Vega - Le lanceur de l'ESA

Page 5 sur 18 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 5 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Ven 20 Fév 2009 - 19:01


La tour de service mobile a pour la première fois été déplacée :
http://www.arianespace.com/news-soyuz-vega/2009/2009_02_20_gantry_rollout.asp

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 5 02-20-09-gantry-rollout-panoramic

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Juste à titre anecdotique: http://www.esa.int/SPECIALS/Launchers_Home/SEMARLAMS7F_0.html. On a donc redéveloppé un calculateur pour Vega. Fort bien. Cependant le calculateur A5 aurait très bien convenu, même au prix d'une pénalité de masse (dont on aurait d'ailleurs pu discuter en refaisant le packaging ou en n'en utilisant qu'un seul) qui doit être loin de compenser le coût de développement chez SAAB (RUAG aujourd'hui...). Le plus idiot c'est que cela ne resservira mêm pas pour A5 qui n'emploie pas le même processeur ni le même environnement de développement. Il faudrait donc reprendre tous les softs et les requalifier si l'on voulait réutiliser ce calculateur dans ce cadre là.

Quant à l'argument sur les radiations, je me marre doucement, quant on connait la trajectoire de Vega et son temps de vol. :D
Idem pour le volume mémoire et la performance de calcul. A4 volait avec un seul calculateur présentant moins d'un dixième des perfs d'une ERC32 avec son wagon de mémoire. Pour ne rien dire des missiles Russes reconvertis....On doit bien trouver l'obsolescence des composants pour justifier, encore qu'il y ait des stocks...et vu le nombre de tirs prévus....

Ca s'appelle du retour géographique et cela conduit a dépenser l'argent du contribuable n fois au lieu d'une. Ceci dit, on n'a pas encore trouvé de meilleure solution pour faire faire fonctionner l'ESA. :cadeauesa:

Si on avait voulu faire dans l'exotique et le pas cher on dispose pour les satellites de classe Myriade du CNES d'un calculateur à trois francs six sous qui aurait tout autant convenu moyennant une adaptation des interfaces.

Bons Vols.
DeepThroat
DeepThroat

Messages : 455
Inscrit le : 22/06/2007
Age : 59 Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 5 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Dim 22 Fév 2009 - 20:31


Oui, on sait que ces contrats sont un moyen d'injecter de l'argent frais public pour soutenir les entreprises de ce secteur spatial et l'ESA arrose suivant les participations nationales par la règle du retour géographique.

Et cela entraine de faire, défaire, refaire des choses ... pas forcément d'utilité très évidente.
Mais n'est ce pas ce qu'on a fait en bien plus grand en injectant des centaines de milliards dans le secteur bancaire (suite à ses prises de risque insensées et des pertes colossales) ... ou dans des secteurs industriels comme l'automobile (sans garantie d'ailleurs que les emplois seront préservés). Je trouve assez succulente la remarque qu'on attribue à Ford lors de la crise de 29, disant à ses collègues patrons "il faudrait que vous vous décidiez à payer vos ouvriers, sinon ils n'auront pas d'argent pour acheter mes voitures" :blbl:

Dans ce contrat pour des calculateurs et des logiciels ... on voit quand même à la fin, l'espoir d'avoir un appareillage fonctionnel et utile à quelque chose. Pour les spéculations sur des actons basées sur des valeurs fictives, pourries ... on n'a même pas cela ... et c'était parait-il le summum du business.

Alors ...cela semble une habitude très généralisée de faire marcher l'économie avec ces règles ... un peu acadabrantesques ... mais il parait que c'est le mieux qu'on puisse espérer :bounce:
montmein69
montmein69

Messages : 17654
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 5 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Jeu 19 Mar 2009 - 0:35


Le premier tir du nouveau lanceur européen Vega programmé pour 2010 (ESA)
19:55 | 18/ 03/ 2009

MOSCOU, 18 mars - RIA Novosti. L'Agence spatiale européenne (ESA) a réservé une fusée-porteuse légère russe Rockot pour la mise en orbite de son satellite en cas de problèmes avec son nouveau lanceur Vega dont le premier tir est programmé pour 2010, a annoncé jeudi Jean-Jacques Dordain, directeur de l'ESA.

La fusée-porteuse Vega sera mise en service début 2010 et son premier lancement est prévu pour la mi-2010. L'ESA compte l'utiliser pour mettre en orbite tous ses petits satellites à partir de 2010. Mais il vaut mieux toujours avoir une alternative et l'ESA a conclu un accord avec la Russie sur le tir supplémentaire d'un Rockot, a annoncé M.Dordain.

A l'heure actuelle, l'Europe utilise les lanceurs conçus sur la base d'anciens missiles balistiques intercontinentaux russes - Rockot (ex-missile RS-18) et Dnepr (ex-missile RS-20 Voevoda) pour placer ses engins spatiaux sur des orbites basses. Dans le même temps, l'ESA souhaite avoir ses propres lanceurs légers ce qui l'a poussé à créer la fusée Vega.

La principale mission du lanceur Vega est la mise d'une charge utile de 600 kg à 2500 kg sur une orbite basse polaire (300 km à 1500 km), selon le site internet de l'ESA. Vega appartient à la classe des "petits lanceurs", avec une masse au décollage (hors charge utile) d'environ 136 t, et d'une longueur d'environ 30 m. Il comporte 3 premiers étages à propergol solide, un quatrième étage à bi-ergols stockables et une coiffe abritant les charges utiles.
patchfree
patchfree

Messages : 6137
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 65 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 5 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Jeu 19 Mar 2009 - 12:39


L'Agence spatiale européenne (ESA) a réservé une fusée-porteuse légère russe Rockot pour la mise en orbite de son satellite en cas de problèmes avec son nouveau lanceur Vega dont le premier tir est programmé pour 2010, a annoncé jeudi Jean-Jacques Dordain, directeur de l'ESA.

On dirai que l'ESA n'est pas sur à 100% si son lanceur va remplir ses objectifs :scratch: :scratch:
Jonath
Jonath

Messages : 252
Inscrit le : 25/04/2008
Age : 28 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 5 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Jeu 19 Mar 2009 - 12:43


@Jonath a écrit:On dirai que l'ESA n'est pas sur à 100% si son lanceur va remplir ses objectifs :scratch: :scratch:

Je pense qu'après l'expérience d'Ariane 501 elle préfère rester prudente. Vega est un tout nouveau lanceur donc ne jamais crier victoire avant l'heure.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28914
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 5 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Jeu 19 Mar 2009 - 13:07


Pas faux Super Super
Jonath
Jonath

Messages : 252
Inscrit le : 25/04/2008
Age : 28 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 5 Empty nouvelles du lanceur vega

Message le Dim 5 Avr 2009 - 21:46


des nouvelles du dernier test du troisième étage Zéfiro 9, qui devait avoir lieu en février ?

JC17
avatar
JC17

Messages : 77
Inscrit le : 10/06/2008
Age : 76 Localisation : charente maritime

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 5 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Sam 25 Avr 2009 - 11:45


Moi je suis de plus en plus inquiet sur l'avenir commercial de Vega.
Je n'ai jamais vraiment compris l'interet de l'ESA, enfin surtout l'Italie, à vouloir absolument ce lanceur. La concurrence dans ce secteur est saturé à tel point que niveau prix nous n'avons aucune chance d'imposer Vega. Mais si en plus de cela les concurrents commencent à placer leurs bases à l'équateur alors Vega n'aura plus aucun attrait.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28914
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 5 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Sam 25 Avr 2009 - 18:26


Vega n'a pas vraiment pour but de s'imposer commercialement, mais plutôt de faire office de lanceur de souveraineté.
S'il y arrive tant mieux mais c'est vrai qu'il y a beaucoup de concurrence sur ce créneau ...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 5 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Dim 26 Avr 2009 - 10:31


A la base, il y a eu le souhait de l'Italie qui versait sa participation à l'ESA, de bénéficier du "principe de retour" et d'avoir la conduite du projet qui lui serait confié.
Donc cela correspondait à un souhait de développer ses compétences et de faire travailler son industrie avec ce lanceur. Pas vraiment un choix rationnel pour ce qui est de l'Europe. Dès le début on savait que ce lanceur n'a aucun avenir commercial sur ce segment très concurrentiel et limité aux orbites polaires.
Vega n'aura que des contrats pour des lancements institutionnels, et cela sans trop se préoccuper du prix du lancement.
En quelque sorte un programme sous perfusion ...
Mais l'Europe se sera doté d'un autre vecteur d'accès à l'espace.

Question : sait-on si des éléments développés pour Vega, seront susceptibles d'être utiles (utilisés ?) pour une nouvelle génération de lanceurs ?
montmein69
montmein69

Messages : 17654
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 5 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Dim 26 Avr 2009 - 23:33


Steph a écrit:Faire office de lanceur de souveraineté.
...

Je trouve ça "gratiné"! comment peut-on encore, en Europe, accepter de développer un lanceur pour des questions de "souveraineté"?! C'est de l'argent fichu en l'air! Alors qu'il y aurait tant à développer en matière de recherche sur les énergies renouvelables (c'est juste un exemple!).

Que la Russie ou les USA veuillent s'assurer l'accès à l'espace autonome ça peut se comprendre mais en Europe on déjà Ariane 5. Est-il vraiment nécessaire de posséder un lanceur supplémentaire de surcroit pas compétitif commercialement?!

Et je me demande de plus quel sens cela a quand on connaît l'imbrication industrielle dans le domaine spatial. A commencer d'ailleurs par VEGA qui fait appelle aussi à des technologies hors d'Europe comme certains moteurs russes (ce n'est là aussi qu'un exemple!). Bref de souveraineté il n'y a pas vraiment: si un conflit devait apparaître (pure hypothèse) VEGA sera clouée au sol si l'ennemi était russe (pour reprendre l'exemple).

Des balivernes que cette souveraineté. On ferait mieux de coopérer un peu plus à l'échelle mondiale au lieu de refaire dix fois les mêmes choses... :wall:
patchfree
patchfree

Messages : 6137
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 65 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 5 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Lun 27 Avr 2009 - 10:07


Les moteurs de l'AVUM sont ukrainiens, pas russes, et voués à disparaître dès la 1ère évolution envisagée du lanceur.

La disparition prochaine du Rockot, pour cause d'obsolescence des SS-19 (ceux qui restent avaient déjà subi une bonne cure de rajeunissement), couplée à la multiplication des programmes institutionnels européens (ESA, ASI et autres) dans la gamme des 500 kg à 1 t en SSO, assure une cadence de lancement tout à fait honorable au Vega jusqu'en 2015.

Le déploiement du Tsyklon hors de l'ex-URSS est un sujet récurrent depuis 18 ans. On a parlé de Kourou pendant longtemps (finalement on a le Soyouz, ce qui est bien mieux), on parle d'Alcântara depuis une dizaine d'années. J'attends toujours de voir démarrer des travaux sur un pas de tir. Signer des papiers ne coûte rien, commencer à couler du béton et à couper de la tôle si. Le dernier Tsyklon en stock a été tiré récemment. J'attends toujours confirmation d'une reprise de la production à Dniepropetrovsk.

Le Vega n'est certainement pas le meilleur lanceur au monde, ni le moins cher. Les industriels français ont dû transférer à leurs confrères italiens des compétences qu'ils auraient préféré garder chez eux. Ils n'ont pas reçu l'appui des politiques qui le leur aurait permis, ceux-ci ayant préféré s'en tirer à vil prix et à court terme en bradant des investissements faits intelligemment par des prédécesseurs moins myopes.

Néanmoins, il représente une capacité nécessaire pour nombre de programmes institutionnels. Les soucis liés au lancement de Cryosat 2 sont un argument de plus en faveur d'un système géré et maîtrisé par les Européens. L'argumentaire initial des Italiens était fallacieux, mais le monde a changé et aujourd'hui Vega a du sens, tout comme l'Ariane 5 rendue surpuissante à cause d'Hermes a fini par répondre au marché des satellites (alors que la version initialement prévue eût été dépassée et inadaptable aux besoins actuels).

C'est amusant de voir combien certains sont prêts aux pires contorsions intellectuelles pour justifier un programme de vol habité européen comme outil de souveraineté et ne réalisent pas qu'un programme bien moins coûteux, répondant à des besoins identifiés, obéit à la même logique.

Quand à dire qu'Ariane 5 suffit, c'est absurde. On ne mobilise pas un 18 tonnes pour livrer un colis de 10 kg.
Aspic
Aspic

Messages : 1037
Inscrit le : 09/08/2006
Age : 55 Masculin
Localisation : Eauze

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 5 Empty Re: Le lanceur Cyclone-4

Message le Lun 27 Avr 2009 - 16:14


@Aspic a écrit:Les soucis liés au lancement de Cryosat 2...
HS : qu'est-ce qui s'est passé ? y'a t-il un fil sur ce lancement ( s'il a été lancé ??! j'ai mars2009 )
cosmos99
cosmos99

Messages : 1466
Inscrit le : 23/06/2007
Age : 48 Masculin
Localisation : Normandie, St-Lô

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 5 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Lun 27 Avr 2009 - 16:44


Cryosat 2 sera lancé fin 2009 par une DNEPR
Yantar
Yantar

Messages : 2908
Inscrit le : 30/09/2005
Age : 45 Masculin
Localisation : Liège

https://destination-orbite.net

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 5 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Lun 27 Avr 2009 - 18:24


Bon, j'allais rebondir sur l'intervention de Patchfree, mais je n'ai rien de plus à ajouter que ce qu'a très bien expliqué Aspic.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 5 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Mar 28 Avr 2009 - 0:52


@DeepThroat a écrit:Juste à titre anecdotique: http://www.esa.int/SPECIALS/Launchers_Home/SEMARLAMS7F_0.html. On a donc redéveloppé un calculateur pour Vega. Fort bien. Cependant le calculateur A5 aurait très bien convenu, même au prix d'une pénalité de masse (dont on aurait d'ailleurs pu discuter en refaisant le packaging ou en n'en utilisant qu'un seul) qui doit être loin de compenser le coût de développement chez SAAB (RUAG aujourd'hui...). Le plus idiot c'est que cela ne resservira mêm pas pour A5 qui n'emploie pas le même processeur ni le même environnement de développement. Il faudrait donc reprendre tous les softs et les requalifier si l'on voulait réutiliser ce calculateur dans ce cadre là.

Quant à l'argument sur les radiations, je me marre doucement, quant on connait la trajectoire de Vega et son temps de vol. :D
Idem pour le volume mémoire et la performance de calcul. A4 volait avec un seul calculateur présentant moins d'un dixième des perfs d'une ERC32 avec son wagon de mémoire. Pour ne rien dire des missiles Russes reconvertis....On doit bien trouver l'obsolescence des composants pour justifier, encore qu'il y ait des stocks...et vu le nombre de tirs prévus....

Ca s'appelle du retour géographique et cela conduit a dépenser l'argent du contribuable n fois au lieu d'une. Ceci dit, on n'a pas encore trouvé de meilleure solution pour faire faire fonctionner l'ESA. :cadeauesa:

Si on avait voulu faire dans l'exotique et le pas cher on dispose pour les satellites de classe Myriade du CNES d'un calculateur à trois francs six sous qui aurait tout autant convenu moyennant une adaptation des interfaces.

Bons Vols.

Je n'avais pas lu cette intervention, je suis désolé de rebondir dessus un peu tard.
Il faut bien comprendre une chose, qui n'a peut être pas assez été expliquée (aucune animosité de ma part dans ce commentaire) :
Adapter un système informatique dédié à une chose A, pour faire une chose B, avec des interfaces différentes est une TRES mauvaise idée et coûte la plupart du temps beaucoup plus d'argent que de faire un système à partir de l'état de l'art (pas de zéro bien sûr). C'est méconnaître le domaine (l'informatique embarquée) que de prétendre le contraire. Les exemples sont légions, ne serait ce que le premier vol d'ariane 5 avec un calculateur d'ariane 4 justement.
Un système informatique qui n'a pas été pensé pour être modulaire ne le sera jamais. Il sera adapté à grand frais pour au final être bancal et comporter de nombreux bug.
Je pense donc qu'ils ont pris la bonne décision et que tant qu'a refaire le logiciel, autant repartir sur un matériel récent et plus approprié.

J'ai hâte de voir le premier vol de Vega !
Commander Ham
Commander Ham

Messages : 825
Inscrit le : 06/03/2007
Age : 38 Masculin
Localisation : Mars Base Camp 01

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 5 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Mar 28 Avr 2009 - 16:11


+1 avec le commander. J'ajouterais que c'est vrai pour tout type de logiciel. Passé un certain niveau d'évolutions, ça coute moins cher de recommencer de zéro.

Après, suivant la conception, le niveau est plus ou moins proche de l'origine. Une conception hyper-optimisée pour un système précise sera très vite inutilisable en dehors de son champ d'application prévu. A l'opposé, une conception très souple sera utilisable sans un grand nombre de cas. Défaut : les traitements seront très génériques, et pas forcément affinés pour tel ou tel usage. J'imagine qu'en spatial, on a besoin du meilleur de la technologie moderne - donc de développements spécifiques. Mais je n'y bosse pas, donc ça n'est qu'une supposition.
avatar
el_slapper

Messages : 507
Inscrit le : 06/08/2008
Age : 44 Localisation : damned, je suis localisé

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 5 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Mar 28 Avr 2009 - 20:51


@el_slapper a écrit:+1 avec le commander. J'ajouterais que c'est vrai pour tout type de logiciel. Passé un certain niveau d'évolutions, ça coute moins cher de recommencer de zéro..

Sans faire de grandes généralités sur un domaine que je maîtrise peu (l'informatique), il était tout à fait envisageable et possible d'utiliser l'OBC (le hardware) d'Ariane 5 sur Vega. L'architectture avionique s'y prétait, et c'est d'ailleurs le cas de biens des équipements électriques de Vega (SRI...etc). Ce fut un choix bizarre et malheureux.

Mais comme la réalité est tétue et que les vieux Motorola se font rares, l'OBC d'Ariane 5 va bientôt passer en ERC 32 et se rapprocher ainsi de l'équipement Vega... Il ne reste plus qu'à constater d'ici quelques temps que l'ERC32 est lui même dépassé pour que les deux lanceurs finissent par franchir le dernier pas et s'accorder à développer un équipement commun. :)
avatar
chapi

Messages : 148
Inscrit le : 06/10/2007
Age : 63 Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 5 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Mer 29 Avr 2009 - 8:28


@Aspic a écrit:
Quand à dire qu'Ariane 5 suffit, c'est absurde. On ne mobilise pas un 18 tonnes pour livrer un colis de 10 kg.

Argument pas très convaincant.
On ne va pas forcément lancer le développement d'une camionnette pour livrer des colis de 10 kg, si cela nécessite un investissement très important en chaine de fabrication, qu'il y a aucune chance de pouvoir proposer un engin en dessous de 30 000 €, alors qu'il ya déjà sur le marché dans la même classe d'engin d'autres modèles quasiment à moitié prix.
Ce qui serait absurde, c'est de se satisfaire que dans ces conditions, la "camionnette de souveraineté" ne servira qu'à livrer des projets de lois qui font la navette entre l'Assemblée Nationale et le Sénat.
Je ne parie pas sur le "bénéfice futur éventuellement possible" ... je n'en ai aucune visibilité

Alors on peut estimer que la "souveraineté" sur les colis de 10 kg est absolument nécessaire .... mais je suis plutôt sur la longueur d'onde de Patchfree. On aurait certainement pu faire d'autres choses plus intéressantes - dans le spatial ou ses applications - avec ces investissements. (ne serait-ce que mettre Galileo en fonctionnement alors qu'on savait que les systèmes concurrents allaient faire le forcing pour nous couler ... si on se fait prendre les fréquences par les chinois ... on va pas être dans la panade)

Il est vrai que la structure européenne ... reste largement bridée aux intérêts nationaux, et malheureusement la crise va sans doute aller dans les sens d'un recroquevillement de chaque pays sur ses intérêts. (rien n'étant proposé au niveau européen pour dépasser ce comportement)

On risque d'ailleurs de voir comment a évolué la perception de l'Europe par les citoyens (qui devaient en tirer monts et merveilles), avec le taux d'abstention pour le scrutin de juin :roll: (celui annoncé est assez impressionnant)

http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2009/04/europ%C3%A9ennes-vers-une-abstention-record.html
montmein69
montmein69

Messages : 17654
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 5 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Mer 29 Avr 2009 - 9:54


Il faut dire que Vega est une volonté forte de l'Italie, et vu la structure actuelle de l'ESA (et de l'europe) chaque grand pays veut s'imposer et a une vision différentes des programmes futurs. Résultats, pour satisfaire tout le monde on fait un peu de tout en dispersantles ressources et cela empeche par conséquent de s'investir dans un grand programme (vol habité, exploration du systeme solaire, etc).
L'allemagne est plus orienté ISS, l'Italie voulait sa Vega, et la france est plus orientée sur les évolutions d'Ariane 5 et les sciences.

Le forcing de l'Italie pour Vega, c'est clairement un interet national, militaro-stratégique, car cela va leur offrir sur un plateau la technologie des lanceurs de type ICBM, payé par l'europe. C'est bien joué mais c'est dommage d'avoir profité et usé ainsi de l'ESA, de ne pas joué l'esprit de groupe. Tant que l'europe n'arrivera pas à avoir une politique commune, une vision commune, sans interet purement nationaux, elle n'arrivera pas à progresser autant qu'elle pourrait et devrait.
Vega et son pas de tir ont couté cher, et personne ne doute que ce sera surement un échec commercial face à des lanceurs russes, ukrainiens, indiens, chinois, et privé (SpaceX) largement plus économique. C'est vraiment dommage.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28914
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 5 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Mer 29 Avr 2009 - 10:44


Je suis d'ailleurs un peu étonné que l'ESA continue à fonctionner comme çà, c'est à dire n'importe comment, sans que personne ne réagisse.
A titre d'exemple, il est bien plus facile, dans le domaine des vols habités, de bosser avec la NASA que avec l'ESA : il y a plein de gens à l'ESA qui veulent, ce n'est que mon avis, se donner de l'importance et rajoutent une surcouche bureaucratique monstrueuse.
En ce moment même, des centaines de k€ sont dépensées, simplement pour préparer les cours qui seront donnés aux 4 futurs astronautes! Mais on s'en fout, c'est de l'argent public après tout. Et puis, qui surveille l'ESA à part les pays membres qui ne voient que par leur retour géographique?
avatar
georges5

Messages : 149
Inscrit le : 25/07/2008
Age : 56 Localisation : toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 5 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Mer 29 Avr 2009 - 12:59


@Mustard a écrit:Le forcing de l'Italie pour Vega, c'est clairement un interet national, militaro-stratégique, car cela va leur offrir sur un plateau la technologie des lanceurs de type ICBM, payé par l'europe. C'est bien joué mais c'est dommage d'avoir profité et usé ainsi de l'ESA, de ne pas joué l'esprit de groupe.
Je crois que c'est le résultat de l'absence de politique de défense européenne. Puisqu'il n'existe pas de défense européenne commune (ni de volonté de la faire), chacun développe dans son coin son propre système. Et comme ça coûte cher, on prend des sous là ou il y en a.

@Mustard a écrit:Tant que l'europe n'arrivera pas à avoir une politique commune, une vision commune, sans interet purement nationaux, elle n'arrivera pas à progresser autant qu'elle pourrait et devrait.
Malheureusement, c'est pas près d'arriver. Il y a tellement de choses à créer pour arriver ne serait-ce qu'à avoir une culture européenne commune.
Et puis il faudrait une volonté politique pour changer les choses. Mais l'Europe dans sa forme actuelle est une superbe bouée de sauvetage pour les politiques puisqu'elle leur permet de se décharger de leur responsabilité en cas d'échec. C'est très pratique d'avoir quelqu'un (quelquechose, en l'occurence) sur qui rejeter sa faute. Et comme (à mon grand désespoir), le sentiment nationaliste de la population est beaucoup plus fort que le sentiment européen, ça marche.
Blink / Pamplemousse
Blink / Pamplemousse

Messages : 1206
Inscrit le : 30/09/2005
Age : 36 Masculin
Localisation : Troyes (10)

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 5 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Mer 29 Avr 2009 - 19:09


@georges5 a écrit:Je suis d'ailleurs un peu étonné que l'ESA continue à fonctionner comme çà, c'est à dire n'importe comment, sans que personne ne réagisse.

Je serai plus nuancé (une fois n'est pas coutume 🤡 ) ... car il est un peu difficile de comme on dit "jeter le bébé avec l'eau du bain".

La façon de fonctionner de l'ESA est sans doute largement critiquable par un tas d'aspects, mais elle a permis d'aller bien au-delà de ce que pouvait continuer à faire chaque agence nationale (comme le CNES etc ..) avec ses subventions et ses décisions purement nationales -donc sans rien devoir à personne -

Il y a eu (et encore maintenant) développement de grands programmes, et le système de retour géographique qui a ses défauts (qui ont été soulignés) a quand même permis des réalisations assez chouettes.

Alors ... peut-on espérer mieux, un comportement plus communautaire ... plus de souci de l'intérêt général européen que de mettre en avant ses souhaits nationaux ... je n'en sais absolument rien. Je pense que la crise n'est en tout cas pas très favorable pour espérer progresser dans ce sens.
On voit que les politiques, qui sont essentiellement dépendant de leur carrière nationale (donc des lobbies, des électeurs de leur propre pays) n'hésitent pas à dire en cas de problème "c'est la faute à Bruxelles", à faire des pieds et des mains pour retarder la transcription des directives européennes (quitte à ce qu'on ait à payer des pénalités de retard qui deviennent vite importantes) ... ou dire "être élu européen ... c'est sans grand intérêt ... vivement que je puisse revenir aux vrais affaires à Paris".
Et lorsque la situation économique devient critique, on va dire lorsqu'une usine ferme .. "c'est la faute aux allemands' (pour Continental) ... ou décider une "relocalisation" pour soutenir l'emploi local, sans se soucier de ce que cela fait en Roumanie ou en Pologne ... si l'usine "des français" ferme. (donc faire exactement pareil)
Donc le comportement des politiques et le conditionnement des citoyens (par médias interposés) restera sans doute encore longtemps "nationale" avant que d'être européenne.

L'ESA mérite certes des critiques dans son fonctionnement, mais finalement je trouve que ce n'est pas le domaine qui fonctionne le plus mal dans l'ensemble. Pour ce qui est de Vega .. c'est tout à fait le contre-exemple, comme dans une moindre mesure l'avait été de confier le développement de Beagle à une équipe britannique qui n'était pas à la hauteur.

On va bien voir si le "sentiment" européen s'améliore avec le souhait de la France de voir mieux partagé le financement des activités de Kourou, le développement des évolutions à venir d'Ariane 5 ou sa remplaçante.
Pour l'instant la grosse interrogation c'est Galileo, chaque Etat sera-t'il satisfait de sa part du gâteau et le système va-t'il se concrétiser ... Qui parie ? :scratch:
montmein69
montmein69

Messages : 17654
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 5 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Mer 29 Avr 2009 - 20:18


@montmein69 a écrit:
@Aspic a écrit:
Quand à dire qu'Ariane 5 suffit, c'est absurde. On ne mobilise pas un 18 tonnes pour livrer un colis de 10 kg.
Argument pas très convaincant.
Selon la dernière grille tarifaire que j'ai vu passer, une Ariane 5 coûte au bas mot 11 Vega au tarif Verta, et de l'ordre de 7 à 8 au tarif commercial.

Les charges utiles qui volent sur Vega n'étant pas adaptées aux lancements multiples, on voit bien qu'Ariane 5 ne répond pas au besoin.

Avec un Soyouz au prix de 3 Vega, on voit que là non plus ça ne marche pas...

Dire que l'on peut remplacer Vega par des lanceurs du marché me fait penser à cet argumentaire russe de 1991 : "Pourquoi dépenser de l'argent à développer Ariane 5 alors que vous pourriez nous acheter des Proton ?"

Quant à savoir si Vega a un marché, un rapide coup d'oeil aux besoins institutionnels Européens identifiés jusqu'en 2015 est édifiant :
  • ADM-Aeolus (ESA)
  • EarthCare (ESA)
  • IXV (ESA)
  • LISA-Pathfinder (ESA)
  • Prisma (ASI)
  • Proba 3 (ESA)
  • Sentinel 2A (ESA)
  • Sentinel 3A (ESA)
  • Sentinel 2B (ESA)
  • Sentinel 3B (ESA)
  • Sentinel 5 Precursor (ESA)
  • Swarm (ESA)
  • USV-FTB-X (ASI)


Et je ne compte pas le marché commercial puisque vous ètes tous persuadés qu'il sera rafflé par SpaceX... :roll:

Enfin, à ceux qui s'étonnent qu'on développent de nouveaux équipement au lieu de recycler les anciens, je tiens à rappeler qu'une compétence technologique inutilisée a tendance à se perdre, tandis qu'une technologie nouvelle peut être appliquée à la remise à niveau d'un design existant. La navette en a bien profité d'ailleurs.
Aspic
Aspic

Messages : 1037
Inscrit le : 09/08/2006
Age : 55 Masculin
Localisation : Eauze

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 5 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Mer 29 Avr 2009 - 20:21


@montmein69 a écrit:Pour ce qui est de Vega .. c'est tout à fait le contre-exemple, comme dans une moindre mesure l'avait été de confier le développement de Beagle à une équipe britannique qui n'était pas à la hauteur.
Pour mémoire, Beagle n'a pas été confié aux Anglais, c'est l'ESA qui a refusé d'Européaniser un projet bancal. Beagle n'a été embarqué qu'en tant qu'expérience anglaise sur un véhicule scientifique ESA.

Dans le cadre de son programme scientifique, l'ESA fournit des satellites ou des sondes tandis que ce sont les Etats-Membres qui financent et fabriquent les expériences.
Aspic
Aspic

Messages : 1037
Inscrit le : 09/08/2006
Age : 55 Masculin
Localisation : Eauze

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 18 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum