Comment prolonger l'ISS après 2024

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment prolonger l'ISS après 2024 Empty Comment prolonger l'ISS après 2024

Message Mar 1 Mar 2022 - 19:43


A ce jour les accords prévoient l'utilisation de l'ISS par les partenaires internationaux (USA, Russie et JEC) jusqu'à 2024.
Il semblait y avoir un consensus pour prolonger son utilisation jusqu'à 2030 (malgré quelques réticences techniques des Russes).

Avec les tensions actuelles, il est peu probable qu'un accord soit signé avant 2024.
Par conséquent, en 2024, extinction des lumières.

Une déconnexion des segments américain et russe semble difficile. Mais rien n'est impossible.

Coté occidental, il serait clairement dommage de jeter dans le Pacifique les modules qui semblent en bon état et surtout la poutre avec des panneaux solaires tout neuf (d'ailleurs faut-il les envoyer sur CRS-25 ?).
Quelles solutions s'offrent aux occidentaux ?
Est-on capable de produire en moins de 2 ans un module pour remplacer le segment russe ?

Et coté Russe, il serait dommage de noyer Nauka et Prichal.
Que peuvent-ils faire ?




vp
vp

Messages : 3583
Inscrit le : 21/09/2005
Age : 48 Masculin
Localisation : RP

Revenir en haut Aller en bas


Il y a eu une étude des russes pour conserver leur partie de la station comme "coeur" d'une station de transition pour eux seuls, mais en ont-ils encore les moyens ?
On peut en douter aux vues des multiples retards sur leur nouveau site de lancement et des "aller-retours" sur les différents projets de lanceurs et de capsules. Je ne suis pas sur que le spatial russe survive à cette crise. Quant à la coopération annoncée avec les chinois pas sur que ces derniers financent les russes.
avatar
Anovel
Donateur
Donateur

Messages : 2319
Inscrit le : 03/10/2017
Age : 64 Masculin
Localisation : 62 Le Portel

Revenir en haut Aller en bas


Vision optimiste* de l'avenir proche :
Les sociétés privées US (et peut-être d'autres) vont se dépêcher de créer leurs stations ..... donc en 2025 ..... chacun trouvera son lieu de séjour **, et avec un loyer modéré et garantie de sa stabilité. FB_ok FB_ok FB_ok

* à cultiver dans cette période tourmentée
** avec le choix : orbite terrestre LEO ou orbite NRHO lunaire


Dernière édition par montmein69 le Mar 1 Mar 2022 - 20:55, édité 1 fois
montmein69
montmein69

Messages : 19053
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 71 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Il me semble que les 2 premiers modules de la station ROSS sont bien avancés.
Nauka pourrait peut-être s'amarrer à ces derniers ?
vp
vp

Messages : 3583
Inscrit le : 21/09/2005
Age : 48 Masculin
Localisation : RP

Revenir en haut Aller en bas


La question de l'utilisation de l'ISS après 2024 sous sanctions suscite le scepticisme chez Roscosmos. Cela a été rapporté à TASS dans le service de presse de la société d'État.

"Maintenant, Roscosmos n'a l'autorisation du gouvernement [russe] d'exploiter l'ISS que jusqu'en 2024. Et la question de la prolongation de l'accord dans les conditions actuelles nous rend sceptiques", a noté le service de presse.

Roscosmos a également exprimé l'espoir que le Département d'État arrêtera bientôt la pression sur la NASA et lui permettra d'entamer un dialogue avec la Russie.

"Si nous ne parvenons pas à un accord, cela affectera le programme spatial habité international", a souligné la société d'État.

Plus tôt, le président américain Joe Biden a déclaré que les sanctions des États-Unis et de leurs alliés toucheraient le secteur de la haute technologie de la Fédération de Russie, ainsi que son programme spatial. Selon lui, les États-Unis vont couper plus de la moitié des exportations de haute technologie vers la Russie, ce qui portera un coup à la capacité de la Fédération de Russie à continuer à se moderniser. Biden a souligné que cela nuirait, notamment au programme spatial russe.

À son tour, la responsable du programme de vols habités de la NASA, Kathy Lueders, lors d'une conférence de presse virtuelle, qui a été diffusée sur la chaîne YouTube de l'entrepreneur de la NASA Axiom Space, a déclaré que la coopération entre Roscosmos et la NASA se poursuivait.
Source: TASS


Source : Kosmosnews.fr
vp
vp

Messages : 3583
Inscrit le : 21/09/2005
Age : 48 Masculin
Localisation : RP

Revenir en haut Aller en bas


Effectivement on peut être assez septique !FB_rire3:fb_triste: 


La situation actuelle nous amène à héberger des sentiments contradictoires dans sa cabosse !
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11806
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Draguignan

Revenir en haut Aller en bas


@Giwa, notre pharmacopée est très bien fournie. Pour commencer à trier dans nos cabosses secouées comme tu le dis, voyons du côté du paracetamol ; mais il y a encore beaucoup d'autres solutions avant d'en arriver à la mise en coma artificiel. FB_rire2
Astro-notes
Astro-notes

Messages : 15271
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 79 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Astro-notes a écrit:@Giwa, notre pharmacopée est très bien fournie. Pour commencer à trier dans nos cabosses secouées comme tu le dis, voyons du côté du paracetamol ; mais il y a encore beaucoup d'autres solutions avant d'en arriver à la mise en coma artificiel. FB_rire2

C'est pour cela que j'ai ouvert ce fil de discussion.
Pour discuter des options qui se présentent.

2 ans étant une échéance proche en temps de "développement de projet spatial", le risque est grand.
Les agences doivent probablement plancher sur le sujet.

L'ESA serait-elle capable de produire un nouvel ATV (probablement avec quelques modifications, notamment la pièce d'amarrage) en moins de 2 ans, pour remplacer le segment russe ?
Cela pourrait être une opportunité pour l'ESA, pour prendre plus de responsabilités sur l'ISS.
vp
vp

Messages : 3583
Inscrit le : 21/09/2005
Age : 48 Masculin
Localisation : RP

Revenir en haut Aller en bas


Souvenez-vous, cet été (pendant le séjour de Thomas), un module russe ancien a été éjecté de la station et un autre neuf a été lancé puis arrimé quelques jours ou semaines + tard au reste de la station... Ce qui me fait penser, AMHA, qu'ils vont renouveler la station existante module par module, progressivement...
Aragatz
Aragatz

Messages : 3327
Inscrit le : 23/09/2005
Age : 44 Féminin
Localisation : Côte Atlantique

http://www.welcomeintospace.com/

Revenir en haut Aller en bas


vp a écrit:
Astro-notes a écrit:@Giwa, notre pharmacopée est très bien fournie. Pour commencer à trier dans nos cabosses secouées comme tu le dis, voyons du côté du paracetamol ; mais il y a encore beaucoup d'autres solutions avant d'en arriver à la mise en coma artificiel. FB_rire2

C'est pour cela que j'ai ouvert ce fil de discussion.
Pour discuter des options qui se présentent.

2 ans étant une échéance proche en temps de "développement de projet spatial", le risque est grand.
Les agences doivent probablement plancher sur le sujet.

L'ESA serait-elle capable de produire un nouvel ATV (probablement avec quelques modifications, notamment la pièce d'amarrage) en moins de 2 ans, pour remplacer le segment russe ?
Cela pourrait être une opportunité pour l'ESA, pour prendre plus de responsabilités sur l'ISS.

Le souci dans notre cas est que l'ATV était prévu pour une Ariane 5. je doute que cela soit possible (du moins rapidement) pour une Ariane 6 !
avatar
cyberpaps
Donateur
Donateur

Messages : 122
Inscrit le : 18/09/2009
Age : 53 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas


Mais Aragatz, tu dis ça aux vues de ce que l'on entend en ce moment sur nos chaînes d'informations ou tu crois qu'il y a vraiment un futur à cette station spatiale côté Russe ?
Astro-notes
Astro-notes

Messages : 15271
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 79 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


vp a écrit:
L'ESA serait-elle capable de produire un nouvel ATV (probablement avec quelques modifications, notamment la pièce d'amarrage) en moins de 2 ans, pour remplacer le segment russe ?
Cela pourrait être une opportunité pour l'ESA, pour prendre plus de responsabilités sur l'ISS.

Il semble me souvenir d'un message de Nikolai qui disait que le segment russe représentait le "cœur" de l'ISS et que celle-ci ne pouvait fonctionner sans cette partie. Qu'en est-il exactement? Car dans ce cas, le sort de l'ISS est scellé....
Lunarjojo
Lunarjojo
Donateur
Donateur

Messages : 3077
Inscrit le : 03/01/2008
Age : 68 Masculin
Localisation : Epinal

Revenir en haut Aller en bas


Lunarjojo a écrit:Il semble me souvenir d'un message de Nikolai qui disait que le segment russe représentait le "cœur" de l'ISS et que celle-ci ne pouvait fonctionner sans cette partie. Qu'en est-il exactement? Car dans ce cas, le sort de l'ISS est scellé....

Oui le segment russe est le coeur de l'ISS avec Zarya (contrôle de commande, communication, propulsion, etc.).
Mais on peut remplacer le coeur.

Une déconnexion est cette probablement très difficile. Et alors, quand on veut, on peux.

Il faudrait un module qui reprendrait ces fonctions principales (le gyroscope, l'énergie, support vie, etc. sont du coté USOS).
vp
vp

Messages : 3583
Inscrit le : 21/09/2005
Age : 48 Masculin
Localisation : RP

Revenir en haut Aller en bas


vp a écrit:
Lunarjojo a écrit:Il semble me souvenir d'un message de Nikolai qui disait que le segment russe représentait le "cœur" de l'ISS et que celle-ci ne pouvait fonctionner sans cette partie. Qu'en est-il exactement? Car dans ce cas, le sort de l'ISS est scellé....

Oui le segment russe est le coeur de l'ISS avec Zarya (contrôle de commande, communication, propulsion, etc.).
Mais on peut remplacer le coeur.

Une déconnexion est cette probablement très difficile. Et alors, quand on veut, on peux.

Il faudrait un module qui reprendrait ces fonctions principales (le gyroscope, l'énergie, support vie, etc. sont du coté USOS).
Ce serait alors une xénogreffe du cœur russe !  FB_clinoeil
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11806
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Draguignan

Revenir en haut Aller en bas


vp a écrit:
Oui le segment russe est le coeur de l'ISS avec Zarya (contrôle de commande, communication, propulsion, etc.).
Mais on peut remplacer le coeur.

Une déconnexion est cette probablement très difficile. Et alors, quand on veut, on peux.

Il faudrait un module qui reprendrait ces fonctions principales (le gyroscope, l'énergie, support vie, etc. sont du coté USOS).
Le cœur de l'ISS est Zvezda.
Zarya est un module américain propriété de la NASA.
Ctyastro
Ctyastro

Messages : 1444
Inscrit le : 30/04/2015
Age : 68 Masculin
Localisation : Auch

http://ephemeride-spatiale.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas


Oui, c'est vrai que financièrement Zarya est la propriété de la NASA ; mais, AMHA,  c'est le module russe Zvezda qui est le vrai cœur de la station ISS, et comme dit par GIWA on sait faire des transplantations cardiaques
Astro-notes
Astro-notes

Messages : 15271
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 79 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Ctyastro a écrit:
Le cœur de l'ISS est Zvezda.
Zarya est un module américain propriété de la NASA.

Oui, je me suis trompé.
Cela ne change rien à la possible transplantation cardiaque.

De toute façon, ce sujet est plus que d'actualité car Rogozine a tweeté qu'il pourrait désactiver le segment russe (escalade, quand tu nous tiens ...)
vp
vp

Messages : 3583
Inscrit le : 21/09/2005
Age : 48 Masculin
Localisation : RP

Revenir en haut Aller en bas


Comme solution europeenne il serait sans plus facile de construire un ESM (sans le moteur AJ 10) qu'un ATV. Avec une structure contenant l'avionique et les batteries pour remplacer la capsule Orion.

L'outil industriel est en place a Breme. Pour l ATV tout est a reconstruire.
jassifun
jassifun

Messages : 2771
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 34 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


Un peu de légèreté .... dans un monde de brutes  FB_rire2

Giwa a écrit:La situation actuelle nous amène à héberger des sentiments contradictoires dans sa cabosse !

Astro-notes a écrit:@Giwa, notre pharmacopée est très bien fournie. Pour commencer à trier dans nos cabosses secouées comme tu le dis, voyons du côté du paracetamol

Je me disais bien que certains étaient accro au chocolat .... et augmentaient notablement leur consommation en état de stress.

cabosse
nom féminin
BOTANIQUE
Fruit (drupe) du cacaoyer contenant les fèves de cacao.

Cà se comprend , la caboche .....était peut-être un peu tourneboulée au moment d'exprimer ces flots d'émotions ?

caboche
nom féminin
FAMILIER
Tête.
"N'avoir rien dans la caboche".
montmein69
montmein69

Messages : 19053
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 71 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


vp a écrit:
Oui le segment russe est le coeur de l'ISS avec Zarya (contrôle de commande, communication, propulsion, etc.).
Mais on peut remplacer le coeur.

Une déconnexion est cette probablement très difficile. Et alors, quand on veut, on peux.

Il faudrait un module qui reprendrait ces fonctions principales (le gyroscope, l'énergie, support vie, etc. sont du coté USOS).

On va peut-être un peu vite en besogne en pensant qu'on peut désactiver et se séparer du module Zvezda. Opération inévitable si les russes venaient à se retirer physiquement de la station comme ils l'avaient déjà envisagé pour 2024 "date d'échéance "contractuelle".

L'émotion est certes vive devant les événements et les propos de Rogozine ..... mais la solution technique proposée ne me parait pas raisonnablement envisageable.
Quelle opération de transition envisager ? Il faut bien déconnecter Zvezda d'un côté et reconnecter un supposé module de remplacement (qui déjà, devra être conçu, construit puis envoyé en orbite poussé par un ESM ou un cargo (une première .... à gérer ???) .... ou placé dans la soute d'un Starship (???)

Et la phase de transition avant re-connection - "ressuscitant" toutes les fonctionnalités qu'avait Zvezda - , laisserait pour une durée (AMHA assez longue) la station sans capacité de gérer ses panneaux solaires, l'évitement de débris, la capacité de rehausse et d'orientation aléatoire, et avec un "système vie" pour le moins instable.
Une situation où se poserait la question de présence d'humains à bord .... Pourrait-on accepter que des astronautes US, européens, japonais soient exposés à des risques majeurs ?
Et s'ils ne sont pas à bord de la station, même volant à proximité -raisonnable -  dans des capsules ou un Starship (???) , cela compliquerait sérieusement les opérations.

Dixit Madame Irma :Comment prolonger l'ISS après 2024 Madama13

AMHA si on en arrive à la cassure de l'accord de l'ISS ..... elle finira dans l'océan après plus de 20 ans de service.
Les stations privées prendront le relais et les utilisateurs appliqueront le "quoi qu'il en coûte" pour y accéder.
Et les russes ... tenteront de construire ROSS ..... ou un module à accrocher à la station chinoise ou celle des indiens (?????)
montmein69
montmein69

Messages : 19053
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 71 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Astro-notes a écrit:Mais Aragatz, tu dis ça aux vues de ce que l'on entend en ce moment sur nos chaînes d'informations ou tu crois qu'il y a vraiment un futur à cette station spatiale côté Russe ?

On verra bien, ce n'est qu'une hypothèse, vu le contexte maintenant...
Aragatz
Aragatz

Messages : 3327
Inscrit le : 23/09/2005
Age : 44 Féminin
Localisation : Côte Atlantique

http://www.welcomeintospace.com/

Revenir en haut Aller en bas


Ne pensons plus qu'à l'aune du blocus économique de la Russie, que ce pays puisse assurer ne serait-ce que l'entretient de l'existant, sat nav Glonass, sat telco en GEO et Orbites Molnya, toute la panoplie des indispensables militaires ; alors, l'ISS, même si c'est important pour les ultra conservateurs russes, je pense qu'elle sera sacrifiée si on ne peut assurer son attitude et son altitude. Comme vous le laissez entendre, les "marchands du temple" prendront la place ; c'est la vie, c'est l'Histoire. Pas bien
Astro-notes
Astro-notes

Messages : 15271
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 79 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


En repensant à cette question que j'ai posé, je me dis que la réponse est finalement très simple : Axiom.

Axiom est prévu d'être amarré à l'ISS pour 2024.
Puis les modules Axiom doivent voler en parfaite autonomie.

Par conséquent, les modules Axiom comportent tout ce qui faut pour contrôler une station.
Ils doivent pouvoir suppléer Zvezda.
vp
vp

Messages : 3583
Inscrit le : 21/09/2005
Age : 48 Masculin
Localisation : RP

Revenir en haut Aller en bas


Axium n'est bien entendu pas Russe, cela sort les Russes de cette histoire et peut-être même définitivement !  FB_larme
Astro-notes
Astro-notes

Messages : 15271
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 79 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Un article assez ancien (2015) qui évoquait la possibilité pour les russes d'abandonner l'ISS (après la crise de Crimée et les premières mesures d'embargo)

https://spacenews.com/nasa-making-plans-for-russian-secession-from-iss/

Il rappelait qu'au tout début de l'ISS, il avait été été envisagé de lancer un module de propulsion pour garantir la rehausse des tous premiers modules de la station. Il s'agissait de l'Interim  Control Module (ICM). Mais il n'avait  sans doute pas toutes les fonctionnalités de Zvezda.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Module_de_contr%C3%B4le_int%C3%A9rimaire

Construit et entreposé car jamais utilisé. Peut-être serait-il utile en cas de "sécession des modules russes" et pour réaliser un dépannage nécessaire ... si toutefois .... il est encore possible de l'utiliser.

Comment prolonger l'ISS après 2024 Interi10
montmein69
montmein69

Messages : 19053
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 71 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum