Vega - Le lanceur de l'ESA

Page 6 sur 18 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 6 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Mer 29 Avr 2009 - 20:21


@montmein69 a écrit:Pour ce qui est de Vega .. c'est tout à fait le contre-exemple, comme dans une moindre mesure l'avait été de confier le développement de Beagle à une équipe britannique qui n'était pas à la hauteur.
Pour mémoire, Beagle n'a pas été confié aux Anglais, c'est l'ESA qui a refusé d'Européaniser un projet bancal. Beagle n'a été embarqué qu'en tant qu'expérience anglaise sur un véhicule scientifique ESA.

Dans le cadre de son programme scientifique, l'ESA fournit des satellites ou des sondes tandis que ce sont les Etats-Membres qui financent et fabriquent les expériences.

Aspic

Messages : 1037
Inscrit le : 09/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 6 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Mer 29 Avr 2009 - 21:21


@Aspic a écrit:

Quant à savoir si Vega a un marché, un rapide coup d'oeil aux besoins institutionnels Européens identifiés jusqu'en 2015 est édifiant :
  • ADM-Aeolus (ESA)
  • EarthCare (ESA)
  • IXV (ESA)
  • LISA-Pathfinder (ESA)
  • Prisma (ASI)
  • Proba 3 (ESA)
  • Sentinel 2A (ESA)
  • Sentinel 3A (ESA)
  • Sentinel 2B (ESA)
  • Sentinel 3B (ESA)
  • Sentinel 5 Precursor (ESA)
  • Swarm (ESA)
  • USV-FTB-X (ASI)



Il s'agit de presqu'exclusivement de charges ESA... De plus pourquoi penser que l'ESA confiera ces lancements à la fusée VEGA si il y a des solutions moins chères ailleurs. Y-a-t-il une obligation de ce point de vue là? Ca me paraîtrait contraire à la libre concurrence...
patchfree
patchfree

Messages : 6137
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 65 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 6 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Mer 29 Avr 2009 - 21:26


Je suis bien d'accord avec toi, Montmein69.
On est plus costauds lorsqu'on s'unit.
Par contre, on pourrait le faire avec bien plus d'efficacité qu'actuellement...
avatar
georges5

Messages : 149
Inscrit le : 25/07/2008
Age : 56 Localisation : toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 6 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Mer 29 Avr 2009 - 21:29


J'ai comme l'impression que certains d'entre vous ont oublié une chose.

Le lanceur VEGA est aussi (et peut etre) un banc de développement technologique.

Structure à bobinage (va servir pour EAP d'Ariane )
Tuyère simplifié
Allumeur pyro simplifié par rapport à Ariane5 il me semple.
et quoi d'autres :?:
ManouchKa
ManouchKa

Messages : 1105
Inscrit le : 20/09/2006
Age : 43 Masculin
Localisation : chez wam

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 6 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Mer 29 Avr 2009 - 21:48


J'aime bien parfois jouer la mouche du coche: les critiques d'un forum francophone concernant Véga auraient-elles été aussi virulentes si la France eût été maitre d'œuvre?
Lunarjojo
Lunarjojo
Donateur
Donateur

Messages : 2876
Inscrit le : 03/01/2008
Age : 67 Masculin
Localisation : Epinal

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 6 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Mer 29 Avr 2009 - 22:26


@Lunarjojo a écrit:J'aime bien parfois jouer la mouche du coche: les critiques d'un forum francophone concernant Véga auraient-elles été aussi virulentes si la France eût été maitre d'œuvre?

Oui je crois. Il me semble qu'on doit viser une stratégie efficace et avoir une offre lanceur pertinente et économique.

Je suis d'accord avec l'idée du "banc test technologique" mais s'il intervient dans un cadre parfaitement réfléchi. Est-ce le cas pour VEGA, pas si certain.

Certes un petit lanceur est et surtout sera utile à l'Europe, comme soyouz me semble utile compte-tenu du fait qu'Ariane V doit être réservée aux lourdes charges. Idéalement, mais l'histoire en a voulu autrement, l'Europe devrait disposer de ce dont la Russie disposera dans quelques années: une fusée modulaire avec un seul pad (ou deux pour la continuité du service) adaptable aux charges. Economie de moyens et souplesse, maintenance unique.

Puisque le passé a déterminé autre chose, la logique que défend l'Europe n'est alors pas tellement idiote: trois lanceurs parmi lesquels choisir en fonction de la charge. Finalement peut-être que Vega s'impose... ;)
patchfree
patchfree

Messages : 6137
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 65 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 6 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Mer 29 Avr 2009 - 23:06


@patchfree a écrit: l'Europe devrait disposer de ce dont la Russie disposera dans quelques années: une fusée modulaire avec un seul pad (ou deux pour la continuité du service) adaptable aux charges. Economie de moyens et souplesse, maintenance unique.

On se tournera peut-être vers cette solutions pour la "relève" (mais dans combien de temps ?)


Puisque le passé a déterminé autre chose, la logique que défend l'Europe n'est alors pas tellement idiote: trois lanceurs parmi lesquels choisir en fonction de la charge. Finalement peut-être que Vega s'impose... ;)

Elle volera bien sûr, avec les vols institutionnels qui prendront un aspect de passage obligé.
Reste à savoir comment sera fixé le prix de chaque lancement ... Il sera forcément élevé, il y a toute l'infrastructure créée et un lanceur qui a peu de chance de dépasser la petite série. Donc si l'ESA doit supporter un gros surcoût à chaque vol où le lanceur bénéficiera de la préférence européenne ... cela sera autant de moins pour d'autres programmes.
Cela est à mettre en parallèle avec la version ECB d'Ariane 5 ... qu'on ne verra peut-être jamais voler, il n'y a pas foule au portillon des pays européen pour mettre la main à la poche.
Je ne sais évidemment pas quel serait le résultat d'un sondage posant les questions sur ces deux lanceurs,
- D'Ariane 5 version ECB ou de Vega, quel lanceur vous parait le plus susceptible de faire progresser la technologie lanceur européenne ?
- Avec lequel de ces deux lanceurs, pensez-vous que l'Europe puisse rentabiliser commercialement des lancements ?
Mais cela ne serait pas inintéressant ....
montmein69
montmein69

Messages : 17676
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 6 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Mer 29 Avr 2009 - 23:06


Aspic, rien ne dit que ces sat de l'ESA seront lancés par Vega, ce que tu laisses sous entendre. On a souvent vu des sat européens de l'ESA ou nationaux partir sur un lanceur étrangers.
Je persiste à dire que le marché de Vega est saturé et qu'il ne fera pas le poids face aux lanceurs russes, ukrainiens, chinois et privé. Mais on forcera probablement des sat nationaux à l'utiliser, ce qui ne fera qu'augmenter le couts de ces sats.

Maintenant qu'il soit à l'initiative italienne, anglais, allemande ou francaise ne change rien, ce lanceur n'a aucun véritable avenir commercial et Arianespace le sais bien. Les italiens l'ont voulu pour acquérir une technologie bien utile pour leurs missiles longue et moyenne porté. Bon jene renie pas qu'il pourra y avoir quelques developpement utile pour l'ESA mais vu l'investissement global je ne pense pas que ça en vaille la chandelle.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28931
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 6 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Jeu 30 Avr 2009 - 9:30


@Mustard a écrit:Aspic, rien ne dit que ces sat de l'ESA seront lancés par Vega, ce que tu laisses sous entendre. On a souvent vu des sat européens de l'ESA ou nationaux partir sur un lanceur étrangers.
Toutes ces charges sont manifestées sur Vega en baseline.

Je persiste à dire que le marché de Vega est saturé et qu'il ne fera pas le poids face aux lanceurs russes, ukrainiens, chinois et privé.
Lesquels ?

Le Rokot va être bientôt à cours de SS-19 utilisables et le même problème va suivre avec le Dnepr. On ne peut pas maintenir de vieux missiles en état de vol indéfiniment.

La production du Kosmos 3M est interrompue et le dernier Tsyklon a été tiré en février.

Le Taurus est hors de prix et la gamme Minotaur est interdite à la commercialisation, même le Minotaur 4.

Les lanceurs SpaceX sont soit trop petit, soit trop gros et sont encore loin d'avoir acquis une crédibilité technique suffisante.

Le Japon n'a plus de petit lanceur.

Le PSLV indien est intéressant et bon marché mais l'Inde peine à en produire suffisamment pour subvenir à sa propre demande intérieure, qui est en expansion constante.

Les lanceurs chinois sont encore "hors limite".

Tout ça au moment où nous commençons vraiment à avoir besoin de ce type de capacité.

Il y a 15 ans, je qualifiais moi-même Vega de "lanceur de trop". Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Les temps ont changé.

Maintenant qu'il soit à l'initiative italienne, anglais, allemande ou francaise ne change rien, ce lanceur n'a aucun véritable avenir commercial et Arianespace le sais bien.
Aucune des charges citées n'est commerciale. En fait, aucun lanceur n'a de vocation première commerciale. Même Ariane. L'exploitation commerciale n'est là que pour alléger la facture de l'accès souverain à l'espace.

Les italiens l'ont voulu pour acquérir une technologie bien utile pour leurs missiles longue et moyenne porté.
C'est vrai, mais finalement, ils pourraient bien nous avoir rendu service en nous forçant la main pour que nous disposions du lanceur dont finalement nous allions avoir besoin.

C'est une peu comme l'histoire d'Ariane 5, dont on avait augmenté la capacité hors de toute mesure pour une mauvaise raison (emporter Hermes), ce qui nous a évité de nous retrouver avec un lanceur désespérément trop petit au milieu des années 90. En fait, ce lanceur que tous trouvaient hors de proportion au début des années 90 s'est révélé trop petit à la fin de celles-ci. Heureusement, on pouvait encore le faire grandir, ce qui n'aurait pas été le cas de la version prévue avant qu'Hermes ne connaisse des problèmes de poids.

Il y a beaucoup de rancoeur contre Vega en raison du psychodrame ayant présidé à sa naissance. Une analyse dépassionnée de la situation actuelle montre que cela n'a plus aucun fondement.

Il est amusant de noter que Vega - qui apporte du travail aux Européens et permet de maintenir certaines compétences technologiques en Europe - reste bien moins bien accueilli que Soyouz - qui ne fait travailler que les Russes.

Qu'on ne s'y trompe pas, le Soyouz aussi répond à un besoin de souveraineté à sa manière, et je suis bien content qu'il soit de notre côté plutôt que dans l'équipe adverse.
Aspic
Aspic

Messages : 1037
Inscrit le : 09/08/2006
Age : 55 Masculin
Localisation : Eauze

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 6 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Jeu 30 Avr 2009 - 10:35


@Aspic a écrit:
Je persiste à dire que le marché de Vega est saturé et qu'il ne fera pas le poids face aux lanceurs russes, ukrainiens, chinois et privé.
Lesquels ?
Le Rokot va être bientôt à cours de SS-19 utilisables et le même problème va suivre avec le Dnepr. On ne peut pas maintenir de vieux missiles en état de vol indéfiniment.
La production du Kosmos 3M est interrompue et le dernier Tsyklon a été tiré en février.
Le Taurus est hors de prix et la gamme Minotaur est interdite à la commercialisation, même le Minotaur 4.
Les lanceurs SpaceX sont soit trop petit, soit trop gros et sont encore loin d'avoir acquis une crédibilité technique suffisante.
Le Japon n'a plus de petit lanceur.
Le PSLV indien est intéressant et bon marché mais l'Inde peine à en produire suffisamment pour subvenir à sa propre demande intérieure, qui est en expansion constante.
Les lanceurs chinois sont encore "hors limite".

-L'Ukraine vient de signer un partenariat pour le lancement de Cyclone-4 depuis une base équatorial au brésil
-La chine a toujours la CZ2-C&D et CZ4 et la CZ5 (200 et 320) sont en projet pour des petite charge
-Coté russe tu oubli la Angara 1, parfaite rivale de Vega.
Pour le nombre d'ICBM cumulé ou encore en service, je suis moins pessisite sur les stocks. Certes il n'y aura probablement pasune grosse cadence mais suffisement pour faire de l'ombre à Vega.
-L'inde a sa PSLV, et si la production actuelle peine, il faut se méfier car les choses peuvent changer quand un pays à une telle volonté
-dans le privé il y a Taurus-2 qui pointe son nez.

Mais dans l'ensemble tu as raison, le marché va peut etre s'épurer un peu. Cela dit ce marché est réservé à des petites charges, et souvent à des sociétés qui n'ont pas trop d'argent et qui préfèreont souvent prendre le moins cher. C'est pour cela que je pense que la Chine et les lanceurs russes auront la grosse part du gateau.
Mais bon, on verra bien. De toute façon je lui souhaite de réussir, meme si la cadence ne sera probablement pas très élevée.

Qu'on ne s'y trompe pas, le Soyouz aussi répond à un besoin de souveraineté à sa manière, et je suis bien content qu'il soit de notre côté plutôt que dans l'équipe adverse.

C'est clair. L'arrivée de Soyouz à Kourou a été très discuté, moi meme je trouvais qu'on se tirait une balle dans le pied. Mais avions nous le choix ? a un moment où les américains s'alliaient avec les russes (ILS, Sea Launch) il était primordial de ne pas laisser le Soyuz se faire lui aussi "capturé" par les coucurrents us. Et dans l'ensemble entre Proton, Zenith, et Soyouz, je pense que nous avons réussi à avoir le meilleur partenaire russe. Starsem c'est tout de meme une belle réussite et l'avoir fait venir à Kourou est une bone chose aussi.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28931
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 6 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Jeu 30 Avr 2009 - 13:32


@Mustard a écrit:
-L'Ukraine vient de signer un partenariat pour le lancement de Cyclone-4 depuis une base équatorial au brésil
J'en parle depuis plus de 10 ans. Il n'y a toujours aucun pas de tir en construction à Alcântara et la production des étages Tsyklon a Dnepropetrovsk est à l'arrêt depuis plusieurs années. L'Ukraine a besoin de l'argent que le Brésil n'a pas... Autant dire un projet à crédibilité extrêmement faible.

@Mustard a écrit:
-La chine a toujours la CZ2-C&D et CZ4 et la CZ5 (200 et 320) sont en projet pour des petite charge
Comme je le disais, la Chine est "hors limite" actuellement et l'assouplissement des règles Itar, même s'il est revenu sur le tapis, n'est pas pour demain. On parle d'un Proteus "Itar-Free" pour 2012, mais ce serait pour des projets conjoints ou pour de l'export, pas pour nos besoins européens.

@Mustard a écrit:
-Coté russe tu oubli la Angara 1, parfaite rivale de Vega.
La priorité des Russes semble plutôt être du côté de l'Angara 5. L'Angara 1 a même disparu de leurs communications. On verra en 2011 ce qu'il en est et surtout à quel prix ils le proposent. L'un des gros problèmes qu'affrontent les Russes aujourd'hui, c'est que leurs ingénieurs et leurs fournisseurs s'occidentalisent aussi en termes de tarifs. Le Rokot ne coûte rien car c'est de la récupération. Pour Angara, ce sera une autre paire de manches !

@Mustard a écrit:
Pour le nombre d'ICBM cumulé ou encore en service, je suis moins pessisite sur les stocks. Certes il n'y aura probablement pasune grosse cadence mais suffisement pour faire de l'ombre à Vega.
Les SS-19 et SS-18 ont déjà subi plusieurs cures de rajeunissement et arrivent vraiment en bout de course. Ce n'est pas qu'il n'y a plus de missiles, c'est qu'il faudra bientôt les ferrailler. Je te rappelle que les missiles russes n'utilisent pas des structures composite et des propergols solides conçus pour durer, ils sont métalliques, remplis d'ergols liquides et soudés. C'est un concept plus simple à produire mais qui se conserve très mal. En plus, moins il reste de missile, plus complexe et plus chère devient la remise à niveau. Au bout d'un moment, le trade-off est négatif. Ce moment va vite arriver.

@Mustard a écrit:
-L'inde a sa PSLV, et si la production actuelle peine, il faut se méfier car les choses peuvent changer quand un pays à une telle volonté
La volonté ne suffit pas. Il leur manque une structure industrielle efficace. Ça a un coût, et celui-ci transparaîtra dans le prix de lancement, qui devrait néanmoins rester attractif compte tenu du delta entre les économies européennes et indiennes.

Toutefois, le calendrier de lancement du PSLV reste saturé par les besoins nationaux indiens et la production va surtout s'orienter vers les filières GSLV où il y aura beaucoup plus d'argent à faire via une éventuelle commercialisation. Enfin, quiconque a travaillé avec l'ISRO sait que le respect des calendriers n'est pas leur fort, or le principe d'un accès libre à l'espace, c'est de pouvoir y aller quand on le décide ou qu'on en a besoin, sans avoir à faire la queue pendant des siècles.

@Mustard a écrit:
-dans le privé il y a Taurus-2 qui pointe son nez.
Oui, à une époque il y a avait aussi la "Delta-Lite", il y a eu la série LLV/LMLV/Athena. En ce moment il y a les Falcon... Qui peux croire sérieusement que là où des lanceurs soutenus par des Etats ont encore du mal à vivre malgré un marché captif, une initiative purement privée - soutenue par des banques (rires) - puisse réussir ? Le Pegasus et le Taurus devaient tout changer. Vingt ans après on voit où ils en sont et combien de charges utiles commerciales ils ont lancé !

Soyons clairs : le marché commercial pour les petits lanceurs n'existe pas ou trop peu pour nourrir des opérateurs privés. En revanche, il y a des besoins régaliens à servir et ceux de l'Europe ont atteint la taille critique et surtout l'importance stratégique (je pense à GMES) pour justifier que nous n'ayons plus à passer sous les fourches caudines de quiconque pour lancer nos satellites.

@Mustard a écrit:
Mais dans l'ensemble tu as raison, le marché va peut etre s'épurer un peu. Cela dit ce marché est réservé à des petites charges, et souvent à des sociétés qui n'ont pas trop d'argent et qui préfèreont souvent prendre le moins cher. C'est pour cela que je pense que la Chine et les lanceurs russes auront la grosse part du gateau.
Vega ne vise pas le marché des microsatellites, il vise celui des satellites de 500 kg à 1 tonne (voire 1,5 t). Ce n'est pas un marché de labos sous-financés et de start-ups fauchées (pour qui le piggyback reste la meilleur option), c'est un marché pour clients institutionnels, que ce soient des agences européennes ou étrangères.

Le beau temps des missiles soviétiques reconvertis touche à sa fin. Les lanceurs chinois sont encore hors course pour un temps, car les Américains ont encore moins envie que nous de les voir revenir sur ce marché. Vega ne partira certes pas à la conquête du monde comme Ariane, mais ce n'est pas le but non plus.
Aspic
Aspic

Messages : 1037
Inscrit le : 09/08/2006
Age : 55 Masculin
Localisation : Eauze

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 6 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Jeu 30 Avr 2009 - 13:44


Effectivement, tu m'as relativement convaincu. Mais l'avenir est encore instable et il est difficle de faire des prédictions.
Mais de mon point de vue Vega n'était pas une priorité, et d'autres programmes "plus importants" auraient pu bénéficier des ses ressources. Mais bon, on sait bien comment marche l'europe "Tu me signes ça et en contre parti je te signe ça".
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28931
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 6 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Jeu 30 Avr 2009 - 15:34


Article ESA relatant le second test d'allumage (2min) du moteur Zefiro 9A réalisé ce 28 avril en
Sardaigne .
http://www.esa.int/esaCP/SEM688BNJTF_index_0.html
Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 6 DSCN0856_large,0
Antares101
Antares101

Messages : 692
Inscrit le : 02/06/2008
Age : 35 Masculin
Localisation : Liège

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 6 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Jeu 30 Avr 2009 - 20:17


Merci Aspic pour cet exposé extrêmement bien argumenté, à méditer.
Comme toi, et comme beaucoup, j'étais dubitatif au lancement du projet Vega, mais au fil du temps j'ai plutôt changé d'avis.

Selon le manifeste que tu donnes, on pourrait donc tabler sur 2 à 3 lancements par an. C'est déjà pas mal et ça peut peut-être amortir un peu les coûts de développement.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 6 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Jeu 30 Avr 2009 - 20:44


@ManouchKa a écrit:J'ai comme l'impression que certains d'entre vous ont oublié une chose.

Le lanceur VEGA est aussi (et peut etre) un banc de développement technologique.

Structure à bobinage (va servir pour EAP d'Ariane )
Tuyère simplifié
Allumeur pyro simplifié par rapport à Ariane5 il me semple.
et quoi d'autres :?:

Tu es sur que ces innovations vont servir aux EAP d'Ariane ??? Je n'ai pas vu de programme reprendre ces améliorations sur les EAP.
avatar
chapi

Messages : 148
Inscrit le : 06/10/2007
Age : 63 Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 6 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Jeu 30 Avr 2009 - 20:53


c'est ce qu'il me semble avoir lu ça à l'époque ( faut vérifier).
Mais ca serai domage et absurde que ca soit pas le cas .
ManouchKa
ManouchKa

Messages : 1105
Inscrit le : 20/09/2006
Age : 43 Masculin
Localisation : chez wam

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 6 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Jeu 30 Avr 2009 - 22:59


@Mustard a écrit:Effectivement, tu m'as relativement convaincu. Mais l'avenir est encore instable et il est difficle de faire des prédictions.
Mais de mon point de vue Vega n'était pas une priorité, et d'autres programmes "plus importants" auraient pu bénéficier des ses ressources. Mais bon, on sait bien comment marche l'europe "Tu me signes ça et en contre parti je te signe ça".

"Les prédictions les plus difficiles à faire sont celles qui concernent l'avenir". J'ai été consultant et j'en sais quelque chose !!!

La question des priorités est intéressante, mais elle se heurte à un problème de taille, qui ruine notamment l'argumentaire des ennemis du vol habité qui pensent que cet argent aurait été mieux dépensé dans des missions scientifiques automatiques : il n'y a pas de vase communiquant entre les budgets. L'argent qui ne serait pas allé à Vega ne serait pas allé non plus à de nouvelles sondes ou même au Pré-X. Il ne serait probablement pas allé dans le spatial du tout !

Les politiques ne sont pas là pour enrichir la connaissance scientifique, ils sont là pour faire tourner des industries et des bassins d'emplois. L'argent qui a été mis dans Vega par l'Italie l'a été pour faire tourner Colleferro et conserver/développer une capacité de propulsion solide italienne forte. Si ça n'avait pas été via Vega, ça aurait été à travers autre chose, probablement un programme purement italien d'une utilité générale bien plus douteuse (qui se souvient du missile Alfa ?).

Pour ce qui est de la technologie des EAP bobinés, c'est vrai qu'aujourd'hui on n'en parle plus pour l'Ariane 5 Midlife Evolution (on verra ce qu'il en est à la ministérielle de 2011), mais c'est une compétence intéressante qui trouvera peut-être son application ailleurs, dans un futur lanceur moyen pour succéder au Soyouz (si les Russes arrêtent le Soyouz dans les années 2020 il faudra y songer avant) ou dans une éventuelle Ariane 6 dont je suis prêt à parier qu'elle sera encore un lanceur essentiellement consommable.
Aspic
Aspic

Messages : 1037
Inscrit le : 09/08/2006
Age : 55 Masculin
Localisation : Eauze

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 6 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Jeu 30 Avr 2009 - 23:10


Tu fais un très bon avocat Aspic, avec toi la cause de Vega est bien défendu et sa cote remonte dans ce forum !

Quoiqu'il en soit, maintenant que les budgets ont été utilisés et que cette fusée existe (presque) on a hâte de la voir à l'œuvre !
Skyboy
Skyboy

Messages : 2113
Inscrit le : 05/10/2006
Age : 40 Masculin
Localisation : 46°48'N-71°23'O

https://www.forum-conquete-spatiale.fr/presentation-des-membres-

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 6 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Jeu 30 Avr 2009 - 23:11


Si on m'avait dit il y a 15 ans que je me ferais un jour l'avocat de Vega !

Bah. Il n'y a que les imbéciles qui ne changent jamais d'avis et ça je l'ai toujours dit ! ;)
Aspic
Aspic

Messages : 1037
Inscrit le : 09/08/2006
Age : 55 Masculin
Localisation : Eauze

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 6 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Lun 4 Mai 2009 - 13:18


A l'inverse, il me semble que vous (Aspic) avez l'air beaucoup plus sceptique conçernant les Falcons.
Sans dériver sur SpaceX, quelle est votre avis sur la viabilité de ce projet privé?

Oui, à une époque il y a avait aussi la "Delta-Lite", il y a eu la série LLV/LMLV/Athena. En ce moment il y a les Falcon... Qui peux croire sérieusement que là où des lanceurs soutenus par des Etats ont encore du mal à vivre malgré un marché captif, une initiative purement privée - soutenue par des banques (rires) - puisse réussir ? Le Pegasus et le Taurus devaient tout changer. Vingt ans après on voit où ils en sont et combien de charges utiles commerciales ils ont lancé !
Antares101
Antares101

Messages : 692
Inscrit le : 02/06/2008
Age : 35 Masculin
Localisation : Liège

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 6 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Lun 4 Mai 2009 - 16:53


La question n'est pas uniquement d'avoir un lanceur qui fonctionne, c'est de parvenir à en faire quelque chose. C'est pourquoi on ne peut pas séparer l'avenir des Falcon de celui de SpaceX. Or, si Elon Musk n'avait pas une fortune personnelle conséquente, s'il avait fallu convaincre des banques et des actionnaires, ils ne seraient jamais parvenus jusqu'où ils en sont.

Aujourd'hui, ils ont un seul lancement réussi et 75% d'échec au compteur. Je n'appellerais pas ça une situation bien fameuse (même si c'est mieux que 100% d'échec en trois vols). Le montage reste fragile et un gros échec peut toujours les envoyer au tapis pour de bon.

Le lancement n'est pas une activité génératrice de fortes marges et il me paraît douteux qu'ils puissent un jour rembourser la mise initiale.

En 10 ans, Sea Launch n'a jamais réussi à boucler une année à l'équilibre (sans même penser à rembourser les investissements, passés par profits et pertes en 2001).

Il existe un vieux proverbe chez les millionnaires : achetez-vous une danseuse et vous vous ruinerez avec plaisir, achetez-vous un ingénieur et vous vous ruinerez avec certitude.

Dans le même genre : le meilleur moyen de se faire une petite fortune dans le spatial c'est de commencer avec une grosse fortune.

Si le Falcon 9 marche du 1er coup et qu'il peut enchaîner sur des vols réguliers vers l'ISS, SpaceX a peut-être ses chances (on verra à quel prix effectif). Je reste très sceptique sur la récupération du 1er étage, d'ailleurs il me semble qu'elle a disparu de la documentation récente.
Aspic
Aspic

Messages : 1037
Inscrit le : 09/08/2006
Age : 55 Masculin
Localisation : Eauze

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 6 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Lun 4 Mai 2009 - 18:25


@Aspic a écrit:En 10 ans, Sea Launch n'a jamais réussi à boucler une année à l'équilibre (sans même penser à rembourser les investissements, passés par profits et pertes en 2001).
Elément intéressant, et qu'en est-il de ILS ? (tant qu'on y est on va faire les opérateurs les plus connus ;) )
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 6 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Lun 4 Mai 2009 - 20:17


Steph a écrit:
@Aspic a écrit:En 10 ans, Sea Launch n'a jamais réussi à boucler une année à l'équilibre (sans même penser à rembourser les investissements, passés par profits et pertes en 2001).
Elément intéressant, et qu'en est-il de ILS ? (tant qu'on y est on va faire les opérateurs les plus connus ;) )

Hum... difficile de comparer et surtout d'en tirer des conclusions.

ILS est maintenant la propriété de Khrunichev. Donc une société subventionné par l'Etat russe. Le but dans ce cas, ce qui de mon point de vue devrait toujours être celui-là, c'est de faire vivre la société et donc de pouvoir payer les employés.

Sea-launch: là c'est un peu plus complexe avec la participation de Boeing et Acker. J'imagine que ces sociétés veulent des dividendes... Le jour où ils estimeront que ça n'en vaut pas la chandelle ils vendront le tout aux russes et/ou ukrainiens.

Sauf que si la Russie possède tous ces moyens de lancement sophistiqués, il y en a qui vont grincer des dents à Washington.

Dans le domaine spatial on ne peut pas réfléchir uniquement en terme de rentabilité. Il faut considérer une certaine hégémonie actuellement tenue par les russes: près de la moitié des lancements, ils sont impliqués dans de nombreux projets: Soyouz à Kourou, Atlas avec les moteurs, le lanceur Brésilien, le lanceur Sud-coréen et son pas de tir, des collaborations fortes avec l'Inde, Sea-launch, ILS, pour les plus importants... J'ai le sentiment qu'une fois l'éclatement de l'URSS passé ils ont réussi à maintenir une bonne partie de leurs actifs et à les valoriser à l'étranger. Ce n'est pas vraiment le cas au niveau de l'Europe, du moins en ce qui concerne les lanceurs.
patchfree
patchfree

Messages : 6137
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 65 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 6 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Mar 5 Mai 2009 - 12:32


@patchfree a écrit:Dans le domaine spatial on ne peut pas réfléchir uniquement en terme de rentabilité.
D'où le problème pour une initiative purement privée.

Boeing et Lockheed Martin ont jeté l'éponge avec la Delta, l'Atlas et l'Athéna. OSC vit plus de ses activités de défense (bouclier anti-missile et cibles) que de ses lancements spatiaux. SpaceX peut bénéficier d'une manne (de courte durée ?) avec la NASA si le couple Falcon 9/Dragon s'avère un succès... ce qui est loin d'être gagné.

Les Russes ont pu sauver les meubles en grande partie en gelant ou en abandonnant les nouveaux développements (Angara n'a jamais que 15 ans de retard sur son planning, Energiya et Energiya-M ont disparu) pour se concentrer sur ce qui marchait déjà et vivre en partie sur les stocks. Un taux de change très favorable leur a permis de sauvegarder une bonne part de leur infrastructure la plus essentielle et la hausse du prix du gaz et du pétrole les a bien aidé à se remettre sur les rails. Toutefois, l'outil reste intrinsèquement fragile car la Russie n'a pas les moyens de maintenir tout ça sur le long terme avec une population paupérisée et une économie qui vise à s'aligne sur le standard occidental notamment pour les revenus des industriels. Le Proton et le Soyouz sont des lanceurs bon marché tant qu'ils sont produits en grande série par des techniciens payés en roubles... Que la série diminue ou que les équipes réclament des vrais salaires et les prix s'envolent.

Le prix du Soyouz a été multiplié par deux de 1993 à 1999 et encore par deux depuis.


Dernière édition par Aspic le Mar 5 Mai 2009 - 12:33, édité 1 fois
Aspic
Aspic

Messages : 1037
Inscrit le : 09/08/2006
Age : 55 Masculin
Localisation : Eauze

Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 6 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Lun 15 Juin 2009 - 18:31


Le lancement inaugural, qui paraissait mal parti pour cette année, aurait finalement lieu vers octobre 2010.
On commence déjà à réfléchir à des évolutions du lanceur, la possibilité d'utiliser l'Aestus à la place de l'AVUM semble écartée. L'Allemagne pourrait s'associer plus fortement au projet et développer un étage qui remplacerait à la fois les 3e et 4e étage (AVUM) du lanceur.

http://www.flightglobal.com/articles/2009/06/14/327885/paris-air-show-soyuz-french-guiana-launch-delayed-to.html

http://www.flightglobal.com/articles/2009/06/14/327883/paris-air-show-commercial-soyuz-vega-launchers-face-up-to-cost.html
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 6 Empty Re: Vega - Le lanceur de l'ESA

Message le Ven 26 Juin 2009 - 17:18


Quelques infos sur Vega, avec la préparation d'une modèle inerte de Vega pour tester les installations :
http://www.arianespace.com/news-soyuz-vega/2009/2009_06_25_vega_launchsite_update.asp

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 6 2009_06_25_vega_launchsite_update-2-lg

Vega - Le lanceur de l'ESA - Page 6 2009_06_25_vega_launchsite_update-1-lg
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 18 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum