'exploitation des fusées russes.

Starsem est détenue par la société assurant le lancement des satellites européens Arianespace (15%), le fabricant de lanceurs EADS (35%), l'Agence aéronautique spatiale russe Roskosmos, (25%) et le centre spatial russe de Samara (25%).

Le CSG, géré par l'agence spatiale européenne (ESA), pourra donc s'appuyer dès la fin 2008 sur trois piliers complémentaires, Ariane, Soyouz et le lanceur léger européen Vega. "Le port spatial de l'Europe sera alors aussi celui que le monde préfère", estimait en début d'année le directeur général d'Arianespace Jean-Yves Le Gall.

Les travaux du programme "Soyouz en Guyane" ont commencé par le terrassement de la zone, depuis l'accord signé par l'ESA et Roskosmos en janvier 2005. Un accord qui prévoit le libre échange d'informations sur la recherche spatiale et l'utilisation par la Russie des sites de l'ESA, en plus de ses sites de Baïkonour et Plessetsk dans l'ancienne Union soviétique.

L'ESA a confié en juillet 2005 la maîtrise d'oeuvre des travaux au centre national d'études spatial français (CNES), par ailleurs actionnaire principal d'Arianespace.

Au total, selon le CNES, l'opération représente un investissement de 344 millions d'euros, dont 130 millions financés par la Russie, pour adapter la fusée et réaliser la zone de lancement, un bâtiment de préparation, et un centre de contrôle, le tout sur 120 hectares.

Le reste du financement est apporté par six pays européens: Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, Suisse, et par l'Union Européenne. La France a garanti notamment un prêt de 121 millions d'euros de la BEI (Banque européenne d'investissement) à Arianespace.

La première pierre porte le nom de Youri Gagarine, premier homme de l'espace en 1961, à bord d'une ancêtre de la fusée Soyouz. Dès avril, 250 techniciens russes rejoindront Sinnamary pour installer les équipements.

Les deux plus récentes versions de la fusée Soyouz, forte aujourd'hui de 1.700 lancements, seront tirées de Guyane pour des vols automatiques, notamment la "Soyouz 2-1-B" qui a effectué son premier vol en décembre 2006 depuis Baïkonour (Kazakhstan) avec le satellite scientifique Corot.

Quant à lancer des vols habités depuis le CSG, ce n'est qu'une "possibilité", impliquant nouveaux accords et nouveaux budgets, indique-t-on prudemment au CNES.
zx
zx

Messages : 2650
Inscrit le : 02/12/2005
Age : 59 Masculin
Localisation : Loir et Cher

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


@Socrates a écrit:et ils viennent de passer un reportage sympa sur la 2 (sur le soyouz à Kourou) où l'on voyait que les travaux avancent bien. Je pense que ce soir y'a des chances au "20 heure" de le revoir pour ceux qui l'ont pas vu.
Le reportage de France 2 diffusé à 13h sur le chantier Soyuz à Kourou est disponible ->ici<-
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Visiblement les resultats sont mitigées pour la guyanne sur un
plan économique.


Source :

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3244,36-876284@51-876402,0.html

Article :

La Guyane va accueillir le lanceur Soyouz et s'interroge sur son impact économique

Les premiers bâtiments de la future base de la fusée russe Soyouz s'élèvent dans la savane Malmanoury, sur le littoral guyanais. Un "carneau" de 22 mètres de profondeur est prêt à recevoir les gaz d'échappement de Soyouz. En suspension au-dessus du cratère, les équipes du chantier construisent une immense dalle en béton, qui accueillera le lanceur russe pour son premier vol depuis la Guyane, prévu au plus tôt fin 2008.



Lundi 26 février, une délégation européenne et russe a posé symboliquement la première pierre de ce projet de 344 millions d'euros, financés aux deux tiers par l'Agence spatiale européenne et l'Union européenne, et pour un tiers par un emprunt contracté par Arianespace, la société européenne de lancement.

Tiré jusqu'à présent depuis Baïkonour, au Kazakhstan, Soyouz pourra, à partir de la Guyane, mettre sur orbite de transfert géostationnaire un satellite de trois tonnes, pour compléter à terme l'offre de lancement d'Arianespace, entre le lanceur lourd Ariane 5 (10 tonnes d'emport) et la petite fusée italienne Véga (300 kg), à raison de deux à quatre lancements par an. Comme ses consoeurs, Soyouz profitera, en vertu de la position quasi équatoriale de la Guyane, de l'effet de "fronde" produit par la rotation de la Terre, qui permet d'accroître la performance des lanceurs.

Dans un département où le taux de chômage est de 26 %, certains comptent sur Soyouz pour "booster" l'emploi. A quinze kilomètres de la future base, le bourg de Sinnamary, commune de moins de 3 000 âmes, s'étire le long du fleuve du même nom. "Pour le moment, c'est calme, on ne ressent pas les effets du chantier, les gens mangent sur le site", constate Claire Ribal, la patronne d'un restaurant de cuisine locale.

Arianespace annonce l'arrivée de 250 Russes à Sinnamary, à partir d'août ou septembre. La société compte héberger la plupart d'entre eux à l'Hôtel du fleuve, un trois étoiles construit au début des années 1990 pour accueillir les missionnaires de l'avion spatial Hermès. Après l'abandon du programme, comme l'y obligeait un contrat, le Centre national d'études spatiales (CNES) a payé jusqu'à fin 2005 deux tiers des 121 chambres, le plus souvent vides ou presque. "On va tout faire pour que les Russes restent et consomment à Sinnamary", prévient Eliette Antoinette, la gouvernante de l'établissement.


MOINS DE CENT EMPLOIS PERMANENTS


"Ils dépenseront peut-être un peu moins que des Européens standards, car leur salaire de base est moins élevé, et ils peuvent être tentés de faire des économies sur leurs frais de mission", reconnaît Michel Bartolomey, le directeur d'Arianespace à Kourou.

"J'y crois énormément, pour l'avenir de nos enfants, pour toute la commune", confie Myriam Cocotier, une commerçante. Si le chantier mobilise actuellement 180 personnes, la plupart en contrat local, les emplois directement générés par Soyouz seront surtout russes : à chaque lancement, environ 250 Russes viendront en "mission" pendant deux mois, et moins d'une centaine d'emplois permanents seront créés au centre spatial Guyanais pour Soyouz, dont certains seront russes.

Selon Arianespace, le projet devrait aussi engendrer de 1,5 à 2 millions d'euros de taxe professionnelle par an, pour Sinnamary et le reste de la Guyane. En attendant Soyouz, le spatial soigne son image : de 2000 à 2006, le CNES a investi 26 millions d'euros pour le développement du département, au titre d'une annexe au contrat de Plan, en partenariat avec le conseil régional et l'Etat, une aide reconduite jusqu'en 2013.

A cela s'ajoutent des contributions accordées annuellement à plusieurs communes, dont Sinnamary, qui verra sa dotation passer de 152 000 à 300 000 euros en 2007, selon le CNES. Jusqu'à présent, cette "contribution" a servi à la réhabilitation des maisons de la cité du stade de Sinnamary, où vivent plusieurs familles expropriées dans la savane Malmanoury lors de la construction du centre spatial guyanais, de 1965 à 1968. Là même où Soyouz, le vétéran russe de l'espace, s'apprête à vivre une seconde jeunesse.
zx
zx

Messages : 2650
Inscrit le : 02/12/2005
Age : 59 Masculin
Localisation : Loir et Cher

Revenir en haut Aller en bas


Quelques images du chantier ici
Agnès
Agnès

Messages : 142
Inscrit le : 09/01/2006
Age : 40 Féminin
Localisation : Kourou

Revenir en haut Aller en bas


Merci pour le reportage et pour les images. Les choses avant vite et bien apparemment, les européens misent quand même à fond sur leur grosse carte à jouer dans la politique spatiale internationnale, et ils ont bien raison. Sans Klipper, je pense que nous ne regretterons vraiment pas cet investissement !
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12326
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 47 Masculin
Localisation : France

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Source :


http://fr.rian.ru/science/20070228/61381518.html

Article :


Pas de tir de Soyouz de Kourou: le terrain restera la propriété de la France

CAYENNE, 28 février - RIA Novosti. Le terrain sur lequel sera construit le pas de tir de Soyouz à Kourou, en Guyane française, ne sera pas la propriété de la Russie, a indiqué à RIA Novosti mercredi le directeur de l'Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos), Anatoli Perminov.

Il serait déraisonné d'acheter ce terrain, d'autant plus que les impôts sont trop élevés, a expliqué le responsable, en voyage de travail en Guyane.

"Nous possédons la fusée porteuse Soyouz-ST, tant qu'elle n'est pas lancée, le pas de tir que nous construisons pour les lancements, et les boosters Fregat utilisés pour mettre en orbite des satellites", a précisé M. Perminov.

Le pas de tir de Kourou se trouve en Guyane française, le plus grand département français d'outre-mer situé en Amérique du Sud. Une des pierres du pas de tir qui a vu s'envoler le premier homme dans l'espace Iouri Gagarine (le 12 avril 1961) depuis le cosmodrome de Baïkonour a été enchâssée cette semaine dans le nouveau pas de tir de Soyouz au Centre Spatial Guyanais.

Le premier lancement de Soyouz-ST devrait avoir lieu au début de l'année 2009.
zx
zx

Messages : 2650
Inscrit le : 02/12/2005
Age : 59 Masculin
Localisation : Loir et Cher

Revenir en haut Aller en bas


En fait le montage est le même que pour les ELAs.

Le terrain est au CSG, l'ELS appartiendra à l'ESA et TsSKB-Progress livrera un lanceur prêt à lancer à Arianespace qui se chargera d'y installer une charge utile et de le lancer (avec TsSKB-Progress comme sous-traitant).
Aspic
Aspic

Messages : 1037
Inscrit le : 09/08/2006
Age : 55 Masculin
Localisation : Eauze

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


Les travaux avancent sur le chantier de Soyouz à Kourou

CAYENNE (Reuters) - Les travaux avancent sur le chantier de Soyouz à Kourou en Guyane française, qui doit être terminé pour le premier semestre 2009.

Terre et gravats : en attendant que le lanceur russe décolle du centre spatial guyanais, le paysage lunaire domine l'ensemble de lancement Soyouz (ELS), 120 hectares, à 27 km de Kourou.

Les travaux ont commencé en 2005. Les terrassements sont aujourd'hui achevés. "C'est à présent le tour des infrastructures", explique Frédéric Munos, chef de service sauvegarde au sol au Centre national d'études spatiales (Cnes).

Le MIK - zone de préparation du lanceur - est en construction. La zone de lancement est bien avancée. Une superstructure de béton, gigantesque table, se prépare à accueillir le lanceur.

"MIK" ? Ce sont les initiales données à Baïkonour, pour l'équivalent de ce qu'on appelle le bâtiment d'intégration lanceur d'Ariane 5. Les dénominations russes ont été conservées.

C'est là que seront intégrés les étages au lanceur, jusqu'à l'étage final, "Frégat", qui accueille la charge utile, le satellite à lancer. L'opération s'effectuera à l'horizontale, à la différence de l'usage pour Ariane, "intégrée" en position verticale.

APPRENDRE A TRAVAILLER ENSEMBLE

A l'origine, les Russes étaient attendus sur la base cette année. "Ce sera pour mars 2008. Un retard de travaux ? Non. Quelques semaines tout au plus, rien de notable pour un plan qui porte sur cinq ans. Mais les Russes achèvent quelques essais avant le grand déménagement", précise Frédéric Munos.

A leur arrivée, les bâtiments doivent être prêts à accueillir les équipements qu'ils amèneront. D'ici là, plus de 400 employés, pour la majorité guyanais, "préparent le terrain".

Fin 2008, le bâtiment doit être occupé. Les travaux doivent être achevés pour le premier semestre 2009, le premier lancement de Soyouz en Guyane étant prévu à cette date.

"Le plus compliqué", poursuit Frédéric Munos, "c'est la coordination de l'interface avec les Russes, tant au niveau de la culture que de la technique."

Pour l'énorme plate-forme de béton qui accueille le lanceur, raconte Michel Kesteman, coordinateur du chantier, une centaine de trous était prévue afin de faire passer les différents câbles, etc.

"Il en faudra finalement 300. Ce qui fragilise d'autant la structure. Il a fallu nous réunir pour voir comment cela pouvait être mis en place", précise-t-il.

Idem pour les terrassements et les excavations de la zone de lancement réalisés "à l'identique de Baïkonour", ajoute Frédéric Munos, pour éviter aux Russes de nouvelles recherches acoustiques.

"En fait, pour les structures, nous tentons de nous rapprocher le plus possible des Russes. Pour tout ce qui concerne les charges utiles, nous restons au plus proche d'Ariane", dit-il.

Le lanceur Soyouz est destiné à devenir "moyen complémentaire à Ariane-5 et Véga pour les satellites de moins de trois tonnes et les satellites en orbite basse". Ces satellites doivent donc pouvoir s'installer sur les deux lanceurs.

FINANCES SERREES

Pour les Russes, Kourou représente une solution de repli éventuel par rapport à Baïkonour, situé dans un Kazakhstan à l'avenir politique incertain. Le décollage de Guyane, située sous l'équateur, permettra en outre à Soyouz de doubler sa capacité de charge utile, passant de 1,8 tonne à 3 tonnes.

Coût total du chantier, 344 millions d'euros, plus les adaptations de la base de lancement directement financées par le Centre spatial guyanais.

Participent au "programme facultatif ESA Soyouz", la France à 63%, l'Italie à 8%, suivis de la Belgique, l'Allemagne, l'Espagne et la Suisse.

A titre d'exemple, reprend Frédéric Munos, "c'est le tiers du milliard d'euros qui avait été dépensé pour la table de lancement, le bâtiment d'intégration lanceur et le bâtiment d'assemblage final d'Ariane-5".

"Tout est compté" depuis la crise du spatial de 2003-2004, confie Michel Kesteman. Par exemple, les bâtiments de bureaux attendront. Le premier lancement de Soyouz en Guyane se fera sans doute dans les baraques installées pour les chantiers.

Cela n'empêche pas le rêve du vol habité. Car Soyouz, selon la brochure officielle, "ouvre la possibilité de faire des vols habités depuis une base de lancement européenne au Centre spatial guyanais".

Ariane, conclut Michel Bartolomey, directeur d'établissement Arianespace en Guyane, "a certes été pensée dans l'optique d'une possibilité de vol habité. Mais, dans la pratique, il faudrait détruire des équipements pour reconstruire".
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Pour répondre a Stéphane, voici les photos bien placées

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com
Le pecheur bleu
Le pecheur bleu

Messages : 141
Inscrit le : 10/09/2007
Age : 52 Masculin
Localisation : Chatuzange (26)

Revenir en haut Aller en bas


C'est noramle, l'eau au fond du trou?
Sinon, c'est vrai que ca avance vite tout ca!
merci pour les photo, LEPECHEURBLEU
amicalement,gaétan
Gaétan
Gaétan

Messages : 1274
Inscrit le : 16/07/2007
Age : 30 Masculin
Localisation : Plouzané

Revenir en haut Aller en bas


Belle photos merci. L'eau je suppose que c'est une suite des pluies tropicales ?
Tu bosses au CSG LEPECHEURBLEU ?
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 29204
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas

Etat d'avancement du chantier Soyouz en Guyane (Sinnamary) Empty vieilles photos

Message Jeu 13 Sep 2007 - 0:06


LEPECHEURBLEU a écrit:Pour répondre a Stéphane, voici les photos bien placées

heu les photos sont très anciennes!!! le chantier est beaucoup plus avancé que ça... les pilliers principaux sont maintenant en place etpeut-être même la table en béton. De quand datent ces photos-ci?
patchfree
patchfree

Messages : 6137
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 65 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Etat d'avancement du chantier Soyouz en Guyane (Sinnamary) Empty Précisions

Message Jeu 13 Sep 2007 - 11:49


En effet les photos ne sont pas les plus recentes
elles datent de début 2007.
Ces photos ont été prises par le CSG
Mais le chantier n'est pas encore terminé
Je n'ai pu le visiter à Sinnamary (manque de temps)
Mais dès que possible je mettrais l'état d'avancement du chantier Véga
(je dois avoir une photo dans ma carte mémoire)
Je n'ai pas encore tout télécharger
je suis rentré Samedi dernier

le pecheur
Le pecheur bleu
Le pecheur bleu

Messages : 141
Inscrit le : 10/09/2007
Age : 52 Masculin
Localisation : Chatuzange (26)

Revenir en haut Aller en bas

Etat d'avancement du chantier Soyouz en Guyane (Sinnamary) Empty Voici le pas de tir de Véga

Message Jeu 13 Sep 2007 - 16:40


Désolé c'est ma seule photo du pas de tir de Véga
Elle a été prise le 30 aout 2007
la structure est bien différente de celle du lanceur Ariane
Le chateau d'eau d'ariane 4 qui est tjs fonctionnel va servir pour Véga
Ce pas de tir est situé à droite de l'ancien pas de tir d'ariane 4

Image hébergée par servimg.com

Le pecheur
Le pecheur bleu
Le pecheur bleu

Messages : 141
Inscrit le : 10/09/2007
Age : 52 Masculin
Localisation : Chatuzange (26)

Revenir en haut Aller en bas


Si je ne me trompe l'ELV est construit par dessus l'ELA1.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 29204
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas

Etat d'avancement du chantier Soyouz en Guyane (Sinnamary) Empty Info suite

Message Ven 14 Sep 2007 - 16:26


En visuel le pas de tir de Vega est entre les pas de tir d'ariane 4 et 5
Je vais encore recherche si j'ai de meilleures photographies.
Pour info je ne travaille pas au CSG, mais un membre de ma famille oui.
Par contre je suis un vrai passionné du domaine spatial.
Cela fait deux fois que je vais en Guyane.
La première fois, c'était en 1997 durant lequel j'ai assisté au décollage d'Ariane Vol 100. (une 42L)
C'est moins rapide que la 5 :))).

A plus

Le pecheur
Le pecheur bleu
Le pecheur bleu

Messages : 141
Inscrit le : 10/09/2007
Age : 52 Masculin
Localisation : Chatuzange (26)

Revenir en haut Aller en bas


Ca doit quand même être impressionnants d'assister à un lancement!
Gaétan
Gaétan

Messages : 1274
Inscrit le : 16/07/2007
Age : 30 Masculin
Localisation : Plouzané

Revenir en haut Aller en bas


Amusant, j'ai aussi assisté à un lancement d'Ariane 42L (v79).
C'était impressionnant, alors je n'ose imaginer une Ariane5 ou une navette.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 29204
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


C'est clair!
J'imagine surtout le lancement d'une Saturn V!!!!!!!!!!!!!!

amicalement, gaétan
Gaétan
Gaétan

Messages : 1274
Inscrit le : 16/07/2007
Age : 30 Masculin
Localisation : Plouzané

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 30 1, 2, 3 ... 15 ... 30  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum